Signaler

Comment créer un groupe électrogène ? [Fermé]

Posez votre question tfou - Dernière réponse le 6 avril 2011 à 08:00
je voudrais savoir comment creer un groupe electrogene a partir d un moteur thermique en 4 temps essence
Afficher la suite 
Utile
+6
moins plus
Bonjour, Pour construire un groupe électrogène produisant un courant alternatif il est facile d'employer un moteur électrique à "cage d'écureuil" sur les bornes duquel il suffit de placer un à plusieurs condensateurs en fonction des courants réactifs à produire. Le moteur électrique étant embrayé sur le moteur thermique. Il est nécessaire au moteur électrique d'être entrainé à la vitesse de synchronisme correspondant: c'est à dire 1500 tr/mn pour un moteur de 1470 tr/mn ou 3000 tr/mn pour un moteur 2800 tr/mn. Dès que l'on a installé la bonne valeur de condensateurs et que l'on tourne au synchronisme, le moteur produit instantannément de l'énergie électrique.On appelle celà un fonctionnement en hypersynchrone. Néanmoins, il n'est pas possible de faire produire hors du réseau la même valeur de puissance que consomme le moteur lorsqu'il est employé en moteur électrique, car une partie des courants produits servent à magnétiser la cage. On peut tout de même compter sur 1/3 de la puissance en fonctionnement moteur. C'est à dire que s'il produisait 3 chevaux en moteur, il pourra en produire 1 en générateur, soit 736 watts.
Utile
+5
moins plus
Bonjour, je n'ai pas de réponse a votre question tfou mais j'ai une question pour vous terrawatt.
Je voudrai fabriquer mon propre générateur électrique pour alimenter des petit truc (par exemple lampe 60w ou poste cd ou bien télévision), pour cela, je dispose d'un alternateur de voiture (12v), d'un onduleur d'ordinateur (500va),d'un moteur électrique de 24v(100w) et d'un transformateur 220v--->6v ou 12v ou 24v.
Mon problème c'est que je ne dispose pas de moteur thermique, est-ce-que je pourrais le remplacer par ce moteur électrique, il est assez puissant (c'était un moteur de trottinette électrique) et je l'alimente avec le transfo qui est lui même branché dans l'onduleur de pc qui a une batterie. Donc en gros la batterie est déjà chargé, elle fournit l'électricité nécessaire au transfo qui lui même est branché au moteur et il fait tourné l'alternateur par courroie et celui ci charge la batterie et alimente la sorti de l'onduleur (multiprise ou je doit branché une lampe ou autre) et vice versa...
Cela est-il possible ? Est-ce-que la tension de sorti de l'alternateur(12v) pourrais alimenter et chargé la batterie de 220v de l'onduleur ?
Je vous remercie d'avance et je compte a ce que vous me répondiez et vous m'expliquiez comment y procédé.
Utile
+2
moins plus
Bonjour Bonjour,une formule de politesse qui devrait être automatique. Je n'ai pas la réponse sur le savoir ,de faire cete opération,en espérant qu'un internaute puisse vous l'apportez.cordialement jean-paul
Utile
+1
moins plus
desoler !!!! bonjour, bonjour
Utile
+1
moins plus
Terrawatt propose une usine à gaz qui ne peut fonctionner. Bonjour, Un groupe électrogène est composé d'un moteur thermique et d'un alternateur et non d'un moteur à cage d'écureuil et condensateurs Pour avoir une idée regardez sous le capot de votre voiture , vous avez un alternateur pour l'électricité de votre véhicule L'alternateur a une partie alimentée en courant continu,ou bien les pôles sont des aimants permanants. Pas facile à réaliser,régulation de la vitesse du moteur thermique etc. Un bon investissement est son achat dans le commerce Salut.
Utile
+1
moins plus
Ben4168 Réponse à Terrawatt Désolé le demandeur ne demande pas du blabla et un pseudo d'élec- tro technique qui ne tient pas la " mer " Pour moi cela ne fonctionne pas Il veut du concret Un générateur alternatif ne fournit jamais des watts mais des volts ampère car cela dépend du facteur cos phi de l'installation à alimen- ter En monophasé P ( w )= V x I x cos phi V:volt, I:ampère Un générateur alternatif rotatif est un alternateur et pas autre chose L'exemple de la voiture est pour démontrer sa simplicité pour du 12 V Salut
Utile
+1
moins plus
Bonjour Monsieur, Je pensais me trouver sur un forum ouvert à la connaissance et à la passion du bricolage. J’ai eu tort de participer à ce forum, et je vous prie de m’en excuser. Je ne voulais que rendre service à « tfou » Néanmoins, les lecteurs qui voudront expérimenter le système proposé jugeront par eux même de la véracité ou non de mes propos. Si j’ai pris des unités de mesure comme le watt et le cheval vapeur, c’est pour ne pas en ajouter trop, après avoir mentionné le rôle de l’énergie réactive (exprimée en volt ampère réactif ou VAR). Je suis certain que vous l’avez compris. Notre internaute « tfou » ne réside certainement pas une usine où le facteur de puissance est défavorable. C’est la raison pour laquelle j’ai parlé de watts. La puissance mécanique disponible sur l’arbre et exprimée en CV, est l’énergie équivalente productible en puissance active exprimée en watt par hyper-synchronisme, sous condition d’être raccordé au réseau. Si l’on n’est pas raccordé au réseau il faut générer un champ magnétisant par l’intermédiaire de condensateurs, là une partie des courants est employée par les condensateurs, environ les 2/3. Il ne reste donc que 1/3 de disponible pour produire l’énergie active. L’énergie réactive éventuelle de l’installation étant compensable par la batterie de condensateurs. Il existe d’autres moyens pour améliorer très sensiblement le système, mais ils font appel à l’électronique. Je pensais les évoquer par la suite sur demande d’intéressés, mais devant un tel rejet de ma proposition je m’en abstiendrai. Je vous remercie par la même occasion de votre cours d’électrotechnique, mais j’ai 50 ans, titulaire du baccalauréat F3, et détenteur d’inventions pour des dispositifs de production d’énergie. Avant de quitter ce forum j’apporte à « tfou » la valeur de la batterie de condensateurs à employer : Batterie triphasée d’environ 30 à 40 microfarads (par branche) de tension 400v crête ou plus, de condensateurs non polarisés, à câbler en étoile (comme le moteur électrique), mais ne pas relier les deux points étoile ensemble ! Cette valeur est à employer pour un moteur électrique de puissance mécanique de 2CV, soit environ 1500 W. Ces condensateurs se trouvent chez tout revendeur d’électroménager. On en trouve aussi dans les réglettes pour tubes fluorescents, mais de faible valeur de capacité. Pour en terminer, il est nécessaire de mettre la machine à une vitesse de rotation supérieure à celle indiquée sur la plaque à bornes, soit minimum 1500 tr/mn pour un moteur 1470 tr/mn, et 3000tr/mn pour un 2800 tr/mn. Attention, augmenter trop cette vitesse va créer une tension trop importante, réguler à 1510 tr/mn est un bon régime. Vous souhaitant, ben 68, un long règne sans partage d’idées sur le net.
Utile
+1
moins plus
Bonsoir, Il existe une multitude d'informations à ce sujet sur la toile. Voici un lien parmi d'autres: http://www.econologie.com/forums/moteur-asynchrone-en-alternateur -vt6820.html
Utile
+1
moins plus
Bonjour,
Dans le fond vous avez tout les deux raison mis à part qu'il y à aussi des choses
fausses sur la toile par ex: la fin de cette vidéo.
http://www.youtube.com/embed/ytAdFgETVq8?autoplay=1
Utile
+0
moins plus
Je suis désolé de vous contredire ben 68 mais cette façon de produire de l'énergie électrique est bien réelle. Je ne dis pas que c'est la meilleure façon, mais c'est la plus simple quand on ne possède pas d'alternateur, et que l’on est passionné de bricolage. C’est du Système « D » J'ai construit plusieurs groupes électrogènes de cette façon, avant de récupérer mon premier alternateur. Il est vrai que la régulation de tension est complexe à réaliser, il faut en fonction de la charge soit ajouter des condensateurs, soit en soustraire, ou bien ajouter par l’intermédiaire d’une bobine d’inductance réglable, un courant déphasé contraire aux condensateurs. Il est vrai également que pour produire 1 KW il faut entrainer un moteur électrique de 3 KVa. Il n’y a pas ou peu de perte d’énergie active, car il y a (en gros) 2,8 KVars d’énergie réactive nécessaires à magnétiser la cage qui mobilisent les 2/3 du courant produit. Il faut donc embrayer à un moteur thermique d’exemple de puissance 10 cv (7360w), un moteur électrique de 30 cv (22KW), tout en sachant qu’il n’y aura que 1/3 de cette puissance active de produite. Certes, les pertes mécaniques dues aux roulements d’un moteur de 30 cv sont plus importantes qu’un moteur de 10cv, il faut en tenir compte, ainsi que les pertes par effet Joule dans les bobines et par courants de Foucault dans les masses magnétiques d’un moteur plus conséquent. La place occupée par l’ensemble est assez importante, mais il est facile de trouver de tels moteurs dans les casses industrielles ou sur le marché de l’occasion, ce qui n’est pas le cas des alternateurs. Je parle d’alternateurs à fréquence 50 Hz, pour un emploi compatible avec l’équipement électrique d’une maison, non d’alternateurs automobiles incompatibles ni en tension, ni en fréquence. C’est, je le répète, le moyen le plus simple pour produire hors du réseau de distribution électrique EDF, un courant alternatif 220/380v .Je dis bien « hors réseau », car « en réseau » il n’y a pas besoin des condensateurs, l’énergie magnétisante est alors prélevée sur le réseau EDF. Un moteur électrique amené à fonctionner « en hyper-synchronisme», soit un peu plus de 1500 tr/mn pour un « deux paires de pôles », va renvoyer au réseau électrique la totalité (ou presque) de l’énergie produite, soit 736W pour un moteur de 1 CV. Pour les électrotechniciens, c’est un des fonctionnements dits « dans les 4 quadrants » Mais ce mode de fonctionnement n’est pas économique car pourquoi injecter de l’énergie vers le réseau avec un moteur thermique, le KW EDF est bien moins cher. Il ne reste alors que l’hyper-synchrone par condensateurs, lorsque le réseau local est absent ou défaillant. Pour terminer, si l’on désire alimenter par cette méthode du matériel qui risque de souffrir des aléas dus à la régulation de tension délicate, tels TV, PC, etc.., il suffit d’y intercaler un bon vieux régulateur automatique de tension comme jadis employé pour les TV, il y a une trentaine d’années, lorsque le réseau électrique local souffrait d’importantes variations de tension, ce qui n’est plus souvent le cas aujourd’hui. On trouve ce matériel pour quelques Euros par exemple chez les chiffonniers d’Emmaüs.
Utile
+0
moins plus
bonsoir, il y a du vrai dans le message de Terrawatt...
Utile
+0
moins plus
Bonsoir Monsieur, Qu'est que l'hyper synchronisme? L'explication m'intérresse Un moteur à cage d'écureuil est un moteur asynchrone Un alternateur est générateur synchrone Je souhaite à tfou bon courage pour trouver tout le matériel et à quel prix et en combien de temps? Je regrette ,oui au bricolage non à la bidouille Si cela était rentable il y a longtemps qu'on utiliserait des moteurs à cage d'écureuil comme générateur de courant alternatif Comme inventeur, j'espère que vous avez déposé cette invention au concours LEPINE.Rassurez vous je blague. Pour moi c'est terminé sur ce sujet Meilleures salutations

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !