Signaler

Ecran de toiture hpv [Résolu]

Posez votre question james - Dernière réponse le 20 févr. 2017 à 10:59 par james
BONJOUR,

quelqu'un peut me dire la difference pour un ecran de toiture hpv entre un R1 et R2 ,

Merci d'avance
Utile
+0
plus moins
Bonjour James,

Concernant les écrans de sous-toiture ventilés et posés sur la charpente, la résistance de l'écran à la déchirure au clou et à la traction caractérise son classement " R " et détermine l'écartement maximal admissible entre chevrons ou fermettes support.

Un écran de sous-toiture classé R1 autorise une pose sur chevrons dont l’entraxe est de 45cm maxi.

Un écran de sous-toiture classé R2 autorise une pose sur chevrons dont l’entraxe est de 60cm maxi.

Un écran de sous-toiture classé R3 autorise une pose sur chevrons dont l’entraxe est de 90cm

Quelques informations complémentaires sur l’isolation des combles aménagés avec (ou sans) écran de sous toiture http://www.toutsurlisolation.com/...

Bien cordialement

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour et merci Marc pour votre réponse, autre question si par dessus une laine d verre mise entre solives je met un plancher(sur solives) type Osb 15mm (comble perdu) quelqu'un sait il a combien s'evalu le gain en isolation R +? Bien à vous
Dannan 763Messages postés dimanche 19 mai 2013Date d'inscription 17 octobre 2017 Dernière intervention - 14 févr. 2017 à 10:34
Bonjour,
Vous gagnez en résistance environ 0.23, y compris avec la lame d'air créée ; c'est peu !
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Je ne suis pas certain d’avoir bien compris votre question. Si c’est sur le gain du plancher en lui-même, négligeable ou presque je suppose.

Par contre la mise en œuvre d’un plancher bois dans un comble perdu nécessite certaines précautions qui sont détaillées ici : http://www.toutsurlisolation.com/Votre-projet-de-A-a-Z/L-isolation-en-renovation/Isoler-des-combles-perdus-en-renovation/Gestion-de-l-humidite-et-etancheite-a-l-air-en-combles-perdus

Si votre comble est perdu, l’isolation doit se concentrer sur le plancher de ces derniers et non sous la couverture afin d’éviter de faire entrer le volume du comble dans celui à chauffer. En combles perdus, il est préconisé une résistance thermique R supérieure ou égale à 7m².K/W. La dépasser largement n’est que mieux !

Très cordialement

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci Marc and Co... Voilà ou j'en suis j'ai donc un comble perdu avec au sol des solives entraxe environ 350 mm hauteur 170 mm. J'ai la laine de Roche en 200 mm il me manque donc environ 40 mm en sachant que je dois ensuite mettre un plancher type OSB en 15 mm. Bref je me dis que compte tenue de la situation pourquoi pas en profiter pour augmenter mon R en rajoutant une couche isolante mais il me parait plus simple de rajouter une Multicouche peu épaisse afin de limiter la réhausse des solives avec par exemple un lambourd que je dois par contre (plancher) mettre en parallèle (dessus) des solives. Que pensez vous de mon idée. Merci pour vos conseils à tous.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir
Navré , très mauvaise idée !
Les isolants minces multicouches sont parfaitement étanches à la vapeur d'eau , donc si vous mettez un isolant multicouche par dessus la laine de roche , l'eau s'accumulera sous le multicouches et fera pourrir les solives !
A la limite mettre le multicouche côté chaud sous la laine de roche serait une solution , mais peu performante (le multicouche implique une lame d'air de 2cm environ de part et d'autre) .
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Donc si je comprend bien la seule solution est de mettre sur les solives des lambourdes équivalent, si je rajoute une couche de laine à mes 200 de 100 (total =300), à 300 - 170 = 130 mm... Merci de me valider ou de me faire d'autres suggestions SVP
James
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Tout d’abord des informations émanant de l’ADEME concernant les produits minces réfléchissants (avantages, inconvénients, pose, etc…) http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/adm00013353_adm_attache1.pdf

Concernant votre complément d’isolation, il ne faut pas comprimer un isolant fibreux au risque de dégrader ses performances et d’entrainer des désordres (ex : plaques de plâtre fissurée en mur par une laine rigide et comprimée qui chercher à retrouver son épaisseur nominale).

Vous trouverez ici https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-perdus et là http://www.toutsurlisolation.com/Votre-projet-de-A-a-Z/L-isolation-en-renovation/Isoler-des-combles-perdus-en-renovation/Ancien-isolant-deposer-ou-conserver des solutions diverses d’isolation de combles perdus.

Le CPT 3560-V2 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf donne les règles de l’art pour l’isolation des combles en laine minérale. Vous y trouverez des schémas de réalisation sur des planchers de combles perdus.

Salutations

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
BONJOUR MARC Merci pour toutes ces informations que je viens d'étudier. Je n'ai pas trouvé exactement la configuration de ma demande (voir précédente demande). Je souhaiterais donc juste une validation sur l'idée exposée de sur-élevé les solives de la hauteur nécessaire pour accueillir une isolation en 100 ou 80 (Isover confort?) en laissant une lame d'air de 2cm avant l'OSB qui couvrira presque la totalité de la surface (espace stockage). A ce sujet dois je prévoir des trous d'aération sur l'OSB pour la circulation de l'air et ainsi éviter de constituer avec l'OSB un espace hermétique (isolation) ?

