Malfaçon porte d'entrée, porte de garage, toiture,

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 17 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2013
-
Messages postés
934
Date d'inscription
jeudi 28 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2021
-
https://accounts.google.com/ServiceLogin?passive=1209600&osid=1&continue=https://plus.google.com/photos/117821046536743091637/albums/5947166908598010865?authkey%3DCLLbi-6juaiABQ&followup=https://plus.google.com/photos/117821046536743091637/albums/5947166908598010865?authkey%3DCLLbi-6juaiABQ


Bonjour,

Je poste ici pour faire part de mon expérience et peut être éviter à d'autres de vivre les mêmes mésaventures.

Le 31 mai 2013 un bon de commande a été émis en ma faveur par la société "LES MENUISIERS PEVECISTES DECEUNINCK FCB 4 rue edison 35760 Montgermon 533 921 839 RCS Laval"
représenté par M. X , commercial, dans le cadre d'un démarchage à mon domicile.
La commande porte sur une porte d'entrée, une porte de garage ainsi que la rénovation de la toiture de ma maison.
Les travaux ont débutés le 6 septembre 2013, la dernière intervention des techniciens date du 19 septembre 2013.
A ce jour les travaux ne sont toujours pas terminés.

Voici les malfaçons relevées:
(Je peux transmettre des photos de chaque point à qui le demande)


Concernant la porte d'entrée :
- le seuil de porte et les montants ne reposent pas sur le sol (10mm au dessus du sol fini).
- Mauvais équerrage du châssis.
- Montants non verticaux
- Mauvais équerrage du battant de porte,
- Vis de fixation de travers dans le montant laissant apparaître les trous devenus oblong.
- Epaisseur du châssis trop importante, déport du châssis de 15 mm vers l'intérieur de l'habitat rendant obsolète la mise en place des baguettes de finition intérieure épaisses de seulement 2 mm prévues et fournies avec la porte.
- Le barillet de la porte d'origine ne peut être installé sur la nouvelle porte contrairement à ce qui a été dit par le commercial Yann Poirier.
- Les joints (de finition) extérieurs de la porte non- conformes aux règles de l'art.
- Porte abîmée a plusieurs endroits, peinture manquante laissant apparaître l'aluminium (Il nous a été proposé de mettre du stylo correcteur).
- Une plainte a été cassée.
?

Concernant la porte de garage :
Non respect de la notice de montage (Manuel d'installation d'une porte ROL 55 et ROL 77) mise à disposition par le fabriquant EVENO.
Il est écrit dans la notice d'installation :
- Dans un souci de sécurité, les consignes suivantes doivent être respectées à la lettre.
- Plaquer les coulisses au ras de chaque côté de l'ouverture.
- Fixer le fond du coffre avec un système vis + cheville tous les mètres.
Vis de diamètre 8 en ajoutant une rondelle de 8.
- Pose de silicone sur le haut du coffre, le côté du coffre et le côté des coulisses (côté intérieur),

A notre domicile :
- Les glissières ne sont pas au ras de chaque côté de l'ouverture.
- Une des glissières au niveau d'une fixation est déformée après avoir rencontrée le mandrin de la perceuse.
- Les joints (de finition) faits à l'extérieur sont réalisés sans les règles de l'art, nulle part de la même épaisseur et l'enduit de façade couleur blanc-cassé est maculé de joint noir.
La notice d'installation précise que ces joints devaient être faits à l'intérieur du garage.
- Plus d'un mètre cinquante sépare les deux seules vis qui fixent le coffre.
- Les liaisons mécaniques qui relient l'arbre moteur et la première lame ne sont pas espacées à égale distance les unes des autres,
- La porte de garage peut être soulevée à la main lorsqu'elle est fermée, aucun verrouillage ne sécurise la porte.
- Le boîtier de commande ouverture/fermeture de porte est placé loin de la porte,
de ce fait le câble de la barre palpeuse se retrouve quelques fois coincé dans un robinet d'eau présent à cet endroit.
- Le bouton poussoir du boîtier de commande a un fil dessoudé, ce fil a été dénudé et enroulé autour de la fiche du bouton poussoir.


Nous avons fait remarquer que la porte de garage ne verrouillait pas et donc n'était pas sécurisée .
Mr Y nous répondu qu'il n'y avait pas de verrou de sécurité sur ce type de porte puis proposé d'enlever une lame ou deux.
Nous avons également constaté un certain nombre d'autres défauts dont celui de connexion du bouton poussoir du boîtier de commande de la porte du garage. Mr Y est parti en laissant le capot de boîtier de commande déposé (des parties métalliques sous 230 volts alternatif sont accessibles) et les fils du bouton poussoir volants. Le jour même nous avons convenu par téléphone que les techniciens interviendrait de nouveau le matin du jeudi 19 septembre afin d'achever la pose de la porte du garage. Mr Y n'a en revanche pas fourni de précision sur l'achèvement du chantier en ce qui concerne la porte d'entrée,

Le 19 septembre 2013, Mr Y est revenu avec un technicien pour ôter une lame (en trop) de la porte de garage et déplacer le boîtier de commande dont le câble reliant la barre palpeuse à celui-ci se coince régulièrement dans un robinet d'eau situé sur son chemin. Les essais après travaux n'étaient toujours pas concluant.
La porte montre plusieurs dysfonctionnements :
- Le rideau s'arrête n'importe où lors de l'ouverture ou fermeture de la porte
- La barre palpeuse détecte lorsque la porte termine sa fermeture et vient en contact avec le sol, du fait la porte entame sa remontée.
- Le moteur a chauffé et s'est mis en défaut à plusieurs reprises, refusant de fonctionner durant plusieurs minutes.

Mr Y est parti à 12h00 comme convenu, laissant la porte non fonctionnelle ouverte, capot de coffre déposé, que Mr Y a emporté, capot de boîtier de commande déposé (des parties métalliques sous 230 volts alternatif sont accessibles), fils du bouton poussoir restés volants. Le boîtier de commande non plaqué au mur peut se déplacer le long des 2 vis alors que 4 emplacements sont prévus.

J'ai dû refermer la porte de garage à la manivelle après le départ de Mr Y.

Le 19 septembre au soir, Mr Y a cherché à prendre contact téléphoniquement avec ma femme afin qu'elle signe des papiers relatifs à la garantie (Aucun travaux n'étant terminé).

A ce jour, les travaux ne sont toujours pas terminés :
-l'habillage intérieur de la porte d'entrée n'est pas fait alors que cette prestation figure dans le bon de commande et les malfaçons demeurent,.
-la porte de garage n'est pas entièrement livrée puisque manque le capot. Les prestations de pose la concernant ne sont pas achevées puisqu'elle n'a jamais fonctionné correctement,
Elle doit être fermée à la manivelle puisqu'en électrique, elle remonte seule après s'être fermée
Le boîtier de commande de la porte de garage n'a plus son couvercle laissant apparaître des parties métallique sous tension (230 volts alternatif). Pour éviter tout risque d'accident, le boîtier est débranché entre chaque utilisation. Cette situation est constitutive d'un danger pour ma famille et moi même.



- la toiture
En raison du laps de temps (plus d'une semaine) qui s'est écoulé entre le nettoyage et la peinture « hydrofuge », celle-ci a été appliquée sur les débris végétaux (épines...) déposés par le vent.
Le masquage des gouttières n'a pas été fait dans les règles de l'art puisque des zones peintes sont largement visibles.
Des ardoises ont été cassées à la suite de l'intervention, dont une qui donne sur le pignon de notre maison ce qui en cette saison est particulièrement préjudiciable en raison de s pluies.



- La porte de garage :
Mr Y propose de masquer les dégâts causés par l'ajout de baguettes. Cela ne correspond aucunement à la prestation convenue initialement dans le contrat.



J'ai reçu vendredi 4 octobre un courrier daté du 1er octobre de Financo, organisme de crédit qui m'avait été conseillé par votre commercial, Mr X, m'informant de la date de début de remboursement de l'emprunt que j'ai contracté en vue des travaux; la livraison ayant été achevée. Je suis extrêment surprise dans la mesure où d'une part les travaux de la porte d'entrée ne sont pas achevés (habillage intérieur), d'autre part la porte de garage n'a pas été livrée puisque, outre le fait qu'elle n'a jamais fonctionné, il manque le capot), enfin, aucune réunion de fin de chantier n'a eu lieu et aucun PV de réception effectué. Je m'interroge par conséquent sur l'information qui a été transmise à cet organisme.

Mr Y m'a fait parvenir par le courrier daté du 28 octobre une facture datée du 26 septembre alors qu'aucune réception contradictoire des travaux n'a eu lieu malgré les stipulations du contrat et aucun PV de réception dressé,
-cette facture prévoit une garantie quinquennale pour la peinture sur la toiture et que vous n'êtes pas couvert par une décennale pour les travaux de cette nature, malgré les assurances de votre commercial (cf. Votre attestation d'assurances auprès de la MAAF)
-Mr Y que nous avons vu le 4 octobre pour lui faire état de malfaçons constatées en attendant la suite des travaux ne nous a pas à cette occasion transmis cette facture ou fait mention de celle-ci.



En autre Il ne nous a pas été conseillé de faire une déclaration préalable de travaux au près de notre mairie, ni par le commercial Mr X, ni par Mr Y ou autre salarié de la société Les Menuisiers Pevecistes Deuceuninck.
L'omission de cette information constitue un défaut de conseil.
La déclaration préalable n'a donc pas été adressée en mairie et par conséquent n'a pas été acceptée par celle-ci.
Ce qui rend irréguliers les travaux effectués par Les Menuisiers Pévécistes Deceuninck.

Tout Ce ci pour vous mettre en garde de l'agissement de cette entreprise et partager ma colère.
Je suis ouvert à tous conseils.
Merci de m'avoir lu.

1 réponse

Messages postés
934
Date d'inscription
jeudi 28 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2021
445
Bonjour
Malheureusement mon cher Monsieur, ce ne sont pas des malfaçons que
vous décrivez; Ce sont hélas du travail " façon 2013" ou hormis la facture
qui seule est bien faite tout le reste , est fait rapidement et sans soins.

C'est un peu comme une construction neuve vendue " clés en main' et bien
c'est exact , mais il faut en déduire qu' a partir d'aujourd'hui c'est tous les
jours que vous aurez les clés ( a molette) en main pour remédier aux
imperfections...
Bon courage pour la suite.