Isolation de combles habitables.

Fermé
Paul2311 Messages postés 7 Date d'inscription dimanche 11 mars 2012 Statut Membre Dernière intervention 18 mars 2012 - Modifié par Emilie-Linternaute le 26/01/2017 à 10:11
emmb93 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 24 mai 2012 Statut Membre Dernière intervention 24 mai 2012 - 24 mai 2012 à 10:18
Bonjour,
Je projette d'effectuer une isolation de combles habitables.
A ce jour, la toiture se présente sous la forme suivante,
Ardoises posée sur liteaux cloués sur volige de 15mm protégée par un film sous toiture.
la volige est clouée sur des solives de 240mm par 40mm d'épaisseur.
Je voudrai isoler par dessous avec de la laine de verre de 240MM.
On préconise un film d'air de 2cm entre le pare pluie et la laine de verre, puis je compter sur un éventuel tassement de la LdV pour obtenir ce film sachant par ailleurs que la volige n'est pas jointive et que par conséquence l'air arrive quand même à circuler .
je compte parfaire l'esthetique et l'isolation par un lambris en 15mm d'epaisseur, ce qui pose la Seconde question: le pare vapeur collé à la LdV suffit il, ou serait il bien de poser un film sous la LdV avant de clouer le lambris?
Si la réponse est oui, ce film doit il être microporeux, ou étanche, afin de tenir compte de l'éventuelle condensation qui pourrait à la longue endommager le lambris.
Merci pour vos réponses que j'espère nombreuses qui m'aideront à résoudre le problème auquel je suis confronté.

7 réponses

Daniel LOISON Messages postés 1694 Date d'inscription dimanche 4 avril 2010 Statut Membre Dernière intervention 1 mai 2013 1 126
11 mars 2012 à 16:11
Bonjour, non pas de film entre le pare vapeur de ldv et le lambri. Il serait souhaitable de mettre entre les solives de la laine de 200mm nue,vide d'air sous la sous toiture + important et une couche transversale dessous de 40 ou de 60mm avec pare vapeur. Deux couches croisées sont + intéressante qu'une seule, pour limiter un max les ponts thermiques
1
atlassaturn Messages postés 3141 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 24 août 2022 1 832
11 mars 2012 à 21:14
Bonjour
Si votre écran est posé sur des voliges , ce n'est pas un écran HPV donc il faut laisser un canal de ventilation entre le dessus de l'isolation et la sous toiture . Cette lame d'air doit être ouverte en bas (en général c'est réalisé au niveau des passées de toit) et en haut . Donc il faut mettre au maximum 220mm d'isolant .

La recommandation pour une maison BBC est un coefficient de transmission maxi Up de 0,17w/m3.k .Avec 220 mm d'isolation isoconfort 35 , vous auriez 0,16 . Avec de la laine de verre ordinaire (conductibilité 0,039) vous auriez un peu plus de 0,177 .
A noter toutefois qu'il faut une laine de verre ayant une certaine tenue non seulement pour éviter le tassement , mais pour garder un contact entre les solives et la laine et éviter tout jeu , pouvant créer des ponts thermiques .
A ma connaissance les RT ne font pas de différences entre l'isolation des plafonds rampants et l'isolation des combles perdus . En théorie les coefficients d'échange sur une surface horizontale sont plus élevés que pour une surface verticale ou inclinée , donc les exigences pourraient être moins sévères pour un plafond rampant que pour une isolation sur plancher (combles perdus) .
Inversement au niveau des solives vous aurez une isolation moindre , la conductivité thermique du bois est de 0,14 w/m2.k donc localement vous aurez un Up de 0,58 . Si vous voulez limiter ce problême , et si vous avez la place , une deuxième couche croisée permettrait d'être conforme globalement aux recommandations .

En ce qui concerne le pare-vapeur , bien sur , si vous mettez deux couches , il ne faut pas mettre de pare-vapeur entre les deux couches ! Ceci étant le CSTB recommande de mettre une' étanchéité à l'air continue , si le parement n'est pas étanche à l'air c'est à dire si il s'agit de lambris et non de plaques placoplâtre jointoyées en continu . C'est ce que recommande la DTU 31.2 pour les maisons à ossature bois . Le cas d'un toit est similaire . La RT 2012 imposera une étanchéité de'0,6 m3/h par m2 sous une dépression de 4 Pa , ce que ne permet pas de faire du lambris ou de la laine de verre coincée entre les solives , même avec un pare-vapeur . Donc si vous voulez être conforme aux exigences BBC , il faut mettre une étanchéité continue à l'air pour garantir les performances thermiques optimales et un bon fonctionnement de la vmc .
1
atlassaturn Messages postés 3141 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 24 août 2022 1 832
12 mars 2012 à 08:17
Bonjour
J'ajouterais qu'il est essentiel , du point de vue sanitaire , d'assurer une parfaite étanchéité entre la zone habitable et la laine de verre , si on veut éviter de faire pénétrer des poussières de laine de verre et de les respirer . Pour l'instant la laine de verre ne fait pas l'objet de restrictions d'utilisation , ce n'est pas de l'amiante , mais il est certain que des limitations seront mises en place à brève échéance , comme c'est le cas dans certains pays .
0
Paul2311 Messages postés 7 Date d'inscription dimanche 11 mars 2012 Statut Membre Dernière intervention 18 mars 2012 7
12 mars 2012 à 14:49
Merci à vous deux pour vos réponses.Vu la conformation du plafond de mes combles,je ne peux pas disposer deux couches de LdV croisées, cela m'obligerait à clouer à nouveau des chevrons, ce qui majorerait le budget de ce poste d'une manière trop importante financièrement et en temps de réalisation.
Pour ce qui est de l'étanchéité entre l'isolant et la zone habitée,que pensez vous d'un film style géotextile ou dans le genre qui serait cloué aux solives sous la LdV avant de clouer mon lambris.
Je pense géotextile, car respirant ou microporeux, mais peut-être existe t il un produit mieux adapté ?
Pour ce qui est de la LdV il semblerait qu'il existe plusieurs qualités, comment faire mon choix au vu des offres existantes, promotionnelles et autres ? Car les seules indications sont en terme de dimensions et de R .
1
Paul2311 Messages postés 7 Date d'inscription dimanche 11 mars 2012 Statut Membre Dernière intervention 18 mars 2012 7
12 mars 2012 à 15:02
Quel est votre avis sur le choix entre LdV et Ld Roche ?
0
Daniel LOISON Messages postés 1694 Date d'inscription dimanche 4 avril 2010 Statut Membre Dernière intervention 1 mai 2013 1 126
Modifié par Daniel LOISON le 12/03/2012 à 18:29
Bonsoir ne pas vouloir clouer des chevrons, majoration de votre budget et temps de réalisation, excusez moi cela ne tiens pas, cette économie va largement et vite être avalée par le surcoût de votre chauffage. Le géotextile se pose en terre dans une fouille et est recouvert pour protéger un drain par exemple. Ne mettez rien sous les solives, risque de condense, et le pare vapeur de la laine suffit. La LDR est un peu plus rigide et plus cher
0
atlassaturn Messages postés 3141 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 24 août 2022 1 832
12 mars 2012 à 22:00
A Daniel Loison
A densité égale la laine de verre est plus rigide que la laine de roche , La laine de verre est plus fibreuse (fibres plus longues et plus raides) .
Le risque de condensation avec un gradient de 1 °C est totalement négligeable , par contre le CPT applicable ,mise à jour de 2009 , impose la mise en place d'une membrane d'étanchéité à l'air indépendante (du kraft éventuel) , entre l'isolant et le parement (si le parement n'est pas lui-même étanche à l'air ).
0
Daniel LOISON Messages postés 1694 Date d'inscription dimanche 4 avril 2010 Statut Membre Dernière intervention 1 mai 2013 1 126
Modifié par Daniel LOISON le 13/03/2012 à 06:34
Bonjour, nous sommes d'accord à 95% nous voulons dire la même chose, moi je l'ai en 2 x5 lignes et vous 84 lignes chacun sont style
0
atlassaturn Messages postés 3141 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 24 août 2022 1 832
18 mars 2012 à 14:06
bonjour
le principal c'est d'être d'accord sur l'essentiel , c'est à dire sur la nécessité absolue d'avoir une étanchéité à l'air , parfaite , entre la laine de verre et la zone habitable , ce qui n'a rien à voir avec la fonction pare-vapeur . Un parement en plaques de plâtre assurera l'étancheité à l'air , mais ne constituera pas un frein vapeur suffisant . Un kraft goudronné , vaguement coincé entre les solives , fera un frein vapeur , mais n'assurera pas une étanchéité à l'air (et aux poussières de laine de verre) suffisante si associé à un lambris . D'où la nécessité de rajouter un film étanche continu , qui ne présente aucun risque de condensation , compte tenu du gradient thermique de part et d'autre du lambris.
0
Paul2311 Messages postés 7 Date d'inscription dimanche 11 mars 2012 Statut Membre Dernière intervention 18 mars 2012 7
13 mars 2012 à 22:20
Bonsoir,vous semblez penser que ma toiture est en chevrons ou en fermettes, ce n'est pas le cas, la structure est en planches de 240 mm de large par 40mm d'épaisseur, ces planches sont posées sur chant réalisant ainsi, entre la faîtière et la sablière des caissons de 240mm de haut par 560mm de large.
c'est dans ces caissons que je veux insérer mon isolation, et je pensais qu'en tablant sur le tassement probable j'aurais pu le faire avec de la LdV de 240mm.
Pour ce qui est du film, puisqu'il existe un film étanche conçu à cet effet, je placerai un film étanche. Mon soucis était le risque de détérioration dû à une éventuelle condensation. Je connais l'usage du géotextile, et je pensais qu'il existait un produit similaire (dans la mesure ou je voulais me protéger des fibres de LdV et de la condensation).
Merci pour votre aide.
Cordialement.
1

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bonjour,

Je pense que dans un premier temps, il faut certes protéger l'isolant de l'humidité en mettant un pare-vapeur. Une laine de verre qui se tasse, isole moins bien...

Mais il ne faut pas oublier par la suite de penser à un système de ventilation pour votre pièce. Surtout si vous comptez y mettre une pièce d'eau... Parce que l'isolation va rendre vos combles hermétiques. La ventilation se pense en même temps que l'isolation, sinon vous pourriez être bloqué par la suite.

Voici un site qui parle de l'isolation des combles :
http://www.voseconomiesdenergie.fr/isolation/isolation-toiture/70/p
1
emmb93 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 24 mai 2012 Statut Membre Dernière intervention 24 mai 2012 1
24 mai 2012 à 10:18
Bonjour,

Après avoir effectué quelques recherches sur le net, et pour apporter des précisions aux commentaires, la laine de verre ne tombent pas en poussière, ne se tassent pas et ne perdent pas leur efficacité car est certifiée par l'ACERMI (logo sur emballage) donc a passé les tests adéquats...
De plus, la laine de verre est exonérée de tout classement cancérogène d'après la note Q du règlement CE 1272/2008 et donc n'est interdit dans aucun pays, au contraire !
1
atlassaturn Messages postés 3141 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 24 août 2022 1 832
Modifié par atlassaturn le 12/03/2012 à 20:54
Bonsoir
I/ Mettre deux couches croisées : il ne s'agit pas de refaire un solivage , mais de mettre des tasseaux de 4cm de haut cloués , ce qui doit aller vite et ne pas coûter très cher (150€ + la laine de verre) . Le vrai problème c'est que les lambris sont fixés perpendiculairement , donc pour les mettre horizontalement , ce qui est le plus courant , il faudrait faire un deuxième litelage dans le sens de la pente !
A vous de voir , sachant que si vous ne mettez pas de deuxième couche croisée il faudra être d'autant plus rigoureux pour la pose de la laine de verre (pas d'espace entre laine de verre et chevrons) . Par ailleurs vous perdrez un peu au niveau des chevrons (Up de 0,58 au niveau du bois au lieu de 0,17 ):vous allez perdre sur les performances de l'isolation : vous aurez un Up moyen de 0,2 au lieu de 0,165 avec une deuxième couche croisée de 4 cm ) .

