Isolation toiture sans pare pluie

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 décembre 2014
-
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
-
Bonjour a tous,
J'ai fait construire ma maison il y a 3 ans, et je n'ai pas de pare pluie sous mes tuiles.
je désire maintenant isoler ma toiture en vu d'aménagé mes comble.
ma charpente est de type industriel.
J'avais pensé faire une première couche avec du polystyrène extrudé et le jointé a la mousse polyuréthane a la charpente, en laissant un vide d'air de 2 a 3 cm entre le poly et les tuiles.
ensuite laine de verre.
et enfin, isolant réflectif en pose croisé par rapport a la laine.
cela vous semble correcte ou pas.
merci

11 réponses

Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 037
Bonjour
NON
Toujours avoir des couches de plus en plus perméables à la vapeur d'eau , en allant du chaud vers le froid .
Donc surtout pas de polystyrène au dessus de couches de laines minérales , à moins d'être sur que l'isolant multicouches est parfaitement étanche , en particulier au niveau des recouvrements entre lés et encore : c'est contraire aux règles de base .
Pourquoi mettre du polystyrène entre chevrons ? plus cher , pas meilleur qu'une bonne laine de verre , et posant le problème de l'étanchéité à la vapeur d'eau .
Dans la mesure où vous n'avez pas de sous-toiture HPV , ce qui est dommage , en particulier pour une maison récente , il faut effectivement prévoir une lame d'air continue entre les tuiles et l'isolant , donc un double litage ; Il faut également que cette lame d'air soit ventilée , c'est à dire ouverte en bas (passées de toit ) et en haut (tuiles chatières) . Avec une sous toiture HPV l'isolant pourrait aller jusqu'à la sous-toiture . Mais de toutes façons l'espace entre tuiles et sous-toiture devrait être ventilé de la même façon .
Bonjour
+1 avec atlassaturn concernant le polystyrène dans
cette configuration.
< ...... de 2 a 3 cm entre le poly et les tuiles. >
Si tuiles mécaniques la cote de la lame d'air de 2cm mini doit
être prise entre le dessus de l'isolant et la sous face des liteaux.
Cdt
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 décembre 2014

Mes ferme font 20 cm de profondeur. Donc, vide d'air de 2a3 cmet laine de verre de150mm, kraft côté intérieur .puis pare vapeur, c'est sa ?
Par contre, comment faire le double litage ?
Merci
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 037
Il faut un double litage si l'isolant occupe la hauteur des chevrons (ou des fermettes) . Si l'isolant arrive en dessous du haut des chevrons ou des fermettes , vous avez bien une lame d'air continue sous les liteaux qui supportent les tuiles '(cf . avis de Lucienpel) .
Navré : mon avis ci-dessus n'était pas clair !
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 décembre 2014

Laine de verre de150mm, kraft côté intérieur .puis pare vapeur ou isolant reflectif ?
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 037
normalement le kraft goudronné a un rôle de pare vapeur . Toutefois ce n'est pas un pare-vapeur parfait et en plus il peut se déchirer donc il faudrait coller des bandes de toile collante pour jointoyer les lés et réparer les déchirures .
Il y a un autre problème en fonction du parement : l'étanchéité à l'air : si vous mettez un lambris bois plus ou moins jointif , l'étanchéité à l'air ne sera pas parfaite avec un simple kraft goudronné . Dans ce cas il y a intérèt à mettre un film pare-vapeur qui sera étanche à l'air .
Il y a aussi la solution de mettre un isolant multi-couche , qui si il est bien jointoyé , sera parfaitement étanche à l'air . Cela peut constituer un complément d'isolation si il est posé selon les règles .
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 décembre 2014

Et comment faire un double litage le cas échéant ?
Merci
Bonjour
votre double litage c'est pour poser l'IMR sous la couche de
150mm ?
< Mes ferme font 20 cm de profondeur >
Je pense d'il s'agit de fermettes espacées de l'ordre de 60 cm
(ça peut être un peu plus); c'est ça ?
Cdt
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 décembre 2014

Bonjour,
Oui, ce sont bien des fermettes espacé de60cm.
Pour le double litage, ces suite au message de atlassaturn : 'il faut effectivement prévoir une lame d'air continue entre les tuiles et l'isolant , donc un double litage'.
Donc si je comprends bien, c'est entre le vide d'air et la laine de verre.
Bonjour
atlassaturn à bien précisé il faut un double litage si l'isolant
occupe la hauteur des chevrons ou des fermettes.
Ce qui n'est pas votre cas puisque vous mettez une laine de 150mm
et que les fermettes font 200mm.
Il faut bien sur que le dessous de la laine affleure le bas
de la fermette.
Petite remarque, je ne vois pas comment vous ferriez ce double
litage sans toucher à la couverture.
Cdt
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
21 décembre 2014

Je le posais la question, car il y a des promo sue de
la laine de verre de 200mm.
Messages postés
2835
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2020
1 037
Bonjour
Si vous placez un isolant type laine de verre ou autre , entre chevrons (ou fermettes) , il ne faut pas utiliser les rouleaux de laine de verre faible densité , prévus pour isoler les sols de combles non habitables Ils n'ont aucune tenue et sont un peu moins performants .
Il faut utiliser des panneaux ou des rouleaux de laine de verre semi-rigide , type isoconfort 35 ou similaires . Les rouleaux existent en 1,2 m de large , si l'espacement des fermettes est un peu moins de 60 cm , vous pouvez faire deux lés avec un rouleau . Il faut un certain serrage (1 à 2 cm ) pour éviter toute lame d'air parasite .
Avec une épaisseur standard de 160 mm , ce qui laissera une lame d'air largement suffisante pour la ventilation de la sous-face des tuiles , vous aurez une résistance thermique de localement de 4,57 . En fait il faut tenir compte de la présence des fermettes , le bois conduisant plus que la laine de verre . En moyenne vous aurez une résistance thermique de 4 .
C'est notablement insuffisant par rapport aux recommandations récentes . Il faudrait mettre une deuxième couche de laine de verre sous les bois des fermettes . Cette deuxième couche devrait faire au moins 100 mm , pour se rapprocher des valeurs recommandées . Ceci implique de mettre des suspentes et des rails pour tenir l'isolant et fixer ensuite le parement .