Matériau tubage cheminée pour chaudière au fioul et condensation

arpalohe Messages postés 1 Date d'inscription lundi 22 août 2016 Statut Membre Dernière intervention 22 août 2016 - 22 août 2016 à 11:44
atlassaturn Messages postés 3195 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 30 janvier 2023 - 24 août 2016 à 15:04
Bonjour
Je désire installer une chaudière VIESSMANN 200 T au fioul et l'installateur m'impose de refaire le tubage de la cheminée. Le tubage actuel est en INOX 316L ,il veut le remplacer par un tubage en polypropylène seul compatible avec ce type de chaudière selon lui .
Merci à ceux qui ont rencontré ce problème pour leur réponse

1 réponse

atlassaturn Messages postés 3195 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 30 janvier 2023 1 847
24 août 2016 à 15:04
Bonjour
Comme a du vous le dire votre chauffagiste , le problème des chaudières FOD à condensation , c'est la présence de soufre , même dans les fiouls de bonne qualité . La combustion du soufre donne du SO2 . Dans une chaudière ordinaire le SO2 s'échappe par la cheminée avec les autres gaz de combustion (CO2 , H2O) . Dans le cas d'une chaudière à condensation , la vapeur d'eau est condensée , par définition ! L'eau dissout le SO2 et forme de l'acide sulfureux H2SO3 qui peut donner de l'acide sulfurique H2SO4 par oxydation naturelle .
Le problème se pose essentiellement au niveau de l'échangeur de condensation , qui doit être réalisé avec des matériau spéciaux , résistant à l'acide sulfurique , d'où le prix de ce genre de chaudière .
Le problème peut subsister dans le conduit de cheminée avec les vapeurs résiduelles de SO2 et la condensation possible de vapeur d'eau à plus basse température .
A l'époque où j'avais regardé le problème , il était recommandé de gainer les conduits avec un tubage comportant une peau extérieure en 316L et une peau intérieure en 904L . Le 904L est un acier inoxydable dit super austénitique , plus riche en chrome , nickel , molybdène que le 316L , donc plus résistant à l'acide sulfurique que le 316L , mais aussi plus cher ..
Depuis les fabricant de tubage ont développé des tubages en polypropylène , certainement moins chers , et tout aussi résistants , dans la mesure où les températures de fumées sont inférieures à 100 °C (garantie jusqu'à 120 °C) .
Pour en revenir à votre problème , quel est le risque de d'utiliser un tubage en 316L avec une chaudière FOD à condensation ? Au pire c'est d'avoir à le changer , si vraiment il ne résistait pas aux fumées . C'est un problème de garantie : votre chauffagiste ne peut pas vous garantir qu'il n'y aura pas de problème avec le tubage 316L : les fabricants de tubage précise que les tubages en 316L sont garantis 10 ans pour tout combustibles (gaz , bois , FOD) sauf dans le cas d'une chaudière FOD à condensation .
Je pense que vous pouvez poser directement la question aux fabricants de tubage : Poujoulat ou autre . Vous pouvez aussi consulter d'autres chauffagistes , mais la réponse sera la même : il n'y a pas de garantie , sans pouvoir dire si le risque de perforation à court terme est important ou non . Je pense que le risque est limité : le problème se pose surtout au niveau de l'échangeur de condensation dans la chaudière , par ailleurs l'acier 316L , même si il est moins résistant que le 904L ou le polypropylène à l'acide sulfureux (ou sulfurique ) , a quand même une certaine résistance . Les deux cumulés font que le risque reste limité et se limite aux changement de tubage , mais ce n'est qu'une opinion !
Ceci étant , le diamètre du conduit d'une chaudière à condensation est plus limité que celui d'une chaudière classique (les fumées sont plus froides et la part vapeur d'eau est considérablement réduite) les fumées représentent un volume beaucoup plus faible , donc nécessitent un diamètre de conduit plus réduit (de l'ordre de 90 mm) , donc il est peut être possible de ne pas démonter le gainage 316L et de passer le gainage polypropylène à l'intérieur , à voir avec votre chauffagiste .
0