Isolation et parement brique rouge autour d'un boisseau

Résolu
Flo_00 - 24 janv. 2022 à 11:10
 lucienpel - 26 janv. 2022 à 18:30
Bonjour,

J'aménage actuellement mon grenier et je me retrouve face a un dilemme technique concernant un boisseau de cheminée qui a été "coffré" dans une cloison en brique rouge (brique plâtrière je pense). Cette cloison est sous rampant et j'ai deja posé l'isolant (isolant biosourcé) et les fourrures des rampants

Lorsque j'allume un feu dans la cheminée (a l'étage en dessous), cette cloison reste froide, aucun point chaud !
Je souhaite donc réaliser le placage en BA13 de cette cloison.

Mes interrogations sont:
- dois-je isoler cette cloison ? Si oui, avec quel type d'isolant ?
- Puis-je percer cette cloison pour y fixer des chevilles par exemple ?
- dois-je utiliser forcement du placofeu (rouge) ?

Merci d'avance pour votre aide !

9 réponses

Bonjour

à mon avis il faudrait connaitre la température max qu'il peut régner
dans ce boisseau

Pour l'isolation je m'orienterai vers une laine de roche pour être plus sur .
Si la paroi reste toujours froide un collage au MAP peut convenir
un produit genre Labelrock devrait 'faire l'affaire' ;

Cdt
1
Merci pour votre réponse.

En effet c'est une solution que j'ai envisagé, mais je me pose la question quand a la pertinence de mettre ce produit étant donné qu'il est destiné a être posé directement sur le boisseau si l'on suit les directives DTU. Dans mon cas, il y'a bien une cloison en brique plâtrière entre ma pièce et le boisseau
0
atlassaturn
Messages postés
3131
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 avril 2022
1 810
25 janv. 2022 à 11:49
Bonjour
La température maximale de la surface externe d'un conduit de cheminée est de 50 °C en zone habitée et de 80 °C en zone non habitée (ceci s'applique aux boisseaux non aux tuyau de raccordement ) .
Dans la mesure où vos combles deviennent habitables il est logique de vous poser la question , toutefois ça m'étonnerait que la température du doublage brique plâtrières atteigne 50 °C . Si votre conduit est gainé (tubage inox à l'intérieur des boisseaux) , ce qui est certainement plus important du point de vue sécurité , le risque d'atteindre la température limite acceptable est encore plus réduit : je n'ai jamais atteint 50 °C en surface externe de boisseau avec une cheminée gainée mais sans doublage briques platrières
1
atlassaturn
Messages postés
3131
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 avril 2022
1 810
25 janv. 2022 à 22:02
Je n'avais pas compris : l'isolation n'est pas pour isoler de la chaleur , mais pour isoler du froid .
S cette cheminée est utilisée comme moyen de chauffage et fonctionne tous les jours , ça n'a pas de sens de l'isoler : il suffit de faire un enduit de plâtre pour la finition .
Si par contre elle est utilisée très exceptionnellement , et si elle est adossée à un mur extérieur , c'est une source de froid qu'il peut être utile d'isoler . Effectivement il faut proscrire les isolants combustibles , ne serait ce que pour être sur d'être conforme à la réglementation (distance au feu) . Vu la surface à isoler , vous pouvez mettre un isolant pus cher , mais résistant au feu
1
Bonjour

10 + 60 : R =1,75
10 + 80 : R = 2,40

si vous n'avez pas de problème de place perso je prendrai du 10+80
(le travail est le même)

Cdt
1
Ok merci pour ces précisions, je vais me tourner vers du 10+80 !

Je clos le sujet et un grand merci a @lucienpel et @altassaturn pour votre aide et vos avis sur mon questionnement !
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bonjour

<mais je me pose la question quand a la pertinence de mettre ce produit étant donné qu'il est destiné a être posé directement sur ..... >

Lorsque vous parlez de pertinence c'est dans le sens utilité de faire un doublage ?

Cdt
0
Bonjour lucienpel,

En fait je me demande si je dois absolument mettre un produit type LabelRock (isolant laine de roche + placo collé) qui est destiné a isoler un boisseau a la base....ou si dans mon cas n'importe quelle autre solution d'isolation (biosourcé, minérale ou poystirene) convidendrait !
0
Bonjour atlassaturn et merci pour votre réponse !

Merci pour toutes ces précisions. Dans mon cas la cheminée datte de 1969 et n'est pas tubée. Et je vous confirme que la surface de mes briques platrières n'atteint pas 50° lorsque la cheminée fonctionne! Je ne détecte même pas du tout de point chaud sur toute la surface des briques.

Dans mon cas, quels seraient la solution la plus simple / économique ?

Merci d'avance
0
Bonjour

et si feu de cheminée ? perso par exemple j'oublierai des produits genre
polystyrène, polyuréthane,...

<quels seraient la solution la plus simple / économique ? >
la surface à isoler ne doit pas être bien importante.

Cdt
0
Oui en effet c'est plutôt pour isoler du froid, même si la cheminée est adossé au même conduit de cheminée chez le voisin (mitoyen et même maison, même année de construction).

La cheminée est peu utilisée, peut-être 5 ou 6 feux max dans l'année. Petite précision, je me rend compte que le/les artisans qui ont posés cette cheminée ont fait super bien leur taf. Il y'a une trape pour fermer la cheminée qui fait super bien son job, elle isole très bien de l'air la pièce ou il y'a la cheminée! Tout ça pour dire qu'une fois cette trappe fermé, aucune circulation d'air dans le conduit !

Je vais donc me tourner vers le LabelRock pour me faciliter la tâche ! Pensez-vous qu'une épaisseur de 60mm laine de roche + 10 de placo suffirait ?

Encore merci pour vos réponses et le temps que vous y consacrez !
0
Bonjour

merci et bon courage pour la suite

Cdt
0