Isolation intérieur mur pierre laine roche ponts thermiques

Benitus78 - 28 janv. 2023 à 13:41
 lucienpel - 11 févr. 2023 à 12:02

Bonjour,

Je souhaite isoler par l'intérieur la chambre de ma fille car il y fait très froid en hiver.

Actuellement, il s'agit de murs en pierre de 50 cm d'épaisseur environ, il n'y a aucune isolation pour le moment, pas de problème d'humidité à ma connaissance, et la chambre est au premier étage, le mur en question exposé est.

J'ai vu qu'il fallait laisser respirer les murs en pierre pour ne pas avoir de problèmes d'humidité, donc je pensais utiliser soit de la laine de verre, soit de la laine de roche de 10 cm d'épaisseur, et du BA13 posé sur ossature métallique.

J'ai vu qu'il fallait laisser une lame de ventilation de 2cm entre l'isolant et le mur pour laisser le mur respirer, est-ce indispensable pour une pièce à l'étage (sachant que le mur en dessous n'est pas isolé et donc respire déjà sans problème)?

Ma deuxième interrogation est la suivante: cette chambre est accolée à un dressing, sur le même mur porteur, séparée par une cloison en carreaux de plates. Le dressing n'est pas particulièrement chauffé et je n'ai pas la possibilité d'isolé le mur partie dressing (pas assez de place avec les placards). J'ai peur que la différence de température entre les deux murs créait un pont thermique au niveau de la cloison et de la condensation. Cette crainte est elle justifiée, et si oui, y-a t-il une solution pour y remédier?

Ci joint un dessin pour que ça soit plus parlant

Vous remerciant par avance pour vos conseils avisés!

22 réponses

stf_frmu Messages postés 43436 Date d'inscription mercredi 22 février 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 29 février 2024 11 921
28 janv. 2023 à 16:04

Bjr

Pour moi la l'aie de verre ou race est très bien.

Je ne suis pas convaincu de la lame de 2 cm entre le mur et l'isolant dans votre cas.

Par contre vous devez mettre votre laine de verre  ou roche en panneau rigides,les scotchés entre eux et mettre devant votre ossature métallique.

Pour moi pas de condensation entre dressing et isolation du mur


1
atlassaturn Messages postés 3330 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 février 2024 1 933
Modifié le 30 janv. 2023 à 09:04

Encore une fois une lame d'air qui n'est pas ventilée (ouverte en haut et en bas ) ne sert qu'à accumuler l'humidité , mais ne permet pas de l'évacuer .

Actuellement vous avez un sandwich placo + polystyrène , qui vraisemblablement a été collé par des poquets de MAP . Les poquets ne sont pas totalement écrasés à la mise en place , il est évident que ceci laisse un espace , mais ce n'est pas voulu , c'est simplement une conséquence de la technique de fixation .

Si vous avez fait un trou dans le sandwich , il est évident que l'humidité de l'air ambient intérieur est allée se condenser sur le mur froid !

Nota : qui vous a indiqué qu'il fallait laisser un espace entre le mur et l'isolant ? c'est contraire à toutes les techniques de pose pour un mur maçonné ! (Pour une maison à ossature bois ça peut être différent , mais ce n'est pas votre cas)

1

Bonjour

<Non, l'humidité remonte jusqu'à environ 1m. >

dans ce cas cela en effet   pourrait être du à des

remontées capillaires.

<Dans tous les cas, est il nécessaire de refaire un enduit à la chaux ou chaux + chanvre avant de ré isoler / re cloisonner ? >

malheureusement je ne pense pas que cela ait une influence sur les

remontées capillaires.

<Dans ce cas là, est-ce une bonne solution de ne pas mettre d'isolant sur le bas du mur uniquement? >

ça vous fera l'équivalent d'un pont thermique plus qu'important .

Si vous ne pouvez pas résoudre au préalable ce problème de remontées

pour moi la solution serait d''avoir une lame d'air ventilée entre mur et isolant

(pas toujours facile à réaliser)

Cdt 

1

Bonjour

d'abord un peu de lecture :

Comment isoler un mur humide ? Ce qu'il faut faire - L'Assécheur (l-assecheur.fr)

<Vous parlez d'une lame d'air ventilée sur l'extérieur ou sur l'intérieur? >

sur l'extérieur , sinon vous allez aggraver les choses

<Sinon, j'imagine qu'une autre solution pourrait être d'isoler par l'extérieur avec un matériau perspirant et de ne pas isoler du tout, ou alors très peu l'intérieur, de manière à ce que la chaleur de l'intérieur sèche le mur? >

c'est effectivement une solution.

