Signaler

Airless et peinture veloutée

Posez votre question B.mounji 4Messages postés dimanche 29 septembre 2013Date d'inscription 30 septembre 2013 Dernière intervention - Dernière réponse le 6 juin 2017 à 21:18 par Walter
Airless et peinture veloutée?
Y a t'il un professionnel de l'Airless?
Bonjour,
Je viens vous demander si vous pouvez m'aider.
Je suis peintre en bâtiment, je me sers souvent de l'airless pour peindre murs et plafonds, portes et cadres. Jusque là je n'ai pas eu de problèmes.
Je sais quelle buse utiliser pour un travail donné, je respecte la distance du support (30 à 40 cm), la vitesse et la régularité du déplacement de la lance, rester le plus possible, perpendiculaire au support, je sais la différence des filtres à utiliser pour la glycéro, l'acrylique, la lasure ou autre produit.
Il y a des années que je me sers de l'Airless, comme salarié dans des entreprises qui font du neuf (projection de peinture acrylique mate sur murs et plafonds, peinture glycéro satinée sur portes et cadres.
Là, je viens de perdre mon emploi dans une nouvelle entreprise qui m'a embauché il y un mois, exclusivement pour peindre au pistolet. Le résultat sur le premier chantier n'est pas satisfaisant.
Cette fois, l'architecte demande une peinture acrylique mate veloutée. On utilise la peinture Sterma : TENOR MAT qui est légèrement brillante.
Auparavant, je projetais des peintures MAT PROFOND (pas de brillance), et ça allait bien.
J'ai projeté cette peinture en respectant les règles en ma connaissance, mais quand c'est sec, sous la lumière rasante, au contre jour, on voit les traces du jet en bandes sur les plafonds et les murs. On voit toujours les bandes qui se succèdent entre brillant et mat. L'aspect n'est pas uniforme et régulier. J'ai passé même trois couches, pensant que ça vient du support, et le résultat est le même. J'ai croisé (vertical et horizontal) en vain.
J'ai débuté, normalement, avec la buse 517, puis la 519, puis même la 521.
Je n'ai pas compris d'où vient le problème.
Je ne sais pas si on doit- peut être- baisser fortement la pression.
A un certain moment, j'ai dû ne pas respecter la règle des 30 cm, j'ai projeté à presque 50cm, et là, le résultat est juste un peu moins décevant.
On ne m'a pas laissé le temps de faire plus d'essais, et on m'a mis à la porte. A Marseille, je ne connais pas un vrai professionnel pour demander conseil.
Là c'est le problème qui a causé ma perte d'emploi. Auparavant, j'ai eu un problème avec la peinture acrylique satinée. Je la projetais, et quand c'est sec, elle ne tient pas sur le support, se décolle, et on peut la retirer comme des lés de tapisserie.
Je m' adresse à vous, avec l'espoir que vous me venez en aide. Ce boulot, je l'ai perdu, et cette entreprise ne me donnera pas une autre chance. Mais je vous le demande pour un éventuel futur poste.
Cordialement
Utile
+0
plus moins
Bonjour B.mounji.
Je suis désolé que vous ayez perdu votre emploi et je vous souhaite bonne chance dans votre recherche d'un nouveau travail.
Je ne connais pas la peinture Sterma, car je suis loin des rivages de la Méditerranée. Mais la fiche technique de leur produit Ténor Mat préconise l'application de fixateur S (dans leur gamme), avant de passer à la peinture proprement dite. Peut-être que ce fixateur stabilise suffisamment les fonds pour que la peinture s'applique de façon parfaitement uniforme? En avez-vous appliqué avant la peinture? Je sais bien cependant que, en tant qu'employé, ce n'est pas vous qui pouviez décider de l'application ou non de cette sous-couche, que bien des entreprises cherchent à économiser.
Sur la fiche technique du produit, Sterma recommande également la dilution de Ténor Mat avec 0 à 5 % d'eau. L'avez-vous fait? On recommande parfois d'utiliser de l'eau déminéralisée, qui se mélange plus harmonieusement avec les peintures, que l'eau du robinet (ça dépend de l'endroit où vous vous trouvez). L'entreprise qui vous employait vous a-t-elle permis de consulter la fiche technique du produit? Sur cette fiche technique
http://www.peinture-sterma.com/back/medias_article/721-1009130846315778.pdf
le fabricant donne le produit comme étant mat, alors que vous nous dites qu'il est légèrement brillant. Y aurait-il un problème avec la peinture?
Vous parlez aussi d'acrylique satiné se détachant du support. C'est souvent un problème de sous-couche qui cause ce phénomène. Sous-couche qui bien entendu coute cher, et que bien des gens rechignent à payer. Sur quel support avez-vous appliqué cet acrylique? Peut-être sur une ancienne glycéro?
Ce n'est pas facile de faire ainsi un diagnostic à distance et sans rien voir. Je ne vous livre là que des hypothèses de travail. J'espère avoir pu vous aider un peu.
Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Salut Paul-Bernard,
et merci beaucoup pour ta réponse.
Pour te donner une idée plus précise sur les conditions où je travaillais, il s'agit de bâtiments neufs. Des appartements. Il y a des panneaux béton, et d'autre en placo. On intervient, en premier, par la projection d'enduit minéral (Bagar) sur le béton (machine à gouttelettes), on lisse avec les grandes lames, on ponce (girafe), puis, c'était à moi de peindre directement, sans sous-couche. Je sais, Sterma, dit que la sous-couche est nécessaire uniquement quand le support est farineux ou douteux. Donc, là, ce n'est pas le cas.
Quand j'ai vu que l'aspect final pose problème, c'est moi qui a soulevé le sujet, et j'ai appelé Sterma qui ont envoyé un technicien sur le chantier, et on a changé de produit. Au début c'était le TENOR MAT, qui est en réalité velouté, car il y a brillance à un angle de 60°, sous lumière rasante. Justement le patron l'a choisi pour répondre à la demande du client. Alors ils ont changé de produit, pour l'ACRYL TP 421 (peinture acrylique spécial airless),

http://www.peinture-sterma.com/back/medias_article/75-0906111511242162.pdf

qui est aussi légèrement brillant autant que le 1er. Et le problème demeure. Je ne savais pas quoi répondre à mon patron, car je ne sais pas d'où vient le problème, et comment y remédier. Le patron ne se casse pas beaucoup la tête, il m'a renvoyé.
Pour la machine, je l'utilise toujours, pression au max pour peindre les plafonds et les murs. Je baisse la pression seulement quand je peins les portes et les encadrements en glycéro (buse 110 ou 111 pour les cadres métalliques, buse 213 ou 215 pour les portes en bois).
Il se peut que mon problème venait de la pression. Mais je n'ai pas eu le temps de le vérifier.
Cordialement
Mounji
Walter- 6 juin 2017 à 21:18
Bonjour
Je l'appel walter et je suis gicleur professionnel en suisse! Je viens de lire ta question et franchement c'est délicat.
Alors la peinture dans ce cas il faut qu'elle soit vraiment de qualité es os que ça, si c'est une bonne peinture de Decoration ça ne marche pas au pistolet elle ira très bien àu rouleau mais pas à la machine, deuxième il faut la diluer un peu mois que d'habitude elle a tendance à faire de petits bulles! Moi je travaille avec zolpan que va très bien,mais il y a une petit thecnique de folie que chance tout, alors tu gicles ton plafond dans le sens de là lumières comme tu fais d'habitude m, et des que t'as finis tu repasses un voile dans loutre sens , cette fois tu éloignée un peu plus ton pistolet du plafond et tu augmentes aussi un peu ta vitesse, des que t'as finis tu attends 5 à 10 Minutes et tu ouvres des fenêtres pour créer un courant d'air et je te garantis tu pourras pas le rater ton plafond.
Encore un détail très important tu seras oubliger de bien bloquer tes fonds avec un primaire de qualité car s'ils ne sont pas bien bloques c'est pas gagner d'avance.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir B.mounji.
Si Sterma a envoyé un technicien sur le chantier, cela montre au moins que c'est une marque sérieuse qui prend à coeur les problèmes de ses clients.
L'entreprise qui vous employait utilisait-elle déjà cette marque de peinture depuis longtemps? Et dans ce cas, si vous avez été embauché pour pistoler, y avait-il un autre peintre avant vous pour appliquer cette peinture à l'airless? Peut-être a-t-il lui aussi été renvoyé, qui sait? Comment faisait-on chez cet employeur avant votre arrivée? La machine airless que vous utilisiez était-elle en bon état, pas trop vieille? Avez-vous réalisé un rinçage au solvant de toute la machine et de ses tuyauteries, du pistolet et de ses buses, etc...? N'y avait-il pas un vieux reste de peinture ou de vernis solvanté dans la machine? Il suffit d'une quantité minime pour provoquer des auréoles ou des fausses brillances pendant parfois des semaines.
Une question que j'ai oublié de vous poser: quelle était la température approximative des pièces que vous avez pistolées?
Pour la puissance de projection, j'avoue que personnellement j'ai toujours veillé à conserver une petite réserve de pression (5 à 10 %), mais je ne pense pas que cela ait une grande importance sur l'aspect final de la brillance ou de la matité du produit fini. En tout cas, à moins d'une grosse erreur de pression, c'est plutôt le grain que la brillance qui serait défectueux.
Je crois vraiment qu'il faudrait faire des essais (dilution, pression, température, autre airless, etc...) pour pouvoir trouver la cause (ou les causes) réelle(s) du problème que vous avez rencontré. Mais ça m'étonnerait que votre ex-patron soit d'accord pour vous laisser faire ces essais. Désolé pour vous.
Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Dans cette entreprise, on ne connaissait pas l'airless. Tout au rouleau. Ce patron m'a embauché après avoir vu ce que je faisait ailleurs avec cet outil.
C'est un peu long, mais je vous l'explique: Le patron est un type qui n'est pas connu pour sa loyauté. On s'est mis d'accord pour un prix forfaitaire selon le type d'apparts. Pas à la journée. Mais lui, il a commencé à chercher d'autres peintres connaissant l'airless. J'ai eu vent qu'il a trouvé quelqu'un d'autre. Je ne l'ai pas rencontré. Il travaille sur d'autres chantiers. Il le paye à la journée (salariés), ce qui lui coûte beaucoup moins cher que moi. Ce problème de peinture est venu au bon moment pour lui. Un alibi pour me chasser. Il s'agit de très grandes surfaces. Des centaines d'apparts, sur plusieurs chantiers. Notre accord était 40€ pour un T1, 80€/T2, 120€/T3, 160€/T4. J'arrive à faire 2 grands apparts ou 4 petit, en 2 couches, avec portes et cadres, dans la journée. S'il paye son nouveau ouvrier dans les 100€/jour la différence est claire.
Sterma avait intérêt à envoyer un technicien. On passe 3 à 4 tonnes de peintures par mois.
Pour vos autres questions: la machine est neuve. tout neuf( buses filtres, flexibles). je sais la nettoyer en passant d'une peinture à une autre.
La température est entre 15 et 20°.
Merci pour ton soutien.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Rebonsoir B.mounji.
On ne peut guère tirer de conclusions de tout ceci, si ce n'est que
- 1 - vos tarifs ne sont pas très chers,
- 2 - votre ex-patron semble ne pas être d'une grande élégance dans sa façon de gérer son personnel, et il pourrait être intéressant de vérifier ses déclarations au fisc et à l'URSSAF (mais ceci est un autre problème qui ne concerne pas ce forum).
La machine airless neuve n'aurait-elle pas reçu en usine un vernis protecteur (ou peut-être une impression?) sur et dans ses parties métalliques, pour les protéger pendant le stockage et le transport?
Je ne doute pas un instant que vous sachiez parfaitement nettoyer l'airless en passant d'une peinture à l'autre. Mais justement, si vous n'avez utilisé que des peintures en phase aqueuse, un vernis solvanté ou légèrement gras aurait éventuellement pu contaminer les peintures à l'eau pendant très longtemps. Mais ce n'est là qu'une hypothèse.
La température ne pose pas de problème.
Il faudrait connaître les résultats des peintures faites par vos successeurs dans cette entreprise. Je suppose qu'ils ont utilisé la même machine et la même peinture, et si tel est bien le cas, il faudrait savoir s'ils ont rencontré les mêmes problèmes.
Je suis navré mais il m'est impossible de donner un diagnostic certain.
Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci tout de même pour votre aide. Il me reste d'attendre l'avis d'autres professionnels. C'est vrai que quand on n'est pas sur le terrain, difficile de donner un avis certain. Il se peut que c'est un réglage de la pression à faire.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir mat69500.
C'est gentil à vous de vous intéresser à nos problèmes, même quelques mois après. Je suis désolé d'apprendre que vous avez connu une mésaventure similaire. Votre hypothèse (les fabricants qui réduisent les coûts) est très plausible, mais pourquoi le phénomène ne se produit-il pas plus souvent?
N. B.: le dioxyde de titane, pigment blanc, sert principalement au pouvoir opacifiant, qui est différent du pouvoir couvrant, quoique les fabricants et vendeurs de peinture aimeraient beaucoup nous les faire confondre.
Personnellement, j'ai tendance à penser que le problème serait plutôt au niveau des liants qu'au niveau des pigments, mais c'est difficile à prouver sans de nombreux tests (de labo, entre autres).
Ce serait vraiment très sympathique de votre part, de nous exposer les résultats de vos expériences prochaines. Pourriez-vous nous indiquer la marque et le modèle d'airless utilisé, la peinture utilisée et sa teinte, les règlages, etc... et surtout bien sûr l'aspect final du projeté? Cela pourra peut-être nous aider à mieux cerner le problème. D'avance merci. Bonne soirée.
Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir j utilise également un mark v très souvent pour l enduit auriez vous un conseil pour travailler avec des peintures glycero pour portes et cadres et avec quoi protégez vous les murs au passage de la glycero merci car j aimerais utiliser plus souvent la machine pour la rentabiliser d avantage merci
Mounji- 7 mars 2014 à 13:45
A Olivier:
Salut,
Pour peindre les cadres, en glycéro, il faut une buse de 100 (largeur de jet) et entre 9 et 11 ( le débit) pour des cadres métalliques. Donc buses suivantes; 109, 110, 111. Pour des cadres en bois, 111 ou 113 selon la viscosité de la peinture.
Pour les portes, ce qui change c'est la largeur du jet: buses entres 410 et 413. Je parle des buses GRACO (séries noire et verte). C'est les meilleures. ça s'use beaucoup moins vite.
Pour autres supports, comme portes d'ascenseurs, buses 409 à 411.

Vous pouvez les commander sur internet, c'est moins cher qu'au magasin.
Tapez ceci sur votre barre de recherche Google:

www.graco.com/content/dam/graco/emea/literature/.../300666FR-B.pdf?

Tapez ceci, et télécharger la documentation:

http://www.airspray-gun.com/acheter-accessoires-peinture,buses,buse-de-pulverisation-airmixte-reversible-graco,ffa-paa-hda,0.html

Pour la protection, comme le jet est réduit, coller, tout autour du cadre, du papier de protection Kraft de 20 cm max, à l'aide de la scotcheuse, et le jet ne peut pas dépasser cette largeur, et vous ne touchez pas le mur. Peindre à 20 cm du support, en respectant la vitesse de votre main. Si vous voyez que c'est chargé, augmenter la vitesse, et réduire légèrement la pression.


Cordialement
Répondre
Mounji- 7 mars 2014 à 13:47
Pardon, je voulais dire : séries de buses noires, vertes, et bleues. (Voir documentation)
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir Mounji.
C'est bien sympathique de retrouver les amis internautes de retour sur ce forum, et, qui plus est, avec une solution aux problèmes posés. Tout à fait dans l'esprit de camaraderie et d'entraide du forum. Merci d'être revenu nous voir.
Bon week-end. Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci mounji de m avoir répondu si vite j aurais plein de questions sur ce sujet comme la raison pour laquelle j ai deux lignes sur l'extérieur du jet en plafond ou mur pression trop élevée ou buse usée merci
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Ré question a mounji
En passant en glycero pour le nettoyage de l airless qu'elle est ta façon de faire et combien de white passes tu merci
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Pour nettoyer la machine, tu mets, dans un pot vide, assez de white pour que la pompe soit immergée. 3 à 4 litres, et tu laisses tourner la machine en circuit fermée (en enlevant la buse).. CàD la lance dans le pot, quelques minutes, en maintenant la gâchette enfoncée. Tu peux la bloquer à l'aide d'un bout de fil électrique. Ainsi, le white passe dans le circuit plusieurs fois, et élimine la peinture. Puis tu renouvelles l'opération, cette fois avec la buse, renversée, pour la nettoyer. Après, tu vides le white du pot et du flexible, tu mets de l'eau, à la palce du white, avec un peu de liquide vaisselle, et tu laisses tourner quelques minutes. Puis tu enlèves le bout de fil, le jet va s'arrêter, et la machine est sous pression. Tu arrêtes arrêtes la machine, tu bloques la gâchette à l'aide du verrou de sécurité, et tu débranches la machine. Important de garder la machine sous pression, quand on ne s'en sert pas. ça évite le déssechement du pistolet.
Pas besoin de démonter les filtres à chaque fois. Tu le fais une fois sur cinq. Si tu nettoies la machine chaque fois comme indiquée, les filtres ne s'encrassent pas.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour mounji te sert tu de l airless en rénovation ou que sur du neuf arrives tu a pulvériser sans avoir trop de projection par exemple en Reno avec meubles dans la pièce merci
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour qu'elle est la puissance a donner sur un mark v pour imprimer et couches mat plafond acrylique merci
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour a vous je suis tomber par hasard sur votre discussion qui est tres interressante ma question est celle ci:
j'ai acheter une graco mark v equipé pour l'enduit et la peinture et je doit repeindre ma maison neuve de 139 m2 au sol et 500m2 de surface a peindre murs et plafond rien que pour une couche,les murs sont en ba13 cartonner avec les bandes poncer par quoi commencer en premier l'impression ou l'enduit ?quel types de buses ?je suis un particulier et pas un peintre professionnel .j'attend vos reponses avec impatience
monji- 2 avril 2014 à 12:33
Réponse à Bob2bas:
Si vous n'avez jamais utilisé l'airless, je ne vous conseille pas du tout de le faire vous même. ça demande un tour de main qu'on ne peut avoir qu'après une certaine expérience.
Puis, l'impression est vraiment inutile, voire néfaste dans votre cas. L'impression est faite pour les anciens supports quand les murs sont farineux. Là, votre placo est neuf, pas besoin d'imprimer. il faut que les murs respirent; C'est la santé de la maison. L'impression bloque le support. Peignez directement à l'acrylique en deux couches, après avoir fini les enduits et le ponçage. Buse 515.
Répondre
bob2bas 5Messages postés mardi 1 avril 2014Date d'inscription 3 avril 2014 Dernière intervention - 2 avril 2014 à 20:53
Merci pour l'info mounji mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron pour ce qui est de l'entretien comme j'ai pu lire au dessus ça craint pour les joint de laisser la pompe en pression ?pour les buses que me conseille tu pour l'enduit l'impression le velouté le satiné et le laqué?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour bob2bas.
D'abord l'enduit. Ne passez l'impression que quand la surface a une finition parfaite.
Pour les buses, suivez le mode d'emploi.
Mais si vous êtes vraiment un débutant, n'attendez pas les miracles que le vendeur vous a promis: lui seul a réalisé une bonne affaire.
Il vous faudra longuement tâtonner avant d'obtenir des résultats corrects avec cette machine.
Bon courage. Cordialement.
bob2bas 5Messages postés mardi 1 avril 2014Date d'inscription 3 avril 2014 Dernière intervention - 2 avril 2014 à 08:26
Bonjour Paul Bernard et merci d'avoir répondu des personnes m'ont dit de passer l'impression en premier sur les bandes bien poncer pour que le ba13 évite d'asborber l'eau de l'enduit et pour que l'enduit accroche mieux et d'autres mon dit le contraire.je ne suis pas peintre en bâtiment mais j'ai vraiment envie de faire comme un pro
Alors l'impression ou l'enduit en premier?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Rebonjour bob2bas.
Pour vraiment bien faire, passez une couche d'impression sur les endroits devant être enduits, enduisez, repassez une couche d'impression sur toute la surface. Peignez enfin.
Sinon, enduisez d'abord, puis passez l'impression partout, et terminez par la peinture.
Bonne journée. Cordialement.
bob2bas 5Messages postés mardi 1 avril 2014Date d'inscription 3 avril 2014 Dernière intervention - 2 avril 2014 à 20:55
Encore merci d'avoir répondu Paul Bernard êtes vous un artisan peintre?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir bob2bas.
J'ai effectivement été artisan peintre pendant des années, et j'exerce toujours dans ce domaine, quoique maintenant d'une manière moins physique (la jeunesse passe un jour...).
Par contre, j'insiste sur le fait que l'application d'une impression spéciale pour plâtre ou BA13 permettrait de régulariser l'absorption des fonds, et d'avoir des couches de finition plus régulières. De toute façon la peinture empêchera les murs de "respirer". Il faudrait un enduit de chaux pour permettre les échanges hydriques et gazeux.
Bonne soirée. Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je vais créer l'association d'ici une semaine maxi, j'ai plein de techniques à partager.
bob2bas- 20 avril 2014 à 14:28
salut nabil alors cette association ca en est ou?
Répondre
Olivier- 22 juin 2014 à 16:11
Bonjour ou en est votre association merci olivier
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai eu un problème similaire sur un chantier.sur du BA13,avec du mat .il paraitrait que pour mieux conserver le placo on met de la paraffine dessus. apres impression plus de problèmes . a voir chez les fabricants et peut être faire des essais plus poussé.
Cordialement
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !