Puissance chaudière... késako ?

jey02111981
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 21 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015
- 21 sept. 2015 à 18:59
atlassaturn
Messages postés
3138
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2022
- 22 sept. 2015 à 11:37
Bonjour,

J'ai une chaudière (qui gère le chauffage au gaz naturel - branchée sur le réseau - et produit de l'eau chaude instantannée) qui semble-t-il, a une puissance maximale de 24,6kW.
Ma maison fait environ 270 m² et seuls les 2/3 sont pour l'instant amménagés.
Par ailleurs, il faut signaler que la maison est plutôt bien isolée (construction de 2009), pour ne pas dire très bien.
Lorsque je lis la plupart des forums, je constate qu'une chaudière 20kW devrait, à priori, être suffisante eu égard au cubage total du bâtiment et à sa bonne isolation.

Toutefois, lorsque j'additionne la puissance de l'ensemble des radiateurs de ma maison, j'arrive à 18,3kW.
Dès lors, par un simple raisonnement mathématique, la chaudière est en théorie utilisée à 75%.
J'imagine que lorsqu'il y a un appel d'eau chaude, ce pourcentage tend vers le haut (j'ignore cependant de combien).

J'envisage d'aménager le dernier niveau de la maison. En toute logique, je devrai y mettre 4 nouveaux radiateurs pour une puissance totale de 7,2kW.
Si j'en reviens à mon raisonnement mathématique, celà signifiera que j'aurai 25,5kW pour une chaudière d'une puissance maximale de 24,6Kw.

Mes questions sont les suivantes :

- La puissance des radiateurs est-elle leur puissance maximale lorsque les vannes sont ouvertes au maximum ou s'agit-il de la puissance "pompée" sur la chaudière, dès l'instant où ils tournent, ceci, indépendament du niveau de règlage de la vanne thermostatique ?
- Est-il prudent de brancher 25,5kW de radiateurs sur une chaudière de 24,6kW. Quel risque pour l'installation ? Et pour la chaudière ?

Merci de votre aide !

4 réponses

tom-tom-29
Messages postés
24
Date d'inscription
mardi 1 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015

22 sept. 2015 à 01:10
Bonjour,
Tu ne veux pas mettre des radiateurs électriques pour etre sur ?
0
jey02111981
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 21 septembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2015

22 sept. 2015 à 07:43
Bonjour tom-tom-29,

non, ma préférence est de fonctionner sur la chaudière existante.
0
Dannan
Messages postés
1084
Date d'inscription
dimanche 19 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2022
348
Modifié par Dannan le 22/09/2015 à 11:21
Bonjour Jey
Rassure toi, il n'y a aucun problème d'aucune sorte.
Il faudra simplement que les conduites aient un diamètre approprié pour alimenter correctement tous les radiateurs et il faudra un bon équilibrage de l'installation afin que chaque radiateur reçoive la juste quantité d'eau qui lui convient.
Eventuellement remplacer le circulateur par un plus puissant.
0
atlassaturn
Messages postés
3138
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2022
1 821
22 sept. 2015 à 11:37
Bonjour
D'accord avec Dannan. La puissance d'une chaudière est normalement dimensionnées pour faire face aux périodes de froid extrêmes , rarement atteintes . En plus les installateurs ont tendance à surdimensionner pour être tranquilles .
Quel est le taux de fonctionnement de votre chaudière actuellement ?
Il ne devrait pas dépasser 50 % si votre maison est isolée correctement . J'ai une chaudière de 25 kw pour une maison de 180 m2 , isolée en 1975 ! La chaudière doit fonctionner entre 10 et 20 % du temps quand la température descend en dessous de 0°C .
Si vous rajoutez 50 % de surface chauffée , votre chaudière sera encore largement suffisante .
Si vous voulez vous rassurer , il faudrait faire un bilan global des pertes pour la température la plus basse de votre région , mais ça devrait vous confirmer que vous avez des marges assez larges . De toutes façons vous ne prenez pas de risques , si votre chaudière était un peu juste , ce qui est très improbable , vous auriez une température un peu inconfortable quand les conditions climatiques froides décennales sont atteintes , c'est à dire pas souvent (et même de moins en moins souvent avec le réchauffement climatique si on croit les climatologues) .
0