VMC et économies d'énergie

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 10 décembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
10 décembre 2013
-
 josé -
Comment remplacer une VMC simple par une double flux?
A voir également:

4 réponses

Messages postés
37291
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 décembre 2021
11 161
bonjour

rien de similaire entre les 2, tout est a revoir et créer !
l'air vicié aspiré est reinjecté dans les pièces une fois propre

donc des bouches sont a créer, les aérations sont a revoir
voir ce dessin
Messages postés
3036
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 décembre 2021
1 743
bonjour
Déjà pour que la mise en place d'une VMC double flux soit envisageable , il faut que l'habitation soit parfaitement étanche à l'air , sinon oubliez cette solution tout de suite !
Si la maison est étanche , c'est àdire si il s'agit d'une construction en dur (murs en parpaing ou béton , doublage plâtre , huisseries modernes récentes ) ou d'une habitation type MOB , réalisée selon les règles d'étanchéité à l'air , il faut vous assurer des possibilités de mise en place des canalisation d'air neuf dans les pièces de vie (séjour , chambres) . Si c'est faisable faites faire des devis (4000 à 7000 € selon la configuration des lieux ) . Si vous pouvez tout faire vous même , vous pourriez arriver à moins de 1500 €
Qu'allez vous gagner ?
Pour une habitation de 100 à 150 m2 (étanche) vous pourriez récupérer 80 à 85 % des calories de l'air extrait . En supposant un débit de 90 m3 , dans une région climatique comme la région parisienne cela ferait un peu moins de 1500 kwh /an soit entre 150 et 200 € d'économie de chauffage par an , selon le mode de chauffage, avec un surcout électrique de quelques dizaines d'euros (en général une VMC double flux consomme plus qu'une simple flux) .
En gros si vous faites tout vous même l'investissement est amortissable en une dizaine d'années dans les meilleures conditions (sans compter les frais financiers ) .
Si vous sous traitez la mise en place , il faudra 30 à 50 ans (ou plus) selon les cas , mais vous aurez faiit une bonne action ;
Bonjour

Tout à fait d'accord avec Atlassaturn sur les difficultés pour rentabiliser une double-flux.
Et encore, l'estimation part d'un rendement de 80 à 85%, ce qui est le chiffre donné par les constructeurs mais qui est sujet à caution.
Je ne suis pas du tout convaincu de la réalité d'un tel rendement dans un échange entre des flux d'air avec 10° de différence ( 20° sortie, 10° entrée) ce qui est le cas la plus grande partie du temps.

A+
bonjour, Une solution intermédiaire :

- dans les combles, faire un bon caisson avec plusieurs filtres successifs espacée entr"eaux et d'une taille assez grande pour ne pas colmater trop vite, et prendre l'air filtré du caisson et l'amener au moyen de tuyaux dans les pièces dites sèches en perforant le plafond des pièces près de la fenêtre, du moins à l'opposé de la porte de la pièce pour avoir un bon renouvellement de l'air.

Pour le filtre, celui qu'on trouve pour hotte aspirante, conviendrait très bien.

On pourrait même probablement ne sortir qu'un gros tuyau qui distribuerait l'air neuf dans ces pièces. Il serait bon d'isoler ce ou ces tuyaux pour éviter la condensation toujours possible.

L'air du grenier sera toujours moins froid que l'air de dehors.

Et à ce moment là, on peut obturer provisoirement l'entrée sur les fenêtres qu'on pourra utiliser l'été pour rafraîchir la nuit. Il es probable qu'il ne gèlera pas dans le grenier, alors qu'à l'extérieur .....

On pourrait même avec un grand caisson mettre deux ampoules qui ne fonctionneraient que la nuit pour réchauffer un peu l'air sans grand frais. Mais il faut bien le concevoir pour qu'il n'y ait pas de risque.

Idée à creuser...