Signaler

Comment reprendre une vieille cheminée ?

Posez votre question Toto49 - Dernière réponse le 6 mars 2008 à 20:31
Bonjour, J'ai une vieille cheminée granit, qui pourrait être belle, mais les pierres sont totalement bouffées par le feu (du moins je pense, je ne vois pas d'autres explications). du coup on aimerait bien garder le volume de la cheminée mais plaquer le haut de la cheminée et le bas pour en faire une cheminée contemporaine. Faut il absolument une amenée d'air en partie basse de la cheminée? Quel matériau utilisé pour le doublage? je pensais au placo, recouvert d'un matériau résistant au feu. est-ce réalisable? Quelles dimensions sont à respecter? hauteur de la partie haute, hauteur minimale du foyer? J'espère avoir été clair, et merci d'avance de vos réponses.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
Bonjour, Quand vous dites "bouffées par le feu", vous voulez dire simplement salies et incrustées de suie? (car le granit résiste bien au feu...) Si oui, je vous conseille de les nettoyer soit par moyen mécanique (brosse métallique) soit chimique, suivit d'un rinçage abondant et minutieux!!! (soit les deux!;-) Pour la hauteur d'un foyer, les anciens avaient une technique "amusante", ils utilisaient un peu de paille légèrement humidifiée, sur une plaque de tôle que l'un d'eux tenait horizontalement, mais le plus haut possible dans la cheminée. Ils y mettaient le feu puis descendaient la tôle progressivement. quand la fumée, au lieu de passer par le conduit de cheminée, se répandait dans la pièce en ressortant sous le linteau de la cheminée, c'est que la plaque était trop basse (ou le linteau trop haut!). Donc, soit ils surélevaient la plaque du foyer, soit ils descendaient le linteau. Un bout de carton permettait de régler la hauteur du linteau pour les essais. C'était pas du calcul mathématique, mais cela fonctionnais très bien, et c'est ainsi que lors d'une construction de cheminée en granit, nous avons déterminé la hauteur du linteau et celle de la plaque de foyer (avec récupérateur de chaleur), car au premier essai, la fumée refoulait dans la pièce. Cette méthode s'est révélée efficace, et nous n'avons jamais plus eu de fumée dans la pièce (sauf conditions climatiques vraiment défavorables et juste pendant la phase d'allumage.) Pour l'arrivée d'air en bas de la cheminée, c'est préférable pour la sécurité des habitants (le feu consomme l'oxygène de la pièce!) et le fonctionnement de la cheminée. Là encore, mais ce n'est pas toujours réalisable "après coup", certains avaient remarqués que la terre restant toujours (été comme hiver) aux environ de 14 °C, ils construisaient une arrivée d'air (en brique) qui circulait à un mètre sous terre sur une distance de dix à vingt mètre et prise d'air ressortant à l'extérieur, dans le jardin. L'hiver l'air arrive "préchauffé" et l'été "climatisé"! :-] Si d'autres peuvent fournir une réponse plus précise à votre question, ils sont les bienvenus dans ce topique! :-] Tenez-nous au courant, ici, merci. Cordialement, Youenn -|<- "L'idiot du village ne savait pas que la chose était impossible, alors il la fit!" Proverbe hindou.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
je suis poseur de cheminée et je te conseille de crée une arrivé d'air de minimum diamètre160,pour l'habillage il faut utilisé du staff, ou du ciporess,mais ces matiaires ne doivent pas etre en contat avec le feu, ou alors utilise du ciment refractaire. Salutation.
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !