Isoler dalle béton avant carrelage

- - Dernière réponse : GillesWeber
Messages postés
170
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
10 décembre 2019
- 30 oct. 2014 à 09:33
Bonjour,

Ma maison est composée d'un sous-sol complet de 90m2 non chauffé semi-enterré. Entre le sous-sol et le premier étage, il y a une dalle béton.

Dans la cuisine, l'entrée, la SDB et les WC, sur la dalle il y a une couche de 4 cm de sable et une chape ciment (je crois) de 4 cm puis du carrelage en mosaïque de 1964 très fin (2mm).

Dans le salon et les chambres il y a un parquet avec un espace vide entre la dalle béton et le parquet.

Je souhaite casser ma chape pour refaire un carrelage au niveau du parquet. J'aimerais en profiter pour isoler ma dalle en béton avant de couler une chape puis de carreler.

Pouvez-vous me conseiller sur l'isolant ? J'ai trouvé des panneaux de polyuréthane de 25 mm avec une résistance thermique R = 1,04 m2.K/W ce qui est très faible sachant que la Réglementation Thermique en 2012 est R > 4 m2.K/W.

Existe t-il d'autres méthodes afin d'isoler et de faire une carrelage par la suite ?

D'autre part est-il possible d'isoler l'espace vide sous mon plancher ?

D'avance merci pour le temps que vous prendrez pour me conseiller. Cordialement.
Afficher la suite 

2 réponses

0
Merci
Bonjour
pour cette application le polyuréthane est le plus performant;
Si on veut augmenter la résistance thermique il faut augmenter
l'épaisseur de l'isolant, mais en réhabilitation cela n'est pas toujours
possible. Autre piste : isoler la dalle par le dessous.
Cdt
Commenter la réponse de lucienpe
Messages postés
170
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
10 décembre 2019
25
0
Merci
Bonjour Oliv,
Vous ne trouverez pas actuellement, à ma connaissance, de matériau plus performant que le polyuréthane (PU) pour isoler thermiquement votre sol. Les mousses alvéolaires de cette famille ont des conductivités thermiques (lambda) très faibles (jusque 0,023 W/(m.K). Ceci en fait des produits très performants, leur résistance thermique R étant alors fonction de l'épaisseur employée. Il existe des épaisseurs supérieures à 25 mm. Mais pourquoi vous orientez-vous vers cette dimension ? Vous parlez d'un lit de sable de 4 cm et d'une chape ciment de 4 cm. Cela fait donc 8 cm de réservation possible (à vous lire) et donc la possibilité de mettre en oeuvre une épaisseur plus importante de PU (l'isolant devra être de classe SC1 ou SC2 (écrasement sous la charge) ) et de couler ensuite une chape. Après séchage de la chape, vous pourrez coller votre revêtement final.
Votre plancher doit être posé sur lambourdes. Il est possible, selon mon collègue Marc de chez Isover que j'ai contacté, d'isoler en dessous à condition bien évidemment de le démonter. Vous placez entre lambourdes une laine minérale en visant la résistance thermique R la plus élevée possible. Ce sera peut-être l'occasion, si vous procéder à cette opération et si ce n'était pas déjà fait, de poser une bande résiliente sur le dessus de vos lambourdes qui recevront le parquet afin d'améliorer l'acoustique (bruits d'impact).
Ce dernier me confirme également que la piste donnée par lucienpe est à explorer. Il est, selon la configuration de votre sous-sol, possible de réaliser une isolation au plafond de ce dernier. Les solutions dépendant de sa configuration.
Voilà une équipe à votre service ;-) Si besoin, nous sommes là :-)

Commenter la réponse de GillesWeber