Merci pour vos explications.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour James,

Très bon choix ;)

Pour le reste de la question, la réponse se trouve dans le lien (que je vous redonne : http://www.toutsurlisolation.com/Votre-projet-de-A-a-Z/L-isolation-en-renovation/Isoler-des-combles-perdus-en-renovation/Gestion-de-l-humidite-et-etancheite-a-l-air-en-combles-perdus dans ma réponse du 14 Février 10h36 ;)

@ votre service
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonsoir
Il y a quand même quelques interrogations !
Vos solives font 170 de haut , vous voulez utiliser de la laine de roche de 200 mm . Il faudrait augmenter la hauteur des solives de 30 mm environ . C'est faisable en découpant par sciage des lattes exactement de la largeur des solives dans des planches de 27 mm , mais c'est bien compliqué !
Si vous voulez augmenter l'épaisseur de l'isolation , il faudrait mettre , comme lambourdes ,des chevrons de 100 de haut , perpendiculairement aux solives , ce qui présenterait les avantages suivant :
-vous pourrez choisir l'entraxe en fonction des dimensions des dalles pour faire la liaison des dalles sur les chevrons ,
-vous pourrez rajouter 80 mm d'isolation tout en respectant une lame d'air de 2 cm sous l'OSB ,
-Vous réduirez les ponts thermiques dus au fait que le bois conduit 4 fois plus la chaleur que les isolants classiques , en plus vous croiserez les couches d'isolant .
Si vous mettez un plancher OSB , vous devez obligatoirement mettre un pare-vapeur sous l'isolant . Les dalles d'OSB 3 ont une perméabilité relative à la vapeur d'eau de 150 à 200 donc un Sd de l'ordre de 3 m . Il faut que le Sd de la couche côté chaud soit supérieur à 5 fois le Sd des autres couches (et en particulier du plancher) . Il faut donc un vrai pare-vapeur avec un Sd d'au moins 15 m .
Dans cette configuration (plafond existant sous les solives) , le problème est la continuité du pare-vapeur au niveau des solives . Contourner les solives avec le pare-vapeur est dangereux (risque d'atteindre le point de rosée sur le haut des solives . Il faut donc faire une pose entre les solives , mais parfaitement jointoyée , ce qui n'est pas facile !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour Mesieurs et merci pour vos réponses...
En fait je vais opter pour surelever les solives de 30mm (170+30 =200 ) en pour installer la LDR en 200. Puis en perpendiculaire je vais installer des lambourdes ou chevrons en 120 (100+20) de hauteur avec un espacement maximum (gain prix et travail) supportable par l'OSB de minimum 18.
Pour le pare vapeur, au dela du kraft côté chaud (qui n'en ai pas un mr.Isover...) compte tenue que le plafond infèrieur sera recouvert d'une sous couche (peinture puis d'une toile de verre puis de deux couches de peinture type pièce SdB... je vais m'en passer...(?).
Par contre je dois avouer (et je ne suis pas le seul) après différente lecture et échange avec des professionnels il y a des contradictions qui m'échappent concernant l'effet plancher OSB. Si je ne met pas de plancher on laisse respirer pleinement la LdR et on me dit c'est très bien (comble perdu) mais si je met un plancher OSB (au vue de stockage) certains me disent (pas tous....!) qu'il faut rendre hermétique et donc privée la LdR d'une aération (pas donc de trous dans l'OSB compte tenue de son taux de perméabilité) j'avoue que j'ai du mal à suivre le raisonnement. Pourquoi si il faut que la LdR respire (outre la lame de 2 cm) la solution des trous dans l'OSB n'est elle pas acceptable?
Merci d'avance bien à vous
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Les dimensions prévues sont correctes et devraient vous procurer une résistance thermique de l'ordre de 6 à 6,5 m2.k/w , compte tenu des "ponts thermiques" constitués par les solives et les lambourdes . Paradoxalement ce n'est pas négligeable . Inversement ce sera conforme aux exigences pour bénéficier des avantages fiscaux en rénovation (si vous sous-traitez la pose à une entreprise agréée RGE) .
Pour ce qui est de l'étanchéité du plancher , les avis contradictoires sont certainement dus aux différences de critères pris en compte :
- Si vous considérez les risques de condensation , il vaut mieux que le plancher ne soit pas étanche (perçage ou espace entre les dalles) .
-Si vous privilégiez les performances thermiques , il faut que la lame d'air soit confinée , donc le planche étanche . Toutefois la résistance thermique équivalente , d'une lame d'air horizontale de 2cm avec un flux thermique ascendant , est de 0,16 ; Même si vous perdez un peu sur cette valeur , parce que le plancher n'est pas étanche , c'est négligeable par rapport à la résistance mini de 6 pour l'isolation .
Pour ce qui est du pare-vapeur , je suis très sceptique sur l'étanchéité à la vapeur d'eau des peintures . On trouve des peintures étanches au ruissellement , mais "respirantes" pour la vapeur d'eau . Je reste persuadé qu'il vaut mieux prendre toutes les précautions vis à vis de l'étanchéité à la vapeur d'eau et être sur d'avoir un Sd d'au moins 15 m .
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour Mr. "Atlasaturn", Tout d'abord un grand merci pour votre disponibilité altruiste cela fait plaisir de voir quelqu'un qui s'interresse aux autres...
Bien vous êtes à deux doigts de me convaincre d'installer un P.V. En sachant que dans votre réponse vous avez mis en doute l'effet peinture (3 couches) en disant rien sur l'effet toile de verre (?)...

Bon ski!
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !