Ragréage au plâtre

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 1 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
1 novembre 2013
-
 mire -
Salle de bains des années 1970 avec moquette collée à la colle polyuréthane. En tirant dessus pour la retirer, je constate que le ragréage est fait en plâtre et... qu'il vient avec la moquette. Epaisseur mini : 5 mm, Epaisseur maxi : 35 mm.
Je décide de sauvegarder ce que je peux et fais les raccords en plâtre.
Après 10 jours, c'est toujours pas sec, ou bien trop mou, ou bien boursoufflé ! La cata quoi ! D'autant que j'ai fait très attention de doser toujours pareil pour pas me faire surprendre !
Ce qui était prévu : hydrofuge lorsque sec, puis carrelage.

Qq'un verrait-il une solution ?

7 réponses

Messages postés
14299
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 octobre 2020
2 749
Rebonjour Bricolozibar.
Je suis absolument abasourdi de lire que quelqu'un a pu ragréer au plâtre tout le sol d'une maison! Je ne comprends pas que cela ait pu résister à l'écrasement et à l'humidité. Ce n'est tout de même pas fait pour!
De toute façon, je maintiens ce que j'ai dit: installez une VMC d'abord, pour aider à résoudre vos problèmes d'humidité. Ensuite, retirez ce qui semble être du plâtre, et coulez à la place une chape légère.
Mais là je préfère céder ma place aux maçons qui seront mieux à même de vous renseigner.
Cordialement.
Messages postés
14299
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 octobre 2020
2 749
Bonsoir Bricolozibar.
Je pense que le mieux à faire est de retirer tout le plâtre de vos murs, car vous aurez toujours des problèmes d'adhérence et de durcissement. Comme l'épaisseur de votre ragréage semble assez irrégulière, je vous conseille d'utiliser plutôt un mortier de ragréage mural, par exemple
http://www.weber.fr/gros-oeuvre-et-tp/gammes-produits/les-enduits-de-ragreage/webermur-epais.html
qui permet de rattraper jusqu'à 20 millimètres , puis après séchage vous pourrez plâtrer et/ou enduire. Une épaisseur de plâtre trop importante "stocke" l'humidité, surtout dans une salle de bains. Tirez bien à la règle et au niveau le ragréage et l'enduisage, que vous laisserez bien sécher avant de carreler.
Mais il est essentiel d'assurer une bonne ventilation à votre salle de bains. Etes-vous bien équipé d'une VMC (ventilation mécanique contrôlée)? Cette VMC fonctionne-t-elle bien? Car si, comme vous le rappelez, votre nouveau plâtre ne sèche pas au bout de dix jours, il est certain qu'il y a un sérieux problème de ventilation, qu'il faut résoudre avant toute autre chose.
Cordialement.
Messages postés
14299
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 octobre 2020
2 749
Bonjour Bricolozibar..
On m'a fait remarquer que ma réponse ne concerne qu'un ragréage mural. C'est vrai. Mais l'idée même d'un ragréage de sol effectué au plâtre me semble si incongrue, si irréaliste, que j'ai d'abord évité d'en parler.
Il est vrai que votre message ne donne pas de précisions sur la localisation de ce ragréage. Mais j'espère bien qu'il ne s'agit pas du sol! Un ragréage au plâtre, déjà délicat sur un mur, serait bien trop fragile et bien trop perméable pour le sol.
Dans ce cas, retirez tout le plâtre (neuf et ancien) et coulez une fine chape de béton, sur laquelle vous appliquerez ensuite un enduit de ragréage auto-lissant, qui vous permettra de carreler votre salle de bains dans les meilleures conditions.
Cordialement.

Et pourtant c'est vrai ! Le sol de tout (70 m²)l'étage de cette maison ancienne, faisant la cuvette, est ragréé au plâtre, semble-t-il. Dessous il y a des carreaux de terre cuite posés sur du torchis (ou bouzillage dit-on dans certains coins). Plancher à structure bois.

Je n'ai pas encore installé la VMC. La pièce est restée ouverte presque tout le temps, et le courant d'air est permanent parce que j'ai une petite ouverture qui donne sur un grenier (elle ne restera pas bien sûr).

J'ai bien pensé à la chape béton, mais est-ce que ca ne risque pas d'alourdir beaucoup le plancher ? Et le béton lui ne "respire" pas, contrairement aux carreaux de terre cuite et au torchis ???
Dans ce cas, je suppose qu'il faut utiliser du sable très fin ?

En tout cas, merci pour votre avis.
Tomber sur un problème comme celui-là, ça ferait rager bien des professionnels, alors imaginer pour moi qui suis un bricoleur moyen (très) !

J'ai beaucoup apprécier notre dialogue. C'était pour moi le 1er forum. C'est sympa. Je n'hésiterai pas si j'ai d'autres problèmes : la maison est grande, toute la déco est à refaire, et il y a une autre salle de bains à créer...

A plus et encore merci
bonjour,
les maçonneries en plâtre sont en fait assez courantes dans l'ancien, que ce soit pour le hourdage des murs en pierre, les enduits intérieurs et extérieurs, et aussi les sols, principalement sous formes de chapes... une grande partie des façades parisiennes sont enduites en plâtre, comme beaucoup de façades en Provence.. Il y a de nombreux types de plâtres en fait, qui sont +/- sensibles à l'humectation : plâtres fins ou gros... l'important est que l'humidité n'y soit jamais piégée.
Messages postés
14299
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 octobre 2020
2 749
Bonsoir Bricolozibar.
Ne fermez pas cette discussion, car j'ai demandé à un de nos spécialistes maçon (moi je suis spécialisé dans la peinture et les revêtements sols et murs, c'est pour cela que j'ai répondu à votre post) d'étudier votre problème et de vous faire part de son avis et de ses suggestions éventuelles. Mais il n'est peut-être pas en ligne actuellement. Tous les intervenants de ce forum sont des bénévoles, qui prennent sur leur temps libre pour répondre aux interrogations des internautes, alors il faut parfois attendre un peu les réponses. Bon week-end.
Cordialement.