Signaler

Y a-t-il un risque avec une dalle en béton sulfaté ?

Posez votre question dinde_warrior - Dernière réponse le 19 nov. 2009 à 22:48
Bonjour, Je suis en processus d'achat d'une maison. Type de construction : Bungalow Split Level Année de construction : 1977 3 Fissures en forme d'etoiles apparaissent dans le sous-sol de service, apres Test de Pyrite, le resultat est d'un IPPG de 11 et la dalle de beton est sulfaté de 10à20mm sur une epaisseur total de 60mm. C'est donnée sont-elles alarmante ? Pouvons nous seulement réparer la dalle dans la partie fissuré ? eloigné les goutieres exterieur et niveler le terrain en pente exterieur peut-il suffire à arretter la sulfatation du beton ? Merci d'avance Alex
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
bonsoir, a premiere vue ca pas l'air bon, car quand cela se voit a l'oeil c'est que le mal est bien installé dedans voici un lien sur un expertise... http://www.smabtp.fr/WebCommun/WEB_P_GENERALE.NSF/Impression?OpenAgent&UNID=BFB9F5746E912264C12570130042BF29
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
voila ce que dit l'expertise pour les reparations : Réparation des ouvrages Il n'existe pas actuellement de méthodologie de traitement qui soit suffisamment efficace pour réparer durablement les ouvrages atteints de réaction de gonflement interne du béton, voire même pour arrêter l'évolution des désordres. Le calcul des structures dégradées permet de déterminer la résistance résiduelle de l'ouvrage et de prévoir l'effet des réparations envisagées. Les interventions possibles sur l'ouvrage malade n'ont pas toutes la même efficacité : Injection des fissures Les réparations basées sur l'injection des fissures à l'aide de résines époxydes se sont soldées par des échecs suite à la réouverture des fissures existantes ou à l'ouverture de fissures nouvelles. Application d'une peinture Le revêtement, de faible épaisseur (200 à 300 microns), a une efficacité quasiment nulle dans la mesure où le système est perméable à la vapeur d'eau et relativement perméable à l'eau. Mise en œuvre de revêtements d'étanchéité La mise en oeuvre d'un revêtement étanche peut apporter un résultat positif, permettant de prolonger la vie des ouvrages, à condition de faire appel à des systèmes suffisamment étanches, mis en œuvre dans des conditions satisfaisantes et susceptibles de suivre les gonflements successifs (élasticité du revêtement). Mise en œuvre d'un renfort à base d'armatures passives ou actives Le confinement de la réaction de gonflement du béton à l'aide d'armatures passives ou actives a une action immédiate sur l'évolution des dommages mais l'efficacité à long terme d'un tel système dépend de l'évolution postérieure de la réaction. Libération des contraintes par sciage des structures Le comportement après gonflement pouvant empirer du fait du blocage de la structure, il peut être envisagé le sciage de certains éléments afin de libérer les contraintes nuisibles à cette dernière. Cette solution ne s'applique que dans des cas très particuliers et doit être reconduite au fur et à mesure de la poursuite de la réaction sulfatique. Démolition et reconstruction des ouvrages Dans les cas extrêmes.
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !