Le bricolage est-il vraiment épargné par la crise ?

DiscussionsDuForum Messages postés 101 Date d'inscription lundi 8 janvier 2024 Statut Administrateur Dernière intervention 21 février 2024 - 7 févr. 2024 à 08:48
Antig0ne Messages postés 1818 Date d'inscription jeudi 10 février 2022 Statut Administrateur Dernière intervention 21 février 2024 - 12 févr. 2024 à 08:22

Le moral des Français au plus bas mais d'après une étude, le brico jardin serait  moins visé par les restrictions que les consommateurs vont s'imposer.

Quelles dépenses allez-vous réduire en premier en fin d'année 2023 ?

Vos habitudes sont-elles en phase avec ce sondage ? Pourquoi les activités de brico-jardin sont-elles celles auxquelles les Français renoncent le moins, selon vous ?


5 réponses

KIDUGUEN Messages postés 12870 Date d'inscription vendredi 13 janvier 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 21 février 2024 4 689
7 févr. 2024 à 12:42

Bonjour on Va réduire les achats peinture , outillage attendre pour faire de nouveaux travaux . Privilégier les achats de produits alimentaires en surveillant les prix et surtout ce qui se trouve dans la marchandise car dans les conserves mettre moins de poisson et remplacer par autre chose c'est du vol . Bravo les grandes marques qui jouent a ce petit jeu honteux.

1
labricole47 Messages postés 19259 Date d'inscription samedi 14 décembre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 21 février 2024 2 471
Modifié le 8 févr. 2024 à 09:44

quand tu as réduit sur tout ; il te reste le bricolage

tu fais ta vidange , tu changes tes plaquettes , tes ampoules où tes interrupteurs

etc .....et tu fais de nouvelles économies , sauf quand tu te loupe 

tout comme tu allais au resto , et que tu te dis que avec 40€ par personne tu as un gueuleton à la maison


1

Effectivement, il y a une recherche de prix.

Les besoins des consommateurs tendent vers l'envie de redonner une seconde vie aux objets, de ne pas jeter mais plutôt de réparer. Ce qui, au final, porte plutôt les marchés du bricolage. 

0

Je travaille chez Leroy Merlin et j’ai quelques doutes sur ces chiffres qui se montrent en faveur du bricolage et en défaveur des loisirs, des voyages et de la restauration. Ce n’est pas ce qu’on constate chez Leroy Merlin.

Mais les clients nous sanctionnent beaucoup plus fortement dès lors qu’on leur fait vivre ce qu’on appelle un “déplacement inutile”. Si on lui fait dépenser de l’argent, de l’essence, du temps et de l’énergie alors que l’expérience n’est pas au rendez-vous, on est tout de suite sanctionné dans les retours de nos clients.

Ce qui est bien légitime et encore plus pour nos clients qui se déplacent sur plusieurs dizaines de kilomètres. On doit être super-vigilants et éviter totalement ces visites inutiles.

0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Antig0ne Messages postés 1818 Date d'inscription jeudi 10 février 2022 Statut Administrateur Dernière intervention 21 février 2024 31
12 févr. 2024 à 08:22

Je pense en effet que les gens ont du réduire leurs dépenses sur tout et le bricolage en fait aussi parti. C'est juste que les gens réparent davantage. Ce n'est pas vraiment épargné par la crise, c'est un système B.


Community Manager @CCM Benchmark Group
La curiosité est une qualité qu'il est bon de cultiver !

0