Isolation phonique de plancher,Faux plafond/par le sol? Solution?

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 7 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
7 février 2016
-
Messages postés
2868
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2020
-
Bonjour à tous

Nous sommes en pleine rénovation d'une maison de 1907 où nous souhaitons faire deux appartements sur deux étages soucis l'isolation phonique le plancher de la maison et le plancher historique en bois et il y a il a un faux plafond d'époque, autant vous dire que que l'isolation phonique est proche de zéro.

Nous ne savons pas qu'est-ce qu'elle est la solution la plus économique soit:
- réaliser un faux plafond en plaques de plâtre avec un isolant type laine de roche
- réaliser une isolation par le sol
- Autre Solution

Ne connaissant pas bien les solutions techniques existantes et surtout le prix qui va en face est-ce que vous avez des conseils à me donner pour la réalisation de cette isolation phonique?

Merci d'avance

4 réponses

Messages postés
9333
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 novembre 2020
2 696
Bonjour la chose la plus efficace et la plus chère est de tout casser et de couler une dalle tout le reste diminuera un peu le bruit mais il y aura toujours des nuisances sonores .Apres il faut isoler les sols et également le dessous avec faux plafonds auto portant et laine de roche .
Messages postés
2868
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2020
1 185
Bonjour
Pour insonoriser , il faut effectivement interposer une barrière étanche à l'air et amortir les sons . Une dalle constituera une barrière étanche et par sa masse amortira un peu les bruits aériens (conversation , TV ...) Par contre elle ne fera pas grand chose contre les bruits solidien (bruits de pas , de chaise , vibrations de machine à laver ...)
Si vous voulez assurer une insonorisation minimale , il faut traiter les deux problèmes :
- les bruits aériens , dans les deux sens mais surtout du rez de chaussée vers l'étage ,
- les bruits solidiens , essentiellement de l'étage vers le rez de chaussée
il faut traiter les deux .
Pour les bruits aériens la meilleure solution est de faire obstacle à la transmission en interposant des couches faisant masse et des couches peu rigides et qui transmettent mal les sons : ce qui est appelé improprement système "masse-ressort" ;
Un tel système se réalise de préférence par un plafond suspendu , constitué de placo sur armature avec suspentes et un remplissage au dessus . Le placo assurera l'étanchéité à l'air , le remplissage doit bloquer la transmission dans le volume et ne pas transmettre lui-même le sons . Le choix de ce remplissage dépend de la hauteur que vous acceptez de perdre et du budget . Si vous n'avez pas de limitation : 100 mm , ou plus , de laine de roche feront l'affaire . Si par contre vous voulez perdre le minimum , il faut s'orienter vers des produits plus techniques , et plus chers (Sonirol optima sonic d'isover , mais il y en a d'autres ) .
Pour lutter contre les bruits solidiens , la meilleure solution est de réaliser un plancher , découplé du plancher porteur et qui ne soit pas en contact avec les murs (jeu périphérique , de toute façons nécessaires ) masqué par les plinthes . Le choix de la solution dépend de la finition que vous souhaitez pour les sols de l'étage , de la hauteur que vous acceptez de perdre et du budget . Le minimum serait un parquet flottant sur une sous couche de feutre de bois (ce que l'on appelait l'isorel mou) . En plus performant : un ensemble constitué :
-d'un matériau insonorisant ,
-d'un plancher agglo de 22mm ou OSB de 15 mm ,
-et de la finition de votre choix (parquet flottant , moquette ....)
Pour le matériau insonorisant supportant le plancher , ce peut être un matelas de fibres densifiées tenant en compression (40 mm de laine minérale pour l'isolation des sols ou un matériau technique , plus mince mais plus cher . A noter que cette insonorisation contre les bruits solidiens contribuera aussi à l'atténuation des bruits aériens dans les deux sens .
Bonjour et merci pour vos réponses argumentées, un vrai plaisir

Pour notre projet, deux solutions nous intéressent même si la première nous semble plus économique et plus simple à mettre en place:

1 – VIEUX PLANCHER + Chape sur le parquet d’origine + feutre de bois + parquet :
- Quelle serait l’épaisseur mini de la chape ?
- Ça constitution ? (Bille de polystyrène/autres ?)
- Epaisseur du feutre de bois ?
- Certain parquet flottant comporte déjà une barrière au bruit, cette solution plus onéreuse serait-elle intéressante ?

2 – Faux plafond + Laine de roche + VIEUX PLANCHER + feutre de bois + parquet
- Avez-vous une estimation du prix au m² d’un faux plafond (incluant les joints) ?


Des deux solutions laquelle vous paraît la plus performante ?
Messages postés
2868
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2020
1 185
Bonjour
Dans mon esprit les deux insonorisations étaient complémentaires :
le faux plafond (complété par une étanchéité à l'air ) pour les bruits aérien . Il réduira aussi les bruits solidiens , mais ce n'est pas la solution la plus efficace ,
l'insonorisation par dessus le plancher existant pour les bruits solidiens , en particulier pour ne pas les transmettre au plancher existant et finalement aux murs . Cette insonorisation contribuera à réduire les bruits aériens (en particulier du bas vers le haut .
Vous pouvez essayer une seule insonorisation et voir si c'est suffisant , quitte à la compléter ensuite . Dans ce cas je pense qu'il faut commencer par l'insonorisation sur le plancher qui couvre peut être une plus large gamme .
La solution chape allégée est intéressante . Pour l'épaisseur minimale d'une chape allégée classique , référez vous aux recommandations du fournisseur (Weber par exemple , mais il y en a d'autres) . L'épaisseur dépend du support et si la chape est solidaire ou non du support . Je pense qu'elle doit être désolidarisée (en particulier pour l'insonorisation) , ce qui augmente l'épaisseur minimale de la chape , en plus de l'épaisseur du matériau de découplage .
Il y a aussi la solution chape sèche (Fermacell) , plus rapide , plus simple à mettre en oeuvre mais peut être plus chère . ça existe avec une couche d'insonorisation intégrée . Cette solution nécessite un support plan et régulier sinon il faut procéder à un réagréage . La chape humide est alors plus intéressante .
Quelle que soit la solution cela représentera un poids non négligeable (de l'ordre de 50 kg/m2 pour une chape allégée , moins pour une chape sèche)
Il faut vérifier que votre solivage peut supporter cette charge + les aménagements + les charges d'utilisation .