Poutres plancher bois pourries

greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023 - 22 oct. 2023 à 06:17
greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023 - 30 oct. 2023 à 04:19

Bonjour,

J'interviens sur un plancher bois situé au 1er étage d'un bâtiment de 1800. Le plancher est exclusivement en bois.

Le plancher fait 6 m de long et est divisé en deux par une cloison en briques.

Il y a donc une pièce de 1.60 m de large ( la salle de bain) une cloison de briques de laitier d'environ 12 cm d'épaisseur puis une chambre de 4.1m de long

Malheureusement, un vieux dégât des eaux situé au niveau de la salle de bain à pourri les solives de plancher en 20x20. Pour ne rien arranger un champignon type de cave s'est développé profitant de l'obscurité, l'air clos et humide et à dévoré toutes les parties bois.

Les solives espacées tous les 80 cm sont donc pourries sous la salle de bain et à 1 m en partant de la cloison vers la chambre. Il y a 4 solives impactés en partant du mur ou se situe la douche..



Concernant le champignon je vais tout mettre à nu, dégager tout le bois pourri, traiter au chalumeau le restant des solives contaminées, puis traiter à l'aide d'un produit curatif contre les champignons



Concernant les solives endommagées, si je les retire ca risque de faire beaucoup de dégats...En outre, je ne vois pas comment rentrer par la fenêtre ou la porte des poutres qui soient plus longues que la pièce...

je voudrai donc les moiser si possible..Peut être avec UPN ?

Mais le mur de refend est en fait une cloison de brique de laitier qui a des capacités portantes certes mais pas autant qu'un véritablement mur de refend. Quant aux solives elles sont encore saines dans la partie chambre certes, mais au niveau de la salle de bain je pense qu'elles doivent être pourries jusque dans le mur..

Merci d'avance

Ci dessous, un plan du plancher et une photo de la salle de bain

A voir également:

11 réponses

stf_jpd87 Messages postés 95147 Date d'inscription mercredi 14 décembre 2011 Statut Modérateur Dernière intervention 28 mai 2024 27 596
22 oct. 2023 à 07:48

Bonjour

C'est une aventure de professionnel

Beaucoup de risques.

Question sur l'image.

Cordialement.


0
greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023
22 oct. 2023 à 08:00

Bonjour,

Si je prend le le mur où se situe la côte 516, il s'agit d'un mur de facade. Au niveau de la côte 363 il y a un mur de refend intérieur. 

Je suis charpentier, j'ai donc de bonnes notions mais le chantier est compliqué...

0
KIDUGUEN Messages postés 13122 Date d'inscription vendredi 13 janvier 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 28 mai 2024 4 762
22 oct. 2023 à 11:22

Bonjour vous pouvez peut-être mettre une poutre en lamellé collé sur le refend et vous faites vos coupes dessus .

0
greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023
22 oct. 2023 à 20:35

Bonjour, il ne s'agit pas vraiment d'un refend mais d'une cloison en brique de laitier...c'est donc peut être un peu trop légé pour s'appuyer dessus.. Je pensais monter une structure poteaux poutre contre la cloison pour y appuyer les poutres dessus.

0
KIDUGUEN Messages postés 13122 Date d'inscription vendredi 13 janvier 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 28 mai 2024 4 762
22 oct. 2023 à 20:41

Je pensais que la poutre en lamellé doit être encastrée dans les murs de chaque côté et ne sera pas porté par le refend .

0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023
22 oct. 2023 à 20:46

Je n'ai pas la possibilité de rentrer une telle panne et de la mettre en place

0
stf_jpd87 Messages postés 95147 Date d'inscription mercredi 14 décembre 2011 Statut Modérateur Dernière intervention 28 mai 2024 27 596
23 oct. 2023 à 08:06

Bonjjour

Je ne vois pas comment vous pouvez remettre en état ce plancher sans changer les poutres. Vous dites que d'un coté la façade donne sur l’extérieur . Il reste la solution de sortir et rentrer une à une les poutres par la façade . Quitte à la refaire ensuite.

Pour le reste vous êtes spécialiste.

Cordialement.


0
atlassaturn Messages postés 3375 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 mai 2024 1 958
23 oct. 2023 à 08:46

Bonjour

Vous ne dites pas ce qu'il y a au-dessus .

Si c'est un étage habité , déjà des solives de 20X20 cm sur 5,6 mètres avec un entraxe d'environ un mètre ça parait un peu léger . Il faut vraiment que la cloison soit porteuse , mais dans ce cas elle doit pouvoir supporter la moitié de la charge totale de l'étage !

0
greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023
23 oct. 2023 à 17:18

Bonjour,

Comme je l'ai dit dans mon post, au dessus il y une salle de bain et une chambre..L'entreaxe est de 85 cm, les poutres font 20 cm de hauteur x 17 et sont en chêne..

0
atlassaturn Messages postés 3375 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 mai 2024 1 958
Modifié le 25 oct. 2023 à 14:17

bonjour

Effectivement j'avais mal interprété votre descriptif : j'ai cru qu'il était relatif au rez-de-chaussée . Pour ce qui est de l'entraxe , j'avais pris la valeur de l'espacement , donné dans votre post : 80 cm , auquel il convient d'ajouter l'épaisseur des solives , soit au total environ 1 mètre . pour l'épaisseur des solives j'avais pris la section donnée dans vote post , soit 20X20 .

Peu importe , avec un entraxe de 0,85 et une longueur de surface habitable  de 5,7 m(1,6+4,1) , chaque solive devrait pouvoir supporter environ 1200 kg , avec les règles habituelles de dimensionnement (100kg/m2 pour les charges permanentes et 150 kg/m2 pur les charges d'utilisation) . Une solive de 20X 17 cm de section sur 5,7 m (même en chêne) est faite pour supporter au mieux la moitié ! Il est évident que les charges de dimensionnement ne sont jamais atteintes , et même si elles étaient atteintes tout ne s'effondrerait pas pour autant .

Par contre le plancher manquerait de rigidité , avec tous les inconvénients associés (stabilité , impression de marcher sur sur une peau de tambour) . Si ce n'était pas le cas , c'est que vraisemblablement  la cloison en brique jouait le rôle d'appuis intermédiaire : avec un appuis les solives sur une portée de 4,1 m seraient conformes aux règles de dimensionnement .

Tout ça pour dire que la cloison intermédiaire a certainement un rôle et qu'il convient de le conserver avec la réparation .

0
greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023
28 oct. 2023 à 17:37

Bonjour,

Voilà ce à quoi j'ai pensé..

Il y a en fait trois poutres à changer soit sur une largeur de 2.60 m . Je pensais à ce niveau là scinder le plancher en deux parties, soit poser une muralière en 10x20 de chaque coté de la chambre sur une longueur de 2.60 m. Une partie ancrée dans la maçonnerie et l'autre partie fixée par sabot sur la poutre existante. Je fixerai également des tirefonds avec scellement chimique tout les 50 cm pour valider .

Puis poser un plancher classique longueur 3.90m composé de solives en 20*7.5 entre axe 43 cm

Je ferai pareil sur le plancher de la pièce largeur 1.60m

muralière de chaque coté et solives entre..

0
atlassaturn Messages postés 3375 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 mai 2024 1 958
Modifié le 29 oct. 2023 à 21:49

Bonsoir

Avec la disposition que vous envisagez il n'y a pas de problème avec les solives . La question c'est ls fixation des muralières : dans les murs aux extrémités il y a moyen de les fixer correctement .

Sur la cloison intermédiaire , tout d'abord il faut noter que si il s'agit de briques de laitier pleine , la cloison peut supporter la charge de dimensionnement (de l'ordre de 2,5 tonnes) répartie sur toute la longueur ; On trouve pour des briques de laitier une tenue a la compression de 15 Mpa , soit 1,5 kg/mm2 (pour le béton c'est de l'ordre du double) . Il y a donc un coefficient de sécurité de plus de 20 , ce qui est confortable . Le problème c'est la fixation des muralières de part d'autre de la cloison . Le mieux , semble-t-il , serait de mettre des tiges filetées qui traversent la cloison et qui serrent les deux muralières contre la cloison . Des tiges filetées de 18 , tous les 50 cm , serrées avec un couple suffisant devraient donner une bonne sécurité . 

Il faut par ailleurs s'assurer que le supportage de la cloison aux niveaux inférieur a une résistance équivalente .

0
greg5757 Messages postés 12 Date d'inscription mercredi 20 septembre 2023 Statut Membre Dernière intervention 30 octobre 2023
30 oct. 2023 à 04:19

Bonjour 

Merci de votre participation et de vos commentaires avisés. 

En fait, il y a également une cloison du même type au 1er à l aplomb. Cette cloison est posée à même le plancher. Dans la mesure où les poutres 1 à 3 se sont désagrègées ainsi que le plancher à cet endroit là,  il y a donc a présent un vide entre les deux cloisons.  Je pensais donc combler ce vide en posant une muraliere à cet endroit sur la cloison du rdc.

Cette muraliere ( intermédiaire) ne serait donc pas double de part et d autres de la cloison mais unique posée sur la cloison. 

Bien cordialement greg

0