Signaler

Le bloc béton est il un matériau vert ?

Posez votre question Thierry Gaia - Dernière réponse le 18 févr. 2011 à 09:55
Si vous écoutez la radio, cela n’a pas dû vous échapper : BlocAlians, l’association des producteurs de blocs Béton, effectue une grande campagne « d’informations » sur le bloc béton, autrement connu sous le nom de Parpaing. Leur but est de redonner un peu de couleur à l’image de ce produit, notamment face à ses nouveaux concurrents tels que la brique Monomur ou les Ossature-bois. Et la couleur choisie, le Vert, n’est pas celle à laquelle on s’attendait le plus. Je pense ne pas être le seul à avoir été interpelé par certains arguments imprécis voire faux. Je profite de votre étude pour restituer certaines vérités. Voici donc les 7 raisons capitales selon BlocAlians : - Le confort thermique : ni VRAI - ni FAUX. Dans sa comparaison aux autres solutions, BlocAlians prend le cas d’un mur en bloc béton doublé d’un isolant. Le matériau béton en lui-même n’a aucune qualité thermique. Le matériau nu obtient même les plus mauvaises performances par rapport à tous ses autres concurrents. Mais il est vrai que l’on ne construit jamais avec le bloc béton sans envisager une isolation rapportée. La brique monomur, elle, ne demande aucune isolation complémentaire. - Le confort acoustique : VRAI mais... Par son inertie, ce matériau obtient les meilleures performances dans l’isolation acoutisque si il est associé à un isolant "mou" (laine de verre par exemple). Par contre, un mur de parpaing nu produit une acoustique réverbérante. On ne peut plus parler de confort acoustique. Sur ce plan là, l’ossature-bois donne les meilleurs résultats ; l’ambiance feutrée dans une maison bois est incomparable. - La qualité de l’air intérieur : ni VRAI - ni FAUX. Ni plus ni moins qu’un autre matériau. BlocAlians n’avance que des généralités, aucuns arguments déterminants face à ses concurrents. Le traitement chimique du bois est certainement un vrai problème de santé mais la nécessité de faire appel à une isolation rapportée fibreuse avec dees blocs béton pose question lorsque l’on pense aux problèmes liés à l’amiante... - Le confort hygrothermique : VRAI et FAUX. Dans son argumentaire, BlocAlians développe l’argumentaire sur l’inertie du matériau permettant une limitation des variations d’amplitude de température ; ce qui est vrai moyennant une isolation par l’extérieur, extrèmement rare en France. BlocAlians affirme "FAITES BARRAGE À L’HUMIDITÉ AVEC LE BLOC BÉTON" mais sans avancer d’arguments techniques. En quoi ce produit est-il un barrage à l’humidité ? - les ressources naturelles : VRAI. Le bloc béton est composé principalement de sable et de cailloux, disponibles en abondance sur tout le territoire. De même, la fabrication du bloc béton étant bien répartie, le transport jusqu’à son lieu d’utilisation s’en trouve réduit. Mais là où BlocAlians fait nous ment est dans l’affirmation que la fabrication du bloc Béton ne requiert aucune cuisson. C’est FAUX. Mensonge par omission mais mensonge quand-même : la fabrication du ciment, liant principal du bloc Béton, requiert l’utilisation de fours à haute température consommant une énorme quantité d’énergie. C’est cette contre-vérité qui m’a choqué le plus et qui me fait prendre la plume aujourd’hui. De plus la nécessité de rajouter des isolants tels que la fibre de verre ou la laine de roche cuites à très haute température rend le bilan encore plus mauvais. - L’entretien et la maintenance : VRAI. Le bloc béton est un matériau pérenne et sans-souci... comme la plupart des matériaux. - la qualité du recyclage : VRAI. Le bloc béton peut être recyclé en d’autres blocs béton. Mais les fabricants le font-ils réellement ? Sommaire Un comparatif presque vide... Pour finir, BlocAlians propose un tableau de comparaison avec les autres techniques : le Monomur, la terre cuite mur doublé, l’ossature-bois. Mais la comparaison s’arrête au monomur ; le reste du tableau comparatif est vide. Bizarre ! Sommaire Conclusion : il est vrai que le bloc béton souffre d’une mauvaise image de marque depuis quelques années, notamment depuis la montée des autres matériaux concurrents. Pourtant ce matériau a de réelles qualités. Une vrai campagne d’information était peut-être nécessaire mais de là à affirmer que c’est un matériaux vert ! pourquoi en faire autant ? Du coup, le produit y perd encore en crédibilité.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
Bonjour, Très intéressant tout ça. Perso, je le placerai dans les matériaux recyclables car au minimum on s'en sert souvent comme gravas. Matériau vert ? Comparé à de la brique qui est cuite ? Faut voir, mais je dirait que c'est possible. Là ou je ne suis pas d'accord, c'est son côté isolation, contre l'humidité ??? En fait c'est un bon support, mais tout le reste se fait par additif de matériaux dit "léger". Goudron pour l'humidité, isolant divers sur placo pour l'isolation thermique et phonique. Mes conclusions perso, c'est un bon rapport qualité-prix pour un support de base. Tout le monde connait bien les murets autour des maisons avec un crépis. Au final, ça ne revient pas trop cher. Pour une maison complète, il faut compté tout fini avec son crépis et son isolation intérieur. En comparaison, la brique qui est plus cher, gardes d'autres avantages. Briques alvéolaires = moins d'épaisseur pour un même niveau d'isolation. La brique est plus souple donc moins sensible au fissures. A chacun son opinion...
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !