Murs en pierre, ébrasements

Fabetsab
Messages postés
12
Date d'inscription
lundi 27 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2019
- 27 mai 2019 à 11:54
Fabetsab
Messages postés
12
Date d'inscription
lundi 27 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2019
- 27 mai 2019 à 14:45
Bonjour,

J'ai acheté une très vieille maison aux murs très épais (55cm) mais non isolés (mélange de béton, briques, cailloux...).

Les ébrasements sont donc forcément profonds.

Questions :
- Faut-il isoler ces murs (par l'intérieur, pas le choix cause contraintes historiques) ou l'inertie est-elle suffisante ? Peut-on isoler avec de la laine de verre ou roche ?
- Les fenêtres sont installées de telle sort que l'isolation de l'ébrasement n'est pas possible. Isoler le mur sans le faire pour les ébrasements est-il fortement problématique ?

Merci pour votre aide.

Emile

2 réponses

lekabilien
Messages postés
16182
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
2 108
27 mai 2019 à 12:40
Bonjour
L'inertie du à l'épaisseur des murs n'est pas une isolation en soi, mais sera juste un retartadeur d'influence. Si le froid et le chaud mettent plus de temps à traverser et influer sur la température intérieur, ils mettent aussi plus de temps à être mis à température voulue par un système de chauffage ou refroidissement. De ce fait, cela influe directement sur la marche plus souvent du système de chauffage ou refroidissement.
Mettre à température 1,3 cm de plâtre isolé et un mur de 550 cm agressé par le froid ou chaud extérieur, ce n'est pas la même chose.
Pour les ébrasements ce serait dommage de ne pas le faire, bien sûr que cela aura une perte d'énergie non négligeable.
Perso je l'ai fait sur des murs à peu près de même épaisseurs, 60 cm en V. Je suis parti de 0 à l'intérieur pour enlever 8 cm arrivé à la fenêtre. C'est du boulot mais cela en vaut le coup.
0
Fabetsab
Messages postés
12
Date d'inscription
lundi 27 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2019

27 mai 2019 à 13:49
Bonjour Lekabilien,

Merci pour cette réponse. Le problème est que je ne sais pas dans quelle mesure mes fenêtres et le reste du mur vont supporter cette cassure. J'ai peur d'abîmer le mur côté extérieur et comme c'est une maison en zone historique, la simple remise en état est administrativement compliqué... (Autorisation, ABF, etc etc...).

Sinon, j'en profite pour vous demander ce que vous avez mis comme isolant. Le plaquiste envisage de mettre 10 cm de laine de verre. Compte tenu de la composition du mur :
- Est-ce Ok comme isolant ?
- Faut-il laisser une lame d'air (genre 2 cm) entre l'isolant et le mur compte tenu de sa composition pour éviter la condensation ?

Merci d'avance.
0
lekabilien
Messages postés
16182
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
2 108
27 mai 2019 à 14:35
Vos fenêtres ne sont pas a ras a l'extérieur, pourquoi cela pourrait dégrader dehors. Et ce n'est pas 8 a 10 cm enlevés sur l'ébrasement intérieur qui va fragiliser le mur.
Quand a fragiliser le scellement de ces fenêtres en cassant si prêt, il faut voir, possible le cas échéant de refaire un scellement si necessaire.
Laine de ver de 10 bien sur que c'est déjà pas mal, il y a toujours mieux. perso j'ai fait plus simple, plaque de placo avec polystyrène collé directement aux murs.
La condensation se fait lorsque le chaud et le froid se rencontre, donc il n'y a pas de raison que cela se fasse entre le mur et l'isolant.
0
Fabetsab
Messages postés
12
Date d'inscription
lundi 27 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2019

27 mai 2019 à 14:45
Merci pour ces conseils !!
0