Signaler

Chauffer une pièce vide ou pas ? [Résolu]

Posez votre question Pontignesse 3Messages postés mercredi 26 octobre 2016Date d'inscription 3 novembre 2016 Dernière intervention - Dernière réponse le 4 nov. 2016 à 18:12 par KIDUGUEN
Bonjour,

Au 2ème étage de ma maison, j'ai 3 chambres, une seule est journellement utilisée, les deux autres ne le sont qu'occasionnellement (une des deux de manière régulière : tous les 15 jours).

Je me demande s'il vaut mieux que je ferme le chauffage et que je ferme leur porte ... ou au contraire, que j'ouvre les radiateurs (sur 1 ou 2) et que j'ouvre les portes (ou pas ?) pour qu'elles bénéficient d'un chauffage au quotidien, de manière à :

. "protéger" ainsi la chambre du milieu qui se retrouve entre deux pièces froides et a peut-être du mal à se réchauffer ?

. éviter le "surchauffage" quand j'ai besoin de ces pièces ?

A votre avis, quel est le plus économique ?

Merci de vos réponses.

Cordialement,
V.
Utile
+1
plus moins
bonsoir
On lit encore une fois qu'il ne faut pas mettre d'isolant (type mousse ou autre) , dans l'espace entre le mur et le doublage .
C'est une ABERRATION !
L'air est effectivement un excellent isolant (conductivité thermique 0,024 w/m.k , c'est à dire mieux que le meilleur des isolants) . Mais cela suppose que l'air soit parfaitement immobile , pour que les échanges ne se fassent que par conduction . Mais dans une lame d'air (même confinée) , la convection est primordiale . Avec une lame d'air de 3 cm on obtient , au mieux , une résistance thermique de 0,17 m2.k/w , alors qu'avec un bon isolant de 3 cm on a une résistance thermique de 1 , c'est à dire près de 6 fois plus élevée .
C'est le rôle de la mousse ou des matelas de fibres de bloquer la convection pour se rapprocher de ce que l'on peut obtenir avec de l'air parfaitement immobile .
Ce genre d'affirmation "l'air est un bon isolant , donc il ne faut pas mettre d'isolant (mousse ou fibres) entre le mur et le doublage" est totalement erronée et conduit ceux qui la croit à des déboires !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour
thermostat 2 pour moi
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 26 oct. 2016 à 16:04
et pourtant c'est lui le frileux !!

Question subsidiaire : faut-il fermer les portes de ces pièces ou les laisser ouvertes ... ou ça n'a pas d'importance au regard des dépenses de chauffage ?
Répondre
xplom 23159Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 10 novembre 2017 Dernière intervention - 26 oct. 2016 à 16:23
si c'est à l'étage fermées, mais même de plain pied le froid attire le chaud, c'est moindre mais c'est pas moi qui fait la physique des transferts de chaleur
Répondre
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 26 oct. 2016 à 16:56
OK ... merci beaucoup ... :)
Répondre
xplom 23159Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 10 novembre 2017 Dernière intervention - 26 oct. 2016 à 17:03
mais qui post au fait ?
Répondre
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 26 oct. 2016 à 17:56
euh zut ... y'a eu un méli mélo ... mais c'est la même internaute !! ;)
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour, Vous n'avez pas précisé si ce sont des radiateurs de chauffage central ou des radiateurs électriques, et ce serait intéressant de le savoir, ni si votre maison a les murs isolés ou non.

Selon le cas, la réponse peut-être nuancée.
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 27 oct. 2016 à 17:34
Merci Abgech pour la suggestion ... :)
Répondre
Fontebege 4Messages postés mardi 5 janvier 2016Date d'inscription 17 janvier 2017 Dernière intervention - 1 nov. 2016 à 18:56
Bon à savoir pour tous : ce n'est pas la mousse qui isole, mais l'air qu'elle emprisonne ! Le remplissage du vide par de la mousse est a priori parfaitement inutile, et tellement cher !

Donc le vide de 3 cm est très bien, à une condition impérative toutefois : qu'il constitue une "cellule" étanche pour bloquer l'air emprisonné. Et là, la mousse peut efficacement colmater les éventuels passages d'air à traquer autour du placo, à la jonction avec les murs, le sol, le plafond. Pour de petits espaces, ou des endroits susceptibles de bouger (plancher bois), le mieux est de colmater par un joint en cartouche type "maçonnerie". Il peut être peint et reste souple. Attention : c'est obligatoirement de l'acrylique. Le silicone (d'ailleurs à proscrire en général !) se décolle très rapidement et n'assure plus l'étanchéité.

