Garage parpaing et isolation air

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 18 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
-
 lucienpel -
Bonjour,
Je possède un garage attentant à la maison.
Ce garage est actuellement en parpaing brut , je souhaite poser de l'osb pour en faire un atelier et une buanderie . Il y a un mur sur lequel je ne peux avoir que 6.5cms entre le parpaing et la porte de garage. J'ai regardé pour isoler avec un isolant de 45mm et un "vendeur" m'a conseillé de ne pas mettre d'isolant et de fixer l'osb sur des tasseaux (38x38) et que l'air ferait office d'isolant "naturel" . J'avoue être septique sur ce point et dans ce cas qu'elle serait l'intérêt d'isoler le reste du garage ??
Je précise que le garage ne sera pas chauffer et que j'habite en Gironde et les hivers ne sont généralement pas très "forts"
Qu'en pensez-vous ?
Merci de votre aide ????

11 réponses

Messages postés
32289
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 novembre 2020
7 273
bjr

l’air est un isolant a partir du moment ou il se trouve dans un complexe étanche.
donc pas réalisable entre du parpaing, des tasseaux et de l'osb.
mettez un isolant avec placo
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 18 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020

Si je pose les tasseaux directement sur les parpaings puis je viens fixer les planches d'osb sur ces derniers et qu'ensuite à l'aide d'un adhésif spécial je "bouche" les jointures d'osb cela devrait permettre d'être "isoler" à l'air , non ? Ensuite je peux éventuellement refixer des tasseaux sur l'os et remettre une couche d'osb....
Messages postés
855
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
93
Bonsoir,
Il est vrai qu'il n'existe pas de meilleur isolant naturel que l'air.
Pour la partie où vous ne disposez que de 65 mm, vous pouvez envisagez l'isolant mince de type Actis (équivalent 200 mm de laine de verre).
Messages postés
2863
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 novembre 2020
1 175
Bonjour
L'air parfaitement immobile a une conductibilité thermique de l'ordre de 0,025 W/m2.K , c'est équivalent à celle du meilleur isolant conventionnel . Sauf que les échanges dans l'air se font aussi par convection , c'est d'ailleurs le mecanisme essentiel de transfert thermique .
Une lame d'air verticale a une résistance thermique pratiquement constante à partir de 15 mm .
C'est à dire que pour une lame d'air de 65 mm , cette résistance de 0,18 équivaudrait à une conductivité thermique équivalente de 0,36 pour l'air !
La solution est d'immobiliser l'air , comme souligné par frmu , dans une mousse alvéolaire ou un matelas de fibres (laine minérale ou végétale
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 18 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020

Merci
Si je pose les tasseaux directement sur les parpaings puis je viens fixer les planches d'osb sur ces derniers et qu'ensuite à l'aide d'un adhésif spécial je "bouche" les jointures d'osb cela devrait permettre d'être "isoler" à l'air , non ? Ensuite je peux éventuellement refixer des tasseaux sur l'os et remettre une couche d'osb....
Sinon quel serait le meilleur isolant pour une épaisseur si "fine" de 40/45 mm ... Le coût vis à vis du gain est il encore intéressant ?
Messages postés
855
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
93
D'autant plus que ce sera une pièce non chauffée !
Le jeu n'en vaut peut-être pas la chandelle.
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 18 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020

Merci, je pense rester sur l'idée initiale de poser des chevrons/tasseaux directement sur les parpaings puis venir y plaquer de l'osb et poser de l'adhésif spécial sur les jointures . En fonction du prix je poserai peut être une deuxième rangée d'osb pour avoir deux lames d'air assez "fine" ...
Messages postés
237
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
63
Bonjour,

Vous pouvez regarder du côté du GR 32 en 45 (mm) dont le R est de 1.40 m².k/w ce qui est mieux que rien. Les résistances thermiques de nos isolants sont certifiées par un certificat ACERMI délivré par un organisme indépendant.

On peut avoir encore mieux avec du Multimax en lambda 30 (R=1.50 m².k/w) mais c’est aussi un peu plus cher ;)

Il faut savoir que la pose entre tasseaux crée un pont thermique (interruption de l’isolation) à chaque tasseau.

En ce qui concerne le parement, pour des plaques de plâtre, elles doivent être hydro dans un local non chauffé (garage, buanderie, cellier), voir auprès des fabricants de panneaux leurs recommandations si vous restez avec ce type d’habillage.

Ensuite, c'est vous qui voyez ;)

Cordialement

Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 18 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020

Merci @MarcIsover , si je comprends bien vous préconisez de faire une ossature déportée et ensuite fixer l'osb sur cette ossature ? L'isolant dont vous parlez peut-il être comprimé ? (45mm d'épaisseur + ossature + OSB, j'ai peur que cela ne tienne pas dans ma contrainte de 6,5cms...)
Messages postés
237
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
63
Christophe,

Ce serait mieux (AMHA) d’avoir une ossature avec appuis et fourrures type Optima murs qui permet d’avoir une isolation continue mais vous « perdez » l’épaisseur de la fourrure (20 mm)…

Vous pouvez regarder du côté d’une ossature Stil® avec rails Stil® et montants Stil® en 45 et positionnez l’isolant entre montants. On a toujours l’interruption de l’isolant (moins en épaisseur peut-être) mais un pont thermique généré malgré tout. Cela vous permettrait de poser une plaque Habito® en version hydro très très résistante aux chocs et qui permet d’accrocher facilement des charges lourdes : pour des percements espacés de 40 cm minimum, jusque 20 kg par point avec une vis à bois VBA diamètre 5 et jusque 60 kg avec une cheville métallique à expansion. Les plaques Habito® se posent sur une ossature courante mais avec des vis spécifiques Habito® car la plaque est très résistante et les vis courantes ne conviennent pas.

Comme il me semble cela vient d’être écrit, c’est l’air immobile emprisonné qui isole. D’une part, si vous comprimez une laine de verre, vous réduisez la quantité d’air emprisonné et réduisez sa performance d’autant et, d’autre part, si vous comprimez un isolant avec une très bonne tenue mécanique, il cherche à reprendre son épaisseur. On a déjà observé des fissurations de joints de plaques de plâtre dans de telles conditions (trop forte compression de l’isolant).

Votre solution de tasseaux est un pis-aller et il faut parfois faire des compromis en fonction des contraintes techniques mais les faire en toute connaissance de cause.

Messages postés
855
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
93
ça se voit que vous connaissez bien votre job.
Messages postés
237
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
63 >
Messages postés
855
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020

Merci du compliment !

Ça fait toujours plaisir :)

Prenez soin de vous et des autres !
Messages postés
2863
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 novembre 2020
1 175
Ne vous cassez pas la tête !
Pour isoler sommairement un garage il faut choisir la solution la moins chère , la plus facile . Une finition placo n'est pas adaptée dans un garage , c'est ce que j'ai fait et je le regrette : trop fragile . Votre idée de faire une finition OSB est adaptée . Ceci implique une fixation sur tasseaux . A partir de ce moment pourquoi ne pas retenir la suggestion de Roberto de mettre un isolant multicouche .
Vous fixer des tasseaux horizontaux ,
- vous agrafez l'isolant multicouche ,
- vous mettez une deuxième rangée de liteaux croisés ,
- vous fixez vos plaques d'osb .
Ceci doit vous permettre de rester dans votre limite de 65 mm , ça doit demander moins de travail que de réaliser une ossature .
au point de vue performances , je ne sais pas si c'est équivalent à 200 mm de laine de verre (les mécanisme de transfert thermiques sont plus complexes que par simple conduction et ne se réduisent pas à une simple règle de trois) mais vous devez sans problèmes avoir une résistance thermique équivalente à 100 mm de laine de verre 0,035
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 18 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020

Messages postés
2863
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 novembre 2020
1 175 >
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 18 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020

oui , ceci étant il existe des produits moins chers qu'Actis . Ce qui compte c'est le nombre de couches et la qualité de l'assemblage et surtout le respect d'un certain nombre de règles pour la pose
Messages postés
237
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
63
Allez voir dans YouTube des vidéos sur Habito®Placo® et revenez me voir si vous pensez que cette plaque de plâtre n'est pas solide ;)
Messages postés
135
Date d'inscription
lundi 12 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
10
Bonjour,

Les isolants minces ne sont considérés que comme des compléments d’isolation (voir note de l’ADEME https://www.caue71.fr/documentation/ademe-avis-prdt-minces-reflechissants.pdf ou étude du CSTC https://www.cstc.be/homepage/index.cfm?cat=publications&sub=bbri-contact&pag=Contact6&art=88 ).

Si quelques mm remplaçaient 200 mm de laine de verre, il y en aurait partout, non ?
Messages postés
855
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
93
C'est possible mais le prix est dissuasif aussi (3 fois plus cher).
Le groupe St-Gobain est tellement puissant que que Actis ne fais pas le poids.
Ce n'est pas Marc qui me contredira !
Messages postés
2863
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 novembre 2020
1 175
le problème n'est pas de réaliser une isolation conforme à la RT2012 , mais une isolation au moins équivalente à 40 ou 50 mm de laine de verre ; Si ces technologies ne sont pas reconnues par les services officiels parce que difficilement normalisables , même l'ADEME reconnait qu'il est possible d'obtenir une résistance de 2 . D'après mon expérience on peut sans problème obtenir 3 si on respecte les règles minimales de pose .
Messages postés
135
Date d'inscription
lundi 12 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
10
Une faible résistance thermique à condition d'avoir une lame d'air immobile de part et d'autre de l'isolant, pas facile à réaliser dans le bâtiment, à moins que je me trompe ?
Bonjour

en principe 2 cm de lame d'air immobile de chaque coté de l'isolant mince
A vérifier sur l'Avis Technique du produit.

Cdt