Un calcul rapide donnerait pour une surface de toit de 200m2 et un chauffage électrique une consommation annuelle de 300 kwh par an en plus , c'est à dire un peu plus de 30€ , à comparer à un surcoût de l'ordre de 500€ + le travail , à vous de voir .

II/choix de la laine : effectivement on peut tout trouver on peut largement avoir un facteur trois sur les prix entre 3€ et 10€ par m2 en 100mm . Je pense qu'il faut partir de votre méthode de pose , qui va dépendre de l'espacement des chevrons ou solives (il doit s'agir de fermette) . L'entraxe doit être de 60 cm , donc que vous preniez des plaques de 60X135 ou des rouleaux en 120 de large ça revient au même . Je prendrais du rouleau , parce qu'en plaques on ne trouve pas plus de 10 cm d'épais , par ailleurs ça évitera les jonctions en bout de panneau . Il faut une laine ayant une certaine tenue pour éviter le tassement et assurer un bon contact entre la laine et les solives . On tombe très rapidement sur les rouleaux isoconfort 35 , qui bien sur sont les plus chers . Les panneaux semi-rigides GR 32 ou monospace 36 sont dans la même gamme de prix . Vous trouverez moins cher , mais avec des performances moindres (conductivité 10 à 20% plus élevée) , tenue moins bonne , donc difficulté pour mettre en place et risque de tassement .

Nota si effectivement l'entraxe des solives est de 60 cm , ça correspond à un espace de 56 cm . Il est recommandé un serrage de 1cm pour la laine isoconfort , vous aurez donc un peu de chute .

Laine de verre ou laine de roche : la laine de roche est réputée moins irritante , meilleure pour l'insonorisation , mais toutes choses égales par ailleurs plus chère .
Mais pour le même niveau de qualité , les prix sont comparables . L'avantage de la laine de verre c'est peut-être une plus grande rigidité (encore une fois à qualité égale) .

III/ Pose d'un film continu . Pourquoi diable voulez vous à tout prix mettre un film respirant ou poreux , alors que tous les organismes recommandent de mettre un film parfaitement étanche à l'air (cahier des prescriptions techniques du CSTB CPT3560 , DTU 31.2 , RT 2012) , pour contrôler la circulation de l'air et assurer le fonctionnement correct d'une VMC bien conçue . A ceci s'ajoute l'aspect sanitaire : éviter toute poussière de laine minérale dans la zone habitable . Un géotextile ne servirait à rien !
0
atlassaturn Messages postés 3141 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 24 août 2022 1 832
12 mars 2012 à 21:13
J'ai relu votre question : vous craignez des condensations entre le lambris et un film étanche , c'est totalement improbable , même avec des températures extérieures négatives , la température sous le film ne serait que d'un degré plus basse que sous le lambris , même avec une atmosphère à 80% d'humidité ce qui est beaucoup , il n'y a aucun risque d'atteindre le point de rosée sur le film .
0
Paul2311 Messages postés 7 Date d'inscription dimanche 11 mars 2012 Statut Membre Dernière intervention 18 mars 2012 7
18 mars 2012 à 19:21
que pensez vous d'une association de la laine de verre avec un isolant multicouches en guise de film etanche à l'air ?
0
bonsoir
Un isolant multicouche bien jointoyé avec un film autocollant alu est parfaitement étanche . C'est un bon complément d'isolation , toutefois pour bénéficier totalement de ses capacités d'isolation cela implique une technique de pose rigoureuse : il ne faut pas que les surfaces réfléchissantes touchent l'isolant au-dessus ou le parement au dessous . Il faut donc que le muticouche soit posé tendu , avec une lame d'air dessus et dessous , donc un double litelage . Si le muticouche n'est pas posé de cette façon et si il touche le parement ou l'isolation au-dessus , ce ne sera pas mieux qu'une couche d'isolant conventionnel de même épaisseur , ce qui ne justifierait pas le surcoût du multicouche
0