Déphasage thermique laine minérale

Signaler
-
Messages postés
1353
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 octobre 2020
-
Bonjour,

J'ai pour projet de faire isolé mes combles perdus. J'ai vu 3 sociétés pour avoir une idée des prix et produits utilisés. Sur les 3 j'ai eu, ouate de cellulose, laine de coton et laine minérale. Néanmoins je cherche le déphasage de la Laine minérale naturelle à souffler Isover Isolene 4 en R8, on m'annonce du 10h mais j'y crois pas . Je table plus sur du 4h. Qui dit vrai? :-)

Merci de vos retours

9 réponses

Messages postés
68067
Date d'inscription
mercredi 14 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 octobre 2020
14 094
Bonjour

Désolé , si le concepteur du produit "Isover"donne des renseignements ils sont pertinents si ce n'était pas le cas il risquerait des poursuites pour fausses informations.
https://www.isover.fr/sites/isover.fr/files/assets/documents/AT-20-10-195-Comblissimo-Isolene4.pdf
Vous annoncez 4h sur quel critère vous vous vous basez???
Cordialement.
Bonjour

c'est repartit sur le déphasage , regarder sur les différents forums
des centaines de posts sur le sujet, des études : EMPA,
CSTC Belge, ...
et vous aurez peut être un meilleur éclairage sur le sujet

Cdt
Messages postés
230
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2020
59
Bonjour,

Le déphasage de l’isolant n’entre que pour une part mineure (1°C maximum) dans ce qu’on appelle le confort d’été.

Voilà le lien vers les deux études scientifiques évoquées :
- EMPA https://www.toutsurlisolation.com/Newsroom/Actualites/Inertie-du-batiment
- CSTC http://www.cstc.be/homepage/index.cfm?cat=publications&sub=bbri-contact&pag=Contact27&art=415

En résumé, pour avoir une maison confortable en été et retarder la pénétration de la chaleur :
- Avoir une forte résistance thermique de l’isolant (R=8 est un bon objectif) pour freiner (je dis bien freiner) et ralentir la pénétration de la chaleur
- Avoir des volets extérieurs sur les fenêtres exposées au soleil et les fermer pendant les périodes ensoleillées. Autres types de mesures voisines : brise soleil orientable, haies végétalisées avec des arbres et plantes à feuilles caduques pour laisser passer les rayons du soleil rasant en hiver
- Créer une sur ventilation nocturne en période chaude pour refroidir les murs. La masse de ceux-ci comparée à celle de l’isolant explique la part toute relative du déphasage de ce dernier

D’autres paramètres peuvent être importants et déterminants dans le choix : rapport prix/performance, poids rapporté, classement au feu, etc…

N’hésitez pas si vous avez des questions.

Très cordialement

Salut,

Je fais actuellement construire ma maison dans le Gard et je me suis également posé la question du déphasage thermique lié à l'isolant. Je suis tombé sur un outil d'un bureau d'ingénierie qui m'a beaucoup aidé à choisir la bonne isolation, je pense que ca devrait répondre à ta question !
https://my-happyhome.fr/applications-myhappyhome/dephasage/

Bonne chance pour ton projet :)
Vincent
Messages postés
131
Date d'inscription
lundi 12 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2020
10
Bonjour,

On y croit trop ! ça sent bon la pub déguisée...

Surtout pour répondre à une question vieille de plus d'un an...

Allez donc voir les recommandations de l'Ademe plutôt ou prendre connaissance des études connues réalisées (CSTC, EMPA, FILMM).

Cordialement
Messages postés
1353
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 octobre 2020
286
Je suis toujours étonné du faible nombre d'études réalisées ou du moins disponibles sur le sujet.
Bonjour

<Je suis toujours étonné du faible nombre d'études réalisées ou du moins disponibles sur le sujet. >

j'avais déja posé cette question .
En particulier pourquoi les fabricants de laine de bois , ouate et autres, qui font du déphasage leur principal
cheval de bataille n'ont jamais (du moins à ma connaissance) lancés d'études (ou communiqués) sur des cas réels
(c'est à dire par exemple isolation des combles dans une maison individuelle, couverture en tuiles, avec
des hypothèses de canicule, ......).
Seule réponse que j'ai pu obtenir : parce que c'est cher ...
A mon avis argument un peu léger des sociétés qui vendent des milliers de m2 par an

Je suis bien sur toujours preneur, si quelqu'un qui passe par là, à connaissance d'études sur des cas concrets
(autre que ceux fait avec des laines minérales: EMPA, ....)

Cdt
Messages postés
230
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2020
59
Bonjour,

Il y en a déjà au moins trois qui vont dans le même sens !

Pas très étonnant que l'on n'en trouve pas de contradictoire non plus....

J'ai aussi connaissance d'une étude thermique commandée par un particulier à un bureau d'étude thermique spécialisé et qui arrive aux mêmes conclusions.

Cordialement
Messages postés
1353
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 octobre 2020
286
Le problème c'est que sur les 3, une date de plus de 10 ans et les 2 autres sont mis en avant par des sites qui sont financés par des industriels de la filière minérales ...

Je pense également que les filières biosourcées ont moins de moyens financiers. Cela explique peut-être pourquoi ils ne financent pas d'études.

Après même si les différences ne sont pas significatives, c'est à chacun de faire le bilan vers quelle solution il souhaite s'orienter.

Personnellement j'ai fait un choix, pour plusieurs raisons, et je suis satisfait du résultat. Bien sûr je ne vais pas recommencer avec une autre solution pour voir si il y a des différences ;-)
Messages postés
131
Date d'inscription
lundi 12 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2020
10
Bonjour,

Il serait intéressant, pour faire avancer le débat, de savoir quel choix vous avez fait et pourquoi.

@ vous lire.
Messages postés
1353
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 octobre 2020
286 >
Messages postés
131
Date d'inscription
lundi 12 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2020

Bonjour,

Je me suis posé la question lorsque j'ai du isoler mon extension de maison. Je remplaçais une véranda en alu vieille de plus de 20 ans par une extension en dur, avec charpente bois et toiture en tuile. Les contraintes techniques (hauteur maximum liée à la présence d'une fenêtre au dessus, largeur de pièce et pente mini de toit) m'ont imposées une épaisseur d'isolant de 18 cm.
Je me suis orienté vers de la laine de bois pour plusieurs raisons :
- matériau plus naturel
- le déphasage thermique avancé (sujet à discussion)
- les commentaires que j'avais lu sur la mise en place des produits
- un surcoût raisonnable (en %) en regard des autres critères

Je n'ai pas eu de déception suite à ce choix. Une pose à la fois complexe et simple : la découpe des morceaux est assez compliquée car la matière est dense et fibreuse, mais la densité devient un atout quand il s'agit de faire tenir en place les blocs qui tiennent en place par effet ressort.
L'odeur est très agréable et à part quelques éternuements la pose est un vrai plaisir (nul besoin de gants).
Côté résultat isolation, je suis satisfait du résultat, la pièce résiste plutôt bien aux phases de chaleur malgré qu'elle soit orientée sud-ouest et elle est agréable l'hiver sans avoir un chauffage qui tourne 24/24.
Maintenant je ne peux pas dire si le résultat aurait été similaire avec un autre isolant, je ne vais pas tout recommencer pour essayer. ;-)
J'ai en tout cas été convaincu pour ma part, et je vais remplacer mon isolation de combles fin des années 80 en laine de verre par de la laine de bois.

Pour ceux que cela intéresse j'ai trouvé ce site de calcul d'isolation :
https://www.ubakus.de/u-wert-rechner/

Pour un non professionnel comme moi, cela permet de vérifier ce que l'on prévoit de faire et de ne pas faire d'erreurs grossières style pare-vapeur mal positionné. Ceux que cela intéresse peuvent faire un comparatif entre différentes solutions d'isolant y compris en confort thermique et déphasage.

Voilà mon retour d'expérience.
Messages postés
131
Date d'inscription
lundi 12 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2020
10 >
Messages postés
1353
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 octobre 2020

Bonjour,

Merci pour ce retour d’expérience, c’est toujours intéressant.

- Matériau bio sourcé, oui, plus naturel que quoi ? Vous pensez qu’il n’y a pas de liant pour faire tenir le matelas de fibres ?
- Déphasage : influence mineure (1.5°C maxi)
- La pose : couper de la laine de bois n’est pas aisé comme vous avez pu le constater. Respirer des poussières à haute dose pas recommandé non plus (je ne parle pas à l’échelle d’un chantier).
- Surcoût : combien ?

J’ajouterai qu’à épaisseur équivalente, le R qui est au mieux de 5 en 180 mm (avec un lambda 36 ce qui se fait de mieux avec la laine de bois) aurait pu être de 5.60 avec un autre isolant en lambda 32.

De plus, avez-vous essayé de promener la flamme d’un briquet sur une chute de coupe ? … Il faut le savoir et prendre ce paramètre en compte (très important pour moi) et faire son choix en toute connaissance de cause.

Extrait de ubakus sur le confort d’été : "La protection thermique d'une pièce est influencée par plusieurs facteurs, mais essentiellement par le rayonnement solaire direct par les fenêtres et par la quantité totale de la capacité de stockage de chaleur (y compris le sol, les murs intérieurs et les accessoires / meubles). Un seul composant n'a généralement qu'une très faible influence sur la protection thermique de la pièce."

Avec un bâti traditionnel (lourd), la masse de l’isolant influe très peu.

Effectivement, il faudrait pouvoir tout démonter et refaire avec un autre isolant pour comparer mais bien sûr ce n’est guère envisageable et les études thermiques des bureaux spécialisés sont là pour ça.

Merci pour cet échange.

Bonne soirée

P.S. : En attendant, Peyot qui a posé la question initiale n’est jamais revenu ;)
Messages postés
1353
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 octobre 2020
286 >
Messages postés
131
Date d'inscription
lundi 12 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2020

Bonsoir,

Effectivement je sais bien qu'il y a des additifs qui ne sont moins écologiques dans le système. Après il faudrait raisonner au global cycle de vie complet.

En ce qui concerne la tenue au feu c'est sans aucun doute moins bon que la laine de verre. Je viens de faire un essai justement avec un briquet sur une chute. Tant que je maintiens le briquet en contact la flamme reste dans l'isolant. La flamme s'éteint si je retire le briquet.

J'étais parfaitement conscient de cet état de fait. La question est donc effectivement de faire en sorte que le feu ne prenne pas dans l'isolant. Si le feu vient d'ailleurs, je ne vois pas en quoi l'isolant empêcherait une charpente en bois de bruler ...

Dernière question ouverte, on parle toujours de l'effet prépondérant du rayonnement du soleil sur les vitrages sur la montée en chaleur. Je veux bien le croire pour l'avoir constaté comme tout le monde, mais comment est-ce pris en compte dans les études et essais, sachant qu'il est très rare d'avoir une pièce qui est soumis à l'action du soleil sur son vitrage pendant toute la durée du déphasage ?

Si quelqu'un a la réponse je suis preneur.
Bonjour

<Je pense également que les filières biosourcées ont moins de moyens financiers. Cela explique peut-être pourquoi ils ne financent pas d'études. >

A mon avis (comme déjà évoqué dans une précédente réponse) en se regroupant pour
faire faire des études cet argument 'ne tien pas la route' à mes yeux.

<Le problème c'est que sur les 3, une date de plus de 10 ans et les 2 autres sont mis en avant par des sites qui sont financés par des industriels de la filière minérales ... >

Les lois physiques et les produits n'ont pas véritablement évolués dans ce domaine
durant les 10 dernières années .

Critiquer les études faites c'est sain et peut être dans certain cas constructif;
avancer des arguments sans études ou mesures dans des cas concrets me
semble plus que discutable.

Cdt
Messages postés
1353
Date d'inscription
mardi 20 décembre 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 octobre 2020
286
Bonjour,

Personnellement je n'avance pas d'arguments sans études ou mesures. Je mets juste l'accent sur les sources des études proposées, je donne mon retour sur une expérience vécue et je donne un lien vers un logiciel de calcul d'isolation qui n'est pas rattaché à un marque quelconque et où chacun peut rentrer ses informations en termes de caractéristiques de matériaux.

Chacun fait ensuite ce qu'il veut de ces informations et se fait sa propre idée.