Rapport coût/économie isolation Grenier

Signaler
Messages postés
54
Date d'inscription
jeudi 7 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2020
-
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
-
Bonjour,

Nous avons 2 grenier aménageable ( que nous ne souhaitons pas aménager pour le moment )
- grenier n°1 ~40m²
- grenier n°2 ~20m²

Je pense à recouvrir le sol ( vieux plancher en bois ) de 2 couches de laine de bois 80mm, donc un total de 160mm pour un coût de revient à ~ 1000€ pour les 2 greniers.

Ma question est la suivante:

Je vois un aménagement des greniers dans les 5 ans, je pense que l'opération sera rentable ! comment est ce possible de la calculer ?
Seconde question comment je pourrais garder un passage traversant les 2 greniers ?

Merci pour votre aide

5 réponses

Messages postés
226
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2020
57
Bonjour Yam71, bonjour à tous,

Il n’est pas aisé de calculer les économies d’énergie générées par l’isolation d’une paroi autrement que par un calcul qu’un bureau d’études thermique saurait probablement réaliser.

Pas facile non plus de répondre à votre deuxième question sans photos ni description.

L’isolation des combles perdus à l’aide de laine de bois doit suivre certaines règles. Des schémas de cette mise en œuvre se retrouvent dans l’onglet documentation puis guide de mise en œuvre de ce site https://www.isonat.com/ . Une membrane pare-vapeur doit être positionnée sur le plancher des combles et une lame d’air circulante de 2 cm ménagée entre le dessus de l’isolation et la sous face du plancher.

Croisées ou non, l’essentiel avec ces deux lits d’isolant est que les l’isolant soit bien posé bord à bord pour limiter les ponts thermiques.

Point très important et à titre d’information, la résistance thermique R recommandée pour isoler des combles perdus (et qui donne accès au crédit d’impôt (C.I.T.E.) si on voulait utiliser ce dispositif) est de 7 m².K/W. L’épaisseur que vous évoquez n’est pas un critère en isolation thermique car tous les isolants n’ont pas la même performance. Vous pouvez additionner le R des deux couches (cela se cumule) pour avoir le R total à condition qu’il n’y ait pas de lame d’air circulante entre ces deux couches. A titre d’exemple, et pour une épaisseur identique de 160 mm, on obtient un R de 4.55 avec une laine de verre en lambda 35 (type Isoconfort 35) et 4 avec une laine basique en lambda 40 (IBR) destinée uniquement à l’isolation thermique et acoustique des surfaces planes (planchers de combles perdus, plafonds). Plus le R est élevé, plus l'isolant est efficace thermiquement parlant.

Restant à votre service si vous avez des questions.

Cordialement

>
Messages postés
54
Date d'inscription
jeudi 7 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2020

Bonjour

<merci pour les précisions, dans le cas de la figure 5.2.1.1 qui représente mon cas, il est indiqué pare-vapeur "éventuel", donc pas nécessaire car il n'y a rien à protéger au dessus de l'isolant. ( de mon point de vue ) >

'éventuel' n'est pas synonyme de 'pas nécessaire' cela veut dire qu'il faut faire un calcul (ou une simulation) pour voir
si on peut se passer ou non d'un pare vapeur.

Cdt
Messages postés
226
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2020
57 >
Messages postés
54
Date d'inscription
jeudi 7 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2020

C'est vous qui voyez !
S'il y a un désordre, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ;)
Messages postés
54
Date d'inscription
jeudi 7 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2020
>
Messages postés
226
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2020

tout à fait, c'est moi qui voit :) , mais dommage que vous n'étayez pas vos dire par des explications techniques , s'appuyer uniquement sur une documentation technique me parait un peu léger. ( encore une fois ce n'est que mon avis )

Voici un site que l'on ma fournir sur ce forum, qui est pas mal pour faire des simulations d'isolation:
https://www.ubakus.de/u-wert-rechner/

J'ai simulé un planché en chêne avec une laine de bois de 160mm d'épaisseur température extérieur de -5 et intérieur de 20 , même avec une forte humidité de l'air je n'ai pas de condensation qui apparaît, après on peux encore remettre en cause les calculs du simulateur...
Messages postés
31884
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 septembre 2020
6 742 >
Messages postés
54
Date d'inscription
jeudi 7 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2020

bjr
comme dit par isover, le choix final vous revient.

ne pas oublier que vous êtes sur un forum d'entraide mutuelle et qui a pour but d'aider les internautes.
cette entraide est faite par des bénévoles qui répondent sur leur temps personnel et suivant leur temps libre et connaissances.
a aucun moment nous prétendons avoir les bonnes réponses.
nous aiguillons au mieux.
après si des personnes veulent des réponses plus ciblées, plus poussées et qui sont plus en accord avec leur problème, il faut se tourner vers une entreprise qui fait des audits en énergies, déperdition et amélioration de l'isolation.
la vous aurez un vrai diagnostic fait SUR PLACE et qui tiendra compte de tout les paramètres de la maison et de son environnement
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 113 >
Messages postés
31884
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 septembre 2020

Bonsoir
Ne pas oublier que le pare-vapeur peut également assurer l'étanchéité à l'air , en particulier dans le cas d'un plancher bois et que le problème de l'étanchéité à l'air est aussi important du point de vue thermique (contrôle de la ventilation) et pour le confort d'habitation (propreté et éventuellement odeur .
Messages postés
31884
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 septembre 2020
6 742
Bjr
Vous envisagez de faire une isolation pour un coût de 1000€
Vous prévoyez dans 5 ans d'aménager les combles. Ce qui fait en gros 200€ d'investissement par année.
Voyez votre note de chauffage a l'année et vous allez estimer a la louche si c'est rentable ou pas. Plus il fait froid l'hiver, tout depend de votre région, et plus ce sera rentable.
Pour faire un chemin, vous disposez tout les 1.50m des parpaings et dessus vous mettez des planches ainsi l'isolation passera dessous.
Attention pensez bien à croiser vos 2 couches d'isolant

Messages postés
12936
Date d'inscription
jeudi 30 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 septembre 2020
2 235
Salut,
【Attention pensez bien à croiser vos 2 couches d'isolant】
C'est la règle qu'on voit souvent mais soumise à caution . Alors que celle-ci les ponts thermique n'existent pas :
Messages postés
226
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2020
57
Bonjour Daniel, re-bonjour à tous,

La pose doit s'adapter aux conditions du chantier.

Celle-ci ressemble à la pose dite "à joints décalés" si je ne m'abuse.

C'est une très bonne méthode qui nécessite de partir sur un rouleau entier ou un demi rouleau et de poser à l'avancement ensuite de façon simultanée les deux lits d'isolant.

Le deuxième lit est décalé et on commence par l'inverse du premier lit (rouleau entier ou demi rouleau).

Elle permet de poser en partant du fond de la "pièce" et d'avancer vers la sortie sans avoir à piétiner (proscrit) ou enjamber des rouleaux ou faire des acrobaties à n'en plus finir et qui peuvent être dangereuses à la longue.

Quelle que soit la méthode employée, l'essentiel est toujours que les rouleaux (ou panneaux d'ailleurs) soient le plus jointif possible.

Merci de ce rappel de technique de pose.

Bien cordialement

Messages postés
1338
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 septembre 2020
283
La pose ou non d'un pare-vapeur au niveau du plafond du grenier est une question qui revient. Le simulateur est je trouve un bon outil mais comme tout logiciel, il faut rentrer les bonnes données pour avoir les bonnes réponses.

Me trouvant dans une situation assez similaire, j'ai d'abord consulté les documents techniques :
https://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693-v2.pdf
http://www.ccfat.fr/groupe-specialise/download/cahier-3647-procds-d-isol-thermique-4447/

Ceux-ci indiquait qu'en fonction de mes conditions (localisation, type de construction, schéma de l'isolation, ...) le pare vapeur n'était pas obligatoire. Le simulateur a montré qu'effectivement si je ne recouvrait pas mon isolation et qu'elle était en contact avec la sous-face ventilée de la toiture il n'y avait pas de condensation, comme d'ailleurs expliqué dans les documents techniques. Mais si ma maison était en ossature bois et que je n'avais utilisé que le simulateur, le résultat aurait été bon pour lui mais en dehors des préconisations.

Donc il faut mieux croiser les informations, comme les bandes d'isolant ;-)