Isolation rampants laine de bois et laine verre avis

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 13 juillet 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2021
-
Messages postés
269
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juillet 2021
-
Bonjour à tous.

Nous souhaitons faire l'isolation des rampants (une partie qui va devenir notre chambre, avec environ 4m de hauteur au faitage, et une partie qui sera équivalent à un comble perdu et servira de rangement, avec 2m50 de hauteur).

Il s'agit d'une maison en pierre, ardoises en fibrociment.
Nous souhaitons garder les poutres apparentes, au moins sur un bonne épaisseur.
Je pense partir sur 60mm de laine de bois entre chevrons (panneaux placés par compression), en laissant environ 2cm de lame d'air avec les ardoises, puis 200mm de laine de verre, et un frein vapeur.
La laine de bois permettrait un meilleur déphasage pour l'été (sachant qu'au niveau de la chambre, les rampants sont orientés Est et Ouest), et la laine de verre une meilleure isolation l'hiver.

J'ai 2 questions :
Est-ce que l'utilisation laine de bois / laine de verre peut poser un souci ?
Comment faire la fixation Laine de verre / Frein vapeur, sachant qu'on va sans doute faire un habillage en placo (pas encore fixés sur le sujet) ? Pour le placo, j'ai vu qu'il existe des suspentes type Integra. Est ce esfficace, est-ce que ça ne crée pas de pont thermique ? Sinon, est ce qu'il ne serait pas possible de faire tenir la laine de verre et le frein vapeur avec les rails ?
Merci pour vos réponses.

2 réponses

Bonjour

voir réponse faite ce jour sur un autre forum .

Cdt
Messages postés
269
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juillet 2021
76
Bonjour,

Pas de souci à priori à mixer deux isolants fibreux. Il faudra veiller à poser côté chauffé une membrane de gestion de la vapeur d’eau et de l’étanchéité à l’air côté chauffé. Par ailleurs, le rôle du déphasage d’un isolant est mineur dans ce que l’on appelle le confort d’été http://www.toutsurlisolation.com/inertie-du-batiment-et-confort-dete surtout pour une épaisseur de 60 mm…

Ce qu’il faut surtout viser, c’est un forte résistance thermique de l’isolation, une surventilation nocturne en période de fortes chaleurs et aussi des volets roulants extérieurs sur les fenêtres de toit et voir ensuite les autres éléments de cette étude (apports humains etc…).

Les suspentes Intégra 2 sont tout à fait adaptées à cette mise en œuvre : elles facilitent une bonne mise en œuvre (étanche aux percements de la membrane) et permettent la fixation de la plaque de plâtre (besoin d’apporter de la « masse » pour un principe acoustique appelé masse-ressort-masse). Elles sont en matériau composite rupteur de pont thermique. Vous pourrez vous aidez de cette vidéo pour la pose : https://www.youtube.com/watch?v=4qawt9-nxdo&t=310s&ucbcb=1

Avec un plafond suspendu, on ne parle pas de rails mais de fourrures pour réaliser l’ossature métallique. Le dimensionnement de cette ossature ne doit pas être fait au hasard. Voir les recommandations basiques et essentielles de Placo® pour la réalisation de plafonds https://www.placo.fr/content/download/170350/2192805/version/2/file/2-Le-Compagnon-Placo-Les-plafonds-01-2020.pdf

A dispo si vous avez besoin d’autres renseignements.

Cordialement