Isolation thermique sous un parquet stratifié. [Résolu]

Messages postés
1154
Date d'inscription
mardi 5 octobre 2004
Dernière intervention
12 décembre 2017
-
Bonjour,
J'ai une pièce au dessus du garage qui n'est pas chauffé et je peux mettre jusqu'à 6cm d'isolant thermique sous un parquet stratifié.
Je pensais mettre du polystyrène extrudé. Est ce que c'est un produit porteur? Ou est ce que d'autres solutions encore plus efficaces existent pour isoler le dessous de ce parquet?
Merci de vos réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

15 réponses

Messages postés
1154
Date d'inscription
mardi 5 octobre 2004
Dernière intervention
12 décembre 2017
0
Merci
personne a une réponse?
Merci
Commenter la réponse de fillou2
Messages postés
7254
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
0
Merci
Bonjour on ne sait pas si dans le temps est ce que ça va se tasser ? J'ai le meme soucis à la maison j'ai mis du polystirène extrudé et j'ai l'impression que ça bouge plus .Avant il y avait du roofmat qui me paraissais plus dur .Il faudrait voir avec du liège ou alors isoler au plafond garage ;Cdlt
Commenter la réponse de KIDUGUEN
Messages postés
1414
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Dernière intervention
19 novembre 2015
0
Merci
bonsoir Kiduguen,

je ne sais pas si le polystyrène extrudé ou autre est conseillé comme tu le dits,s'il tiendra dans le temps,car il est conseillé sous les dalles béton,les chapes,mais simplement sous du stratifiés il faudrait avoir des renseignements car l'épaisseur me faire peur et j'aimerais moi aussi l'utiliser!
KIDUGUEN
Messages postés
7254
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
-
Bonjour valerossi je ne sais si ça irait avec une chape isolante plus la sous couche parquet ou alors poser des lambourdes et isoler entre mais bon dans l'ensemble on ne peut pas s'attendre à un vrai résultat au niveau isolation mais c'est toujours mieux que rien .Bon dimanche
Commenter la réponse de valerossi.
Messages postés
1154
Date d'inscription
mardi 5 octobre 2004
Dernière intervention
12 décembre 2017
0
Merci
Bonjour à tous
En réduisant l'épaisseur par exemple 3cm on doit réduire le risque de tassement, mais au niveau isolation thermique est ce que c'est encore valable?
Commenter la réponse de fillou2
Messages postés
2656
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Dernière intervention
17 juillet 2018
0
Merci
Bonjour
D'accord avec Valerossi et Kiduguen , le polystyrène extrudé , comme un certain nombre d'autres isolants utilisés pour les sols , supporte une charge élevée , sous réserve qu'elle soit répartie et non ponctuelle .
Cela implique que la dalle ou le plancher au dessus soit suffisamment rigide pour répartir des charges ponctuelles (pieds de lit ou de bibliothèque par exemple) .
Avec une recouvrement peu rigide , ce qui est le cas des parquets flottants compte tenu de leur faible épaisseur , il est encore acceptable de mettre une couche d'insonorisation encore moins dure que le polystyrène , dans la mesure où cette couche est très mince . Si elle se déforme de 5% , sur 8 mm ce qui est le maximum pour ces sous-couches , cela ne fera que quelques dixièmes de mm , ce qui reste acceptable .
Si la sous-couche fait 60 mm avec la même charge locale , ça fera plusieurs mm très localement , ça se verra et en plus on peut craindre une détérioration du parquet flottant . De réduire l'épaisseur à 30mm réduira le problème sans l'éliminer .
Dans le doute , je mettrais le 40 mm d'isolant et un plancher de répartition , entre l'isolant et le parquet flottant avec sa sous-couche (16 mm d'OSB qui seront pratiquement 10 fois plus rigide que 8 mm de parquet flottant !) .
Il faudrait choisir l'isolant le plus performant (polystyrène extrudé haute performance de conductibilité 0,03 , ou mieux si vous en trouvez du polyuréthane : conductibilité 0,025) .
De toutes façons ce sera vraisemblablement insuffisant et il sera souhaitable de compléter par une isolation au plafond du garage .
Commenter la réponse de atlassaturn
Messages postés
1154
Date d'inscription
mardi 5 octobre 2004
Dernière intervention
12 décembre 2017
0
Merci
Merci beaucoup pour ces réponses, je vais en tenir compte.
Je vais isoler le plafond du garage avec 6cm de polystyrène extrudé et poser le stratifié sur un isolant spécial peu épais.
Commenter la réponse de fillou2
Messages postés
153
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Intervenant certifié CCM
Dernière intervention
22 novembre 2018
0
Merci
Bonjour fillou2, bonjour à tous,
Tout à fait d'accord avec la solution donnée par atlassaturn !
J'opterai effectivement pour 40 mm de polystyrène extrudé (XPS) ou polyuréthane (PU) sur le plancher du garage, une dalle de répartition, une sous-couche acoustique et ensuite le parquet stratifié.
Je profiterai également de la hauteur disponible dans le garage pour isoler par le dessous avec des plaques d'XPS avec une fixation mécanique.
Bon courage pour ces travaux.
Commenter la réponse de MarcIsover
Messages postés
1154
Date d'inscription
mardi 5 octobre 2004
Dernière intervention
12 décembre 2017
0
Merci
Merci
Commenter la réponse de fillou2
Messages postés
153
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Intervenant certifié CCM
Dernière intervention
22 novembre 2018
0
Merci
Bonjour,
Une précision qui m'est revenue ce WE !
Il faut que les surfaces sur lesquelles les plaques viendront s'appuyer soient parfaitement planes et sans aspérités pour éviter toute circulation d'air parasite qui viendrait nuire au résultat thermique espéré.
Commenter la réponse de MarcIsover
Messages postés
29836
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Dernière intervention
10 décembre 2018
0
Merci
bonsoir

moi têtu, je cogite et je pige pas Marcisover, il vient d'où ton courant d'air?
Commenter la réponse de xplom
0
Merci
Bonjour,
@xplom,
Je n'ai pas parlé de courant d'air mais de circulation d'air ;-)
Imaginons que la sous face du plancher côté garage ne soit pas plane (bavures de béton par exemple), les panneaux de XPS appliqués laisseront un jour où l'air pourra circuler, dégradant ainsi la performance attendue de cette couche d'isolant.
Bien cordialement.
xplom
Messages postés
29836
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Dernière intervention
10 décembre 2018
-
bonjour

message compris, je suis tellement fâché avec d'autre corps d'état pour leur manque d'isolation....

mon dernier de l'hiver 4° sur le mur de la salle de bains, mon radiateur 2000 watt ne suffisait pas pour 4 M2

d'ou mon investissement dans un pistolet à T°

vous faites pareil? chez isover pour le dianostique
Commenter la réponse de MarcIsover
Messages postés
2656
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Dernière intervention
17 juillet 2018
0
Merci
Bonjour
Il n'était pas précisé que la recommandation s'appliquait à l'isolation au plafond . En fait ça ne change pas grand chose . Pour que la circulation éventuelle d'air, entre l'isolation et la sous-face de la dalle , affecte les performances , il faudrait que cette circulation intéresse l'air du garage et pas seulement le volume entre l'isolation et le plafond . Il faudrait que l'air froid du garage monte en périphérie (ou entre des panneaux) , se réchauffe en circulant dans les interstices et une fois chaud redescende dans le garage . Pour que cela se produise , il faudrait qu'il y ait des espaces important entre les panneaux ou en périphérie (et encore !) . Il serait donc normal de recommander de poser les panneaux parfaitement jointifs (éventuellement d'utiliser des panneaux bouvetés ) et de ne pas laisser d'espace en périphérie , mais de toutes façon c'est une règle qui s'impose d'elle même .
Si les panneaux sont posés correctement , les déplacements éventuels d'air n'intéresseront que le volume emprisonné entre l'isolation et la sous-face de la dalle , là où l'isolation ne plaque pas parfaitement du fait d'aspérités . Ceci n'aura aucun effet sur les performances de l'isolation . Pour qu'il y ait un effet il faudrait invoquer un effet de bord en périphérie (échange avec les murs du garage) , c'est à dire qu'il y ait un espace considérable entre l'isolation et le plafond , ce qui ne sera jamais le cas .
Conclusion il faut poser les panneaux bien jointifs , ne pas laisser d'espace en périphérie , (ce qui est de toutes façons recommandé pour éviter les ponts thermiques ) . Si il y a des aspérités ou des défauts qui empêchent localement les panneaux de plaquer parfaitement contre la sous face de la dalle , ce n'est pas grave tant que cela n'empêche pas de poser les panneaux bien jointifs .
Commenter la réponse de atlassaturn
Messages postés
29836
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Dernière intervention
10 décembre 2018
0
Merci
bonsoir

j'aurais bien pourtant aimé la réponse de marcisover sur le pistolet thermique
MarcIsover
Messages postés
153
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Intervenant certifié CCM
Dernière intervention
22 novembre 2018
-
Bonjour,
@xplom
Je croyais t'avoir répondu Vendredi mais il y a sans doute un bug ! (probablement de ma ma part ;-) )
Le thermomètre va donner une valeur. Une caméra thermique renseignerait sur les ponts thermiques. Nous ne réalisons pas d'études thermiques telles un bureau d'études peut le fait le faire avec les logiciels adaptés.
Le constat qu"on pourrait faire dans ton cas et que tu as fait est qu'il y a un soucis. Une différence de plus de 5°C entre la paroi et l'air ambiant procure une sensation d'inconfort que tu as ressentie, ton mur "froid" devant avoir une surface d'environ 4m². Une puissance de chauffe de 2000 W pour une volume réduit devrait suffire. Le diagnostic dans ton cas à notre niveau consisterait plutôt à chercher, après un état des lieux, comment l'isolation a été réalisée (matériau utilisé, résistance thermique, mise en oeuvre).
Commenter la réponse de xplom
Messages postés
29836
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Dernière intervention
10 décembre 2018
0
Merci
bonjour Marc, merci pour ta réponse , a bientôt
Commenter la réponse de xplom
Messages postés
2656
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Dernière intervention
17 juillet 2018
-1
Merci
Bonsoir
Je ne comprends pas bien le sens de la remarque concernant les aspérités de la dalle porteuse ;
Déjà si il y a des aspérités , comme sur toute dalle non lissée , il y a de fortes chances qu'elles s'impriment dans l'isolant . A ma connaissance , il n'est pas imposé de lisser une dalle , à l'hélicoptère ou tout autre dispositif , avant de mettre en place l'isolant supportant le plancher ou la dalle flottante .
En admettant que la dalle ait des irrégularités localement , qui ne soient pas absorbées par l'isolant , quelle serait la conséquence :
-Au pire si des mouvements de convection s'amorcent , ce qui est peu probable à moins d'avoir des espaces importants , la température de la face inférieure de l'isolant sera voisine de celle de la dalle , comme si il y avait contact , donc on est ramené à la situation normale.
-Au mieux cette couche d'air sera isolante et améliorera les choses .
Pour qu'il y ait un effet négatif sur l'isolation , il faudrait qu'il y ait un canal continu d'air d'un côté à l'autre de la dalle . Il faudrait que ce canal soit relié à l'extérieur aux deux extrémités pour qu'il y ait circulation d'air . En plus comme la couche d'air serait horizontale , il n'y aurait pas de tirage naturel .
Tout ça pour dire qu'il s'agit d'un faux problème et qu'il n'y a pas lieu d'inquiéter les gens à ce sujet .
Commenter la réponse de atlassaturn