Signaler

Comment coller un parquet sur un ancien plancher ?

Posez votre question HD - Dernière réponse le 1 juin 2009 à 11:45
Bonjour, Je désire coller un nouveau parquet massif sur un ancien parquet en y intercalant un isolant thermmique. En effet, le parquet que j'ai à refaire se trouve au R+1, alors qu'en dessous se trouve un parking non chauffé à RDC. Le plancher actuel fait tout de même 20 cm environ, composé d'un revêtement coco collé sur un panneau OSB lui même posé (ou vissé ou collé ?) sur un plancher initial, lequel est probablement posé sur lambourdes elles mêmes posées sur aire de sable avant d'arriver à un probable sous plancher, puis des solives lesquelles sont en revanche visibles au plafond du RDC. L'idée est de déposer l'OSB et le coco, pour retrouver le plancher initial (qui sera peut-être en mauvais état) et venir y coller un nouveau plancher ( non flottant). Le parquetteur nous avait d'abord proposé de faire un ragréage sur ce plancher initial (dont on ne connaitra vraiment l'état qu'à la dépose de l'OSB qui le recouvre pour l'instant) d'y mettre un revêtement de liège ou d'acouflex (phonique) venant lui même supporter le nouveau parquet collé. Ce qui me gêne, c'est qu'il ne s'agit que d'un isolant phonique (comme les dalles vertes dont vous parlez d'ailleurs, je pense) et non thermique. Par ailleurs si je vous comprends bien, il vaudrait mieux encore intercaler entre ce premier isolant (phonique ou thermique) et le parquet futur, un panneau agglo; ou OSB? Pourrait -on envisager alors le complexe suivant: 1/Ragréage sur plancher existant Isolant thermique (et lequel ?) Panneau agglo.ou OSB Plancher collé (comme isolant thermique j'avais pensé à du Domisol 2cm, mais il semble que celui-ci soit nécessairement sous chape) En fait après réflexion, le parquetteur répugne aujourd'hui à faire un ragréage sur le plancher initial dont l'état l'inquiète et dont il doute de la capacité à restaurer un support acceptable en planéité. 2/ La solution qui nous est alors proposée de concert avec le maçon est de couler une chape allégée sur le plancher initial débarrassé de l'OSB qui le recouvrait initialement(un polyane est-il nécessaire ?) . Le nouveau parquet serait alors collé sur cette chape de 4 cm, dont il nous est dit par ailleurs que les billes de polystyrene qu'elle contient la rendent isolante thermique. Que pensez vous des deux solutions évoquées, à la fois du point de vue thermique et de celui de la planéité du support ? Et aussi évidemment du poids de cette chape allégée (j'ai calculé 40 kg/m2 selon les chiffres que vous donnez dans un autre sujet) étant donnée la structure ancienne du plancher support telle que je vous l'ai exposée. ? Excusez moi d'avoir été si long et merci de vos suggestions.
Afficher la suite 
Utile
+3
moins plus
mon experience de maitre d'oeuvre peu vous aider ? je ne comprends pas le but de coller un nouveau plancher sur l'ancien , mais ni l'idée du réagreage ni celle de la chape n'est conforme au DTU , les coeficients de dilatation ne sont pas les meme ( fissuration) , vous travailler avec des artisants ? En l'espece demonter les lames de votre ancien parquet ( cloué) uniquement celles qui sont abimées et remplacer les
Ajouter un commentaire
Utile
+1
moins plus
C'est qu'en fait initialement, je voulais installer un nouveau parquet (chêne 1er) ; lorsque nous nous sommes aperçus qu'il y avait un plancher initial sous l'OSB, évidemment l'idée nous est venue d'essayer de récupérer ce parquet (dont l'échantillon visible dans un placard avait l'air intéressant); mais après un sondage en partie courante de la pièce, il s'est avéré que vu la solidité avec laquelle l'OSB était collé ou vissé sur l'ancien parquet, retirer cet OSB (qui pour le coup est en très mauvais état) entraînerait certainement des dégradations importantes de ce parquet initial; d'où la nécessité de couvrir celui-ci par un nouveau parquet. Et nous voici de nouveau engagé dans la recherche de solutions pour poser un nouveau parquet sur cet ancien support en ménageant le plus de planéité et isolation themique possible. Du point de vue thermique d'ailleurs, vu l'épaisseur de ce plancher intial ancien, une 20aine de cm depuis le dessus de notre plancher jusqu'à la sous-face de celui-ci en parking (non chauffé) au niveau en dessous entre les poutres visibles, je subbodhore qu'il ya un remplissage (terre ou sable ?); est-ce bon du point de vue thermique à votre avis ou est-il indiqué de rajouter un isolant thermique au sol ? Au plaisir de vous lire.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonjour jean noël, je n'ai eu que le début de votre message qui s'arrête à: "En l'espèce demonter les lames de votre ancien parquet ( cloué) uniquement celles qui sont abimées et remplacer les " J'aurais bien aimé connaître la suite; ou bien c'est vous, ou bien c'est moi qui s'y est mal pris pour le faire apparaître à l'écran. Merci d'avance;
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !