Signaler

Isolation sol

Posez votre question chritobale 2Messages postés mercredi 4 janvier 2017Date d'inscription 4 janvier 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 4 janv. 2017 à 16:58 par atlassaturn
Bonjour,
Sur chape béton existante, construction d'une véranda isolée de 13 m².
A l'intérieur de la véranda, pour mettre à niveau avec la cuisine, je vais mettre un film plastique sur la dalle, des lambourdes carrées de 45 mm montées sur des plots réglables et un plancher épaisseur 21 en pin maritime.
1-Quel type d'isolation mettre sur le sol sachant que la distance entre sol et plancher sera d'environ 7 cm et que le sol sera encombré par les plots en plastique).
2- Pour avoir une ventilation sous-plancher (je pense que c'est nécessaire) faut-il mettre des grilles d'aération fixées sur le plancher.
Merci pour vos réponses.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
Bonjour,

Je n'ai pas les réponses à vos questions mais le sujet m'intéresse.
Donc je m'incruste discrètement, en ajoutant même quelques interrogations.

Si je comprends bien, vous voulez réaliser une terrasse bois et la fermer avec une véranda ?
La première question qui me vient rejoint la vôtre sur la ventilation : comment allez-vous gérer la jonction entre le plancher et la construction existante ? En effet, il doit être hors de question de les solidariser mécaniquement (matériaux différents et dalle indépendante). Il faut donc préserver un espace entre les 2, lequel amènera immanquablement un flux d'air dans votre véranda ! Tout comme votre éventuelle ventilation dans le plancher qui, pour être efficace, devra permettre d'attirer l'air depuis l'extérieur... Donc l'isolation de la véranda serait quasi inutile ?
La deuxième question concerne aussi la jonction entre l'ossature de votre véranda et ce plancher. Là aussi, il me semble qu'elle devrait être suffisamment souple pour permettre au bois de travailler, et ce indépendamment de la véranda qui doit, elle, rester rigide...

Bref, j'attends aussi les avis éclairés des pros du bâtiment (qui me contrediront peut-être ou auront des solutions "toutes faites") afin d'avoir une idée sur la faisabilité d'un tel projet.

Cdt.
chritobale 2Messages postés mercredi 4 janvier 2017Date d'inscription 4 janvier 2017 Dernière intervention - 4 janv. 2017 à 15:42
Bonjour,
Merci pour votre réponse et je vous donne des infos qui doivent vous éclairer sur mes prévisions de construction.
La véranda sera liée à 2 pans de mur de ma maison et à la dalle.
Le plancher sera fait à l'intérieur de la véranda est sera indépendant: jeu de dilatation entre le plancher et la structure de la véranda et des murs de la maison.
Ce plancher sera fixé sur lambourdes par clouage. Les lambourdes seront fixés sur les plots en plastique réglables en hauteur ( diamètres de base 20 cm, de tête 12 cm avec aile (s) pour fixer lambourdes par vis. Les plots seront en appui sur le film plastique et celui-ci posé sur la dalle: il n'y a pas de fixation des plots. De ce fait le plancher complet ne sera pas lié ni aux murs, ni aux profils de la véranda, ni à la dalle. Les jeux de dilatation seront cachés par des plinthes fixées aux murs et à la structure de la véranda.
Reste à déterminer le type d'isolation(si possible) de l'espace entre la dalle, et le plancher.(sous forme de granules peut-être sachant que l'espace dalle-plancher est d'environ 7 à 9 cm (ce qui est petit, encombré de pots et qu'il doit y avoir un espace pour la circulation de l'air)
Pour les grilles d'aération je prévois 2 grilles opposées placées à plat sur le plancher (donc sans prise extérieure) qui pourraient permettre simplement d'aérer légèrement le sous-plancher.
Si vous avez des infos sur les 2 questions, elles seront les bienvenues.
Merci.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
moins plus
Je comprends mieux !
La véranda serait donc bien solidaire du bâti en dur, mais le plancher serait "flottant" à l'intérieur.

C'est vrai que le plus délicat sera de concilier l'isolation entre lambourdes tout en conservant une lame d'air. Et j'ai bien peur que si celle-ci reste statique, elle ne puisse empêcher l'humidité de s'installer. A voir...

Cdt.
Donnez votre avis
Utile
+0
moins plus
Bonjour
C'est vrai que fermer un espace avec une source potentielle d'humidité peut inquiéter . Laisser une lame d'air horizontale , ne permettra pas vraiment de ventiler , la ventilation dans une toiture se fait par tirage thermique grace à la pente . En plus cet air chaud , même à 50% d'humidité , atteindra le point de rosée au contact de la chape froide , si cette dernière est à moins de 10 °C .
Le problème se complique du fait que la génération de l'humidité n'est pas que du côté chaud , comme dans une isolation classique de murs ou de toit , mais aussi du côté froid . La solution pare-vapeur côté chaud n'est pas applicable , elle ne ferait que confiner l'humidité dans l'isolation et éventuellement les lambourdes .
La première des choses serait d'éviter les remontées d'humidité dans la chape , c'est à dire d'avoir un film étanche sous la chape . La chape est existante , est ce que ceci a été prévu avant sa construction ?
Avez vous pensé à une solution classique d'isolation sol , tolérant une humidité éventuelle et relativement étanche à la diffusion de vapeur d'eau (isolant mousse alvéolaire plastique type polystyrène extrudé) et dessus un plancher flottant porté par l'isolation ? (plancher type OSB 3 ou 4 et revêtement à votre convenance , ou plancher de terrasse extérieure ?
Je n'ai pas cherché , mais je serais curieux de savoir si il y a des recommandations DTU précises pour ce cas de figure
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !