Que mettre après avoir ôté feuille métallique sur cloison?

Signaler
-
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
-
Bonjour,
Je prépare l'entrée en vue de la repeindre. Lessivage, grattage des partie non adhérentes... Sur l'une des cloisons, il semblait que la peinture était sur un papier peint qui cloquait par endroits. J'ai tiré sur un coin, et est venue sans effort une feuille qui présente un aspect métallique sur la face opposée.
Dessous, la cloison présente des irrégularités, des "tartines" de couleurs diverses et est couverte d'un badigeon marron (la colle? un produit posé dans un but précis?). C'est très laid mais après grattage de l'ensemble, c'est dur et ça tient.

C'est la cloison entre l'entrée et la cuisine. C'est une vieille maison. Il y a déjà eu de l'humidité sur certaines cloisons mais pas sur celle-ci. Je me demande un peu si cette feuille avait été posée pour éviter l'humidité ou si c'est ainsi que se présentait le papier peint à une époque.

Que dois-je faire maintenant? Boucher les trous et les fissures avec de l'enduit de rebouchage et enduire? Ou cette feuille avait ete posée dans un but et il faut la remplacer (mais par quoi?)

Merci,

Line

28 réponses

Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonsoir Line.
Vous avez raison de penser que cette feuille métallique a été posée dans un but précis: c'est en effet ce que l'on utilisait il y a environ 50 ans et plus pour lutter contre l'humidité. Cela avait également un certain pouvoir ( plutôt négligeable ) d'isolation thermique. Attention cependant car parfois, le métal constituant cette feuille isolante est du plomb: danger d'intoxication ( saturnisme ). Je vous conseillerai donc de gratter votre cloison jusqu'à atteindre la couche dure, de l'enduire , la poncer lisse, dépoussiérer, et appliquer avant peinture ou pose de revêtement, une résine ou une peinture isolante, obligatoirement en phase solvant ( = nettoyage des outils au white spirit ), ou même une peinture antirouille au minium gris ou blanc, qui aura le même effet. Cela bloquera le fond, empêchant par là même que d'éventuels restes de plomb aillent contaminer votre environnement, et en même temps cela empêchera l'humidité d'imprégner ce côté du mur. Joyeuses Pâques. Cordialement.
Ouh! Ca m'impressionne car je suis loin d'être pro...

J'ai déjà gratté jusqu'à la couche dure.
J'ai maintenant des trous (jusquà environ 3cm), plus des endroits où des lamelles d'enduits divers se sont décollées sous l'effet de la spatule. C'est très bosselé.
Maintenant, je mets de niveau avec un enduit de rebouchage et ensuite j'applique un enduit de lissage. C'est bien ça? On dirait qu'il y a plusieurs matériaux, ça ne change rien?
Je ponce bien, je dépoussière...
et ensuite pour la peinture isolante en phase solvant... j'ai navigué en quête de ce qui pouvait correspondre. Je suis tombée sur des peintures anti-humidité de plusieurs grandes marques. Plusieurs indiquaient nettoyage à l'eau et une (Julien) indiquait nettoyage au white-spirit (https://www.peinturesjulien.fr/nos-produits/peinture-anti-humidite Est-ce que c'est ça (ou autre marque) qui convient?. Peinture anti-rouille, ça me fait bizarre ; il me semble que c'est pour le métal (mais c'est peut-être les mêmes composants!)

Une fois que c'est sec, je peux passer n'importe quelle sous-couche et n'importe quelle peinture?

A votre avis, est-ce qu'une quasi-débutante peut faire ça correctement?
Cette peinture est-elle efficace durablement?
Si jamais ce n'est pas fait au mieux et/ou si l'humidité apparaît d'ici X temps, un professionnel aura-t-il facilité pour retravailler cette cloison?

J'essaie de décider si je tente l'expérience ou si je mets la préparation de cette cloison sur la liste des tâches à effectuer prochainement par le maçon. Voici une 10aine d'années, il avait injecté des espèces de cigares au bas d'une autre cloison et il fallait attendre plusieurs mois avant de peindre. C'est efficace, mais pas bon marché.

Merci beaucoup,
Line
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonsoir Line.
Je vais tenter de répondre point par point à vos questions, qui prouvent d'ailleurs que vous avez une vue très large et synthétique sur le problème, ce dont je vous félicite.
Il convient en effet de rattraper la planéité du support avec de l'enduit de rebouchage, puis de lisser grâce à l'enduit de lissage ou de finition, qui sera poncé ( puis dépoussiéré ) après séchage complet. Le fait que le subjectile ( = support ) soit constitué de matériaux apparemment divers n'a guère d'importance, tant que l'enduit y adhère bien. Dans le cas contraire ( enduit se décollant par endroits ), il faudrait avant tout passer sur toute la surface un fixateur solvanté ( type Fixpaint des peintures Levis ). Une fois ce mur ou cette cloison bien lisse d'un enduit bien adhérent, vous pourrez parfaitement y appliquer la peinture Julien que vous citez, ou un équivalent. Dites-vous qu'un minium antirouille a lui aussi pour fonction d'isoler son support de l'humidité, et c'est pour cela qu'on peut aussi l'utiliser ( en couche bien épaisse ) sur les murs et pas uniquement sur les métaux ferreux. C'est également une question de prix de revient, mais il me semble que la peinture Julien est un peu moins chère que du minium. Etes-vous bien sure que cette peinture ait un rendu lisse et non granuleux, car cela serait très gênant pour une finition peinte? Les composants ne sont pas vraiment les mêmes, mais la finalité de l'un ou l'autre, peinture ou minium, est la même: empêcher les échanges entre le support et l'atmosphère extérieure.
Sur ce minium ou cette peinture anti-humidité, pas besoin de sous-couche, mais il est largement préférable d'appliquer deux couches de peinture glycérophtalique, qui est isolante et ne laissera pas passer l'humidité; Elle est également beaucoup plus résistante que de l'acrylique, même si la mode est actuellement aux peintures dites "non polluantes" ( voir à ce sujet la question "pourquoi une odeur infecte avec de la peinture?" sur ce même forum ).
Par contre, il est important de savoir si le mur ou la cloison est encore actuellement humide, et pourquoi. Si c'est possible, il convient de supprimer la cause de l'humidité.
Mais cette humidité vient-elle de l'intérieur du mur ( fuite, infiltration,etc... ) ou de l'extérieur ( condensation )? Un moyen simple de le savoir: scotchez hermétiquement un morceau de papier aluminium ( de cuisine ) pendant 24 heures sur le mur, puis décollez-le. Si l'eau est déposée entre l'alu et le mur, l'humidité vient de l'intérieur du mur. Si l'eau est à l'extérieur de l'alu, alors c'est de la condensation et il faudra absolument améliorer l'aération de la pièce.
Bien sûr qu'une quasi-débutante peut réussir cette tâche correctement! Vous serez sans doute un peu moins rapide qu'un professionnel, mais quelle importance? Bien entendu, vous ne pouvez pas avoir le "coup de main" d'un pro, mais le fait que vous posiez des questions intelligentes et pleines de bon sens montre que vous vous appliquerez à obtenir un excellent résultat.
Ce traitement du mur devrait être durable sur plusieurs dizaines d'années si la cause de l'humidité a bien été éliminée. Mais s'il s'agit d'une source à l'extérieur de votre maison, qui enfle par temps de pluie, ou d'un tuyau d'eau qui fuit dans le mur, le problème réapparaîtra.
Il est difficile de dire si ce traitement facilitera l'intervention ultérieure d'un professionnel, mais en tout état de cause il ne la compliquera pas non plus.
Quand vous parlez d'un maçon injectant des "espèces de cigares" dans une autre cloison, je pense que vous décrivez des drains d'assèchement. C'est en effet une technique qui peut donner de bons résultats si la cause primaire de l'humidité a été supprimée.
Dernier conseil enfin ( quel bavard! ): pour acheter de bonnes peintures et sous-couches, adressez-vous plutôt à un marchand de peintures pour professionnels ( annuaire, pages jaunes, rubrique "peintures, vernis" ) qu'à une grande surface de bricolage. Les conseils et les produits d'un pro seront plus adaptés et bien meilleurs que ceux d'une grande surface, et pas forcément plus coûteux.
Je vous souhaite bon courage et bon travail. Cordialement.
Merci beaucoup pour vos réponses. Je les ai imprimées et vais les utiliser comme guide. Le rendu granuleux ou lisse de la peinture, par exemple, est un point auquel je n'aurais pas pensé. Je poserai la question avant d'acheter et ferai un essai préalable. Je vais effectuer le test du papier d'alu. On verra le résultat.

Eliminer complètement la cause de l'humidité semble difficile. C'est une maison du début XXème sans vide sanitaire et le jardin est environ 80 cm plus haut que la maison. Bonne toiture ; canalisations non encastrées.
Elle a été rénovée à la fin des années 80 et avec une bonne hygiène de vie, ça va. Sans, ça peut être cata.
Il semble logique qu'une cloison qui a été jugée bonne lors de la dernière rénovation ait besoin d'être revue (vous me dites que ces feuilles étaient utilisées il y a une 50aine d'années.)
A ce propos, vous m'inquiétez en parlant de risque d'intoxication avec cette feuille. Je l'ai pliée et posée (côté peinture) sur le sol de la cuisine. J'avais des gants. Il est clair qu'elle va partir à la déchetterie. Mais, cela pose un problème pour le sol, l'air, moi? Je dois faire quelque chose de particulier pour nettoyer ou c'est une exposition prolongée qui pose problème?
Merci encore,
Line
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonjour Line, et Joyeuses Pâques.
Le risque d'intoxication avec ces feuilles plombées est principalement le risque par ingestion ou inhalation ( petits morceaux se détachant, se mélangeant à l'eau de boisson dans les tuyaux de plomb, ou tombant sur la nourriture ou dans les casseroles, dans l'eau de vaisselle, etc... ).
Donc rassurez-vous, vous ne risquez rien pour avoir touché cette feuille. Il faut une exposition très prolongée ( plusieurs mois, plusieurs années ) pour que cela puisse devenir dangereux . Aucun problème donc pour vous , votre air, vos sols.
Je vous parlai de la granulométrie de certaines peintures anti-humidité car j'ai souvenir d'en avoir utilisé une, il y a 3 ou 4 ans, qui était granuleuse ( comme incluant des grains de sable ). Il me semble , mais je ne saurais plus l'affirmer, que c'était un produit Julien. Fort heureusement, je l'ai recouverte d'une toile de verre, donc l'aspect granuleux ne m'a pas gêné, mais l'action anti-humidité a été efficace.
Votre maison dispose-t-elle d'une VMC ( ventilation mécanique contrôlée )? Cette installation parfois simple et pas très onéreuse permet d'assurer le renouvellement de l'air de votre maison, et donc de baisser sensiblement le taux d'humidité en évacuant celle-ci vers l'extérieur, ainsi d'ailleurs que pas mal des impuretés se trouvant en suspension dans l'air de votre habitation. Bon dimanche. Cordialement.
Messages postés
1377
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 novembre 2020
299
Bonjour,

Pas de psychose, vous ne risquez rien à l'avoir manipuler, la maladie en question se développe après une exposition prolongée et dans des conditions particulières.

Il faudrait d'ailleurs connaitre la nature exacte du matériau. Quelle est l'épaisseur ? Est-ce qu'un aimant tient dessus (acier) ou est-ce très facile à tordre malgré l'épaisseur ?
Merci pour les réponses concernant la feuille métallique. Je n'ai même pas eu à la tordre. Je l'ai pliée en 4 très facilement.
La maison a plusieurs VMC, dans la cuisine et les salles de bains.
Prochaine étape, mettre de l'enduit de rebouchage. J'espère que je vais réussir à aplanir cela correctement!
Merci beaucoup pour vos conseils.
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonsoir Line.
Si cette feuille se plie facilement, sans se déchirer, c'est probablement du plomb, qui est un matériau très souple. Mais cela ne vous fait courir aucun danger.
Bonne chance pour votre rebouchage. Je suis sûr que vous vous en sortirez très bien! Cordialement.
L'enduit de rebouchage est acheté et, avant d'attaquer cette cloison (qui m'impressionne!), je me fais la main sur les trous et imperfections "normaux" du reste.
Trous de cheville ou autre bouchés sans histoire, mais me voici face à une autre perplexité.
Sur d'autres cloisons (revues à la fin des années 80), j'ai gentiment gratté la peinture écaillée et à certains endroits ça rebique mais ça résiste un peu. J'ai l'impression que c'est la partie cartonnée (et peinte) du placo qui se désolidarise légèrement du support (plâtre?). C'est nettement vertical, 15cm de long maximum, et ça rebique sur 1cm de large ou moins. Il faut avoir le nez dessus et pousser avec le doigt pour s'en rendre compte. On peut à peine passer un couteau. Je n'ai pas voulu insister sur le grattage pour l'instant histoire de ne pas faire de "malheur".
Quel est le bon procédé?
Se débarrasser de ce qui rebique? En insistant avec la spatule (ça va déchirer?), en coupant au cutter? Cette couverture cartonnée doit bien être là pour quelque chose? C'est peut-être mieux de la préserver?
Ou alors je glisse de l'enduit de rebouchage sous ce qui rebique et ça resolidarise l'ensemble?
J'entends périodiquement parler de joints entre les plaques. Je pense que c'est à ces emplacements que cela se produit. Il y a d'ailleurs une légère bosse à ces endroits. Ce n'est pas le long d'UNE bande, mais un tout petit bout de plusieurs.
Merci
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonsoir Line.
Si les morceaux de papier ou de carton rebiquent, n'hésitez pas un instant, qu'ils se trouvent au milieu d'une plaque ou sur les bords, aux joints: arrachez ou découpez le plus proprement possible tout ce qui dépasse. Vous devez arriver à un résultat ressemblant à un trou ( pas trop profond quand même! ) où tout est adhérent. Alors vous pourrez reboucher efficacement avec votre enduit.
Cordialement.
Entendu! Je m'y mets demain! Merci.
Voici déjà quelques semaines que j'ai commencé l'enduit de rebouchage sur la cloison qui avait une feuille métallique.
A cours d'enduit, j'ai fini autre chose et suis allée me réapprovisionner aujourd'hui tout en cherchant la peinture de fixation dont vous aviez parlé.
Je suis rentrée perplexe. La vendeuse parlait d'appliquer la peinture de fixation / anti-humidité avant l'enduit de rebouchage plutôt qu'après car l'enduit absorberait l'humidité si jamais elle arrivait.
Qu'en pensez-vous?
Par ailleurs sa peinture anti-humidité était à l'eau et non à nettoyer au white-spirit comme vous l'aviez suggéré. Elle parlait d'une sous-couche adaptée au produit suivie de cette peinture anti-humidité. C'était une grande surface de bricolage ; je n'ai pas encore essayé un marchand de peinture pour professionnels.
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonjour Line.
Comme on se retrouve! Mais ça me fait bien plaisir de constater que mes conseils sont utiles.
La vendeuse de la grande surface de bricolage a dit d'appliquer l'anti-humidité avant l'enduit? O K si vous êtes certaine que l'enduit va correctement adhérer dessus.
L'efficacité des traitements anti-humidité en phase aqueuse est nettement moins forte que celle des produits en phase solvant. Mais les grandes surfaces ne vendent pratiquement plus de produits solvantés, car il est bien plus intéressant pour ces commerces de vous vendre le plus possible de produits ( le 1er n'a pas fonctionné? Essayez donc celui-ci! Comment? Le deuxième non plus? Alors il vous faut celui-là! Et caetera... ), plutôt que de vous vendre tout de suite LE produit qui vous dépannera. La vendeuse voulait même vous vendre une "sous-couche adaptée au produit, suivie de cette peinture anti-humidité". Mais la peinture anti-humidité constitue en elle-même une excellente sous-couche, et rend inutile et superfétatoire l'application d'un autre apprêt juste avant! Par contre, pour le chiffre d'affaire de cette grande surface...
Au fait, cette vendeuse, avant de vendre des enduits et des peintures, elle vendait quoi? Des robes, des chaussures? Des carottes ou des saucisses? De la papèterie ou des articles de sport? C'est un des problèmes des grandes surfaces: le personnel n'est pas toujours compétent, car trop souvent formé par des "stages" de quelques jours ( voire quelques heures ) initiés par la chaîne de magasins et/ou ses fournisseurs.Cela ne leur permet pas de connaître les autres produits et techniques. Suivez mon conseil et voyez un professionnel, vous ne le regretterez pas.
En tout cas vous avez bien avancé dans vos travaux et je constate avec plaisir que vous avez toujours un moral d'acier. Vous y arriverez.
Cordialement.
Merci pour votre réponse qui va me guider non seulement pour l'achat du moment, mais vraisemblablement pour d'autres également.
Je suis loin d'être certaine que l'enduit adhérerait sur la peinture anti-humidité car je n'en ai jamais utilisé. Mais je note que la vendeuse s'étonnait que l'enduit ait adhéré au support.
Cette question d'adhérence semble donc un point qui revient. Je devais prendre cela pour un fait acquis (j'apprends...).
Bon... j'ai commencé à mettre de l'enduit de rebouchage sur cette cloison ; il a séché et n'est pas tombé. C'est déjà ça!
Quand j'aurai tartiné le tout et que je me mettrai à poncer, je verrai bien si ça dégringole ou si ça s'aplanit...
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonjour Line.
Il y a de très fortes chances que l'enduit adhère correctement au support, car il est quand même conçu pour cela. Il est même probable qu'il adhérerait sur un primaire anti-humidité, mais en ce cas, il ne serait pas protégé d'une éventuelle humidité qui tomberait dessus ensuite et pourrait le détérorer. Et il est de toute façon préférable que la surface à traiter soit d'un seul tenant, pas un patchwork de différentes applications. Bon courage ( mais je vois que vous n'en manquez pas ).
Cordialement.
Bonjour,

J'ai recommencé à tartiner la cloison qui avait la feuille métallique. Pour l'instant, ça ressemble vraiment à une tartine beurrée ( !). Je constate que sur l'enduit maintenant sec apparaissent 2 taches de rouille. C'est sûrement à l'emplacement où se trouvaient 2 vieux clous torturés et enchâssés dans la maçonnerie (très dure). Ces taches sont-elles un problème ?

J'ai également attaqué la partie supérieure de la cloison (la feuille était en bas) et... je me trouve face à de nouvelles questions.

Un emplacement est légèrement concave. Je sais qu'il est bon d'aplanir, mais je me demande si je dois ajouter de l'enduit de rebouchage ou si ce sera le rôle de l'enduit de lissage (qui pourtant doit être fin ai-je lu). L'enduit était très craquelé à cet emplacement. j'ai élargi ces craquelures pour les boucher. Je me demande un peu si ça va continuer à craqueler entre ce que j'ai bouché.

Plus haut, alors que j'élargissais une craquelure de l'enduit, un gros bout est parti, mettant à nu 3 demi-briques. Lorsque j'ai passé la brosse pour dépoussiérer, les briques s'effritaient. Comment dépoussiérer avant enduit? Et/ou puis-je enduire là-dessus?

En haut de la cloison se trouve poutre enduite et peinte. Elle est longée par une barrette plastique à la jonction avec la maçonnerie. En tombant, l'enduit qui était sur les briques a descellé l'extrémité de cette barrette. Je croyais qu'elle cachait des câbles, mais je n'en vois rien sortir. A quoi sert cette barrette ? Il y en a une également, verticale, à droite de la porte, à la jonction avec un bois vertical.

Vous écriviez dans un précédent message que vous étiez bien content de voir que vos conseils étaient utiles. Eh bien, oui, ils sont utiles ! Plus que oui ! Merci !
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonjour Line.
Puisque vous avez la bonté de trouver mes conseils utiles, je vais essayer de vous en donner encore. Je vais répondre point par point à vos questions.
- Taches de rouille: probablement dues en effet à d'anciens clous. Elles risquent de réapparaître si on ne les bloque pas. Le remède: Rustol ou Framéto ( antirouilles ) que vous appliquerez généreusement sur les taches en débordant très largement ( vous pouvez tripler le diamètre des taches ).
- Emplacement concave: il y a peu de chances que l'ancien enduit se remette à craqueler entre vos rebouchages. Par contre, pour rattraper la planéité ( rendre bien plat ), il vous faudra rajouter encore de l'enduit de rebouchage, à moins que la profondeur de ce "renfoncement" soit inférieure à 2 millimètres, ou que vous vouliez passer l'enduit de finition ( ou de lissage, c'est le même ) en 7 ou 8 couches. L'enduit de lissage, plus fin ,sert à lisser comme son nom l'indique et ne peut guère combler de creux supérieurs à 1 ou 2 mm. Mais il se passera très bien par-dessus l'enduit de rebouchage.
- Briques qui s'effritent: ça c'est embêtant. Si les briques s'effritent un peu en surface ( genre production de poussière ), dépoussiérez à la brosse métallique puis à l'aspirateur, et n'oubliez pas de mouiller vos briques avec de l'eau avant de les enduire. Si au contraire l'effritement semble profond, et qu'il vous semble que la brique se décompose profondément, il vaut peut-être mieux essayer de sortir la brique défectueuse, agrandir un peu le trou, et mettre une brique neuve que vous scellerez avec le même genre de scellement qui tenait la vieille brique: ciment ou plâtre. Avant ces mesures extrêmes, vous pouvez éventuellement essayer d'appliquer un apprêt durcisseur de plâtre, cela suffira peut-être si les briques ne sont pas trop atteintes. Une fois le fond de briques stabilisé, bien sûr vous pouvez enduire par dessus.
- Barrette plastique: si elle est creuse et peut s'ouvrir, c'est très probablement une goulotte destinée au passage de câbles électriques. Mais ces câbles ne courent pas forcément sur toute la longueur, et peuvent très bien se trouver dans une partie encore recouverte. Sinon je ne vois pas bien ce que pourrait être cette barrette. A moins qu'elle n'ait servi qu'à camoufler des fissures ou des joints trop béants? Quelques photos nous aideraient à mieux cerner le problème. Mais je pense de toute façon qu'il vaut mieux la laisser en place.
Je trouve étrange que la feuille métallique n'ait pas été collée du sol au plafond, mais seulement sur le bas de la cloison. peut-être pour n'avoir pas à en racheter? Bah! Nous ne le saurons probablement jamais. Sans importance!
Voilà c'est tout pour ce message. Bon courage et sans doute à bientôt.
Cordialement.
Bonsoir,
Je travaille toujours sur cette cloison. Je ne suis pas rapide (vous l'aviez prévu), d'autant plus plus que je n'y mets que lorsque c'est possible, que je ne réussis pas du 1er coup, que je reprends, que je travaille sur une autre partie pendant que ça sèche etc.
Cette fois, j'ai poncé l'enduit de rebouchage. Ce n'est pas terminé, il faudra que je rajoute de l'enduit ici et là, mais cette cloison a maintenant l'air beaucoup PLUS PROCHE DE QUELQUE CHOSE DE NORMAL (!!).

