Isolation, dois-je laisser un jour avec le mur.

stf_paroroma
Messages postés
1723
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 novembre 2021
- 23 avril 2014 à 20:45
Dannan
Messages postés
1084
Date d'inscription
dimanche 19 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2022
- 9 mai 2014 à 00:56
Bonsoir,

je dois réaliser l'isolation intérieure de mon extension de maison (murs en blocs de béton cellulaire).

Je compte utiliser de la laine de chanvre. Puis-je la poser en contact avec le mur ou dois-je laisser un petit vide entre les deux ?

Merci d'avance de vos réponse.

A+

4 réponses

EPOISSES 21
Messages postés
965
Date d'inscription
mercredi 11 décembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 octobre 2014
158
24 avril 2014 à 06:58
Bonjour, pas de souci pour poser l'isolant contre le cellulaire
0
stf_paroroma
Messages postés
1723
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 novembre 2021
531
24 avril 2014 à 22:35
OK merci.

A+
0
bviemont
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 27 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
7 mai 2014

5 mai 2014 à 16:29
Bonjour, je me suis amusé à calculer la résistance thermique du béton celulaire avec le chanvre qui y touche = 4.326 m²KW pour un mur de 20 cm et une isolation de 10 cm.
Avec un vide d'air de 2 cm entre les deux j'ai 5.159 m²Kw.
A vous de voir. cordialement.
0
EPOISSES 21
Messages postés
965
Date d'inscription
mercredi 11 décembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 octobre 2014
158
Modifié par EPOISSES 21 le 5/05/2014 à 21:45
Bonsoir et comment il tient avec un espace de 2cm entre, le vide d air peut être entre le placo et l'isolant, étanche à l'air et la lame d'air est moins froide derrière le placo
0
Dannan
Messages postés
1084
Date d'inscription
dimanche 19 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2022
345
5 mai 2014 à 21:38
Bonsoir bviemont
Selon mes sources la résistance d'une telle lame d'air de 2 cm serait de 0.17.
Vous, vous avez 5.16 - 4.33 = 0.83
Est ce exact ?
cordialement.
0
bviemont
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 27 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
7 mai 2014

6 mai 2014 à 07:51
bonjour, tout est exact ! ! ! ! ! Cordialement
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
5 mai 2014 à 23:30
Bonsoir
La résistance thermique d'une lame d'air verticale de 2 cm est inférieure à 0,2 m2.K/w (j'avais plutôt en tête 0,15 , mais peu importe ) .
0,83 , correspondrait à la résistance thermique d'une lame d'air sec parfaitement immobile (sans convection) . Malheureusement la convection existe , sinon pourquoi s'embêterait-on à mettre de l'isolant entre les parois pour bloquer la convection !
0
Dannan
Messages postés
1084
Date d'inscription
dimanche 19 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2022
345
5 mai 2014 à 23:37
Bonsoir atlassaturn,
merci pour ta réponse qui conforte mon idée.
Cordialement.
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
Modifié par atlassaturn le 7/05/2014 à 10:03
Bonjour Dannan
ça n'a plus beaucoup de rapport avec la question initiale , mais à titre de curiosité j ai retrouvé les valeurs de résistance thermique d'une lame d'air verticale non ventilée , en fonction de l'épaisseur : http://www.commeunpro.com/dossiers/perf_mat/tr_performances_thermiques_materiaux_6.php . Au delà de 15 mm on ne gagne pratiquement plus rien , ce qui explique que le vide d'air des doubles vitrages soient de cet ordre de grandeur .
La valeur tend vers la résistance équivalente en combinant les coefficients d'échange surfaciques intérieur extérieur d'une parois : 0,17 m2.K/W ; Par cpntre je suis incapable de dire si c'est une coïncidence ou si ça s'explique !
0
Dannan
Messages postés
1084
Date d'inscription
dimanche 19 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2022
345
7 mai 2014 à 21:02
Bonsoir Atlassaturn,
Merci pour tes indications ; j'avais noté les valeurs sur mon aide mémoire ;
Peux tu me donner ton avis sur ce qui suit :
Dans le cas d'une lame d'air, je pense qu'on n'ajoute pas les résistances surfaciques correspondant à la dite lame, mais pourquoi ?
Si on les ajoutait, comme il s'agit d'un espace tranquillisé, on prendrait 2 Rsi et pas Rsi + Rse, on aurait donc : 2 x 0.13 = 0.26 en résistances surfaciques.
Ton avis?
Cordialement.
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
8 mai 2014 à 22:44
Bonsoir
Je ne voudrais pas trop m'engager dans les aspects théoriques , la thermique n'étant pas ma spécialité ! Néanmoins on peut se référer à des cas courants pour lesquels les caractéristiques sont connues , en particulier les vitrages .
Déjà pour un simple vitrage le coefficient de transmission thermique Ug est de l'ordre de 5,8 w/m2.K ; ce qui serait équivalent à une résistance thermique de 0,172 . La résistance est constituée:
- des résistance thermiques thermiques d'échange superficiel intérieur : 0,11 , et extérieur 0,06
_ de la résistance de la vitre : 0,01 par mm .
Au total on trouve 0,174 pour une vitre de 4 mm
Pour un double vitrage traditionnel ,4.16.4 (sans argon , ni traitement de surface pour isolation renforcée), le coefficient Ug , généralement admis est de 2,9 , ce qui correspond à une résistance thermique de 0,344 . Par rapport à une simple vitre , il faut rajouter la lame d'air et une vitre . En fait on retrouve pour tout ce qui se passe au niveau de la lame d'air une résistance thermique de l'ordre de 0,16 à 0,17 , ceci incluant la résistance thermique résiduelle de l'air et les résistances thermiques d'échange superficiel au niveau des parois internes des deux vitrages .
Je ne sais pas si cela répond à ta question ?
De toutes façons au niveau de la lame d'air il y a effectivement une résistance thermique d'échange superficielle interne et une externe (je pense que c'est ce que tu désigne par Rsi et Rse) . Toutefois les valeurs ne sont certainement pas les mêmes , que pour les surfaces en contact avec l'extérieur . Mais j'avoue que là j'atteins mon niveau d'incompétence !
0
Dannan
Messages postés
1084
Date d'inscription
dimanche 19 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2022
345
9 mai 2014 à 00:56
Bonsoir Atlassaturn,
Merci pour ta réponse ;
j'en conclus que pour la résistance des lames d'air, on ne dois pas ajouter de résistances superficiellles ; elles ont été calculées en les incluant et en tenant compte de la convection et du rayonnement.
Pour plus de détails on peut consulter les sites d' Hervé Silve mais c'est parfois un peu compliqué pour moi.
Si le coeur t'en dit...
Cordialement.
0