Test étanchéïté à l'air

Signaler
-
Messages postés
3035
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
29 novembre 2021
-
Bonjour,

Comme je vous l'ai fait déjà savoir j'aide mon enfant à réaliser son rêve de devenir propriétaire. Etant donné que je vais réaliser tout le second oeuvre ( mise à par la partie chauffage et production eau chaude par pompe à chaleur air/eau ) .Ce qui m'interpelle c'est l’étanchéité est-ce un gros problème et surtout est-ce très contraignant et pour finir quelles précautions pour que tout aille bien .
D'AVANCE MERCI!!!!!!!!!!!!!!!!
Cordialement.
A voir également:

2 réponses

Messages postés
3035
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
29 novembre 2021
1 737
Bonjour
La RT2012 applicable à toutes constructions , y compris à usage d'habitation privée , est relativement contraignante . Tout dépend du type de construction . Si la construction est entièrement maçonnée , les points faibles sont essentiellement les ouvrant . Normalement les huisseries sont faites pour répondre aux exigences , mais le problème est bien souvent entre les dormants et la partie maçonnée . Un simple jointoiement rigide n'est pas toujours suffisant , en général il faut utiliser des joints du type compribande .
Si vous avez une maison à ossature bois ou des liaisons entre une partie maçonnée et une partie bois (plafond sur solives ) devant assurer l'étanchéité , alors les choses deviennent plus compliquées : le bois bouge , pas la maçonnerie !
C'est la chasse permanente aux fuites potentielles . Après il y a toutes les fuites au niveau des aménagements (passage des gaines électriques , des conduits etc ..) , qui demande une démarche rigoureuse .
normalement un test d'étanchéité (porte soufflante ) était imposé au constructeur jusqu'à fin 2015 . Le's constructeurs étaient censés mettre en place une démarche qualité permettant de satisfaire les exigences .
Quand le maître d'ouvrage est également le maître d'oeuvre , c'est à dire un particulier , je ne sais pas comment ça se passe .
Le test d'étanchéité à la porte soufflante est-il obligatoire ? (Prix 800 à 1500 € , si il est effectué en deux étapes ou non)
Si le test donne un résultat non conforme , quelles sont les conséquences ?
Si quelqu'un a la référence des textes applicables répondant à ces deux questions je suis preneur .
Bonjour atlassaturn ;
Merci pour ta collaboration c'est super sympa, la construction est en tradi , parpaings , placo, je bricole beaucoup et d'après ce que j'ai pu entendre l'on me dit bon bricoleur , soigneux et respectueux du travail bien sans me vanter souvent de meilleure qualité que certains pro. Mais là ,je coince ,je suis rendu à 67 ans à ma 3ème maison et l’étanchéité me fait peur. Je suis en retraite et j'étais dessinateur projeteur en tuyauterie et ventilation industrielle et donc continuellement confronté à des problèmes de fuites et à me poser souvent les questions " POURQUOI ,COMMENT ,OU , " et souvent casse tête pour solutionner les problèmes , une fuite c'est comme un bruit dans un habitacle de voiture ,on entend ,on crois savoir ou ,mais on trouve pas . Dans le bâtiment quels sont les points à faire attention , la menuiserie ne me fait pas peur, c'est plutôt le plafond les doublages , les gaines .
Cordialement.
Bonjour atlassaturn,
Merci encore pour ton aide. Je pensais monter moi-même les menuiseries extérieures mais maintenant je vous faire appel à un menuisier pour fourniture et pose parce que ça enlèvera une épine du pieds .Pour les étanchéités des doublages et plafonds c'est pas un problème je sais faire , je compte mettre une membrane " VARIO " ( très cher ) le problème c'est par exemple pour le doublage et plafond au niveau des boîtiers inter et prise , un placo fait 13 mm d'épaisseur et un boitier 40 mm donc à sa mise en place le boitier va crever la membrane " VARIO " ??? qui se trouve donc à fleur des montants et en contact avec le placo , pour les traversées de fils je sais il existe des joints auto-collant pour étancher , je pensais mettre le tableau électrique dans le garage mais réflexion faite je vais le mettre dans le cellier autrement il aurait fallu étancher les câbles dans les gaines " c'est pas évident tout ça ??? " mais lors du test en pression les micros fuites des boîtiers "prise et inter" peuvent-ils être préjudiciables ???.
Cordialement.
Messages postés
3035
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
29 novembre 2021
1 737 > RODRIGUE.44
Re
Pourquoi une membrane Vario ???
C'est relativement cher (3 à 4,5 € selon magasin et modèle duplex ou Xtra) , et ça n'apporte strictement rien , tant du point de vue étanchéité à l'air que contrôle de l'humidité , dans le cas d'une maison maçonnée . Je sais que certains commerçants sans scrupules recommandent cette membrane systématiquement , même si ça ne sert à rien . Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois c'est comme recommander une installation d'adoucisseur d'eau dans une région où l'eau n'est absolument pas dure (pas calcaire) .
Une membrane pare vapeur avec un Sd mini de 18 m fera aussi bien l'affaire pour le contrôle de la migration d'humidité qu'une membrane Vario dans le cas d'une construction maçonnée et sera tout aussi efficace pour l'étanchéité à l'air .
Si vous voulez prendre un produit de la même marque , prenez une membrane stopvap qui vous coûtera moins de la moitié
Messages postés
3035
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
29 novembre 2021
1 737
Bonjour
C'est vrai qu'une fois qu'on a dit il faut faire attention aux liaisons maçonnerie -boiserie (huisseries ou plafond bois ) et aux traversées (gaines , tuyauteries etc..) on a tout dit et vous n'êtes guère plus avancés . Tout dépend des solutions que vous avez retenues pour l'isolation (isolation interne ou externe) et pour les plafonds ;
Pour ce qui est des plafonds tout dépend du matériau . Avec un plafond plâtré ou en placo , je ne vois pas bien quel pourrait être le problème ; une dalle enduite ou du placo sont étanches à l'air , les raccordements avec les murs peuvent se faire de façon étanche .
Si vous avez un plafond lambrissé ou constitué par un plancher de combles non habitables , les choses sont plus compliquées .
Si les solives sont apparentes , la pose sur le plancher , d'un pare-vapeur continu , jointoyé entre les lés et en périphérie , ne pose pas de problème . La difficulté est d'assurer l'étanchéité entre les murs et les solives , en particulier dans le cas d'une isolation interne : l'étanchéité entre le bois et le doublage (placo ou brique platière) n'étant jamais assurée . La solution est de mettre un pare-vapeur continu (même si les panneaux isolant sont équipés de kraft goudronné) . Comme précédemment : jointoiement entre les lés avec une toile collante et en périphérie: mastic . Au niveau du plafond et du contour des solives , je ne ferais pas confiance à long terme au mastic , en plus du mastic j'agraferais les surlongueurs de découpe du pare vapeur sur le plancher et les solives .
Si les solives ne sont pas apparentes (lambris sous les solives) , il est certainement plus efficace de mettre le pare vapeur sous les solives avant pose du lambris . Contourner les solives avec le pare-vapeur est certainement plus aléatoire du point de vue étanchéité . La pose au plafond du pare vapeur est certainement plus délicate et nécessite un pare vapeur solide (armé pour éviter toute déchirure) . j'essayerais de faire le jointoiement des lés sur les solives , pour faciliter la jonction . Pour le pare-vapeur , ne vous ennuyez pas avec des produits techniques très chers , type vario , qui ne se justifient que pour des maisons à ossature bois ou éventuellement des plafond rampants . Privilégiez la solidité d'un pare-vapeur étanche à l'air et à la vapeur d'eau (Sd>18 m) .
Pour les problèmes de traversées , il existe des produits et éventuellement des tutoriels tapez : étanchéité à l'air RT 2012 .