Penser aussi à l'étanchéité à l'air des boitiers de prises et interrupteurs. Ils ne provoquent pas de grosses pertes de chaleur, mais quand l'air en sort, cela forme des traces et zones noires à la longue.

Sauf en conditions exceptionnellement humides, le problème du moisi est traité par la ventilation. Il se formera d'autant plus si la pièce est chauffée et que le mur est froid. Une pièce froide mais ventilée correctement ne provoquera jamais de moisi.
Il peut se former aux emplacements d'écoulement habituels de condensation (problème d'huisserie ou de vitrage), mais aussi derrière des meubles et surtout dans les coins hauts des pièces (angles plafond/murs). A surveiller.
La notion évoquée par "atlassaturn" (27/10/16 à 19 h50) est juste mais le calcul du point de rosée n'intéresse que l'intérieur des murs ! car la condensation ne se forme pas au milieu de la pièce. Cette histoire est un casse-tête inutile pour le néophyte car la position du point de rosée varie en fonction du couple températures extérieure/intérieure et de la nature des constituants des parois !

En résumé, votre pièce "froide", non chauffée, servira d'isolation, par rapport à l'extérieur, à vos pièces "chaudes".
Mettez les radiateurs sur "Hors-gel", et, en saison froide, commencer à la chauffer 1 jour avant son occupation. Ainsi vous éviterez l'effet de "paroi froide" provoqué par des murs à une température largement inférieure à celle de l'air ambiant. Il faut des murs chauds pour le confort.
En période de chauffe, continuez à aérer la pièce en l'ouvrant entre 15 et 30 minutes chaque jour, radiateurs éteints (!).

Bien entendu, les zones à différentes températures ne doivent pas communiquer. Donc portes habituellement fermées ! Sinon, comme dit par ailleurs, le chaud ira dans la pièce froide et adieu les économies !

Pour une occupation d'un week-end toutes les deux semaines, vous ferez certainement un peu d'économie. Un calcul simple de déperdition d'énergie vous le confirmerait rapidement. En dessous de cette fréquence, l'économie s'amenuise et ne compensera peut-être pas les interventions et la préoccupation de la surveillance...

Mais c'est appréciable pour l'état d'esprit manifesté, et c'est bon pour la planète et le portefeuille !!!

PS : j'habite les Vosges depuis 35 ans.
Répondre
Pontignesse 3Messages postés mercredi 26 octobre 2016Date d'inscription 3 novembre 2016 Dernière intervention - 1 nov. 2016 à 20:12
(Me revoilà Pontignesse mais c'est toujours moi !)

Merci Fontebege pour toutes ces informations !

Donc si j'ai bien compris, inutile de chauffer les pièces en question, il suffit de les mettre "hors gel" ...

Comme je l'ai dit, les pièces en question ne posent aucun problème d'humidité à ce jour, en hiver comme en été. Et je suis une fana de l'aération !

Bonne soirée dans les Vosges ... :)
Répondre
xplom 23159Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 10 novembre 2017 Dernière intervention - 1 nov. 2016 à 20:39
par hors gel dans les Vosges c'est quelle t° ? 4° ?
Répondre
Fontebege 4Messages postés mardi 5 janvier 2016Date d'inscription 17 janvier 2017 Dernière intervention - 2 nov. 2016 à 09:44
Le "hors gel" est toujours et partout le même. La valeur officielle prise dans les calculs énergétiques est +7°C.
C'est aussi le réglage sur les robinets thermostatiques. On le distingue par le repère "étoile" = "*".

Pour un robinet non thermostatique, il faut régler sur un débit minimum en vérifiant que le radiateur n'est un peu chaud (tiède, donc) que sur 1/3 à 1/2 du dessus. Sur la partie restante, il peut donc sembler froid, mais c'est suffisant pour que l'eau circule. Puis on ajuste, au besoin, à l'aide d'un thermomètre placé dans la pièce.

Rationnellement, on dispose tout de même d'une certaine marge. Le but de cette précaution est que le circuit ne gèle pas. Donc, on peut avoir +4 dans la pièce. La présence de chaleur dans le haut du radiateur confirme que l'eau circule.

