Notions de bases sur l'isolation

-
Bonjour,

Pourriez vous m'aider à comprendre la différence ou le rapport entre plusieurs termes courants en isolation ? Pour vous éviter la peine de tout me réexpliquer, car j'ai quand même fait des recherches avant, je vais vous dire ce que j'ai compris de ces termes et vous pourrez me corriger si ça vous dit quelque chose.

La conductivité thermique d'un materiau (lambda)
La resistance thermique (r)
L'inertie thermique
La densité
Le dephasage

J'ai beau comprendre à peu près les explications sur le web, je n'arrive pas à m'imaginer ce que ça impliquera en pratique quand je toucherai ces materiaux.

1) La conductivité thermique d'un materiau. Plus cette valeur est basse et moins il conduit la chaleur.
Mais qu'est ce que cela signifie "il conduit moins la chaleur" ?
Est ce que ca veut dire que, par exemple pour tel isolant fictif, si j'applique une temperature de 20° d'un côté, si je touche de l'autre coté je ne ressentirai qu'une temperature de 10° et ce en permanence ?
Et donc que, en quelque sorte, la chaleur met 2x plus longtemps à s'echapper que si jutilisais un materiau imaginaire au lambda infini qui donc aurait la même temperature de 20° des deux cotés ?

2) La resistance thermique si j'ai bien compris n'est que le résultat de: conductivité thermique X epaisseur ?

3) L'inertie thermique c'est le fait de mettre très longtemps avant d'emmagasiner la chaleur, avant d'atteindre la temperature du milieu dans lequel je suis.
Donc par exemple dans le cas du materiau fictif ci dessus, s'il a une bonne inertie thermique il mettra longtemps avant d'atteindre les 20° à l'interieur par contre dès qu'il y sera il restera toujours à 20°. Mais ca ne change donc pas sa conductivité thermique, il diffusera toujours de l'autre côté moitié moins que la temperature qu'il a emmagasiné, donc en se réchauffant doucement à 15° il laissera sortir 7.5°, puis lorsqu'il atteindra 18° il laissera sortir 9° de l'autre coté, etc...?

4) la densité.
C'est la quantité de matiere par m2. Ou plutot lea quantité de masse (kg/m2) (parce qu'il peut y avoir beaucoup de matiere mais légère), ai-je bien compris ?
Et si j'ai bien compris l'inertie thermique d'un materiau dépend de sa densité ? Ne dépend elle que de ça ?

5) le déphasage. C'est le fait pour un materiau de ne restituer dans l'air la chaleur qu'il a emmagasiné que très tard.
Donc par exemple mon materiau fictif, s'il a un dephasage de 10h, et qu'il est dans un milieu qui vient de passer de 10° à 20°. Imaginons qu'il soit peu inerte et monte très vite à 20°, il ne restituera malgré tout cette augmentation de chaleur que 10h après? C'est impossible, non ? La chaleur serait stocké à l'interieur sans qu'on ne la sente en touchant le materiau?

Et je ne comprends pas pourquoi un dephasage ne fonctionne qu'en été et n'est pas utile en hiver.
Imaginons que la nuit tombe et qu'il fait donc plus froid que le jour. Mon isolant a un dephasage très long de 10h. Puisque le chaud va vers le froid, la chaleur de l'interieur va s'emmagasiné dans l'isolant plus ou moins vite selon son inertie mais va mettre longtemps à sortir de l'isolant vers l'exterieur donc la chaleur sortira moins vite de chez moi non ? Donc c'est quand meme utile.

Et dernière question, est ce que c'est toujours la chaleur qui va vers le froid comme je le lis partout?
Dans ce cas, par exemple dans une voiture, pourquoi quand il fait froid à l'exterieur et chaud à l'interieur, si je touche le mur ou le plancher à l'interieur il sera froid.
Si c'est vraiment le chaud qui va vers le froid, le mur à l'interieur devrait etre à la meme température que l'air interieur. Et ce jusqu'a ce que la temperature interieure par échappement du chaud devienne comme a l'exterieur.
Alors que j'ai l'impression que c'est l'inverse et que le mur à l'interieur de ma voiture est froid et que c'est le froid qui rentre et pas le chaud qui sort.

Merci pour le temps que vous m'accorderez et si vous n'avez pas compris quelque chose, citez le moi et je réexpliquerai.
Merci
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
185
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2019
34
0
Merci
Bonjour,

Le temps me manque pour répondre longuement à vos questions et je vais vous donner dans un premier temps des liens pour aller lire les réponses à vos interrogations.

- Conductivité thermique https://www.toutsurlisolation.com/Votre-projet-de-A-a-Z/L-isolation-en-renovation/Choix-de-l-isolant-en-renovation-3-coefficients-a-connaitre-avant-d-acheter

- Résistance thermique R : réponse donnée dans le lien précédent, en complément https://www.toutsurlisolation.com/Isolation-thermique/Reussir-son-isolation-thermique/Forte-resistance-thermique LE R est égal à l’épaisseur divisée par le lambda (et non multiplié ;) )

- Inertie thermique https://www.toutsurlisolation.com/Isolation-thermique/Reussir-son-isolation-thermique/Inertie-du-batiment

- Densité : notion physique (poids au m3)

- Déphasage : traité dans le lien sur l’inertie ou encore ici http://www.cstc.be/homepage/index.cfm?cat=publications&sub=bbri-contact&pag=Contact27&art=415

- La chaleur va du chaud vers le froid. On isole entre autres pour éviter que les murs soient froids et que l’on ressente une sensation d’inconfort qui se produit quand l’écart de température entre le mur et l’air est supérieur à 4 ou 5 °C. Lire ici https://www.isover.fr/guides/isolation-des-murs-par-linterieur/lisolation-des-murs-par-linterieur On isole aussi pour éviter ça : froid => condensation => moisissures https://www.toutsurlisolation.com/Votre-projet-de-A-a-Z/L-isolation-en-renovation/Avant-les-travaux-diagnostics-thermiques-et-humidite/Diagnostic-humidite-et-condensation

Vous devriez trouver les réponses à la plupart des vos autres questions éventuelles en naviguant sur ce site https://www.toutsurlisolation.com/ dont la plupart des liens que je vous ai donné sont issus.
Le contenu du guide Isover la thermique du bâtiment https://www.isover.fr/sites/isover.fr/files/assets/documents/isolation_thermique_guide_isover.pdf (enjeux techniques et environnementaux) devraient également vous intéresser. Même si l’édition date un peu, les lois de la physique sont inchangées !

Je reste à votre service si vous aviez encore des interrogations.

Bonnes lecture et étude !

Merci pour tout ces liens, j'ai appris pas mal de trucs.

J'ai encore une question en lien avec l'article sur le dephasage que tu as mis en lien.

Si j'ai bien compris, le dephasage de l'isolant joue un rôle minime dans le confort d'été et ne fait gagner au mieux que 1 degré dans l'experience décrite qui utilisait un isolant de 18cm.

J'ai du mal à y croire tellement je n'ai cessé de trouver des liens affirmant l'importance de prendre en compte le dephasage, avec des graphiques montrant à quel point le dephasage ralentit la chaleur etc. Maintenant je commence à penser que ces graphiques n'étaient qu'à but illustratoire.

Toutes mes questions ne sont pas innocentes, je souhaite à terme isoler un van pour y vivre.
Je l'ai déjà fait par le passé sur un autre van, et ce tout en laine de verre, mais cette fois je me renseigne pour faire mieux.

Et du coup ayant decouvert l'interet du dephasage, j'ai dirigé mon attention sur des isolants comme le liege et la fibre de bois, plus denses donc mieux dephasants. Cependant ils ont aussi un lambda plus elevé (0.038-0.042) que la laine de verre ou que par exemple le polyurethane.

Donc ma question:
En accord avec l'étude cité, peux tu me confirmer qu'il me sera en fait beaucoup moins profitable, pour le confort d'été, d'isoler les murs de mon van avec une couche de liege à la densité élevée mais au lambda eleve, que si je l'isolais avec du polyurethane qui a une densité faible mais un lambda faible ?

Puisque le dephasage rentre moins en ligne de compte que la faible conduction thermique je devrais tout miser sur l'isolant le moins conducteur et laisser tomber les criteres de densité et d'inertie (surtout pour une aussi faible épaisseur que ce que je pourrais mettre dans mon van: 25 ou 30mm) ?

Merci
MarcIsover
Messages postés
185
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2019
34 > Isolanoob -
Bonjour,

Effectivement le déphasage entre, et tu l'as bien compris pour une part mineure dans le confort d'été. Les magnifiques graphiques que tu as pu voir ici et là ne tiennent pas compte de l'environnement tout comme les formules mathématiques que l'on voit à droite et à gauche. Je n'ai encore jamais vu d'étude scientifique qui aille à l'encontre de celles que j'ai évoqué.

Avec une faible épaisseur comme celle de l'isolation d'un van (quelques dizaines de mm, cela jouera encore moins et il faut viser une forte résistance thermique pour le confort d'hiver. La chaleur aura tôt fait de rentrer en été (et ce n'est pas désagréable , parole de camping-cariste ;) ;) surtout que l’on vit alors les portes et lanterneaux ouverts !

Tu peux d'ailleurs t'inspirer des fabricants de caravanes et autres véhicules de loisirs pour isoler ce type de véhicule : polystyrène extrudé, expansé, mousse de polyuréthane. Malheureusement quand le feu prend dans un VDL, il faut se dépêcher de le quitter !
Bonjour

<Puisque le dephasage rentre moins en ligne de compte que la faible conduction thermique je devrais tout miser sur l'isolant le moins conducteur et laisser tomber les criteres de densité et d'inertie (surtout pour une aussi faible épaisseur que ce que je pourrais mettre dans mon van: 25 ou 30mm) ? >

Effectivement vu la faible épaisseur des isolants mise en oeuvre la nature de l'isolant ne vas
pratiquement rien changer en termes de déphasage, autant prendre un produit avec un bon lambda

Attention cependant aux produits genre polyuréthane pour des questions feu
dans cet environnement.

Cdt
> lucienpel -
Merci pour ta reponse.

Du coup je viens de voir sur internet les risques du polyurethane. Bien qu'il soit melangé avec du retardateur de flammes, il y a des cas oú il peut s'enflammer et meme alimenter le feu. Et à plus de 250°C il commence à dégager des gaz toxiques.

Mais bon, je pense que ça devrait aller, il sera recouvert de panneaux en bois et, s'il s'enflamme, c'est qu'il y a déjà un feu qui brule dans le vehicule donc ce sera déjà un peu trop tard, je pense... Enfin... j'espere que je minimise pas trop les risques, on a du mal à s'imaginer avant que ça ne nous arrive réellement.

Mis à part son inflammabilité, le polyurethane réunit la plupart des critères que je recherche, meilleure isolation thermique possible (compte tenu de la faible epaisseur possible dans un van), étanche à l'eau (air très humide et il m'arrive souvent de renverser de l'eau sur le sol et à fortiori derriere les plinthes, dans les angles qui penetrent sous les murs), resiste aux insectes, rongeurs, ne craint pas les vibrations du vehicule, ne va pas s'affaisser, et est très léger donc impacte moins le poids final du vehicule et la consommation d'essence.

Le seul problème c'est son isolation phonique, ô combien importante dans un van quand on dort près d'une route ou en ville.

Comment résoudre ce probleme ?

1) choisir un autre isolant qui soit un bon isolant phonique ?
Mais parmi les bons isolants phoniques aucun ne semble être à la hauteur.
Par exemple le liege, bien qu'imputrescible, est beaucoup moins isolant thermiquement.
La laine de verre ou de roche va souffrir de l'humidité et risque de s'affaisser.
La mousse resolique va aussi voir ses performances reduites par l'humidité.
La laine de bois ou la cellulose craignent aussi l'eau, et ont une conductivité proche de celle du liege.

2) allier le polyurethane avec un isolant phonique ?
Cela fonctionnerait il de d'abord mettre une fine couche de liege contre la tole pour un peu absorber le bruit, puis le polyurethane, puis une autre fine couche de liege par dessus le tout ?
Commenter la réponse de MarcIsover
Messages postés
11198
Date d'inscription
jeudi 30 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 octobre 2019
1173
0
Merci
@ lucienpel,



Pour info:
Commenter la réponse de Daniel 26