Cependant, j'ai à nouveau quelques questions:

1. En certains endroits, après ponçage, l'enduit présente plein de tout petits trous (comme des demi-bulles) alors qu'ailleurs, il est complètement lisse. Est-normal et c'est ce que l'enduit de lissage viendra lisser, ou y a-t-il quelque chose que je n'ai pas fait correctement?

2. La cloison était très bosselée et j'ai aplani avec l'enduit. Après ponçage, le matériau d'origine affleure légèrement là où étaient les plus grosses bosses. C'est au pied de la cloison et c'était vraisemblablement du ciment. La plinthe était à peine en ressaut et c'est pour éviter de niveler que j'ai limité la couche d'enduit à cette endroit (Il reste quelques millimètres). Ces parties qui affleurent sont-elles un problème?

3. Comment bien poncer dans les parties difficiles d'accès? Ex: derrière la gaine électriques ou les quelques cm entre l'angle et l'encadrement de porte. Le couteau à enduire a pu y accéder, mais la cale à poncer, ou un petit morceau de bois, ou même mes doigts, butent ou alors j'ai du mal à bien niveler avec le reste.

4. En passant la main sur le mur après ponçage, je sens de légères ondulations ; je ponce un peu la crête de la vague ; je repasse la main ; toujours une légère vague ; je reponce la crête ; toujours pareil, pas forcément au même endroit. C'est franchement pas grand chose par rapport à ce que c'était, mais y'a-t-il un moyen plus rationnel que le mien pour que ce soit plat/raplapla?

Merci,

Line
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonjour Line.
Je suis très heureux d'avoir à nouveau de vos nouvelles, et surtout de constater que vous avez bien progressé.
Je réponds à vos questions:
1 . Les mini-bulles apparaissent parfois dans l'enduit. En général, il peut y avoir 2 causes principales: soit l'enduit n'était pas assez bien mélangé ( mais, vu le soin que vous y apportez, je doute que ce soit ici le cas ), soit c'est le support qui a laissé filtrer quelques bulles d'air. Ce n'est absolument pas grave. Dans la plupart des cas, une passe d'enduit de lissage suffit à les remplir/aplanir. Sinon, il faudra deux passes,mais c'est rare ( cela dépend bien sûr de la taille des bulles ).
2 . tant que le béton ( ou autre ) ne fait qu'affleurer, mais qu'il est sain et solide, pas de problème. Une fine couche d'enduit lissant suffira à le rendre plan et lisse.
3 . Là, ce peut être un problème, et il faut parfois improviser. Si vous me dites que le couteau à enduire passe sous ces tuyaux, collez sur une face de ce couteau, du velcro ( collez-le à la colle néoprène ). Mieux encore, collez-le sur un vieux couteau à enduire usé, qui n'est plus trop bon pour enduire mais largement assez bon pour poncer. Utilisez alors des feuilles de papier à poncer destinées aux cales caoutchoutées munies de velcro. Si nécessaire, découpez les feuilles. Vous pourrez même ainsi changer le grain du papier à poncer.

4 . Si vous ressentez encore assez fortement des ondulations sur le mur, cela me conduit à m'interroger sur la lisseuse ou le couteau à enduire que vous utilisez. Cet outil doit être assez grand pour recouvrir plus de 20 centimètres de large. personnellement je trouve que la lisseuse ( 24 cm ) est l'outil le plus pratique et passe-partout, mais c'est peut-être un peu grand pour vous?

Enfin, dites-vous toujours que le mieux est l'ennemi du bien, et qu'il faut de temps en temps se satisfaire de ce que l'on a obtenu.
Bonne fin de chantier!
Cordialement.
Messages postés
1377
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 novembre 2020
299
" le mieux est l'ennemi du bien " >>> he ! pas le droit c'est déjà ma devise !!! ;-)
Messages postés
15009
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 novembre 2020
2 828
Bonsoir stf_paroroma.
Je vous prie de m'excuser, j'ai oublié de citer mes sources. Cela ne se reproduira plus. Promis.
Cordialement.
Messages postés
1377
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 novembre 2020
299
;-)