Qui peut me donner des conseils sur l'installation d'une pompe à chaleur air/air [Résolu]

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Pompe à chaleur en concurrence avec renouvellement de cuve fuel (1500 l pour 1300 € et chaudière à changer d'ici 3-5 ans pour 4000 €). Surface à chauffer 250 m2, maison correctement isolée (ouvertures seront changées). Logement destiné à la location. Merci de vos témoignages

12 réponses


BONJOUR Choisissez un emplacement à l'abri des vents dominants, au risque de perturber le fonctionnement de la pompe et d'endommager le ventilateur s'il était frappé de plein fouet. Une pose sous appentis est concevable à condition que l'appareil puisse bénéficier d'une bonne ventilation, tout confinement étant exclus. Évitez les endroits exposés aux salissures ou à des écoulements d'eau importants. Une façade ensoleillée permet de profiter de l'apport du soleil lors des périodes de dégivrage de la PAC. La mise en place doit respecter les prescriptions du fabricant. La pose au sol (courante) nécessite un support plan, dur et stable (dalle ou plots de béton...). Il doit être surélevé de 10 à 20 cm, pour la mise hors eau, et désolidarisé de la maison pour la protéger des vibrations. Des supports muraux (consoles métalliques) sont parfois proposés en option en cas de sol meuble. Quel que soit le type de pose, des plots anti-vibratiles (silent-blocs) doivent être intercalés entre les pieds de la PAC et le support afin de limiter la propagation des bruits de fonctionnement. Pour autant, en dépit des progrès réalisés, le niveau sonore de l'appareil peut gêner le voisinage s'il se trouve trop près. Entre 12 et 20 m, en incidence directe, un écran acoustique est indispensable : mur en parpaings, butte de terre plantée d'une haie ou d'arbustes, etc. Ne placez pas la PAC devant une surface vitrée et éloignez-la le plus possible des pièces de repos de votre propre maison. Prévoyez un dégagement suffisant pour les opérations de maintenance, ainsi qu'un dispositif d'écoulement des condensats (raccordement au tout-à-l'égout, drainage...). Enfin, ayez soin d'entourer les tuyauteries de manchons isolants aux passages des murs et des cloisons. Amicalement Henri

La pompe air/air est le système PAC avec le plus mauvais rendement. Certaines marques ne posent aucun problème pour la récupération jusqu'à moins 15°C extérieur. Ne pas accepter le complément électrique c'est un gouffre. Attention il faut que la pompe soit bien calculée pour éviter la prise en givre du condenseur extérieur par temps très froid. Si le système de chauffe en place n'est pas trop vieux le mieux est un fonctionnement en relève de celui-ci avec une tarification EDF Tempo.

préférez une PAC eau-eau, si c'est une construction à réaliser faites des planchers chauffants, il vous suffira de 23 degrés pour en avoir 21 dans toute la maison, mon fils chauffe 168 m2 pour 380 euros l'année, mois je l'ai installé surs radiateurs (maison existante, il m'en coute 600euros (j'ai mis des sous-compteurs pour vérifier, si vous avez la nappe phréatique pas trop profonde c'est le top, sinon il faut passer par un forage profond, mais là attention, j'ai fais faire plusieurs études, on me proposait entre 120 et 360 m, on a pris l'installateur à 120m et ça marche parfaitement,

Simple remarque :les P.A.C. air/air n'ouvrent plus droit à crédit d'impôts ,donc ,si c'est possible ,il faudrait voir des solutions P.AC. air/eau ou eau/eau ou géothermie qui ouvrent droit à crédit d'impôts ,ce qui reste une condition pour être rentable dans un délai raisonnable

Attention à la projection d'air, il sera nécessaire d'avoir plusieurs diffuseurs pour avoir une vitesse d'air la plus lente possible.

SURTOUT FAIRE PLUSIEURS DEVIS ET POSER PLEINS DE QUESTIONS ... NE PAS REGLER AVANT LA 1ERE CHAUFFE...!!!!

Curieuse question ! 1 - Où est située la construction existante ? La situation indique quelle est la température extérieure de référence à prendre en compte ! Cette température de référence doit être corrigée en fonction de l'adaptation au site (vallée ou ligne de crête ventée, orientation de la façade principale et protection aux vents de cette façade, effets de masques,...). 2 - Comment est construite cette habitation ? Sur combien de niveaux ? En quels matériaux ? Où sont situées les ouvertures et quelles dimensions ont ces ouvertures ? La construction comprend-t-elle une mezzanine, un sous-sol, un vide sanitaire, des combles,... ? 3 - Comment est isolée thermiquement la construction existante ? Avec quels matériaux (coefficients d'isolation R ou U, présence de pare-vapeur, épaisseur, comment sont traités les ponts thermiques en nez de dallage et de dalle, autour des fenêtres, perméabilité à l'air, inertie thermique,...) ? Les baies possèdent-elles des volets ? 4 - Comment est ventilée la construction ? VMC (simple flux, double flux,...). Ces questions doivent vous indiquer quels travaux doivent être réalisés en priorité. Il est totalement inutile de gaspiller en investissant dans un système de chauffage, si le bâtiment n'est pas isolé thermiquement, ou mal isolé, à moins que vous teniez à chauffer les oiseaux ! L'ESSENTIEL DES ECONOMIES DE CHAUFFAGE EST REALISE EN NE GASPILLANT PAS LES CALORIES, C'EST-A-DIRE EN ISOLANT THERMIQUEMENT FORTEMENT. Si vous voulez louer facilement, misez sur une dépense de chauffage faible : en réalisation, en maintenance et entretien, et en fonctionnement. Le respect de la Rth 2012 conduira - en moyenne - à des isolations de type : - toiture : environ 40 cm de laine de verre - murs : environ 25 à 30 cm de laine de verre - sol : 10 cm de polyuréthane extrudé - menuiseries : à double vitrage faiblement émissif et remplissage d'argon (type 4/16/4 mini), en bois, ou en alu à rupture de pont thermique (ou à défaut en PVC : attention aux épaisseur des profils, à leur rigidité (renfort par profils alu ou acier), au type de charnières (c'est le point faible des menuiseries pvc Avant tout travaux, il convient de faire faire un bilan thermique de la construction, par un bureau d'études thermiques (ou par Promotélec). C'est seulement lorsque vous aurez ce bilan que vous pourrez choisir le système de chauffage le plus adapté. Mais attention aux vendeurs de vent ! La pompe à chaleur air/air n'a qu'un but : faire vendre de l'électricité. En effet lorsque la température extérieure descent en-dessous de +8°C, le coefficient de performance est très faible et c'est le chauffage complémentaire électrique fourni par la PAC qui chauffe l'air envoyé dans la maison... Gare à la facture électrique qui dépassera - de beaucoup - ce que vous "garantiront" les vendeurs de vent... N'oubliez pas que chauffage à l'air chaud (la PAC air-air vous envoie de l'air chaud) nécessite une distribution d'air chaud dans toutes les pièces, par un réseau de gaines apparentes où placées dans un faux plafond. Ce qui signifie que vous devez pouvoir techniquement passer ces gaines (à travers les murs, les cloisons, sous les poutres). Et qui dit gaines, dit ponts phoniques : les gaines sont de véritables canaux à bruits, et le bruit de fonctionnement de la PAC air-air est supérieur à 55 Décibels (alors que le bruit admissible dans une chambre ne devrait pas dépasser 29/32 Décibels). Quand vous pensez PAC air-air, vous devez penser aux nuisances sonores pour les habitants du logement, mais aussi pour l'environnement . Enfin qui dit passage d'air, dit transport de poussières (voiles noirâtres autour des grilles d'entrée d'air dans les pièces), dit aussi transports de bactéries et d'accariens. Si le sol de rez-de-chaussée est à refaire et si votre terrain attenant à une surface d'au moins 3 à 4 fois la surface à chauffer, pensez à une solution de chauffage par pompe à chaleur gaz-gaz multicompresseurs (de type ENALSA : entreprise d'étoile sur Rhône, possédant un avis technique du CSTB, entreprise spécialisée, ancienne, fiable et économique). N'oubliez pas qu'en rénovation la TVA est de 5,5%, et que l'état aide tous les travaux d'isolation thermique, de remplacement des menuiseries extérieures et la géothermie (sauf PAC air-air) par le biais des prêts ECO PTZ à 0%. Bonne chance. Jean Cohenny, architecte DENSAIS

Bonjour, J'ai faits installer en relève de chaudière une PAC air/eau avec l'élément intérieur de la marque AIRMAT. Le résultat est décevant, je ne gagne presque rien par rapport au fuel. Je déconseille l'achat chez AIRMAT, pas de service après vente, ils sont sourds à tous les courriers. Bon courage.

je vois que je l'ai échappée belle ! quoique !....en 2 heures on m'a persuadée d'investir dans une pac air-air, sans aucune étude préalable pour la bagatelle de 10000 euros - surface à chauffer 95 mètres carrés, maison isolée moyennement bien. heureusement le délai pour l'installation a été long, j'ai eu le temps d'y réflêchir d'une part je ne supporte pas du tout le bruit, et d'autre part me séparer de mes bons radiateurs eau contre lesquels on aime se réchauffer, j'ai demandé un changement de système pour air-eau, personne n'était content, la facture a augmenté, de toute façon l'installation air-air s'est révélée impossible. les "techniciens" ont enlevé ma chaudière à gaz qui marchait très bien et juste branché la pac à la place, ils arrivent au branchement électrique : "quoi c'est drôlement dangereux, vous avez des fils qui se croisent, on prend une photo au cas où il y ait un problème de fonctionnement". Ma question pourquoi n'ont ils pas regardé ce point important en premier ?, ensuite : "faîtes augmenter votre contrat edf sinon ça ne marchera pas" ok je l'ai fait faire (d'où augmentation bien sur), et enfin je contacte mon fournisseur de gaz pour résilier mon contrat : surprise j'aurai des frais de non respect de dates, et d'enlèvement de la cuve, il restera un trou non comblé par eux ds le jardin. Enfin dernière cerise : mon crédit d'impôt = 0 euros - car il y a moins de 5 ans j'en ai bénéficié pour installer un double vitrage : alors attention à ne pas s'emballer, je vais regretter sûrement mes 11000 euros, surtout si le résultat de chauffe n'est pas à la hauteur. comme je regrette cette signature précipitée, endormie par un vendeur prêt à tout pour vendre. Ps : je suis retraitée la proie a d'autant plus été facile pour lui. un autre point négatif : l'entreprise se trouve à deux heures de route de chez moi, donc frais de déplacements à prévoir, enfin une cata dont je me serais passée à mon âge.


Nous ça va faire 1 an au mois d'octobre qu'on a fait installer une PAC eau/eau avec un ballon solaire . On est entièrement satisfait. On a eu le remboursement du crédit d'impot (dans les 8000 €), on paye 200 € d'électricité par mois (tout compris) au lieu des 350 € par mois de gaz en citerne ! On paye 174 €/mois pour le prêt pendant 10 ans. Le suivi après vente est super ! Faites attention car on a fait plusieurs devis et ceux qui voulaient qu'on signe tout de suite étaient des escrocs (prix beaucoup plus chers soit disant avec une réduction !)

faites le faire par un pro! y a que ça de vraiment cool.

bonjour, la meilleure chose et de faire ce que Mr Jean Cohenny vous décrit un peu plus bas. Tous ces paramètres sont à prendre en compte. cordialement, Sébastien, Artisan Chauffagiste PS : SURTOUT PAS DE GÉOTHERMIE EN CAPTEUR PLAN.