Signaler

Comment détecter par domotique une tension 220V ? [Fermé]

Posez votre question tochinet - Dernière réponse le 7 janv. 2009 à 00:42 par Le noir
Bonjour, J'ai un système domotique avec des commandes basse tension, et j'aimerais le commander à partir d'événements extérieurs en 220V (par example, le fait que mes panneaux solaires fonctionnent. Je ne désire pas perturber les autres circuits (régulation solaire), donc je pense à recupérer l'info sur les contacteurs 220V (voire les néons). Que conseilleriez-vous comme interface pour transformer du 220V en "contact sec" ? Il y a plein de pistes, mais laquelle choisir ? Je voudrais quelque chose de relativement compact, propre, pour une petite dizaine de circuits/événements. - un relais à commande 220V ? * couteux (20 EUR/relais) * bruyant * encombrant * surdimensionné (les contacts multiples sont prévus pour du 220V) - un optocoupleur ? * attaquer une LED avec le 220V via un condensateur ? * collecteurs ouvert au lieu de contact sec - une bobine 220V sur un relais reed ? * çà me semble atractif, mais je cherche toujours la bobine adéquate...
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
bonjour Si vous disiez ce que vous voulez alimenter, qu'elle tension et puissance, ce serais plus simple !
Utile
+0
plus moins
le contact sec est connecté à un module basse tension (probablement ASIC) à 8 entrées, je n'ai pas de spec mais on voit le module sur http://www.domintell.com/menu_3.php?id=15. Il est concu pour recevoir des "boutons poussoirs" (220V ou non) avec un commun.
Utile
+0
plus moins
bonjour Pas de photo ! Mais je pense que le mieux est un opto-coupleur suivit d' un transistor ou autre (suivant courant demandé), cela permet d'isoler le 230 volts du reste du montage
Utile
+0
plus moins
Comment çà, pas de photo ? Moi, j'en ai une ! Attention, l'URL ici ne marche pas très bien, il y a un "point" en trop à la fin. En le retirant, on voit la boîte de l'ISM. Si on part sur l'optocoupleur, comment alimenter la LED avec du 220V ? une capa en série de xxx nF ? Autre chose ? (autre(s) diodes, résistance(s)) Je ne suis pas très sur que le module accepte les collecteurs ouverts, mais je peux me renseigner. A noter que le relais reed est aussi bien séparé galvaniquement. Mais je trouve bizzare qu'on n'a nulle part de bobine 220V. Si j'en extrais une d'un filtre 220V, çà marcherait ?
Utile
+0
plus moins
bonjour Les relais reed servent en électronique, donc le maximum que l'on trouve est 48 volts.(bobine) Les optos, plus petits, moins chers, pas de mécanique, moins de consommation, inconvénient: un peu d'électronique . Si vous optez pour l'opto, je vous fait un schéma pour l'alimentation de la led "Si j'en extrais une d'un filtre 220V, çà marcherait ?" sorry, là, je ne comprends ce que vous voulez dire ? Pour l'image, j'ai "fatal erreur" mais ce n'est pas grave, il me faut seulement la tension et la consommation pour les calculs
Utile
+0
plus moins
Bonjour, Une question : est-ce qu'un optocoupleur ne risque pas d'envoyer une impulsion à chaque alternance ? Je ne connais pas la rapidité de réaction du module, mais çà risque de le perturber. Pour un reed 48V (ou moins), on pourrait peut-être le mettre en série avec un néon 220V ? (j'en ai sur la face du coffret). Mais la aussi, est-ce que çà marcherait en alternatif (sans décoller à chaque alternance) ?
Utile
+0
plus moins
bonjour On ne peut placer une bobine de relais en série avec un "néon" Un relais a deux inconvénients, l 'inductance de la bobine qui se décharge de son courant à l'extinction et le rebond des contacts et courant de rupture. Pour les " alternances", ne pas vous en inquiéter, ce genre de relais ainsi que les optos fonctionnent en tension continue.
Utile
+0
plus moins
Je vous suis encore moins. Si l'opto ou les relais fonctionnent en continu, il faut redresser simple ou double alternance. Double, çà fait un pont en plus. Simple (d'office avec l'opto c'est une diode) on a quand même bien une alternance (10ms) où il ne marche pas. Pour que le transistor continue à conduire 10ms, il faut une sérieuse rémanence de lumière, non ? Au sujet de mes bobines extraite d'un filtre, j'ai vu que dans certains blocs pour boîtier 220V (où on connecte un cable secteur standard IEC je crois), il y a un filtre LC. Est-ce que ces bobines seraient capable de générer assez de champ magnétique pour faire coller mon reed ?
Utile
+0
plus moins
Bonjour Je crois que vous mélangez fréquence, courant, lampe et led, quand au relai "red", pourquoi des "bobines", ils ont leurs propres bobines ou alors vous confondez "red" et "ILS"! Des explications claires et des photos de votre matériel serait souhaitable
Utile
+0
plus moins
Honnêtement, je ne sais pas qui mélange quoi. Je suppose que je ne suis pas assez clair en effet. Dans mon premier post, j'explique que je veux interfacer deux systèmes : la domotique et la régulation du système solaire. Premier cas de figure : détection de panne : - la pompe à chaleur se met en sécurité. Maintenant, rien ne l'indique, excepté un néon/témoin 220V à la cave. Je veux "récuperer" cette info : - un "relais/opto/autre dispositif" détecte la présence de 220V sur le témoin. - ce dispositif transforme l'info en contact sec - le contact sec est branché sur une entrée domotique (ISM Domintell) - la domotique réagit et allume une petite lampe led dans ma chambre à coucher. Je peux m'en apercevoir la nuit et remettre la PAC en marche. Il y a d'autre cas de figure, mais du même style. En d'autre mots, j'ai besoin d'un "système" qui traduise un effet 220V en un contact sec. Fonctionnellement, un relais à bobine 220V et un contact NO. Je n'ai pas de courant de charge : c'est une entrée de domotique, mais je n'ai aucune spécification, c'est prévu pour fonctionner avec "n'importe quel interrupteur" (contact sec) Au sujet de la "fréquence" : si je veux un contact quand un circuit 220V est branché, et que l'interface (p.ex. relais) fonctionne en continu, ou bien il est suffisamment lent pour "rester collé" sur la "mauvaise" alternance, ou bien il va grésiller à 50Hz. Si la domotique recoit des ordres 50x/sec, elle risque de capituler ... Au sujet des relais Reed, mon idée est/était en effet "construire" un relais Reed avec une bobine 220V autour d'une "ampoule" (Reed switch). Mais est-ce que çà marche ? Cà me semblait plus adapté en principe qu'un "relais à bobine 220V" qui a trop de contacts, consomme beaucoup, prend de la place, fait du bruit, etc. Vu les explications ci-dessus, pensez-vous toujours que l'optocoupleur est la meilleure solution ?
Utile
+0
plus moins
bonjour Pour avoir un contact "SEC", relais red ou autre Pour alimenter la bobine du relais: soit courant suffisant: OK soit courant insuffisant: opto, transistor ou transfo de courant.

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !