Y a-t-il trop de grandes enseigne de bricolage ?

DiscussionsDuForum Messages postés 186 Date d'inscription lundi 8 janvier 2024 Statut Administrateur Dernière intervention 17 avril 2024 - 15 févr. 2024 à 08:59
 apropos - 20 févr. 2024 à 08:48

Un nouveau géant fait son arrivée en France : Screwfix. Il n'en finit plus de se déployer dans le Nord du pays et compte bien s'étendre à travers tout l'hexagone. Spécialisée dans l’outillage, la quincaillerie, la peinture, les vêtements de travail, l’électricité et la plomberie, elle vient grossir le nombre de grandes surfaces, déjà en nombre. 

Ce nouveau sur le marché est-il le bienvenue ? Y a-t-il trop de grandes enseignes ?


4 réponses

KIDUGUEN Messages postés 13034 Date d'inscription vendredi 13 janvier 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 18 avril 2024 4 732
15 févr. 2024 à 10:23

Bonjour , je m'aperçois que lorsque vous posez une question vous êtes focus sur les grandes agglomérations. Mais dans les petites villes de province il n'y a parfois qu'une seule GS de bricolage, vous allez me dire c'est mieux que rien mais quand il y a un autre magasin on peut comparer les prix et parfois trouver moins Cher et faire jouer la concurrence . 

1
Antig0ne Messages postés 1930 Date d'inscription jeudi 10 février 2022 Statut Administrateur Dernière intervention 18 avril 2024 36
16 févr. 2024 à 08:36

C'est intéressant ça ! Les grandes enseignes de bricolage pupulent, mais toujours au même endroit. Alors qu'elles auraient en effet plus à y gagner en s'excentrant vers les petites villes de province. 

Près de chez moi, c'est la guerre à la concurrence, y'en a partout ! Leroy merlin, brico dépot, castorama, bricorama... Et parfois même plusieurs de la même enseigne. C'est devenu n'importe quoi.

0
stf_frmu Messages postés 43664 Date d'inscription mercredi 22 février 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 18 avril 2024 11 933
16 févr. 2024 à 09:02

La raisons de cette pullulation est le fait que pour les français, les fins de mois sont de plus en plus durs et donc font bcp de travaux par eux même au lieu d'appeler des sociétés ou artisans pour faire des travaux.

Je fais installer une cuisine aménagée par un cuisiniste. Elle arrive en caisson, le cuisiniste me prend 1500€ pour la pose.

Pour bcp de personnes, ces 1500€ en plus du prix de la cuisine, prefere donc en acheter une en GSB et la poser eux meme pour diminuer les couts


1
DiscussionsDuForum Messages postés 186 Date d'inscription lundi 8 janvier 2024 Statut Administrateur Dernière intervention 17 avril 2024
19 févr. 2024 à 08:24

Screwfix propose un concept un peu particulier : le service au comptoir. 

15 000 références, dont 10 000 sont disponibles en « click & collect » en moins de 5 minutes au comptoir. Les professionnels et les bricoleurs passionnés peuvent solliciter des conseils et se faire servir par une équipe. 

Peut-on y voir un avantage pratique ?
Le client n'est pas poussé à l'achat, il vient pour un besoin précis, en fait la demande au comptoir et repart avec sans avoir à déambuler dans les allées du magasin.


0
stf_frmu Messages postés 43664 Date d'inscription mercredi 22 février 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 18 avril 2024 11 933
19 févr. 2024 à 08:36

Bonjour,

J'ai exactement ça depuis plus de 40 ans avec mes grossistes.

J'attends derrière un comptoir un vendeur, je lui dit ce que je veux, il va me le chercher, je pars sur mon chantier.

1
KIDUGUEN Messages postés 13034 Date d'inscription vendredi 13 janvier 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 18 avril 2024 4 732
19 févr. 2024 à 15:43

Bonjour, le plaisir du bricoleur est de déambuler dans les allées de la grande surface pour voir les nouveautées .

0

Hello,

Je suis tombé sur cette donnée (octobre 2023) :

Selon la Fédération des magasins de bricolage, le marché serait en baisse de 3,5 % en volume depuis le début de l’année, mais légèrement positif en valeur grâce aux hausses de tarifs. Le secteur du bricolage n’est pas épargné par les changements de priorité des Français en matière de consommation, dans un contexte de réveil de l'inflation. L’arbitrage se fait au profit de l’alimentaire, au détriment des grands projets comme les changements de cuisine ou les rénovations de salle de bains.

>> Visiblement, la baisse de marché se décline partout et les enseignes ne se posent pas la question quant à la concurrence.

0