Toiture hors d'équerre

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 4 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2015
-
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 10 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 mai 2015
-
Re bonjour, merci déjà à celui qui m'a répondu pour la mise à niveau des chevrons avant contrelattage. Mais comme tous les chevrons ne sont pas parfaitement droit ou rectilignes, y a t-il des valeurs limites en mm ou cm pour la mise à niveau des chevrons.

j'ai un harnais, et dès que je monterais sur le toit, je me lierai à un chevron avec une grosse corde.
la surface de recouvrement d'une tuile, c'est le pureau, dites moi si je me trompe! c'est ce qui détermine l'espacement entre les tasseaux?
Donc je vais devoir tout détuiler, les faitières aussi, enlever tous les vieux tasseaux, vérifier les niveaux des chevrons comme vous me l'avez conseillé, ensuite, je vais agrafer du feutre bitumé sur les chevrons, contrelatter, pour latter avant la pose des tuiles,
il n'y a pas une méthode qui consiste à détuiler rangé par rangé ou par plusieurs rangés à la fois, en cas de mauvais temps?
Si par malheur, je dois changer des chevrons, comment procéder?
en général, ils sont fixés comment, c'est une toiture qui date juste après guerre.
Comme je voudrais faire la réfection complète de la toiture, je serai seul, va falloir que j'achète une échelle triple de 12m au moins, mais bon quand il le faut, y a pas.
Comme ma maison est hors d'équerre, 7 mètres sur 10 mètres et pas en angle droit, je pense que je vais avoir un gros problème pour faire les finitions tout le tour, car visiblement, il y aura des découpes de chaque coté.
est ce qu'il existe des tuiles de rives spéciales pour les hors d'équerre.
je sais, ça fait beaucoup de questions, mais comme je suis pas du métier, je préfère demander avant.
merci encore pour vos conseils.
cordialement

16 réponses

Messages postés
9127
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 432
Re vous auriez pu continuer sur le meme poste car on va vous reposer les meme questions .Le pureau est la distance entre le haut de deux liteaux .Pour ce qui est d'enlever les tuiles pour aligner vos chevrons le mieux est de tout enlever en choississant une période séche ensuite dès que vous avez mis le feutre vous etes hors d'eau ou alors il vous faut des grandes baches Pour les rives elles suivront le bord du toit peu importe d'équerre ou pas .Sinon finir avec une rive en zinc c'est plus simple pas de ciment à faire
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 4 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2015

merci, je voudrais vous envoyer un croquis de ma toiture, mais comment faire sur ce forum?
car des tuiles de rive en biais, je connais pas.
et le zinc, je le fixe comment?
Messages postés
31870
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020
6 713
découvrez votre toiture par largeur de 4 m, c'est la longueur des lattes.
les chevrons tiennent soit par une cheville en bois qui vient en appui sur le dessus des pannes soit par de grosses pointes a chevrons
Messages postés
9127
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 432
Je pense que si les chevrons sont bons il faut les garder par contre il faut changer les liteaux .Et pour aligner les chevrons il faut déposer le pan complet car sinon on est pas sur du résultat
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
Bonjour
Vous envisagez de mettre un feutre bitumé en sous toiture . Question envisagez vous de faire des combles aménagés et une isolation rampant ? Dans ce cas il faudra assurer une ventilation entre l'isolation et le feutre bitumé , en plus de la ventilation de la sous-face destuiles , ce qui complique les choses . Il serait plus simple de mettre une sous toiture HPV , ce qui est le plus courant maintenant .
Si vous n'aménagez pas les combles , vous pouvez mettre une sous-toiture en feutre bitumé , étanche à la pluie et à la vapeur d'eau , mais il faudra ventiler vos combles . Ceci étant , il me semble qu'une sous-toiture en feutre bitumé devrait être posée sur un voligeage (en fait maintenant on utilise plutôt des panneaux OSB ) . Une sous-toiture de ce type se justifie en montagne quand le toit est exposé au vent et à de la neige poudreuse , est ce votre cas ?
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 4 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2015

bonjour, un couvreur m'avait conseillé du feutre bitumé en sous toiture pour couper le vent.
ma maison est dans le pas de calais, pas en montagne mais de temps en temps ça souffle fort.
pourquoi pas les panneaux OSB pour couper le vent!, on les fixe comment? sous les chevrons?
la hauteur des chevrons entre les tuiles et les panneaux OSB permettrait-elle une bonne ventilation?
je vais bientôt enlever le plancher pour mettre 20cm de laine de verre entre les solives sur toute la surface, je vais bien sur poncer et traiter ce plancher avant de le revisser, comme vous voyez j'ai du boulot, tout ceci en perspective de refaire cette toiture.
mettre un échafaudage dans le grenier pourrait peut être m'aider à accéder à la toiture de l'intérieur?
merci encore de vos suggestions
>
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 4 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2015

Bjr, non aucun intérêt échafaudage intérieur
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
Re
Vous parlez d'une échelle de 12 m . C'est un matériel de professionnel qui doit avoir une certaine rigidité , ça doit peser plus de 50 kg et valoir plus de 1000 € . Déjà vous auriez peut-être intérêt à la louer , mais le problème du poids demeure , ça ne se manoeuvre pas facilement .
Messages postés
9127
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 432
Atlassaturn à raison ça fait la hauteur d'un immeuble de 4 étages environ il faut etre équipé pour monter le matériel .C'est du travail de pro avec des taquets d'échelle et garde corps .
Bonjour , pour travailler en toute sécurité, il vous faut un échafaudage, surpris que personne ne le propose, la proposition de DJM de travailler sur une echelle est fausse, à nous de recadrer sinon nous ne sommes pas utile. il vous faut un plancher étanche de 90 de large x 10 m de long et à 40 cm plus bas que la gouttière, un garde corps lui aussi étanche afin de travailler et circuler là haut comme si vous étiez au sol du rdc. Je ne vois personne travailler sur une échelle à coulisse, monter descendre la déplacer remonter, non pas possible, un échafaudage première chose, l'échelle à coulisse vous servira à monter et descendre, oui le but d'une échelle mais ne comptez certainement pas travailler dessus . Le harnais impossible de travailler avec il vous retient sans cesse et fort désagréable, il est utile pour une réparation ponctuelle mais surtout pas pour un tel chantier de 10m de long. Oui il faut tout découvrir, delatter, redresser les chevrons par de la fourrure clouée sur la champs pour mise en alignement parfait des chevrons. La sous toiture, contre latte et lattage de couverture. Le pureau est bien la cote entre de dessus de deux liteaux, mais en fait le pureau est la partie visible de la tuile, par exemple une tuile plate de Bourgogne elle mesure 16,5 de largeur et 27 cm de longueur, une fois en place avec le recouvrement il ne reste visible utile que 16,5 x 9 cm donc le pureau est de 9 et le lattage lui aussi à 9 cm espace entre les lattes ou liteaux selon la tuile, lattes de 18 x 40 pour de la tuile plate et de 27 x 40 pour de la tuile mécanique
Je relis KIDUGUEN excuse moi cher ami je n'avais pas vu que tu proposes des taquets sur échelle et garde corps mais attention à l'inspecteur local, c'est interdit
Messages postés
9127
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 432
Bonjour il est vrai que j'ai pensé ce matin à la pose d'un échaffaudage comme le préconise Epoisse qui a raison sur toute la ligne c'est quand meme le travail en sécurité à cette hauteur .Pas besoins d'échelle juste une poulie pour monter et descendre les matériaux .En plus il y a peut etre accès par les combles .
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
Bonjour
Je ne voudrais pas en rajouter une couche , mais pour ce qui est de l'utilisation d'un harnais , indépendamment des aspects réglementaires ou pratiques , je voudrais ajouter quelques précisions :
- le harnais , ou plutôt le baudrier , doit être du type escalade ou travaux en hauteur , c'est à dire se reprendre sur les jambes et permettre un maintien en position verticale en cas de chute
- la longe fixée à un point fixe doit limiter la chute en vertical à 2 mètres au maximum , par ailleurs elle doit limiter la chute à la surface du toit ,
- un système amortisseur doit être interposé entre le baudrier et le point fixe . L'amortissement peut être réalisé par la longe elle-même qui se déforme (c'est le cas d'une corde d'escalade ou d'une ceinture de sécurité de voiture qui doivent être changées après utilisation en sécurité ) , ou par un dispositif . Mais de toutes façons la dernière chose à faire est d'utiliser une "grosse corde bien costaude"
Tout ceci fait que travailler avec une corde est tout à fait irréaliste pour une grande surface . Pour un travail à point fixe c'est une sécurité , mais pour couvrir un toit , cela nécessite plusieurs points d'accrochage et des contraintes sur les déplacements pouvant entraîner des fausses manoeuvres , donc des risques .
Ok viens nous faire une démo, gite et couvert assuré,
Une journée de couverture est un tue bonhomme si en plus une corde nous retiens il faut aller à la soupe à midi et revenir le lendemain. Soigner la plate forme échafaudage et le chute s'il y a sera sans dommages. comme je l'ai dis plus haut si pas capable de grimper sur un rampant de 4/5 m il faut rester en bas
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
C'est vrai que pour un travail sur une grande surface , avec des allées et venues incessants , l'utilisation exclusive d'un baudrier et d'une longe est irréaliste , c'est du moins ce que j'ai écrit plus haut . Au moins on est d'accord sur ce point ! Par contre pour un travail ponctuel localisé , c'est une solution , à condition de l'utiliser correctement .
Bsr exactement ce que j'ai dis, du ponctuel le harnais est indispensable. perso qq tuiles de Bourgogne sur un clocher 18 m de haut, ça rassure, même à 4m sans échafaudage. Merci pour cet accord, j'ai pensé à nos échanges et au présent post aujourd'hui, tirer le cordex bleu pour lattage, puis déplacer pour clouer les lattes avec du -1° maudite corde aurait certainement volé sur le parking
il ne faut pas croire qu'une chute de qq mètres retenue par un harnais qui stop le corps avant de s'éclater au sol, ne laisse pas de séquelles surtout le croisé de sangles entre les cuisses, ailles je suis un garçon.
>
Messages postés
31870
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020

oui ok selon les chantiers, travailler sur la tour Eiffel je suis à 200% ok pour le harnais, mais en couverture, en fin de chantier, pose du faîtage, des rives, ou autre, ou va t on accrocher la corde
Messages postés
29290
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2020
1 440
0 je avais que t'était un grand voltigeur, 3 metres et je me couche
Messages postés
29290
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2020
1 440
je savais (correction des fautes) etait idem...
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111 >
Messages postés
29290
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2020

Bonsoir
Avec un baudrier , aussi bien pour les loisirs (escalade , kite , accro-branche , via ferrata) que pour les travaux dangereux (travaux en hauteur , purge des falaises ,....) il y a effectivement obligatoirement des sangles qui ceinturent les cuisses . La liaison entre ces sangles et la fixation dorsale se fait par une sangle dans le dos , pas par des sangles croisées dans l'entre jambes !
Ce genre de matériel est utilisé tous les jours par des milliers de personnes aussi bien pour les loisirs que pour le travail . Je ne connais pas d'accidents liés à l'utilisation des matériels . Par contre les accidents se produisent quand on ne les utilise pas !
Les gens qui conçoivent ce genre de matériel (Petzl ou autres ) sont en général des passionnés de montagne et les premiers utilisateurs , ils ne sont pas stupides !
>
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020

oui bien sûr mais ne pas mélanger les sujets, nous sommes sur une couverture. Quand à l'accident de l'entre cuisse, une boutade, à 22h32 il faut décompresser
Messages postés
9127
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 septembre 2020
2 432
Bonjour à tous je pense qu'au niveau sécurité chacun fait à sa guise ,pour ma part j'ai une toiture tres pentue en bretagne et si tu fais un faux pas tu es parti
Quand on est jeune on est plus souple plus équilibré alors moi je mets un harnais et meme avant quand j'etais à 10 m de haut on posait des gouttières par le dessus s'il y a une cheminée je m'attache ça rassure .
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 111
Bonsoir
Je suis entièrement d'accord . Pour un travail ponctuel , le baudrier avec une fixation adaptée est la solution , en particulier sur un toit assez raide . Sur un toit à 45 ° , bien qu'il y ait des arrêts-neige , j 'assure toujours avec un baudrier et une longe , même si les risques de glisser sont nuls . C'est vrai par contre que pour un travail sur une grande surface c'est inadapté compte tenu des contraintes .
Sommes tous d'accord, parfait, chaque chantier chaque solution, il faut improviser et prendre le moins de risque possible. je persiste quand même quel pied de travailler sur une plate forme étanche, ne pas voir le vide dessous même à 10m de haut, là j'invite Olivier
Messages postés
29290
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2020
1 440
t'es fou ! j'ai le vertige a 3 mètres du sol

voir ci desous
Messages postés
31870
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 septembre 2020
6 713
et encore je trouve que tu exagères quand tu dis 3 mètres LOL
Messages postés
29290
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2020
1 440
et bien ...
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 10 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 mai 2015

Bonjour.

Votre projet me parais dangereux en plus si j'ai bien compris vous n'aurais qu'une échelle et pas d'échafaudage.
je me permet de vous conseiller de regarder pour la location d'un échafaudage.

Concernant vos chevrons ils peuvent être fixé de deux façon ou avec des cheville ce qui veux dire qu'ils risque de se lever si vous grimper dessus après avoir enlevé les liteaux.

Ou ils peuvent tenir tous simplement avec des pointes de 140 dans ce cas je vous conseille de tous les reclouer si vous conté les conserver .

Pour vos rive qui ne sont pas droite il vous suffira simplement de partir d'équerre et de venir vous perdre dans vos rive vous y ajouterait un couloir d'équerre en zinc avec un pince d'étanchéité qui suivra le biais de votre rive et vous viendrait couper vos tuiles dans ce couloir.
Ensuite pour cacher votre chevrons il existe des rives Universal qui viendront recouvrir votre chevrons et votre couloir. La finition et très satisfaisante .
non les tuiles de rives sont utiles que si la couverture est parfaitement d'équerre. Attention aux rives de zinc il y a forcement sur une toiture non équerrée ,losangée deux rives sortantes et deux rentrantes, danger de fuite sous les rives zinc sortantes
Donc oui pour tout détuiler, les faîtières, les accessoires et autres non vous voyez bien que cela est impossible à l'échelle, une faîtière en main il faut bien la descendre, vous n'allez pas chaque fois monter et descendre pour une faîtière, et une faîtière est 1/1000 de la surface de couverture voir plus ou même beaucoup plus selon les m² de couverture. Il vous faut aussi des échelles plates de toit.Je comprends le côté budget en faisant vous même ,mais à l'impossible nul n'est tenu, la volonté est une chose mais mettre en application en est une autre, je ne veux pas vous casser mais revenez sur terre, et imaginez vous le travail à sa vraie échelle. Pour revenir au harnais, ne montez pas sur votre toit si vous ne vous sentez pas à l'aise sans cet harnachement qui est utile que pour l'inspecteur de travail mais aucun ne m'a encore fait une démo, que théorie, il en faut bien sûr mais qu'elle soit utile applicable et pas que pour faire plaisir aux assureurs. Loin de moi être un casse coup mais soyons réaliste