Raccord entre conduit de cheminée et mur extérieur [Résolu/Fermé]

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 27 août 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
5 septembre 2011
-
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 27 août 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
5 septembre 2011
-
Bonjour à tous,
Comment éviter les ponts thermiques entre un conduit de cheminée utilisée (dont je voudrais profiter au maximum de la chaleur émise) et le mur extérieur, aux niveaux :
- du Rdc : c'est là que le conduit de cheminée en briques plâtré est utilisé, donc chaud et touche un mur extérieur plâtré de 60cm de large avant une sortie à l'extérieur et je voudrais perdre le moins de place possible ;
- du 1er étage (combles aménagés) : le même conduit de cheminée y est en briques brut tout comme le mur extérieur qui lui sera isolé avec du polystyrène extrudé + placo de 5cm au total. Je pourrais mettre contre ce conduit une hauteur de 25cm de béton cellulaire en 5cm d'épaisseur, pour être à la même épaisseur, mais l'isolation serait moindre. Pour le rockwool métalisé spécial cheminée, mettre sur 4 à 5cm le côté alu contre le conduit (tjs pour parvenir à une épaisseur de 5cm final) serait-ce un coupe-feu suffisant puisqu'il y aurait à nouveau l'extrudé contre ? Ou tout simplement du papier alu en plusieurs épaisseurs sur les 5 cm de large contre le conduit serait-ce suffisant ? Le conduit est quand même moins chaud qu'au Rdc, mais les normes ne sont certainement pas respectées...
Merci pour vos réponses

3 réponses

Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 112
Bonsoir

Si vous voulez respecter les règles (DTU 24.2) vous ne devez avoir aucun matériau combustible à moins de 15 cm du conduit . Comme le conduit est proche du mur , vous ne devez avoir ni plaques de plâtre du type BA13 (cartonnées) ni polystyrène sur le mur d'adossement , sur une largeur d'environ 15 cm minimum ,de part et d'autres du conduit .

Il existe des plaques de plâtre spéciales , non cartonnées ,ce qui serait le mieux pour faire un raccordement sur les plaques de plâtre normales . Par contre je ne sais pas si c'est facile de raccorder du béton cellulaire à des plaques dee plâtre sans avoir de fissures à terme à la jonction .

Vous vous polarisez sur la récupération au mieux des calories de la cheminée , c'est bien , mais ça me semble du deuxième ordre par rapport à l'isolation générale . Vous prévoyez un doublage de 5cm soit 4cm de polystyrène . ça parait un peu juste . La RT 2005 demande un coefficient de transmission maximal de 0,45 , soit pour du polystyrène extrudé , une épaisseur minimale de 8cm . La tendance sera toujours à augmenter l'isolation , et si vous faites des travaux ce n'est pas pour recommencer avant 10 ans . Je partirais sur une épaisseur minimale d'isolant de 10 cm .

Navré d'être aussi critique , mais refaire l'isolation est un gros travail , alors autant que ce soit définitif . Consultez la RT2005 , (tapez RT 2005 sur votre moteur de recherche) . C'est particulièrement fastidieux , mais on apprend des choses
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 27 août 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
5 septembre 2011

Merci, atlassaturn, pour votre réponse rapide et précise. En effet, les normes d'isolation seront de + en+ drastiques (et le coût des énergies de + en + élevé). J'espérais que mon fameux mur de 50cm d'épaisseur me permettrait de mettre une couche - épaisse d'isolant. Il existe en effet du plâtre (rose) qui est anti-feu : je voulais l'éviter à cause de sa largeur, uniquement en 120 au lieu de 60cm pr les autres types de plaques, donc transport difficile. Il faudra que je me débrouille pr le couper sur place. Mais quel isolant peut-on mettre derrière cette plaque anti-feu ?
Merci de votre réponse
Messages postés
2846
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 août 2020
1 112
Bonsoir

Je suis un peu gêné pour répondre , ceci pour deux raisons


La rénovation d'une maison ancienne et en particulier de l'isolation , dépend d'un certain nombre de facteurs :
-état initial (configuration des murs , plans de la maison etc ..)
-environnement (le problème n'est pas le même en Provence ou en montagne)
-choix au niveau du chauffage et de la ventilation
-budget disponible et objectifs
-mode d'habitat (habitat permanent ou résidence secondaire , locaux utilisés exceptionnellement etc...)
-possibilité d'évolution ultérieure
On peut encore en ajouter .
Sans avoir tous ces éléments en main , on peut donner de mauvais conseils (en toute bonne foi ) sur des choix d'orientation générale . C'est pourquoi le seul conseil valable c'est de bâtir un projet cohérent ,en prenant en compte l'ensemble des paramètres et en rassemblant le maximum d'éléments , pas seulement dans ce genre de forum , mais dans les grandes surface de bricolage , les grossistes en matériaux ouverts au public . Par ailleurs il faut exploiter au mieux les recommandation ou les réglementations , en particulier la RT 2005 .

Le deuxième point concerne les aspects sécurité , il faudrait disposer des DTU 24.1 ET 24.2.2 pour les conduits de fumée et les cheminées équipées d'un foyer fermé . Malheureusement elles ne sont pas consultables sur le net . Il faudrait pouvoir se les procurer . On trouve un peu partout des extraits ou quelques règles particulières , mais quand on parle de sécurité on ne peut pas se contenter d'approximation . Par exemple j'ai cité de mémoire une distance minimale de 15cm par rapport au conduit pour tout matériau combustible . En cherchant un peu dans les doc de poêle , j'ai trouvé une valeur de 16cm par rapport à la paroi intérieure du conduit , ce qui est différend , mais je ne peux pas dire si c'est applicable aux conduits maçonnés .

Après ce long préambule , votre question : que mettre entre le conduit et le mur , les panneaux Firerock ferait l'affaire mais c'est relativement cher , les panneaux en laine de roche rockfeu , rocksol sont classés incombustibles (euroclasse A1) comme le firerock et devraient donc convenir . Ceci étant pourquoi mettre une plaque de plâtre à ce niveau et ne pas faire le raccordement contre le conduit avec un rail .

En ce qui concerne l'efficacité d'un mur épais comme isolant , les matériaux utilisés dans les murs (béton , brique pleine , pierre) ont une conductivité thermique de l'ordre de 0,8 à 1,2 (sauf le granit qui conduit beaucoup plus) , soit une moyenne d'environ 1 w/m.K . Comparé aux isolants classiques (0,035 à 0,040) un mur est 25 à 30 fois moins efficace qu'un isolant , ou 50cm de mur sont équivalents à moins de 2cm d'isolant .

bonne chance dans vos travaux
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 27 août 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
5 septembre 2011

Merci atlassaturn pour v/réponse claire que je viens seulement de lire parce que je viens de rentrer de la maison aux mille et un travaux qui est à ~ 60km de mon domicile, à 550m d'altitudelimite Vosgeset Alsace, et sera certainement plutôt une maison secondaire, mais sait-on jamais ce qui peut se passer, c'est pour ça que je veux être au mieux avec toutes les normes !
Félicitations car vous répondez comme un vrai pro ! Ds les magasins de bricolage, au début les vendeurs continuaient à marcher (si ce n'est courir) en me répondant succintement ; maintenant, je me fais accompagner de mon mari : je pose les questions et c'est à lui qu'ils répondent !
Merci pr vos encouragements, ns en avons grand besoin !
Anny