Isolation mur plancher maison en pierre

néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014
- 2 janv. 2014 à 14:58
 neobrico - 13 janv. 2014 à 09:56
Bonjour,
je suis tout nouveau sur le site. Je viens d'acquérir une maison de 1900 avec mur en pierre et moellon. J'aimerais tout d'abord isoler les murs en pierre, ils le sont déjà, mais le placo est plein de crépi, j'aimerais donc le refaire. Que me conseillez-vous ? Lame d'air, laine de roche sur armature métallique?
Ensuite, cette maison possède un étage avec un plancher limite. En fait, le plancher n'est pas isolé, les précédents proprio ont juste mis de l'OSB sur les solives. J'aimerais isoler ce plancher par dessus (pour conserver la beauté des poutres). Un entrepreneur est venu et m'a conseillé de faire une chape de bétôn léger pour un coût assez élevé (4000 euros les 55 m2).
Je préférerais une autre solution, j'ai envisager un nouveau plancher par dessus l'ancien avec des lambourdes, de la laine de roche et des bandes résiliente puis de l'OSB et enfin mon parquet. Est-ce une bonne solution ?
Que pouvez vous me proposer ?
Merci d'avance

21 réponses

Bonjour

Isolation murs: Qui a t-il sous le placo ? Un isolant ou rien ?

Plafond : Votre solution est la bonne; l'isolation de 10 cm de béton "léger" est inférieure à celle de 5 cm de laine de verre.
Cependant, la pose de lambourdes va entrainer une surcharge du plancher existant. Il faudra vérifier si les poutres peuvent accepter cette surcharge. Vous pouvez opter pour des planches au lieu et place des lambourdes (plus léger pour le plancher ...et pour la manipulation)
Dubitatif sur l'intérêt des bandes résilientes qui vont être soumises à une pression importante, s'écraser et perdre leur efficacité. Pourquoi ne pas les remplacer par un matériau résilient entre OSB et plancher de finition ?

A+
0
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

3 janv. 2014 à 09:20
Merci pour votre réponse.
A priori, il doit y avoir un isolant sous le placo.. En faite, je veux une bonne isolation et le crépi est vraiment moche. Donc je pensais tout refaire. Avez vous une autre solution ? Si il y a bien un isolant, pensez vous qu'il faille seulement enlever le crépi puis faire un enduit ou encore, directement remettre des plaques de platres sur le placo existant ?
En ce qui concerne le plancher, de quelles planches parlez vous pour remplacer les lambourdes ? Et pour le matériaux résilient ? Du liège ? Des plaques de platres spéciales.
Merci encore
@+
0
Bonjour

Pour les murs: il serait bon de faire un sondage pour vérifier la nature et l'épaisseur de l'isolant existant. En fonction de cette donnée, on pourra choisir un isolant complémentaire.
Si vous devez recouvrir le placo moche, pourquoi ne pas utiliser du complexe, facile à poser et d'épaisseur déterminée en fonction du complément d'isolation recherché.
Pour le plancher, des planches de 25 mm d'épaisseur, bien sèches et bien liées entre elles pour éviter le voile, seront suffisantes pour supporter un nouveau plancher. Mais les lambourdes restent une option si les poutres existantes peuvent supporter la surcharge.
Résilient : le liège en feuilles est intéressant mais cher et un peu délicat à mettre en oeuvre. Un résilient "plastique" sera aussi efficace.

A+
0
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

3 janv. 2014 à 11:25
Merci. Je ne connais pas le "complexe". Pour le plancher, il faut que je mette de l'isolant sur le plancher OSB existant (type plaque de platre, laine minérale) ? et par dessus des planches dont vous me parlez (type OSB ou autre) ?
Je vais regarder pour le résilient plastique, je ne sais pas si il existe sous forme de plaque ou bien de rouleau.
@+
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

3 janv. 2014 à 16:59
Et le système fermacell pour le plancher ? Avez vous un avis ?
@+
0
atlassaturn
Messages postés
3138
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2022
1 820
Modifié par atlassaturn le 3/01/2014 à 22:20
Bonsoir
Pour le plancher , si votre problème est surtout d'insonoriser entre l'étage et le rez de chaussée , il y a plusieurs solutions :
Une couche de panneaux de fibres comprimées type Rocksol ou laine de verre haute densité , en 40 mm . Un plancher OSB (coller les dalles entre elles pour éviter un déboitage ) , une sous couche type fibre de bois comprimé et enfin un parquet flottant .

Autre solution , comme indiqué par confusioux : des lambourdes avec de la laine de roche . Un plancher OSB , une sous couche et le parquet flottant . Par contre je pense qu'une bande résiliente entre les lambourdes et les dalles OSB est utile . Il existe des bandes résiliente qui ont une bonne tenue en compression dans le temps (exemple :sonibande) . Il y a aussi la solution d'utiliser des planches sur chant , à la place des lambourdes , ce qui réduit le poids et aussi les coûts . Mais il faut soigneusement entretoiser les planches pour éviter qu'elles ne se déversent .

Enfin il y a la solution complexe Fermacell , deux plaques avec une battue (décalage pour assemblage) doublées de 10 mm de fibres minérales comprimées . L'assemblage se fait par collage vissage sur la battue . C'est la solution la plus rapide , mais elle est relativement chére (au moins 25 €/m2) . Elle est efficace pour les impacts , par contre je ne sais pas si elle est aussi efficace que les autres solutions pour les bruits aériens .

Pour ce qui est du poids , je pense que ces différentes solutions seront moins lourdes que la solution dalle de béton même allégé . Si vous avez des doutes donnez la section et la portée des poutres existantes , ça permettra de vérifier la tenue (sous réserve que le bois soit en bon état !)
0
Merci beaucoup. J'ai deux questions naives. la première, la laine minérale ne va t-elle pas se comprimer et se déformer sous le poids ? La deuxième, coller simplement des plaques OSB entre elles, est-ce vraiment solde ? Les plaques ne vont elles pas boîte, s'afesser ? Une dernière question, qu'appelez-vous planches sur chant
0
En fait, j'ai déjà vu dans plusieurs forum qu'il était possible des mettre de la laine de roche et par dessus de l'OSB. Je suis juste inquiet au niveau de la solidité, j'ai peur que ca se creuse un peu. Est ce qu'on peut fixer des cloisons placo sur un sol comme celui que vous préconiser?
0
Bonjour

Comme l'avait compris Atlasaturn, les planches sont à poser sur chant en lieu et place des lambourdes. (C'est dans ce cas que je craignais la souffrance des bandes résilientes)
L'isolant (laine de vroche) se place entre les planches et ne craint donc pas la compression.

A+
0
Suite
Le complexe est une association placo+isolant (polystyrène ou laine de verre d'épaisseur variable) en éléments de 1.2 x 2.5 (ou 2.6) m. Ces éléments se collent directement sur la parois à traiter.

A+
0
Merci pour ces explications. Comment fixer les planches sur chant sur les planches osb deja présentes ? Je crois qu'il ne faut pas visser car cela transmettrai le son et les vibrations ?
0
atlassaturn
Messages postés
3138
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2022
1 820
4 janv. 2014 à 16:19
Pour ce qui est de la première solution , c'est à dire une couche de fibres minérales haute densité et un plancher OSB flottant , il faut choisir des panneaux spéciaux destinés à recevoir une dalle flottante ou un plancher flottant voir :
http://www.bdd-avsconcept.fr/animateur/dtu/DTU/99700000.pdf
Je ne pense pas que ce genre de matériaux se trouvent en GSB , il faut aller chez les marchands de matériaux pour professionnels .
0
Bonjour,
Merci pour tous vos conseils.
pour mon plancher, ma surface fait 6mL * 4.15ml.
Je compte mettre des bastaings de 63*160 dans le sens de la largeur (4.15m) espacés tous les 60 cm, relier entre eux par des chevrons de 63*75. Est-ce suffisant ? Assez solide ? Tout les combien dois-je relier les bastaings par les chevrons. Ensuite je compte mette 26 cm d'épaisseur de laine de roche en flocon puis de l'OSB 18 mm, fibre de bois (ou autre sous couche) et parquet. D'ailleurs si vous connaissez des sous couches .....
Bonne soirée,
0
atlassaturn
Messages postés
3138
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2022
1 820
Modifié par atlassaturn le 7/01/2014 à 10:31
Bonjour
Je ne comprends pas bien votre démarche .
Si vous mettez des bastaings dans le sens de la largeur , les bastaings seront posés sur le plancher existant , ils ne seront pas scellés dans le mur . Dans ce cas ce seront les poutres existantes qui supporteront tout . Si vous mettez un bastaing au niveau de chaque poutre , a priori pas de problème : les scellements des poutres existantes supporteront l'ensemble et les charges se répartiront sur les deux (poutres existante et bastaing) , ce sera plus rigide . Par contre c'est une dépense importante en bois de charpente .
Si vous mettez un bastaing toutes les deux poutres , la charge ne sera reprise que par une poutre sur deux . Il faudrait vérifier si la rigidité de l'ensemble est correcte (c'est comme si vous remplaciez une poutre existante sur deux , par un bastaing de 63X160 , hors pour 4,15 m de portée , un bastaing de cette section est notablement insuffisant .
Si les poutres existantes peuvent supporter les charges d'un étage aménagés , il serait plus logique de mettre des bastaings croisés avec les poutres existantes . A la limite la suggestion de Confusioux pourrait être retenue (planches de 27 mm sur chant ) pour réduire le poids et les coûts . Quelle est la section des poutres existantes ? (je suppose qu'elles ont une portée de 4,15 m)

Pour les chevrons , utilisés comme lambourdes , je pense que vous aviez prévu de les poser perpendiculairement sur les bastaings . Les chevrons devraient être espacés de façon à ce que la jonction des plaques OSB se fassent sur les chevrons . donc l'espacement devrait correspondre à une fraction de la longueur des plaques : 45 ou 50 cm selon ce qui est disponible .

Vous dites que vous voulez mettre 260 mm de laine de roche , vous voulez donc faire une isolation thermique en même temps que l'isolation phonique . Pour une isolation phonique je pense que 260 mm ne seraient pas nécessaires , il serait plus important de soigner le découplage entre les supports du plancher et le plafond .
Pour faire 260 mm il faudrait que la somme des hauteurs des bastaings et des chevrons fasse au moins 260 mm , il faudrait donc mettre des chevrons de 100mm de haut !
Si vous espacez les bastaings de 60 cm comme indiqué dans votre réponse , il n'y a pas de problème avec des lambourdes , même en 75 mm de haut . Par contre avec un espacement du double , 120 cm , (ce qui aurait par ailleurs l'avantage d'utiliser des rouleaux de laine de roche de 120 de large moins chers et plus performants que le vrac) , il vaudrait mieux utiliser des chevrons de 100 mm de haut .
Quelle que soit la solution retenue , soignez l'étanchéité entre les deux niveaux pour plusieurs raisons :
il faut effectivement un pare-vapeur , si l'étage est moins chauffé ou pas chauffé du tout (si vous mettez 260 cm d'isolant ce doit être le cas) ,
Il faut une parfaite étanchéité à l'air : là où l'air passe , le son passe et par ailleurs cela évitera les chutes de poussières d'isolant au rez de chaussée . Il faut donc mettre une barrière souple étanche à l'air , jointoyé et étanchée en périphérie .
0
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

7 janv. 2014 à 10:39
Bonjour,
je viens de voir dans mon mail que j'ai fait plusieurs erreurs.
Je veux isoler par 16 cm de Laine de roche (hauteur du bastaing).
Voici une photo des poutres vu du rez de chaussé.


Il y a déjà un étage qui supporte 3 chambres et une salle de bain. Je souhaite re faire un plancher (isolation accoustique plus que thermique, j'ai un poele au rdc donc si la chaleur passe c'est aussi) en me greffant sur le plancher existant.
Je souhaitais mettre les bastaings en perpendiculaire des poutres existantes.
Les poutres existantes, je ne connais pas vraiment leur section (voir photo), la pièce dans laquelle se trouve les poutres fait 6 mètres de longueur sur 4 de largeur (les poutres sont dans le sens de la longueur).
Merci de m'aider...
0
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

7 janv. 2014 à 11:08
Je précise encore. Etant novice je lis attentivement ce vous écrivez.
Donc, poser des bastaings (quelle section) de 4.15 m sur un plancher existant de manière croisée aux poutres existantes. Espacement de 60 cm 120 cm entre ces bastaing. Bandes resilientes de 7mm sur ces bastaings. Ces bastaings étant relié de manière croisée par des chevrons de 100 mm de haut (out les 45 ou 50 cm). Le plancher est ainsi "posé" sur le plancher existant. Entre ces bastaings, des panneaux de laine de roche avec un pare vapeur. Puis-je prendre des panneaux de laine de roche destinés aux cloisons ?
Dois-je laissé une lame d'air au dessus de l'isolant ?
Ensuite je pose de l'OSB dont les jonctions se font sur les chevrons. Fibre de bois et parquet.
A la périphérie de mon plancher je colle sur les murs une bande résiliente pour désolidariser le plancher.
Est-ce que ça va?
0
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

7 janv. 2014 à 13:09
En me promenant sur le site de point P j'ai vu des bastaings plus large. Dois-je privilégié de 75/80 * 160/175/150 ?
0
atlassaturn
Messages postés
3138
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2022
1 820
Modifié par atlassaturn le 8/01/2014 à 12:01
Bonjour
Au vue de la photo , vous avez des solives supportées par une (ou deux ?) poutre(s) maîtresse . La portée des solives est donc très faible , on ne peut pas déterminer la section sur une photo , mais il ne devrait pas y avoir de problème . Par contre la ou les poutres maîtresse , elles vont reprendre l'essentiel des charges , une fois l'étage aménagé et habité . Il faudrait vérifier que la rigidité est suffisante , ce qui n'est pas faisable avec une photo !
En supposant ce problème vérifié , voilà ce que l'on peux dire avec les éléments disponibles :
-Pour les bastaing , puisque vous avez choisi la solution plancher supporté par des bastaings :
-ils seront placés perpendiculairement aux solives , donc parallèles aux poutres maîtresse ,
-l'entraxe doit correspondre à une fraction de la longueur des panneaux OSB , si vous êtes parti sur un entraxe de 60 cm avec des panneaux de 180 de long , il faudra des panneaux OSB 3 d'au moins 18 mm d'épais
- pour la section , une hauteur de 160 est largement suffisante , vous ne gagnerez pas grand chose entre 100 et 160 mm de laine de roche en amortissement , il serait plus efficace de mettre 100 mm de laine de roche de bonne densité , bien ajustée pour ne pas avoir de vide , plutôt que 160 mm de flocons plus ou moins régulier en densité . L'épaisseur des bastaings a peu d'importance puisqu'ils sont supportés sur toute leur longueur .
-Pour les chevrons :
ils seraient placés entre les bastaings , pour servir d'entretoise , et non sur les bastaings , comme lambourdes . peu importe leur section , des planches sur chant feraient tout aussi bien l'affaire .
- pour le reste :
-prévoir une bande résiliente entre bastaings et panneaux OSB type Sonibande
-prévoir une bande résiliente en périphérie qui sera arasée après pose du parquet flottant et sera masquée par les plinthes (donc d'épaisseur de l'ordre du cm)
-prévoir une étanchéité à l'air sur toute la surface , type film polyane , avant mise en place des bastaings , à mon avis le kraft , si vous utilisés des rouleaux est suffisant comme pare-vapeur , mais n'est pas suffisant comme étanchéité à l'air , même chose pour la bande résiliente en périphérie . Il faut un film polyane suffisamment solide pour ne pas être abimé en marchant dessus , d'un seul tenant (ça existe en 6 m de large) et étanché en périphérie .
0
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

8 janv. 2014 à 11:48
Je ne suis pas sur pour la solution des bastaings, c'est juste que je n'ai pas très bien compris l'autre solution avec des planches sur chant. vous m'aviez parlé de planche de 27 mm, pourriez-vous m'indiquez un lien internet pour que je l'ai visualise. Il s'agit de remplacer les bastaings par ces planches, quelles doivent etre leur longueur, hauteur etc... Je suis désolé de vous solliciter autant mas merci. Je reviens aux bastaings, une section de 160 à l'air suffisant mais quelle épaisseur 63,70,75.
0
néobrico
Messages postés
9
Date d'inscription
jeudi 2 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2014

8 janv. 2014 à 11:51
En ce qui concerne les planches, si je choisis cette solution, je suppose que l'entraxe n'est plus le même que pour les bastaings ?
0
atlassaturn
Messages postés
3138
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2022
1 820
Modifié par atlassaturn le 8/01/2014 à 12:16
Je n'ai pas répondu à trois questions :
-nombre d'entretoises , deux sur toute la longueur c'est suffisant , un espacement de 45 ou 50 cm c'était dans le cas où les chevrons étaient utilisés comme lambourdes , pour fixer le plancher , ce qui n'est pas le cas
- faut-il laisser un espace entre la laine de roche et les panneaux OSB , oui c'est mieux (2 cm)
- des panneaux de laine de roche utilisés pour les cloisons feraient très bien l'affaire , c'est inversement un peu plus cher que les rouleaux . C'est une laine de roche semi rigide , donc bien l'ajuster entre les bastaings avec un léger serrage (entre 1et 2cm) pour ne pas avoir de vide où se propage les sons . Faites des essais et vous verrez très vite en fonction de la qualité des panneaux le serrage que vous pouvez mettre pour avoir une bonne étanchéité , sans gondoler les panneaux
0