Signaler

Comment faire une installation encastrée dans du béton ?

Posez votre question saveriu - Dernière réponse le 30 janv. 2011 à 11:36
Bonjour à tous, Je viens d'acheter un petit T2 dans Marseille (La Rouvière). C'est une construction de 1967 avec des murs en béton vibré. J'ai pour idée de refaire l'installation électrique dans la norme NFC15-100 et je voudrait éviter les poses en saillies ainsi que les goulottes. Je me suis renseigné auprès d'électriciens ayant travaillé dans mon immeuble et ils m'ont dit que je pouvait faire des saignées 25x25mm (hxp) maximum. Mon installation comprend 10 circuits: - 1 circuit d'éclairage en 2.5mm². - 2 circuits prises en 2.5mm². - 5 circuits spécialisés (four, lave-linge, frigo, lave-vaisselle, cumulus) en 2.5mm². - 1 circuit spécialisé pour les plaques à induction en 6mm². - 1 circuit spécialisé pour le chauffage électrique en 2.5mm². Je voudrait avoir des conseils sur les travaux que je vais réaliser au niveau de la dimensions des saignées (puis-je en faire plusieurs sur un mur?), de leur position sur le mur, de la taille des trous pour l'encastrement des prises, etc. Etant ingénieur informatique, je me ferai un plaisir d'aider ceux qui auront des problèmes dans ce domaine (MP). J'espère que je trouverai quelqu'un sur ce forum qui m'aidera pour mes travaux. Merci
Afficher la suite 
Utile
+4
moins plus
Bonsoir,et pourquoi pas faire un compromis?Doublez vos murs qui donnent sur l'extérieur par de l'isolation,car le béton vibré ne protège pas du froid car il fait un pont thermique.Et mettre dans les murs en béton vibré que le minimum de câbles électriques?
Ajouter un commentaire
Utile
+1
moins plus
bonjour pour répondre a vos questions : il vous est tolérer de faire des saignées dans un mur a partir du moment ou elles sont verticales. interdiction tolale de saignées horizontales ou en biais définition de tolérer : accepter de mauvais gré. ces saignées doivent être les plus petites possible et il doit y en avoir le moins possible. quand a vos trous de boitiers il doivent être un peu plus grand que vos boitiers pour pouvoir les sceller. quand vous allez creuser dans votre béton (bon courage !) il y a interdiction totale de couper une ferraille de n'importe quelle taille soit elle ! votre circuit éclairage se fait en 1.5 mm² avec protection 10 A. votre gros électroménager doit être protégé individuellement. vous devez avoir sur votre tableau électrique un inter différentiel 30 mA type AC et 30 mA type A pour l'électroménager comportant de l'électronique ( plaque de cuisson, machine a la ver, frigo, ...)
Ajouter un commentaire
Utile
+1
moins plus
C'est vrai que cette approche est plutôt élégante. Ca donnerai une hauteur de plafond assez basse (15-20 cm en mois je pense) mais permettra l'encastrement de spots ou autre, ainsi que de l'économie en fil et gaine vu qu'on ne longera pas les murs.
Ajouter un commentaire
Utile
+1
moins plus
Bonjour à tous, Je ne suis pas électricien ni maçon, mais avant de m'attaquer à une tache difficile et contraignante je réfléchi à celle qui m'évitera du travail et surtout du travail pénible (saignées dans du béton vibré par exemple). Dans le cas de Saveriu, j'opterai pour la pose de plaques de plâtre avec un petit isolant au dos (je ne connais pas le nom) ce qui aurai l'avantage de me permettre de passer les câbles électriques, sceller les boites et en même temps isoler du bruit et de la chaleur. La pose de ces plaques semble assez facile (colle) et permet aussi de cacher les défauts des murs. Sans engagements de ma part, juste l'idée ?
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
J'ai une réponse tout le temps différente en fonction des gens (maçons, électriciens, etc.). Certains me disent que c'est interdit, d'autres que c'est tout à fait possible, difficile de se faire une opinion... D'un autre côté, je ne suis pas certain que ces murs soient réellement porteurs, ils sont assez fins je trouve (15-20cm). Du moins celui qui sépare mon appart du couloirs de l'immeuble. Une autre chose étonnante concernant le mur inter-appartement: En enlevant les plinthes et leur colle en ciment, j'arrive au béton mais j'ai remarqué, à la base du mur, un petit trou de 1cm de rayon donnant sur un espace vide avec du carton et du charbon (incendie passé?). C'est une construction assez ancienne et je ne vois pas du tout ce que c'est (impossible d'avoir les plans de construction de l'époque). Visuellement ce sont des espèces de blocs de béton vibré de 1m de large mais je n'arrive pas à arriver à un joint horizontal pour déterminer la hauteur. Pour le tableau électrique et les ID et disjoncteurs, j'ai pris les infos sur internet, normalement j'ai tout ce qu'il me faut ^^. Reste plus que ce problème de passage de câbles...
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
je confirme a nouveau et suis électricien interdiction de creuser des tranchées ou saignées horizontalement ou en biais sur des murs en beton vibré. il est juste toléré et en petites quantités des saignées verticales. tout passages de gaines doit être prévu a la construction et coulé dans le béton maintenant libre a vous de faire comme vous l'entendez, vous est responsable de travaux que vous y faites... en tout cas bon courage dans le béton vibré !
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Ok d'accord ^^. Je ne me sens pas de repayer un immeuble de 21 étages lol. Une autre solution possible, faire passer les gaines de fils dans un faux plafond et faire des saignées verticales peu profondes pour les descendre jusqu'au prises. Ca me permettra aussi de mettre des spots encastrés. Par contre il restera toujours le problème de meulage pour faire entrer la prise encastrable (est-ce possible?). Mon plafond actuel est à 2m50, ça risque d'être un peu juste non? J'ai entendu qu'il fallait laisser 20cm d'espace entre le vrai et le faux plafond (à cause de la chaleur dégagée par les spots). Mais si j'utilise des spots basse tension, puis-je diminuer cet espace?
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
bonjour la dimension qu'il faut pour le faux plafond est comprise entre 10 et 15 cm. que ce soit avec des spots basses tensions ou pas. ce systèmes d'éclairage dégage dans tout les cas bcp de chaleur. pour ce qui est de vos trous de boitiers, cela ne pose pas de soucis car vous ne couper pas en deux votre mur... mais attention si vous tombez sur une ferraille il faudra alors se décaler
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Ok ça commence à prendre forme... Au niveau de la consommation électrique des spots halogène basse tension, est-elle correcte (je compte mettre un variateur) ou est-ce une pompe à fric?
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
que ce soit des spots basse tension ou des spots tension normale, la facturation dépend de leur consommation et non de leur tension. pour exemple un spot 50W en 220 V consomme autant qu'un spot 50 W 12 v... après dans un salon quand vous mettez un plafonnier avec deux ampoules de 75w incandescente l'équivalent en spots au niveau consommation c'est 3 spots de 50 W.... malheureusement 3 spots éclairent bcp moins car c'est de l'éclairage directionnel et non de l'éclairage diffus donc pour un même éclairage le spots directionnels coutent plus cher sur une facture edf que l'éclairage ambiant
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Ok ok merci du conseil... Je peux essayer de trouver d'autres moyens pour passer les câbles sans à avoir ces goulottes moches. Je récapitule: - En saignées horizontale sur le béton: NON! - Passage dans un faux plafond + saignées verticales: bien mais plafond peut être trop bas (2m35). - Saignée dans l'ancien carrelage + ragréage + parquet flottant: pourquoi pas mais semble aussi dangereux si je touche à la chape (fissures chez le voisin du dessous dues aux vibrations). C'est dur quand on s'y connait pas et qu'on a pas de sous pour le faire par un pro T_T.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonsoir, Frmu vous a indiqué les contraintes. Simple "bricoleur" ou professionnel, les règles sont les mêmes. Seules les connaissances et les outils changent. A+
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
bonsoir par expérience je déconseille les saignées trop de contraintes sonores pour soi et le voisinage, trop de poussières... il vaut mieux poser des petites moulures sur les plinthes en bois puis faire des petites saignées qui remontent aux prises de courant
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonsoir, Tout ce qui vous a été expliqué dans ce post se rapporte à la norme NF C 15-100, référence de l'électricité bâtiment, entre autre. Comme frmu, je vous dirais, au sujet des saignées dans du béton vibré, "Bonjour". Je précise que la norme ne s'applique pas qu'aux murs porteurs. Une cloison, quelle que soit sa consistance, est calculée en fonction de la charge qu'elle supporte. Une cloison supporte à minima sa charge. Si vous y effectuez une saignée horizontale, vous mettez toutes les chances de votre côté, pour qu'elle tombe un jour ou l'autre. Il existe des moulures trés esthétiques, prévues pour le genre de travail que vous voulez réaliser et qui n'ont rien à voir avec les baguettes simples que la majorité des néophytes connaissent. C'est un peu plus cher, mais la finition est incomparable. Ces produits offrent une gamme assez intéressante et complète. Non seulement vous trouverez les moulures ou autres plinthes, mais également les prises, interupteurs, etc... qui s'y adaptent. N'oubliez pas non plus que vous pouvez utiliser les gaines existantes. Bon courage.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Merci pour tous ces conseils! Au niveau du bruit, poussière, etc. cela ne pose pas de problème car j'ai averti les voisins et mon appartement n'est pas encore habité. Pour le passage des gaines dans les cloisons internes (en brique rouge), je compte faire de petits trous entre les briques afin de par réellement faire une saignée (une petite astuce que l'on m'a donné). Pour le passage des gaines dans le béton, je pense que je vais abandonner l'idée et je vais essayer de coller des plaques de placo (pas de doublage) en encastrant les prises ainsi que les gaines à l'intérieur (je dois connaitre la profondeur minimale pour l'encastrement afin de ne pas trop "manger" de l'espace). Un ami électricien m'a aussi proposé un passage par le sol mais reste à savoir s'il y a la place. Au sujet de ces moulures, puis-je avoir un lien ou autre pour que je puisse les voir?
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonjour,pour faire des saignées dans les murs vous pouvez utiliser une rainureuse.C'est une machine avec deux lames diamants mis en parallèle,et dont vous pouvez régler l'écartement à la dimension de vos gaines ainsi que la profondeur.Elle est performante même avec un matériau aussi dur que du béton vibré.Elle est disponible en location chez Kiloutou.Il faut se protéger avec des lunettes,un casque anti bruit et un masque.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Je pourrait peut-être enlever le carrelage, rainurer le sol jusqu'aux murs, puis rainurer à la vertical jusqu'aux prises ou interrupteurs.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
En principe,les fils d'alimentations vont dans le faux plafond.A partir de là,il y a une boite de connexion d'ou part les fils pour l'éclairage et les prises,qui descendent à la vertical.Cela s'appelle une pieuvre.Le grand avantage du faux plafond c'est que cela évite diminu le travail dans le béton vibré.Ce qui n'à rien d'agréable.Le couvercle de la boite de la boite de connexion doit être accessible à la fin du chantier,car il faut pouvoir intervenir sur les branchements en cas de pannes.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Ca fait parti des possibilités oui, juste que mon appartement et assez petit et je dois couvrir une grande surface. Je dois faire passer une trentaine de fils derrière 3 murs (chambre->salon->cuisine). Imaginons je sépare en 2 gaines de 25mm de diamètre que je fais longer derrière chaque murs, il me faudrait une épaisseur en placo (collé) d'au moins 40mm pour pouvoir au moins passer les gaines et encastrer les prises, interrupteurs etc. sur pratiquement tous les murs de l'appartement. Pour faire simple je considère l'appartement comme un parallélépipède rectangle de 8m de long, 6m de large et 2.5m de hauteur. En mode "placo collé sur murs": 8x2.5 +8x2.5 + 6x2.5 + 6x2.5 = 70 m² (un peu moins car sur un des murs j'ai une grande baie vitrée). donc 70m² de placo d'au moins 40mm d'épaisseur à acheter. Et je perd: 0.04 x ( 8+8+6+6) = 1.12m² de surface habitable (acceptable). En mode "pieuvre" 50m2 de placo (tous le plafond) d'une épaisseur minimum (donc moins chère), prenons du BA10. Je dois par contre prendre en compte les rails car j'ai besoin d'un espace minimum de 15-20 cm entre les deux plafonds. Et je perd: rien en surface mais en volume (je perd de la hauteur): 0.1x50 = 5m3. Difficile de choisir entre les deux propositions... J'ai une petite préférence pour la pieuvre parce ça me garde de la surface et ça permet de changer les luminaires plus facilement (spots encastrés).
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonsoir, Le problème que j'ai est que je n'avait pas prévu le budget "refaire l'électricité". C'est pour ça que je cherche une solution peu couteuse et réalisable soit même. Je n'ai jamais touché a ça avant et je ne sais pas vraiment si je peux y arriver. En tout cas dans la théorie il n'y a pas de soucis ^^. Apparemment le m² de placo n'est pas vraiment chère. On m a aussi déconseillé le faux plafond car ça me ferait descendre la hauteur a 2m30. Difficile de trouver la solution idéale.
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !