Au secours : Besoin d’aide au sujet de COV rejetés de manière très importante

- - Dernière réponse : Paul-Bernard
Messages postés
26673
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 octobre 2019
- 27 août 2019 à 23:16
Je ne suis pas un débutant dans le bricolage et la majorité des travaux de rénovation a été réalisée par moi-même. J'en suis plutôt très satisfait que ce soit du résultat et de la qualité de leur réalisation.

Mais, ici, je viens d'être pris de cours suite à l'achat, le week-end dernier, d'un fixateur "imprégnation façades, murs et maçonneries intérieures et extérieures 10 L - RENAULAC".
Voir la fiche produit:
https://www.bricodepot.fr/douai/fixateur-impregnation-facades-murs-et-maconneries-interieures-et-exterieures-10-l/prod3359/

Je suis confronté à quelques difficultés importantes et j'ai besoin d'aide.
Le produit acheté étant prévu également pour l'intérieur, après vérification avec le vendeur, je l'ai acheté pour l'appliquer sur des joints un peu friables au plafond de ma cave.

J'ai par le passé manipulé et posé de nombreuses peintures ou produits à phase solvant (c'est-à-dire glycérophtalique) mais là j'ai été très désagréablement surpris par les rejets de COV que je n'arrive toujours pas à chasser malgré le fait que nous ouvrons bien grand toutes les fenêtres et les portes.
Les COV envahissent toute la maison jusqu'aux étages supérieures, dans nos chambres et combles aménagés.
Je précise que la cave est saine, sèche et qu'elle bénéficie de 2 larges soupirails.
Même en laissant grande ouverte la porte de la cave qui fait face à la porte du jardin et en produisant des courants d'air y compris en ayant recours à 2 puissants ventilateurs, nous n'arrivons pas à nous débarrasser de ces odeurs.
La 1ère nuit, nous avons même dormi avec les portes de l'extérieur ouverte et les fenêtres alors qu'il pleuvait abondamment et que la pluie rentrait dans la maison et que nous avons eu très froid.
Au delà de l'odeur qui est insoutenable (nous obligeant même de quitter les lieux le plus possible), ce qui m'inquiète, c'est ce que nous risquons à force d'inhaler ces rejets qui ne peuvent pas être bons pour notre santé, d'autant plus que j'ai 3 enfants de 9 à 15 ans.

En consultant un peu la réputation des produits Renaulac, ces derniers semblent rejeter en général excessivement de COV. En tous les cas, si vous voulez l'acheter, libre à vous mais je vous conseille vivement de réserver son application exclusivement à l'extérieur et de vous protéger avec un vrai masque à gaz professionnel car le produit est particulièrement toxique et agressif durant son application. J'ai porté un masque respiratoire (3M) spécial produits chimiques (acheté chez leroy merlin) et des lunettes de protection. Et c'était limite plus: mal de gorge, bouche pâteuse, engorgée de certains composants du produit, mes yeux se sont même fermées tout seul m'obligeant à quitter le chantier à plusieurs reprises (effets bombe lacrymo).
J'avais 40m2 à faire et ce fut laborieux à terminer.

Aujourd'hui, je regrette d'avoir réalisé ces travaux car l'odeur agressive qui se dégage depuis plus d'une semaine et qui reste très fortement persistante me font penser que nous encourons certains risques et que j'ai épuisé tous les idées pour endiguer cette situation.
Avez-vous été confronté à pareilles situations avec ce produit, des produits de même marque ou d'autres marques ?

En consultant le centre antipoison, sans garantie que cela ne soit à long terme néfaste pour notre santé (notamment le fait de développer certaines maladies comme des tumeurs du foie, aux reins, etc ...), on me parle plutôt des risques "superficiels" comme les maux de ventres, vertiges, maux de gorges, dessèchement de peux, etc...
Cette sombre perspective sur les maladies comme les tumeurs n'est pas à exclure compte tenu de cette très forte exposition même si nous ne sommes pas des professionnels qui travaillons tous les jours aux contact de ces produits, nous sommes ici très largement au contact permanent de ces effluves qui semblent intarissables (j'ai utilisé 12,5L de produit).
Le conseil du centre antipoison est de laisser sécher pour que les solvants se dispersent: c'est bien ce que nous avons fait (après avoir bien entendu ramassé l'excédent du produit tombé au sol et même lavé la cave à plusieurs reprises à l'eau puis avec un produit naturel avec pourtant un puissant aromatique). Nous avons essayé aussi des destructeurs naturelles d'odeurs fortes et les bonnes vieilles recette de grand-mères (inefficaces) comme le vinaigre blanc bouillant, le bicarbonate de soude ...
On a tout essayé.

Outre cet avertissement sur ce produit (pour que, en lisant cette contribution, d'autres personnes ne soient pas confrontés aux mêmes terribles désagréments auxquels j'essaie avec beaucoup de mal à faire face), je viens ici chercher tout bonne idée auprès de certains d'entre vous qui auraient peut-être été victimes des mêmes effets sur le même produit ou un autre, ... une solution plus rapide et efficace que d'attendre que cela sèche et s'évapore.

Merci pour votre aide si vous avez de bonnes idées, je suis preneur.
Afficher la suite 

5 réponses

Messages postés
26673
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 octobre 2019
2029
0
Merci
Bonjour phidel.

S'il est vrai que les fixateurs pour façades dégagent presque toujours une odeur très forte, souvent même "agressive", cette odeur ne dure généralement pas plus de quelques heures.
J'ai personnellement renoncé depuis des années à utiliser les produits Renaulac, avec lesquels j'ai connu de nombreux problèmes de séchage et de polymérisation, même avec de l'acrylique.
En ce qui vous concerne, avez-vous contacté le service clientèle (ou service après-vente) de Renaulac ? Le cas échéant, que vous a-t-on répondu ?
Depuis combien de temps le produit a-t-il été appliqué ?
La surface est-elle encore collante au doigt ?
Avez-vous bien compris qu'un fixateur est conçu pour être recouvert par un autre revêtement (peinture, crépi, papier, etc) après 24 heures de séchage ? Et pas pour rester indéfiniment à l'air libre.
Aviez-vous l'intention d'appliquer un revêtement sur ce fixateur ? Si oui, lequel ?
Celà dit, il est absolument anormal que l'odeur soit si persistante et si gênante (sauf dans les premières heures de séchage). Il faut que vous contactiez par lettre recommandée avec accusé de réception le magasin où vous avez acheté le produit, et le fabricant. Vous devez les mettre en demeure de solutionner votre problème dans les meilleurs délais .
Pour absorber l'odeur, je vous recommande de disposer dans la pièce concernée des saladiers ou des plats contenant du charbon de bois (type barbecue), et d'en changer le contenu chaque jour. Ça pourra diminuer un peu l'odeur, mais il n'y a pas de miracle.

Bon week-end. Cordialement.
Commenter la réponse de Paul-Bernard
0
Merci
Bonjour Paul-Bernard,
Merci pour votre réponse.

Pour répondre à vos différentes questions:
1) En ce qui vous concerne, avez-vous contacté le service clientèle (ou service après-vente) de Renaulac ? Le cas échéant, que vous a-t-on répondu ?
==> Oui, il m'ont répondu ceci:
"Le produit Fixateur façade supports poreux ou friables est un produit glycérophtalique c’est-à-dire en phase solvant.
Le temps de séchage est donc plus long qu’une peinture en phase aqueuse et l’odeur est beaucoup plus forte. Elle peut mettre plusieurs jours à disparaître une fois la pièce repeinte. Des odeurs résiduelles peuvent même subsister jusqu’à plusieurs semaines après application.
De plus, l’application du produit a été faite dans une cave, un endroit souvent humide, frais et à l’abri de la lumière.
Tous ces facteurs font que le produit est plus long à sécher mais une fois les solvants évaporés, l’odeur disparaitra.
Le produit doit être totalement absorbé par le support et ne doit pas former un film superficiel en surface.
Nous vous conseillons d’appliquer après séchage notre peinture façade siloxane."

==> De mon point de vue, je me voyais mal réappliqué un autre produit par-dessus qui plus est de chez eux et potentiellement aussi dangereux pour notre santé voir plus. Rajouter encore une couche de COV par dessus: on ne tiendrait pas le choc.

2) Depuis combien de temps le produit a-t-il été appliqué ?
==> Cela fait 7 jours exactement.
Essentiellement sur des joints du plafond de ma cave faite de briques (maison style 1930)

3) La surface est-elle encore collante au doigt ?
==> Non

4) Avez-vous bien compris qu'un fixateur est conçu pour être recouvert par un autre revêtement (peinture, crépi, papier, etc) après 24 heures de séchage ? Et pas pour rester indéfiniment à l'air libre.
==> Je n'avais pas l'inttention d'en appliquer un car mon objectif était de s'attaquer aux joints friables ... ce qui avait pour conséquence de produire de la poussière en assez grande quantité voir des chutes de morceaux de joints et parfois de petits morceaux de briques (plus rarement)

5) Aviez-vous l'intention d'appliquer un revêtement sur ce fixateur ? Si oui, lequel ?
==> Je ne suis pas sûr aujourd'hui même si cette piste n'est pas exclue à condition que je sois convaincu du résultat et que nous n'allons pas aggraver la situation. Certainement pas un produit de chez Renaulac.
Mais attention, si le produit ne dégage pas d'odeurs fortes, cela ne veut pas dire qu'il ne soit pas dangereux.

J'ai contacté donc le fabricant en exposant notre préoccupation car les rejets sont tout bonnement astronomiques et je ne peux admettre les yeux fermés que notre santé n'est pas en jeu sur la simple déclaration de la part du fabricant qu'il n'a enregistré aucun incident à ce jour dans leur base de données sur ce produit.
En tous les cas, même si ce produit est aussi prévu en intérieur comme l'indique l'intitulé de sa désignation, il faut retenir que sur le pot il est aussi indiqué qu'il est surtout à destination des façades. C'est pourquoi ici j'affirme qu'il est exclu formellement à l'usage à l'intérieur.

Je n'ai pas encore contacté le magasin.
J'essaie de m'en sortir en trouvant des stratégies pour évacuer ces polluants et en parallèle, je navigue de forum en forum pour échanger comme avec vous à la recherche d'une bonne solution sensée et efficace (sans attendre effectivement un remède miracle).
En parlant de cela, j'ai en effet entendu parlé de l'usage de charbon que je veux tester.

Pour en revenir au produit à appliquer par dessus, quel produit me conseillerez-vous ?
Puis-je espérer simplement que le produit sèche définitivement et tous les COV se dispersent ?
Une autre solution ?
Commenter la réponse de phidel
Messages postés
26673
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 octobre 2019
2029
0
Merci
Bonsoir phidel.

La réponse de Renaulac ne me surprend absolument pas.
Ce n'est jamais leur faute, et leurs produits sont irréprochables... A quelques exceptions près !
J'admets volontiers qu'un fixateur solvanté, appliqué de plus dans une cave, dégage une odeur forte et désagréable pendant son séchage, mais après 24 heures, cette odeur aurait dû s'atténuer fortement, et au bout de 7 jours, elle aurait dû disparaître complètement.
Tout au plus pourrait-il subsister une légère odeur résiduelle.
Pour "enfermer" totalement l'odeur du fixateur, je vous conseille de recouvrir les surfaces traitées (par pans entiers) avec une peinture glycéro (véritable, pas le substitut) de vraie qualité professionnelle, additionnée de siccatif (environ 3 à 5 %). Bien sûr, la glycéro sentira fort elle aussi, mais elle recouvrira de façon étanche le fixateur, et l'odeur de cette glycéro s'en ira en quelques jours.
Je ne saurais trop vous conseiller de vous adresser à un marchand de peinture professionnel (annuaire, pages jaunes, rubrique "Peintures, Vernis"), qui saura vous donner de bien meilleurs conseils, et vous vendre de bien meilleurs produits qu'une grande surface, fût-elle de bricolage.

Bonne soirée. Cordialement.
Merci Paul-Bernard.
Il est vrai que je suis réticent à appliquer un autre produit glycéro par dessus.
J'ai évoqué cette piste avec le directeur du magasin, lequel m'a dit que cela n'était pas nécessaire compte tenu des objectifs que je recherchais (solutionner la porosité des joints du plafond de ma cave faite de briques rouges).
Il m'a fait cette réponse dans un premier temps plus, je pense, par méconnaissance du résultat qui sera obtenu et par précaution (ne pas rajouter plus de COV).
Puis, nous avons remis cela sur le tapis et il a eu l'audace de me proposer un produit du même fabricant (renaulac).
Bref, personnellement, je ne suis pas partant et je pense que le mieux (vous avez sans doute raison) est de consulter un vrai professionnel de la peinture.
Ce qui serait dommage toutefois, c'est de mettre en peinture le plafond en voûte de ma cave composée de briques rouges ...
Ceci étant, si on me garantit que je peux me débarrasser de l'odeur et surtout des produits toxiques résiduels, j'y vais bien entendu les yeux fermés.
Merci en tous les cas pour ces bons conseils.
En attendant, en projet, en plus des ventilateurs qui tournent à plein régime, avec le vendeur, nous avons évoqué l'idée d'installer une VMC d'appoint qu'il aurait l'amabilité de me prêter et je pense peut-être chauffer ma cave (c'est bizarre de le dire comme ça) avec un petit radiateur d'appoint pour accélérer le séchage. Pour ce dernier cas, il faut cependant être vigilant car il faut veiller à rester à proximité constante, surveiller tout départ de feu qui pourraient survenir par la combustion des résidus de produits surchauffés (ce sont des hydrocarbures quand même) ou les vapeurs qui pourraient se former...
Le point d'éclair étant fixé entre 23 et 55° (la fourchette est large).
Voilà mes projets dans l'immédiat avant de me rabattre sur la piste du recouvrement.

Autre sujet important: au vu du type de produit (un fixateur qui n'est pas une peinture car il contient une quantité bien plus importante de COV de 750g/L de produit sachant que j'en ai utilisé 12,5 L), sauriez-vous me dire ce que nous risquons mes enfants, ma femme et moi étant donné que nous ne sommes pas protégés ?
Commenter la réponse de Paul-Bernard
Messages postés
26673
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 octobre 2019
2029
0
Merci
Bonjour phidel.

Si une odeur forte continue à se dégager du plafond de votre cave, c'est bien parce que le produit Renaulac est défectueux.
Il ne serait en effet pas nécessaire de rajouter un produit isolant (peinturer ou vernis) par-dessus le fixateur, si celui-ci avait normalement séché et polymérisé.
C'est bien la défectuosité du fixateur qui vous oblige à celà !
Pour bloquer l'émission des COV, et donc les odeurs méphitiques, vous n'avez pas d'autres solutions simples que de recouvrir le fixateur avec un autre produit qui ne sera pas forcément glycéro, si vous utilisez un vernis hydrofuge pour pierres, par exemple
Sikagard Protection Sols

Si vous tenez à préserver l'aspect"brique rouge" de votre plafond, n'appliquez pas de peinture dessus, mais un vernis pour pierre, , mat, et incolore.
Un hydrofuge bloquera les émanations de COV.
Ne chauffez pas votre cave (surtout en août) à cause du risque d'incendie, mais vous pouvez maintenir les ventilations,
quoiqu'elles aient à peu près autant d'effet qu'un emplâtre sur une jambe de bois.
Ne pensez-vous pas que, si le vendeur vous prête une VMC, c'est peut-être parce qu'il se sent fautif ?
Si vous habitez une ville assez grande, votre mairie comporte un service municipal d'hygiène. Vous pouvez demander leur intervention, les mesures et analyses qu'ils pratiqueront pourront vous être utiles en cas de procès ou de "pressions" de la part du magasin.
Je suis un professionnel de la peinture, quoique bénévole, et beaucoup d'autres professionnels (ou soit-disant tels) font appel à mes conseils.
Quant au problème des risques pour votre santé (et celle de votre famille), je ne suis pas médecin, mais si les COV étaient si dangereux qu'on le dit pour une exposition de courte durée, il ne resterait pas beaucoup de peintres professionnels en vie !
Le risque se situe surtout dans une exposition permanente et prolongée, mais je pense que vous n'avez guère de soucis à vous faire.

Bon courage. Cordialement.
Merci Paul-Bernard pour vos bons conseils.
Grâce à la ventilation et à la chaleur aussi de ces derniers jours, nous ressentons une amélioration notable.
Je ne suis pas très emballé à l'idée d'appliquer un autre produit par-dessus et au vu de cette amélioration, je suis même complètement refroidi à opter pour cette solution.
Cela était toutefois une bonne idée même si le produit que vous proposez semble lui aussi plus adapté à un usage en extérieur.
Concernant notre santé, les mesures de toxicologie n'étant pas encore démocratisées (et c'est peut-être mieux comme cela), nous sommes complètement dans le flou bien que j'ai réalisé une mesure de saturation en oxygène (mesure par oxymétrie de pouls: pince au doigt) chez mon médecin traitant: 96%, ce qui se rapproche de la limite basse.
Mon médecin me demanda alors si je fumais car à 94%, car ce taux est jugé insuffisant. Je ne fume pas et cela révèle une intoxication probable, que j'espère résorbable et sans conséquence.
Analyse de sang en perspective sans dramatiser mais en me disant en moi-même que de toute façon, si une maladie venait à être induite par cette surexposition au produit, sa découverte ne serait pas forcément immédiate.
Bref, je n'y songe plus et vais effectuer par précaution ces quelques examens comme me le conseillent les médecins.
Et maintenant, je m'attache à évacuer le reste de ces polluants.
Merci en tous les cas pour votre aide.
Heureusement qu'il y a des gens comme vous pour aider en parlant de leurs expérience et simplement échanger.
Merci !
Commenter la réponse de Paul-Bernard
Messages postés
26673
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 octobre 2019
2029
0
Merci
De rien, je vous en prie.

Bonne nuit.
Commenter la réponse de Paul-Bernard