Cdt

1

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
atlassaturn Messages postés 3330 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 février 2024 1 933
Modifié le 10 févr. 2023 à 18:46

Navré , ça ne marche pas comme ça

Il faut faire le calcul de la résistance de l'ensemble des deux murs . Si les deux zones ont la même surface ont peut faire le calcul pour 1 m2 isolé +1 m2 non isolé

1 m2 isolé avec un R de 4 laissera passer 1/4 de watt par degré

le mur non isolé a quand même une résistance , difficile à estimer sans connaitre le mur . En supposant qu'il est en moellons creux et en prenant en compte les résistances de surface , on peut espérer une résistance de 0,5 . Le mur laisserait donc passer 2 watts par degré . 

Les 2 m2 laisseraient passer 2,25 watts , soit en moyenne 1,125 watt par m2 et par degré , ce qui correspond à une résistance moyenne de 0,89 . Si la résistance thermique du mur est plus faible , ce sera pire .

1
atlassaturn Messages postés 3330 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 février 2024 1 933
28 janv. 2023 à 16:36

Bonjour

D'accord avec ce qui précède

A quoi servirait cette lame d'air entre l'isolation et le mur ? elle ne serait pas ventilée donc ne servirait strictement à rien .

De plus les panneaux de laine de verre doivent être collés au mur pour tenir , ce qui est incompatible avec un vide .

0

Bonsoir et merci pour vos réponses,

d’après ce que j’ai pu lire à ce sujet, la lame d’air est censée permettre au mur d’évacuer son humidité et de ne pas humidifier l’isolant. Il faut alors rajouter des tasseaux de bois traité de 2cm entre le mur et l’isolant pour éviter qu’ils se touchent…

J’avoue que j’ai trouvé tout et son contraire à ce sujet…

Comme je m’interrogeai, j’ai fait un trou dans le mur de mon salon (au rdc, en dessous de la chambre à isoler). Celui ci est isolé avec du placo + 2cm de polystyrène directement collé sur le placo, avec une lame d’air d’environ 1 cm entre le mur en pierre et le polystyrène. Depuis l’intérieur, le mur est nickel (repeint il y a 8 ans et n’a pas bougé depuis), mais à l’intérieur, la pierre est humide au touché.

J’avoue ne pas trop savoir quoi pensé de tout cela, si c’est problématique ou non pour la structure etc.

Je préférerai éviter la lame d’air mais je n’ai pas envie de causer de désordre…

0

Merci pour vos précisions.

Pour la lame d’air, j’ai tapé « isolation intérieur mur en pierre » sur Google et quasiment tous les articles font références à une lame d’air (sans préciser qu’elle doit être ventilée).

Par exemple sur le site de st gobain on trouve:

« Les murs en pierre ne doivent pas être étouffés par un isolant, ils doivent « respirer ». L’isolant sera donc posé sans être en contact direct avec la pierre. »

Pour ma cloison en polystyrène du salon, je précise que l’humidité semble présente en profondeur dans le mur, ça ne me semble pas être juste la conséquence instantanée de l’ouverture. Que me préconisez vous pour celui ci? Le faire tomber et le refaire avec de la laine de roche en contact direct avec le mur? Je précise que le côté extérieur du mur en pierre est enduit à la chaux donc normalement l’humidité devrait pouvoir s’évacuer par l’extérieur?

0

Bonjour

et qu'en est-il de la ventilation du logement : VMC .... ?

Cdt

0

Bonjour Lucien,

non pas de vmc, juste un extracteur d’air dans la salle de bain et une hotte avec évacuation extérieure dans la cuisine.

Le taux d’humidité dans l’air ambiant me semble ok, toujours aux alentours de 50/55%, après il faut savoir qu’actuellement, a part le mur doublé en polystyrène du salon, je n’ai aucun mur isolé, et comme ce ne sont que des murs en pierre je crois qu’ils régulent assez bien l’humidité naturellement.

A part l’humidité entre la cloison en polystyrène et le mur en pierre du salon je n’ai pas de problème d’humidité dans la maison, pas d’odeur de moisi ou autre depuis 8 ans (sauf le problème de l’isolant mince dans la toiture mais sujet traité sur un post différent)

0

Bonjour

coté extérieur pas d'enduit sur le mur en pierres ?

Cdt

0

Bonjour,

Si mais c'est un enduit à la chaux, donc normalement respirant. Je l'ai refait l'été dernier car il était cependant bien cloqué, mais pas de ciment à ma connaissance. A noter par contre qu'il y a un "bac à fleur" maçonné directement contre le mur en question, d'une hauteur de 40 cm environ. Il a toujours été là et je ne sais pas dans quelle mesure cela impact l'humidité du mur (j'aurais tendance à pensez que la terre laisse respirer le mur mais bon j'avoue que je n'en sais rien)

Lucien, vous confirmez également qu'il n'y a pas d’intérêt de laisser une lame d'air entre l'isolant et le mur en pierre? J'ai plutôt intérêt à y accoler la laine de roche directement?

Cdt

0

Bonjour

je pense que si coté intérieur le mur est sain (pas de trace d'humidité) et que 

coté extérieur il peut 'respirer' la lame d'air n'est pas utile.

Cdt

0

Merci pour votre réponse.

Pour les murs des chambres à l'étage, je ne vais donc pas laisser de lame d'air car ils ne montrent pas de traces d'humidité et l'enduit extérieur est à la chaux donc respirant.

Par contre en ce qui concerne le mur du salon au rdc, celui avec le doublage placo + polystyrène collé au map, je viens de prendre quelques photos de l'intérieur sur une ouverture que j'ai fait pour vérifier son état et des mesures avec un humidimètre.

Au toucher, le mur en pierre est humide, le polystyrène est sec.

L'humidimètre affiche 12%, ce qui est largement supérieur aux autres murs de la maison.

Par ailleurs, le mur s’effrite et l'enduit à la chaux cloque. Il y a aussi des traces oranges qui ressemblent à des efflorescences, je ne sais pas si quelqu'un saurait me dire ce que c'est?

En résumé, il me semble que l'humidité ne parvient pas s’échapper complètement par le côté extérieur du mur, pourtant uniquement enduit à la chaux, et stage dans la lame d'air entre l'isolant en polystyrène et le mur en pierre, surement qu'elle remonte par capillarité.

Je pense donc refaire ce mur (qui de toutes façons n'est isolé qu'avec 2cm de polystyrène) de la sorte: ba13 sur rail, 60 à 80 mm de la

ine de roche en contact directement avec le mur en pierre, kraft de la laine de roche côté ba13, pas de lame d'air = cela vous semble t-il correct?

J'ai lu quelque part qu'il pouvait être intéressant au préalable de faire un enduit chaux chanvre sur le mur intérieur pour l'aider à réguler l'humidité sur toute sa surface, qu'en pensez-vous? Dans tous les cas, dois-je ré enduire le mur à la chaux avec de l'isoler?

Une deuxième solution consiste à laisser une lame d'air ventilée sur l'extérieur entre l'isolant et le mur, mais du coup je pense qu'on perd l'inertie du mur en pierre.

Enfin, je me disais que si le problème vient de remontées capillaires, est ce qu'il ne serait pas tout simplement plus simple de ne pas poser de laine de roche sur les 10 - 20 premiers cms en partant du sol, de sorte à ce que l'humidité puisse s'évacuer aussi vers l'intérieur, sans remontée dans le mur et dégrader le reste de l'isolant?

Qu'en pensez-vous?

0

Photo de la lame d'air entre mur en pierre et cloison:

0

Encore une :

0

Bonjour

<surement qu'elle remonte par capillarité. >

en principe la capillarité s'arrête à 1m ou 1,50 m;

le mur est humide sur toute la hauteur de la pièce ?

Cdt

0

Non, l'humidité remonte jusqu'à environ 1m.

Dans ce cas là, est-ce une bonne solution de ne pas mettre d'isolant sur le bas du mur uniquement?

Dans tous les cas, est il nécessaire de refaire un enduit à la chaux ou chaux + chanvre avant de ré isoler / re cloisonner ?

Cdt

0

Merci Lucien pour votre réponse.

Vous parlez d'une lame d'air ventilée sur l'extérieur ou sur l'intérieur?

Sinon, j'imagine qu'une autre solution pourrait être d'isoler par l'extérieur avec un matériau perspirant et de ne pas isoler du tout, ou alors très peu l'intérieur, de manière à ce que la chaleur de l'intérieur sèche le mur?

0

Bonjour Lucien,

Je viens de regarder votre lien sur l'assecheur et ça semble plutôt pratique, avez-vous déjà eu l'occasion de le tester vous même?

J'imagine que l'idéal est plutôt de l'installer dans le mur côté extérieur plutôt que coté intérieur, car sinon je vais perdre l'isolation du mur et faire rentrer l'humidité extraite par l'assecheur dans la maison?

Sinon, j'ai une question à laquelle je ne parvient pas à trouver de réponse concernant l'isolation: si on considère un mur de 6m de long, que j'isole ce mur avec r de 4 sur 3m et que je laisse les 3m restants sans isolation, est-ce que au final j'aurais un r=2 sur l'ensemble (r de 4 divisé par 2, la moitié du mur n'étant pas isolé) ou bien ça ne fonctionne pas comme ça et le mur non isolé annihile complètement les bénéfices du mus isolé par des effets de ponts thermiques etc?

0