CHEMINEES - Comment optimiser l'utilisation - (gainage ? ) de vieilles et hautes

Résolu
Signaler
-
Messages postés
78
Date d'inscription
dimanche 5 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 février 2012
-
Bonjour,
Notre maison a été construite en 1830 et est haute de 15 mètres .

A l'étaoge , nous venons d'enlever les carreaux rouge (tomettes) pour découvrir des voussettes. Cet ancien sol sera remplacé par un bardage en poutrelles de pin et parquet auto-portant en chêne de 2 mm d'épaisseur.

Le sol étant ainsi remonté de 25 cm , les chauffages au gaz ont été enlevés et nous découvrons des conduits de cheminées (4 ) de 60cm à 1m20 de large sur 25 cm à 60 cm de profondeur / 15 mètres, ( c'est mon estimation ) depuis la cave jusqu'au faîte du toit.
Jusqu'à présent, le chauffage était au gaz naturel de ville ...les cheminées sont donc propore.
Mais les "feux au gaz" étant tous usagés, nous voulons changer de mode de chauffage
Soit : installer un chauffage central ( au gaz) ...ce qui est le plus simple entretien
ou ...tirer parti de toutes ces cheminées et placer au res de chaussée un ou plusieurs poils à bois qui pourrait ( par le conduit des cheminée) chauffer l'étage...

QUESTION : COMMENT CHAUFFER L'ETAGE((chaleur douce , si on a 15° en hiver , c'est bien)
Est - ce possible à partir du rez de chaussée (en passant par les cheminées...

si non , le gainage , je suppose sera utile, mais sera t'il possible depuis le rez de chaussée jusqu'en haut ? , et à quel prix ?

J'attends vos conseils et vous remercie du temps que vous y consacrerez.

3 réponses

Messages postés
78
Date d'inscription
dimanche 5 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 février 2012
49
Monland ! Vous êtes gourmand, vous, avec vos questions en rafales ! C 'est que, je fatigue un peu, moi !

Non, un mur plein de 65 cm "isole" plus qu' un de même matériaux de 15 cm, c' est évident, mais il faut s' entendre là dessus... En fait, on ne peut pas vraiment parler ici d' isolation au sens "contemporain".
Le gros mur plein oppose surtout par sa massivité une forte inertie thermique qui fait qu'il est long à réchauffer comme à refroidir, mais il reste que ses performances thermiques sont mauvaises, pour ne pas dire exécrables rapportées aux standards actuels.
Allez donc voir le site "énergie" et ses sous rubriques de la Région Wallonne, site très documenté, exhaustif et fort bien fait à portée du commun d' entre nous : vous en saurez bientôt bien plus que moi sur la question. Vous verrez ainsi que la résistance thermique de votre gros mur (sa faculté à laisser passer la chaleur -ou le froid - c' est selon ne soutient pas la comparaison, malgré ses 65cm, avec quelques centimètres d'isolants.
Comme je suppose, à vous lire, que vos murs intérieurs sont eux même d' une belle massivité, il me paraît en tel cas (et pour une fois !) qu' une isolation par l'intérieur des (seuls) murs extérieurs peut ici s' avérer des plus recommandable dans le sens où 1°) c' est nettement moins coûteux qu'une isolation par l' extérieur (toujours préférable mais du reste pas toujours possible car elle va modifier l' aspect de la construction)
2°) et où son efficacité va se manifester par la rapidité relative - si j' ose dire car c' est impropre- "de chauffe" tandis que les murs intérieurs vont jouer le rôle de "volants thermiques" et ainsi améliorer le confort thermique global de l' habitation.
Quelle épaisseur ? N'importe qui vous dira que le plus est le mieux par analogie au principe des hommes de mer que "trop n' a jamais manqué".

Je dirai, à vous de voir...tout en pensant qu'on ne peut pas tout faire à l'intérieur et que 5 ou 6 cm de polystyrène EXTRUDE + le Giproc, me paraît déjà fort bien mais qu' en revanche descendre en deçà de ces épaisseurs ne me paraîtrait pas fort avisé car du point de vue main d' oeuvre, c' est le même prix alors qu' en revanche chaque cm d'isolant vous rapporte quelque chose à terme.

Oubliez donc "le léger tapis de frigolite", c' est à peine mieux que rien mais cela ne vaut pas tripette si vous voulez faire les choses sérieusement.

Il faut quand même que je vous dise que le polystyrène émet des gaz toxiques une fois soumis au feu d'un incendie et que de ce point de vue, mieux vaut rechercher un autre matériaux aux caractéristiques mécaniques et thermiques équivalentes : prenez conseil auprès d' un grossiste en ces matériaux (et pas auprès de l' employé lambda du Brico du coin qui souvent n' en sait pas toujours bien lourd )

Pour le barbecue, à moins que vous n' aimiez pas du tout "humer la (bonne) fume" une évacuation du manteau juste par dessus le toit de l' abatis suffit largement pour ne pas trop outrageusement enfumer vos convives. Évidemment, si vous invitez des harengs ils seront peut-être heureux de vous quitter saurs ... (ajoutez des copeaux de hêtre pas trop secs sur les braises) !!!
Messages postés
78
Date d'inscription
dimanche 5 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 février 2012
49
Anciennes cheminées pour feux ouverts...chauffages au gaz par appareils individuels (apparemment système "à ventouse" ?) à remplacer soit par un chauffage central au gaz naturel ( en ce cas chauffage par radiateurs partout où on le souhaite à l' étage et ailleurs...) mais tubage à mon sens inévitable car les conduits sont à la fois trop longs et d' une trop forte section avec de fortes probabilités d'inversion adiabatique ( gaz trop refroidis à mesure de leur montée dans le conduit de +/-...15 mètres et formant un "bouchon" pneumatique affectant le tirage en fin de parcours.
On n' évitera pas le tubage en double enveloppe (avec isolation en sandwich) a fortiori si la chaudière est à condensation (et rejette donc des gaz à température nettement modérée) : certes, c' est assez cher mais cela en vaut la peine.

Soit avec des poêles à bois...
Avec des poêles à bois seulement au rez, à moins que la maison ne soit étroite et entre pignons, il sera sans doute difficile de chauffer un tant soit peu l' étage...quant à disposer un ou plusieurs poêles à l' étage pour compenser... et se coltiner des bûches dans les escaliers pour les alimenter ... à vous de voir !

Je ne comprends pas bien la question : "Est - ce possible à partir du rez de chaussée (en passant par les cheminées..." : quid ? En passant QUOI par les cheminées ?
Les tubes de chauffage central ? Sur presque 12 mètres et peut-être plus si départ/cave ? alors qu'ils ont une longueur standard de 6 mètres ? Comment les assembler à la suite, les isoler dans cet étroit conduit et les fixer en place sans parler des "piquages" des conduites auxiliaires sur ces colonnes montantes et descendantes ? En principe tout est théoriquement possible, mais à quel prix ?

La conclusion semble évidente : chauffage central au gaz en cave (éventuellement à condensation) , tubage inox isolé double parois , colonnes montantes/descendantes dans les coins des pièces comme d'habitude et radiateurs partout où ils seront jugés nécessaires.

Ce n' est pas une solution particulièrement bon marché au départ, mais c' est aussi une solution à long terme qui évite bien des déboires et des tâtonnements (non moins coûteux) et qui a toutes les chances de se révéler satisfaisante années après années.
Reste à rassembler les devis et à retenir la meilleure offre des professionnels (prendre son temps pour bien comparer et s' assurer de la notoriété de ces professionnels)

Bien à vous
Grand merci pour vos conseils !
oui , le chauffage central au gaz sera bien plus "facile" que des poëles à bois.
Jadis, il y a avait à chaque cheminée , au rez de chaussée , et à l'étage, un poële au charbon. Le tirage était bon , même très bon.... Mais , en effet , il fallait "retrousser ses manches" pour monter les charbonnières depuis la cave jusqu'en haut !....Je ne raconterai pas le nettoyage de toutes ces poussières ainsi que les récriminations du ramoneur car l'outillage devenait "trop court", fait pour les maisons plus basses.
Ils ont été remplacé par les convecteurs au gaz , certains à la cheminée, et 2 "ventouses" . Voici 30 ans que le plus vieux a été installé et je sens qu'il est temps de "renouveler" le tout !

Si vous avez des adresses de professionnels- chauffagistes sérieux et compétents (dans la région de Mons-Soignies-La Louvière) , cela nous aidera dans la recherche.

Avec toute notre considération,
Messages postés
1723
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 novembre 2021
526
Bonsoir,

Merci de communiquer les coordonnées en messagerie privée sinon elles seront supprimées.

La modération.
Messages postés
78
Date d'inscription
dimanche 5 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 février 2012
49
Oui, oui, modérateur... mais , de toute façon, n' étant pas de cette région de Mons-Soignies-la Louvière, je serais bien en peine de recommander qui que ce soit. J'invite les intéressés à consulter l' annuaire commercial de leur région -Pages d' Or- à rencontrer les chauffagistes, à s'informer auprès de leurs références et, surtout, de prendre le temps de bien comparer les offres et de juger -c' est en effet subjectif- du sérieux de leurs interlocuteurs.
Merci pour vos bons renseignements.

En ce moment, nous finalisons la pose du parquet autoportant , en prévoyant le futur passage des canalisations pour la salle de bain que nous allons créer dans une mansarde , ainsi que des conduits pour un système d'aération , venant de la cuisine et de la salle à manger ( situées au rez de chaussée) , en passant par la futur salle de bain, pour sortir vers le toit , où nous avons placé 2 ardoises d'aération lors du renouvellement du toit l'été passé.
Mais ...pas encore prévu le trou pour le passage des tuyaux d'un éventuel chauffage central.
Ce week end, nous avons mis un chauffage d'appoint électrique , au n° 2 , par mois 12° dehors , il a à peine fonctionné , et , dans la chambre , il faisait chaud ! ....ah , ces maisons anciennes ..je serais curieuse de voir le degré d'isolation.
Les murs , seulement restent encore humides
On parle toujours d'isolation , mais quand un mur fait 65 cm d'épaisseur , n'est - ce pas déjà un bonne isolation ?
Et peut-on encore isoler mieux avec un léger tapis en frigolite, avant de poser une plaque de giproc sur le mur ?
Mais avec cette question, je sors du contexte "cheminée" .... dois - je poser cette question dans une autre rubrique ?
Dernière question sur les cheminées : nous voulons aussi , réaliser une terrasse couverte d'un toit et y placer un barbecue .

La cheminée de ce barbecue doit - elle seulement dépasser le toit , (3m50 ) ou , suivre toute la hauteur de la maison ? ( c'est à dire 15 mètres ...et là ...impensable à réaliser ! )