Quel type de radiateurs électriques consomme le moins ? [Résolu/Fermé]

Erci - 25 août 2013 à 19:48 - Dernière réponse :  fethi
- 9 nov. 2017 à 20:52
Chauffage et climatisation Posez votre question Signaler Répondre au sujet
Bonjour,

Tout est dans la question ..

Il y a eu d'énormes progrès dans le domaine du chauffage électrique ces dernières années.

Je ne sais pas qui est le plus économe entre les radiateurs à inertie, et les radiateurs avec un film rayonnant en façade qui sont plus chers.

Avez vous une idée .

Merci
Afficher la suite 

52 réponses

+154
Utile
5
Bonjour : je confirme ce qui est dit ci-dessus.

Il faut bien se rendre compte que seule la résistance produit de la chaleur, le reste : fluide, stéatite, céramique, fonte etc.... ne sert qu'à faire un petit stockage pour avoir une chaleur plus régulière que de simples convecteurs ou des panneaux rayonnants (grille perforée).

Il faut donc que les parois du logement ne laissent pas trop échapper les calories, y compris le sol pour ne pas trop consommer.

Avec une chauffe plus régulière on n'a pas d'à coups, et on pousse un peu moins le thermostat, ce qui fait économiser légèrement.

Et les radiateurs qui gardent la chaleur plus longtemps ont mis plus de temps à chauffer, ou restituent moins bien la chaleur.

Et les radiateurs à inertie avec un panneau rayonnant devant ça renchérit le prix, et cette plaque rayonnante prend de la puissance pour pas grand chose, mais ça contente le client qui sent un peu de chaleur rapidement, ils coûtent très cher, pour pas grand chose.

Ce n'est pas la peine de se ruiner pour des radiateurs électriques.

Dans une pièce donnée, Un radiateur à fluide de 1000 watts consommera pareil qu'un à stéatite ou à céramique ou en fonte, puisque la résistance qui produit la chaleur a la même puissance. Ne pas se laisser embobiner par les vendeurs qui veulent faire du chiffre et racontent beaucoup de salades.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Si c'était aussi simple, la question n'aurait pas été posée et on se chaufferait avec un fer à repasser..
raymond037 > mariejo - 13 sept. 2016 à 15:06
Pourquoi pas le fer à repasser? Il chauffera tout autant qu'un radiateur.
@Mariejo
Vous pouvez tout à fait vous chauffer avec un fer à repasser, qui, comme tout radiateur électrique, a un rendement électricité -> Chaleur de 100%. L'effet sur la température de la pièce pour une même consommation sera exactement le même.

Par contre, gare aux brulures.
Tout a fait d'accord avec ce qui précède.
C'est scandaleux de voir toutes ces pubs mensongères qui font croire que plus le radiateur est cher moins il consomme. L''argument de l'inertie thermique n'est pas nouveau, ça fait 40 ans que ça existe.
Moralité un radiateur de 1500 watts consomme 1500 watts...
tres bonne explication et bon conseil a la fin
fillou2 1153 Messages postés mardi 5 octobre 2004Date d'inscription 5 décembre 2017 Dernière intervention - 31 août 2013 à 17:22
+8
Utile
Bonjour
OK tout cela est très savant et surement incontestable, mais ça ne répond pas clairement à la question simple posée au départ "quel type de radiateur consomme le moins?"
+4
Utile
3
Bonsoir,

Je ne ferai pas de réponse meilleure que les deux précédents intervenants, c'est exactement ce que je pense.
Par contre si vous avez un abonnement heures creuses, vous pourriez jongler, pour chauffer à ce moment là un radiateur à inertie, qui vous restiturait des calories aux heures pleines: Le jeu en vaut-il la chandelle ? Le surcout du matériel serait-il vite amorti avec la différence du prix du KW/H ?
Ce système serait plus valable pour des régions tempérées où il ne gèle pas toute la journée.

Cordialement.
atlassaturn 2638 Messages postés mardi 24 mars 2009Date d'inscription 1 décembre 2017 Dernière intervention - 25 août 2013 à 21:39
ne pas confondre radiateurs à inertie et radiateurs à accumulation qui peuvent effectivement accumuler la chaleur pendant les heures creuses et la restituer pendant les heures pleines . Les radiateurs à inertie ont un cycle court et n'ont pour fonction que d'assurer une température plus régulière .
Nota : les radiateurs à accumulation , très chers et très lourds , ne se font pratiquement plus avec les planchers chauffants basse température à résille
Les accumulateurs malgré ce que vous dites ne sont pas obsolètes
Chauffe26 3 Messages postés dimanche 19 juillet 2015Date d'inscription 19 juillet 2015 Dernière intervention - 19 juil. 2015 à 18:47
Les accumulateurs (200 kilos de briques) stockent la chaleur la nuit au tarif heure creuse.. D'ou leur intérêt.
stf_jpd87 41483 Messages postés mercredi 14 décembre 2011Date d'inscriptionModérateurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 25 août 2013 à 20:17
+3
Utile
1
Bonsoir

La consommation ne dépend pas du radiateur mais de l'isolation, Pour une température ambiante de 20° tous les radiateurs consommeront pareil seul le confort de température peut être déterminé par un type de radiateur en fonction de l'habitation, récente ou ancienne.
Cordialement
Chauffe26 3 Messages postés dimanche 19 juillet 2015Date d'inscription 19 juillet 2015 Dernière intervention - 19 juil. 2015 à 18:43
Même pour un émetteur électrique direct dont le rendement est de 100%, la consommation ne dépend pas que de l'isolation mais aussi de la qualité de la chaleur. Ce qui par le professionnels est reconnu comme étant la variation spatiale et la variation temporelle du système de chauffage.
Tonton René 16 Messages postés samedi 1 janvier 2011Date d'inscription 12 septembre 2017 Dernière intervention - 24 févr. 2016 à 09:00
+3
Utile
1
Je suis un ex-ingénieur dans le domaine centrale électriques et alternateurs et je ne peux vous confirmer que ce que plusieurs personnes "censées" ont écrit à savoir que la quantité de chaleur fournie par un radiateur, un fer à repasser ou un chauffe-biberon est Q = RI^2t
C'est à dire l'intensité du courant au carré , multiplié par la résistance électrique de l'appareil, et multiplié encore par le temps de fonctionnement.
Que ce soit n'importe quel type de radiateur ceci ne change pas et est la réalité
Tout le reste, radiateur ceci ou cela n'est que de la foutaise !
En matière de connerie pour finir, j'ai lu une publicité ou le fabricant disait "même éteint il chauffe encore ! " Ceci pour moi est un des combles de la connerie humaine !
Il chauffe seulement s'il est accumulation.
+2
Utile
Re,

Autant pour moi j'ai mis inertie au lieu d'accumulation.
Quand j'en avais installé et mis en service il y a 30 ans, c'était des monstres en poids.
Par contre çà fonctionnait trés bien en heures creuses et restituait en heures pleines.

Cordialement.
atlassaturn 2638 Messages postés mardi 24 mars 2009Date d'inscription 1 décembre 2017 Dernière intervention - Modifié par atlassaturn le 28/08/2013 à 08:40
+2
Utile
Bonjour

@Alain
Qualitativement vous avez raison : les convecteurs , comme leur nom l'indique , chauffent essentiellement par convection , donc favorisent un gradient thermique entre le haut et le bas . De là à dire que la consommation électrique peut être divisée par deux avec des panneaux rayonnants !
Vous donnez vous même l'ordre de grandeur de l'économie espérée : une meilleure homogénéité permet de régler le chauffage 1 à 2 °C plus bas , ce qui correspond à une économie de l'ordre de 10 % . C'est l'ordre de grandeur des gains maxi espérés en passant de convecteurs type grille-pain à des panneaux rayonnants , en combinant les gains dus à une meilleure homogénéité et à une régulation électronique plus précise (les vieux convecteurs étaient équipés de thermostats mécaniques peu précis) .
Tout aussi important est le gain en confort , mais c'est un autre aspect .
+2
Utile
1
Bonjour,

Je précise ce que je voulais dire : Lorsqu'une installation de chauffage procure de bonnes conditions de confort thermique (suppression des sensations de chaud/froid dans les volumes, équilibre des échanges rayonnants...) alors on peut baisser la température de consigne.

Pour ce qui est des appareils de chauffage, il y a des études qui ont montré que la consommation pouvait aller du simple au double. Les solutions les moins énergivores sont les systèmes rayonnant basse température donc de grande surface (plafond rayonnant par exemple). Le mode de régulation a aussi un rôle important dans la stabilisation de la température et l'élimination des déperditions par variation temporelle.
J'ai changé de chauffage ( gril pain ) par chaleur douce , bon confor de chauffe par contre facture très en hausse avant 17,5 maintenant 18,5 donc pour 1 de plus la facture à presque doublé donc nul, maison isolé donc si tu veux avoir chaud tu déboursés qu'importe le chauffage
atlassaturn 2638 Messages postés mardi 24 mars 2009Date d'inscription 1 décembre 2017 Dernière intervention - 30 août 2013 à 10:19
+2
Utile
Remarque : le problème des échanges par rayonnement est important : c'est un élément déterminant du confort . Le rayonnement du corps , donc l'impression de confort , dépend de la température de la surface en regard et aussi de l'importance de la surface . Donc il dépend beaucoup plus de la température des murs que de l'élément chauffant , de surface limitée , sauf peut être dans le cas d'un plafond chauffant . Donc c'est avant tout un problème d'isolation .
Quand aux "déperditions par variations temporelles" , si vous faites allusion aux variations dues à une régulation grossière , il s'agit d'un problème de confort qui peut effectivement conduire à régler plus haut le thermostat , comme les écarts de température entre le haut et le bas . Mais encore une fois ces écarts peuvent conduire à une surconsommation de 10 % au plus , pas du simple au double (ou alors c'est de la publicité mensongère , comme les radiateurs à inertie qui sont économes , parce qu'ils chauffent encore quand ils sont éteints ! )
Confusioux - 30 août 2013 à 17:37
+2
Utile
Bonjour
Alain
Votre maitre à penser : "http://www.radiateur-electrique" a créé de jolies et ronflantes formules "variations temporelles", variations spatiales" pour désigner des notions simples et évidentes.
Ses affirmations ne sont étayées sur aucun fait précis.
Et quand il affirme "La RT 2012 permet d'ailleurs de renter ces paramètres dans la matrice des calculs du cep", j'aimerais qu'il cite le paragraphe auquel il fait allusion.

A+
+2
Utile
Bonjour, Pour consommer moins, vous prenez une PAC AIR/AIR. Ces appareils ont un COP (rendement) qui peut aller jusqu'à 3,5.

Mais, il y a un mais. Ce COP est au max tant que la température extérieure est au moins à 7° positif. En dessous, il diminue progressivement et ça ne fonctionne plus à - 15° extérieur. Donc c'est plus valable dans un climat doux que dans un climat rigoureux.

C'est quasiment la même chose qu'une clim inverter.

Il y a aussi la PAC AIR/EAU, mais c'est une autre installation et un autre budget.

Mais là encore, mieux vaut que ce soit bien isolé, histoire de ne pas trop chauffer les oiseaux.

Tout le reste n'est que littérature. On n'a pas encore inventé des résistances plus économique que le rendement 1/1.
Play32 10 Messages postés mardi 21 juillet 2015Date d'inscription 8 mars 2017 Dernière intervention - Modifié par Play32 le 29/07/2015 à 10:53
+2
Utile
Cela ne m'étonne pas que le remplacement de convecteurs par des radiateurs soit bénéfique au compteur ! Il y a une vielle croyance qui à la peau dure qui veut que le rendement de conversion électricité/chaleur de 100% implique que le rendement d'émission soit aussi de 100%... Rendement d'émission = quantité de chaleur émise par le corps de chauffe et la quantité de chaleur réellement utile au chauffage. http://energie-verte.blogspot.fr/2015/07/comprendre-chauffage-electrique.html Cela est clairement expliqué et repris par les normes européennes, la RT2012, la NF performance électricité qui traite de l'aptitude au chauffage des appareils de production de chaleur directe.
fillou2 1153 Messages postés mardi 5 octobre 2004Date d'inscription 5 décembre 2017 Dernière intervention - 26 août 2013 à 18:39
+1
Utile
Bonjour
Personnellement je pense que les radiants sont très confortable, et surtout de très bon rapport qualité prix. Leur tarif a beaucoup baissé.
+1
Utile
1
Je ne suis pas du tout d'accord avec les premières réponses.

On ne peut pas dire qu'un radiateur à inertie consomme autant qu'un convecteur ou un panneaux rayonnant... Pour chauffer un logement, la facture d'électricité pourra être deux fois plus élevée avec des convecteurs qu'elle le sera avec une installation de chauffage électrique utilisant par exemple des panneaux radiants basse température ayant une grande surface rayonnante.

Ce n'est pas un problème de puissance mais de mauvaise répartition de la chaleur causée principalement par la convection forte. Voyez cet exemple assez simpliste mais très facile à comprendre : http://www.radiateur-electrique.org/convection-radiation.php

Ensuite, il y a plusieurs paramètre propres à chaque appareil de chauffage électrique qui influencent la qualité de la chaleur produite par ce dernier. La RT 2012 permet d'ailleurs de renter ces paramètres dans la matrice des calculs du cep :

La variation temporelle
La variation spatiale
La part convective

( http://www.radiateur-electrique.org/radiateur-chaleur-douce.php )

Le "confort thermique" (chaleur douce homogène) sera aussi un paramètre important qui permettra de baisser de 1 ou 2°C la température de consigne...
on n'a jamais dit que les radiateurs à inertie (fluide ou autres) étaient comparables à des convecteurs; On a simplement dit que ceux à fluide, à stéatite, avec fonte etc, c'était quif quif...

Faut bien lire.

On ne peut pas multiplier les calories produites par la résistance, malheureusement. Celui qui y arriverait n'aurait plus besoin de travailler, sa fortune serait faite.
+1
Utile
1
Bonjour,

"variations temporelles"et "variations spatiales" sont des notions qui sont apparues avec le RT 2005. La RT 2012 a ajouté un autre critère pour classer les émetteurs de chauffage : la part de convection/rayonnement.

Lorsque le fabricant donne ces valeurs, il est possible de les utiliser pour calculer la conformité d'une construction nouvelle au regard de la consommation maximale d'energie autorisée par la loi.


Tapez ces termes dans Google ou consultez le texte de loi sur Legifrance et vous pourrez vérifier par vous même.

Il existe par ailleurs un "label" : NF Electricité performance qui classe les radiateurs en 3 catégories A, B, C et utilise les caractéristiques VT, VS.

Par exemple, si la VT d'un PRE passe de 0,5 à 1,2 , le Cep d'une maison de 100m² passe de 62 à 65 kwep/m².an ... Loin d'être insignifiant au regard des difficultés à se conformer aux exigences de la rt2012 ...
Chauffe26 3 Messages postés dimanche 19 juillet 2015Date d'inscription 19 juillet 2015 Dernière intervention - 19 juil. 2015 à 19:35
C'est exacte. Les constructeurs indiquent le CA (coefficient d'aptitude) de leur appareil de chauffage. Le CA est la capacité du couple émetteur/corps de chauffe à maintenir une température stable. Le CA est lié à la variation temporelle par un coefficient qui dépend du type d'émetteur : appareil mural, intégré au bâti, etc ...
Confusioux - 12 sept. 2013 à 08:38
+1
Utile
1
Bonjour

Je ne lis pas l'Allemand.
Mais un système qui permet d'économiser 50% ( !!!! ) ne tardera pas à être "traduit" en Français.
J'attends donc, sans illusion, mais patiemment.

A+
Bonjour,
Pourriez-vous me donner le lien de ce fameux "constructeur allemand".
Puisque je vis en Allemagne, je n'ai pas besoin de traduction
merci75018 - 13 sept. 2013 à 12:06
+1
Utile
Justement je viens de trouver la traduction en français de cette étude :

Le lien est en PDF mais impossible à recopier pour le donner ici.

Tapez juste la phrase en dessous dans Google, le 1er résultat donne le fichier de l'étude :

"Mesure démonstrative dans d\anciens bâtiments entre l\utilisation du gaz classique et le chauffage infrarouge rayonnant ». Chef de projet : Dr..Ing. Peter Kosack"


Dites moi ce que vous en pensez !
DAUDET78 6 Messages postés jeudi 28 décembre 2006Date d'inscription 13 septembre 2016 Dernière intervention - 13 sept. 2016 à 12:27
+1
Utile
5
Ca me fait marrer ce genre de discussion !
L'électricité est une énergie noble et on peut tout en faire, de l'énergie mécanique, de la lumière , de l'énergie chimique etc .. etc ... et de la chaleur. Ce qui est un contresens !
On brule du charbon, du fuel, du gaz pour faire de la chaleur, qui vaporise de l'eau, qui fait tourner une turbine, qui fait de l'électricité . Et on veut en faire de la chaleur ! Cherchez l'erreur ?

Le chauffage électrique est bon marché pour une seule profession : Le promoteur. Ca coute moins cher de tirer des fils que des tuyaux.

Par contre, pour l'utilisateur, c'est une ruine

--
Daniel 26 8975 Messages postés jeudi 30 juin 2011Date d'inscriptionModérateurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 13 sept. 2016 à 13:56
Bonjour DAUDET78,
Et selon vous, quel serait le meilleur des chauffages ?
Cdlt,
DAUDET78 6 Messages postés jeudi 28 décembre 2006Date d'inscription 13 septembre 2016 Dernière intervention - 13 sept. 2016 à 14:00
C'est le chauffage central ( au fuel, au gaz, au bois) avec au besoin l'aide d'une pompe à chaleur ..... mais certainement pas le chauffage électrique !
gt.55 3667 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention > DAUDET78 6 Messages postés jeudi 28 décembre 2006Date d'inscription 13 septembre 2016 Dernière intervention - 13 sept. 2016 à 14:05
Bonjour,

C'est sûr que pour le fuel et le gaz il suffit de tourner le robinet...
Pas besoin de raffineries, de super tankers ou de camions pour le rendre utilisable et l'acheminer jusque chez vous !

Cdt.
Daniel 26 8975 Messages postés jeudi 30 juin 2011Date d'inscriptionModérateurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention > gt.55 3667 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 13 sept. 2016 à 14:15
Au fuel et au gaz vient s'ajouter le prix de l'entretient de l'installation sans tenir compte du stockage . Et puis le bois, si on habite pas à la campagne... Ramonage, salissures prix de l'insert chaleur mal répartie etc.
DAUDET78 6 Messages postés jeudi 28 décembre 2006Date d'inscription 13 septembre 2016 Dernière intervention - 13 sept. 2016 à 14:31
"Et puis le bois, si on habite pas à la campagne... Ramonage, salissures prix de l'insert chaleur mal répartie etc."
Tu ne connais pas les poêles à pellet ?Il n'y a pas que la jolie cheminé qui apporte tant de convivialité .
http://www.mcz.it/fr/poeles-a-pellets/

Chaque type de chauffage a ses inconvénients et ses avantages. Pour l'électricité, on tourne le bouton (ou plutôt maintenant : on le fait tourner !) et on paye la facture
0
Utile
Bonsoir,

""ça ne répond pas clairement à la question simple posée au départ "quel type de radiateur consomme le moins?""

Bien malin celui qui pourrait y répondre sans se tromper !!

Chaque watt consommé délivre un certain nombre de calories et ceci est vrai pour n'importe quel radiateur et aucun ne délivrera le même nombre de calories avec moitié moins de watts consommés !!
Les inventeurs à vos neurones pour nous sortir un tel radiateur .
Il faudrait inventer une nouvelle loi physique et ce n'est pas demain la veille.
Maintenant l'impression de confort passe déjà par une bonne isolation et la manière de diffusion mais ceci n'est qu'un ressenti.

Cordialement.
merci75018 6 Messages postés mercredi 11 septembre 2013Date d'inscription 17 septembre 2013 Dernière intervention - 11 sept. 2013 à 18:06
0
Utile
3
Le problème des PAC est qu'elles ne fonctionnent pas bien si la température baisse trop. Donc pas valables pour tous les climats ! Et elles coutent cher à l'achat et à l'entretien.

La réponse à la question posée en haut est dans une étude publiée en Allemagne en 2009 par un chercheur universitaire.

On trouve le document avec ces mots clés :PROJEKT-HOMEPAGE DR.-ING. PETER KOSACK

Des panneaux blancs infrarouges ont fait économiser 50% de KWH par rapport à une chaudière au gaz ! Et même avec la différence de prix très à l'avantage du gaz en Allemagne, l'expérience montre qu'il coute avec ce type de matériel beaucoup moins cher de chauffer un logement à l'électricité qu'au gaz.
Dannan 776 Messages postés dimanche 19 mai 2013Date d'inscription 30 novembre 2017 Dernière intervention - 11 sept. 2013 à 18:22
Le prix du kWh électrique est le double du kWh gaz : tout le reste n'est que littérature.
merci75018 6 Messages postés mercredi 11 septembre 2013Date d'inscription 17 septembre 2013 Dernière intervention - 11 sept. 2013 à 18:59
Non pas du tout. Si vous ou d'autres personnes lisent regardez y de plus près avant de tirer des conclusion hâtives. "Mesure exemplaire de comparaison entre chauffage par rayonnement infrarouge et chauffage au gaz dans les bâtiments existants période du projet: 2008 - 2009. Le projet devrait examiner l'applicabilité de base et la signification économique et écologique de cette solution. il a été démontré que le chauffage par rayonnement infrarouge est une alternative intéressante aux systèmes de chauffage conventionnels. Avec la bonne application de chauffage par rayonnement infrarouge se posent la fois des avantages de la consommation d'énergie ainsi que les coûts et l'empreinte CO2". Voila rien à voir avec le prix, mais bien la façon de chauffer.
merci75018 6 Messages postés mercredi 11 septembre 2013Date d'inscription 17 septembre 2013 Dernière intervention - 11 sept. 2013 à 19:00
Je voulais dire "lisent l'allemand".