Une eau à 11° (température constante sous terre) qui circule continuellement dans un tube de 14 mm de diamètre, le tout dans une ambiance à -15°, ne gèlera pas. Tout simplement car sa circulation ne lui laisse pas le temps de perdre suffisamment de calories pour geler. CQFD.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir toujours laisser une petite chaleur pour éviter le point de rosée et le moisi .Cdlt
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 26 oct. 2016 à 20:04
Bonsoir Kidugen ... depuis 1 an que nous habitons la maison, il n'y a jamais eu d'odeur d'humidité ou de moisi, même au niveau des fenêtres ... la maison semble très bien ventilée ...
Répondre
atlassaturn 2636Messages postés mardi 24 mars 2009Date d'inscription 5 juillet 2017 Dernière intervention - 27 oct. 2016 à 19:50
Bonjour
D'accord avec Kidugen : Si la maison est correctement ventilée , l'humidité relative dans la pièce habitée devrait être entre 40 et 60 % . A 20°C , 60 % d'humidité correspond à une pression de vapeur d'eau de 14 mbar . Pour cette concentration le point de rosée serait atteint à 12 °C . Donc si les chambres sont en communication , il faudrait que la température dans les chambres non habitées soit au moins de 12 °C ;
Répondre
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 28 oct. 2016 à 13:58
Bonjour,

Ouah ... quelle précision ! ;) merci d'apporter de l'eau à mon moulin ...

Cdlt
V.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
@ josé
quelle importance le combustible ?
KIDUGUEN 6575Messages postés vendredi 13 janvier 2012Date d'inscription ContributeurStatut 10 novembre 2017 Dernière intervention - 1 nov. 2016 à 19:18
Salut Olivier :chauffe toi au chouchen tu verras la différence
Répondre
xplom 23159Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 10 novembre 2017 Dernière intervention - 1 nov. 2016 à 19:28
je connais pas le pouvoir calorifique de ton truc, j'avoue être ignorant sur le sujet
https://www.youtube.com/watch?v=oKQGOzfcylA
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Pour en revenir à la question , faut t-il chauffer les pièces inhabitées voisines des pièces habitées ?
Le critère : éviter les condensations est secondaire si les pièces sont ventilées par de l'air extérieur , moins chargé en vapeur d'eau , et si elles ne sont pas en communication avec des pièces chauffées , dont la teneur en humidité peut correspondre au point de rosée des pièces froides .
Par contre la réponse de xplom reste valable . Pour avoir une sensation de confort il faut que l'écart entre la température ambiante de l'air et la température des parois ne soit pas trop élevé . L'idéal c'est un écart maxi de 3 °C . Si la pièce est chauffée à 20 °C , il faudrait que la température des cloisons soit de 17 °C (côté pièce chauffée) . Pour des cloisons peu isolantes (briques plâtrières , il faudrait que la température dans les pièces adjacentes soit de l'ordre de 10 à 12 °C .
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour tout le monde !!

Eh bien en résumé, les avis divergent radicalement ! Merci pour ces informations instructives quoi qu'il en soit !

Je suis pour la défense de l'environnement, donc les mousses polyuréthane : on oublie !

La plupart d'entre vous parlent de "condensation" "humidité" "vapeur" etc ... alors que je le répète : il n'y a AUCUNE humidité dans les pièces, qu'elles soient chauffées ou non ...

Mon seul objectif, je le répète, c'est de faire des économies de Propane qui coûte la peau des fesses et que je n'ai pas les moyens, en tout cas pour le moment, de remplacer par un autre chauffage ...

En résumé donc, faut-il chauffer ces pièces qui sont adjacentes (et non pas simplement voisines) à une pièce utilisée et chauffée quotidiennement ... ou pas ... pour économiser du combustible ?

Cdlt
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 4 nov. 2016 à 13:30
C'est pô moua qui occupe la pièce ! ;)

Oui, OK. Merci pour votre patience ... ;)
Répondre
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 4 nov. 2016 à 13:31
Grâce à la patience de Xplom, la question est résolue ... je remercie Xplom et vous tous ... et vous souhaite un bon week-end ! :)
Répondre
xplom 23159Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 10 novembre 2017 Dernière intervention - 4 nov. 2016 à 16:32
ouah !!! le premier qui me dit que j'ai de la patience ! c'est pas mon fort pourtant
Répondre
Valenchantée 15774Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 9 novembre 2017 Dernière intervention - 4 nov. 2016 à 17:33
"la première" : chuis une fille !! ... ben preuve que si !!
Répondre
KIDUGUEN 6575Messages postés vendredi 13 janvier 2012Date d'inscription ContributeurStatut 10 novembre 2017 Dernière intervention - 4 nov. 2016 à 18:12
Bonjour ne vous inquiétez pas vous l'avez perturbé .En tous les cas merci pour le retour et bonne continuation .Cdlt
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !