Faux plafond autoportant

toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016
- 20 avril 2016 à 01:59
toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016
- 20 avril 2016 à 20:56
Bonjour,
J'envisage créer un faux plafond autoportant pour isoler le rez de chaussée contre les bruits de pas venant des combles aménagés. Seulement, je dispose d'un plafond pas très haut (2,55m). La surface totale est quasi-carré et de 8mx8m. Le séjour est en L et dont la plus grande partie fait 4,2mx4,2m, ce qui exclue l'utilisation de montants M48. Afin d'éviter l'utilisation des montants M100, j'ai pensé à une idée consistant à disposer des chevrons de longueur 4m,20 et de largeur 4cm en parallèles. Ensuite je fixe sur les chevrons des rails d'épaisseur 4,8cm et je joint les rails ainsi fixés avec les montants M48 avec un espacement de 40 cm ou 60 cm entre les montants. Je peux doubler les chevrons et également les montants pour faire un montage costaud.
Pensez vous que l'idée peut marcher? La maison est relativement vieille et possède une dalle à l'ancienne qui ne supportera pas de poids supplémentaire pour y suspendre un faux plafond.

6 réponses

Bonjour
même avec des montants de 100 dos à dos vous ne
franchirez pas 8 m ( 3,95 avec entraxe 60 cm et en
gros 3,50m avec entraxe 40 cm)
Cdt
0
toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016

20 avril 2016 à 11:39
Merci lucienpel
0
Bonjour
après re-lecture je ne comprend pas bien
< La surface totale est quasi-carré et de 8mx8m. Le séjour est en L et dont la plus grande partie fait 4,2mx4,2m, .... >
Quasi carré 8 m X 8 m puis 4,2 x 4,2 .......
Cdt
0
toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016

Modifié par toura8 le 20/04/2016 à 11:08
Il y a un mur divisant la maison en deux rectangle R1 net R2, où R1 fait approximativement 4,2m x8m et l'autre fait 2,8mx8m. R1 est composé d'une petite pièce et du séjour en L.
Je peux utiliser la cloison de la petite pièce pour diminuer la longueur des rails qui la traverseraient. Par contre le reste a comme largeur 4,2m.
0
franchouillar
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 20 avril 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016
1
20 avril 2016 à 10:12
Vous pouvez utiliser des profilés de 15 en U (profilés de cloison légère) soit de marque GYPROC soit marque équivalente. Vous fixez le profilé de 15 (que l'on utile normalement pour cloison)de base en périphérie de la pièce, mais entre le mur et le profilé fixez une bande, soit de frigolite 0.5 d'épaisseur(polystyrène expansé) soit caoutchouc ± 3 mm, afin d'éviter la transmission du bruit du plafond via le mur (très important). Ensuite placez les profilés verticaux dans ceux de base fixés aux murs, le tout se trouve autoportant et non soutenu par la dalle. La dimension entre les profilés verticaux positionnés horizontalement sera de 15 cm d'axe en axe (très très important), ensuite deux points important: 1°)venir visser les plaques de Placoplatre sur les profilés en CROISANT les plaques sur les profilés, 2°) Ne jamais avoir les bouts de plaques alignés les uns en continuité avec les autres plaques et enfin le plus difficile rejointoyer. Dernière élément IMPORTANT aucun profilés ne doit toucher la dalle, laissez 1 cm entre ceux ci et la dalle . Vous aurez donc un faux plafond non pas suspendu qui laisserait le bruit passer par les suspentes, mais un plafond AUTOPORTANT donc sans suspentes, isolé du mur grâce à la bande de frigolite, LEGER et COSTAUD. votre solution en chevron serait d'une part très lourde et fastidieuse à monter et de toute les façons, vos chevrons devraient être également positionnés à 15 cm d'axe en axe. Dans un premier temps montez les profilés dans une partie du "L" de la pièce. Arrivé au bout de cette première partie du "L", vous êtes dans le même plan du mur de l'autre partie du "L", à cette endroit, vous prolongez celui ci avec deux profilés de base fixé entre eux dos à dos, eux aussi en autoportant. Ils servent d'une part pour la fixation des plaques de la première partie du "L" et d'autre part de soutient pour les profilés verticaux
qui seront emboités entre l'autre muret ceux ci. Il n'y a plus qu'a.
0
toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016

Modifié par toura8 le 20/04/2016 à 11:42
Merci Franchouillar,
C'est ce que je prévois faire pour les petites pièces: rails 48 en périphérie et montants 48 reliant les rails et sur lesquels je fixe directement les plaques, le tout en désolidarisant complètement la structure des murs pour éviter toute fuite acoustique. Maintenant si je comprends bien je vais remplacer les rails 48 par des rails de 15 mm, puis je relie les rails entre eux par des lisses avec espacement de 15 cm pour avoir une structure solide et sans fixation au plafond via des suspentes. Mais les lisses vont se déformer même sans fixation des plaques dessus. S'il s'agiraient de profilés de 15 cm, les montants feront eux aussi 15 cm. C'est ce que je n'ai pas bien compris dans la solution proposée.
0
franchouillar
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 20 avril 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016
1 > toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016

20 avril 2016 à 17:26
Bonjour toura 8
Effectivement, les lisses (périphérique) de 15 cm et pas 15 mm (excuse, je n'avais pas précisé) avec les montants de 15 cm qui vont s'encastrer dans les lisses périph.
D'autre part, les profilés porteurs (montants) ne se déforme pas. Néanmoins, il convient, quand vous présentez la plaque contre l'ossature, de serrer le profilé contre la plaque avec une main, car pour la première vis, effectivement le profilé va se déformer. Ensuite pour la suite, une vis tout les 15 cm et dès lors le profilé ne se déforme plus. En ce qui concerne les profilés qui sont déjà caché par la plaque, toujours commencé à visser au plus près de la lisse périph. puis de 15 en 15 cm d'axe en axe. Au besoin, pour bien visé ces dernier au centre du profilé, tracer au crayon sur le mur le centre de tous les profilés, et encore si besoin, tendre une fine corde d'un trait à l'autre. Surtout pas marqué le trait avec une corde a tracer, car la fine poussière utilisée afin de marquer va transparaître à travers la peinture. Il faudra alors utiliser une peinture isolante de fond pour ne plus voir le tracé. Mais en principe, vous n'avez pas besoin de passer par cette phase là, car quand vous positionnez la plaque, vous voyez le profilé, donc...
0
franchouillar
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 20 avril 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016
1
20 avril 2016 à 11:00
Je suis professionnelle dans le domaine. Vous pouvez allez lire ma réponse à "franchouillar". Avec cette solution vous diminuerai déjà une bonne partie des bruits de chocs (ceux que vous exposez dans votre explication) Ensuite vient le problème du bruit véhiculé par l'air (donc bien différencier bruits de chocs et bruits véhiculés par l'air ex.: Bruits venant de la rue). Pour ces dernier une isolation de panneaux de "ROCKWOOL 211 VARIO" épaisseur 50 mm, 2 épaisseurs croisées (possible puisque les profilés conseillés font 10 cm, parfait pour deux épaisseurs de 50 mm de l'isolation). L'isolation doit être posée A SERRAGE. Pour se faire, l'isolant doit être posé en même temps que les profilés (pose à serrage plus aisée).
Comme je l'ai expliqué les profilés métallique périphériques doivent être fixés aux murs avec un isolant entre les deux. De plus la plaque de plâtre doit être fixée avec un joint de quelques millimètres des murs et ce creux sera par la suite comblé avec un silicone acoustique.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
DenisPlaco
Messages postés
188
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juin 2021
40
20 avril 2016 à 12:33
Bonjour,

Difficile de visualiser vos explications sans plan et je ne pourrai limiter mon aide qu’à vous donner quelques informations.

Tout d’abord, il est préférable de traiter les bruits d’impact à la source par une isolation phonique du sol (sous-couche acoustique, revêtements dédiés, chape sèche type Rigidur par exemple). Ensuite, traiter les sous-faces des plafonds (luttera essentiellement contre les bruits aériens) pourrait ne pas suffire, les transmissions pouvant se faire par les murs, les cloisons, les canalisations, etc… Un plafond autoportant est préconisé pour le traitement des bruits aériens (type voix, TV, musique).

Pour réaliser un plafond autoportant, vous trouverez ici https://www.placo.fr/content/download/157127/1977861/file/03-Plafonds.pdf
des informations sur le dimensionnement des ossatures (tableau valable avec celles de marques Placo®), informations dont vous avez peut-être déjà connaissance ainsi qu’une vidéo de pose https://particuliers.placo.fr/

Les fixations des rails de ce type d’ossature doit être faites sur un mur porteur. Il est préférable d’insérer une laine minérale (verre ou roche) dans la cavité créé entre le plafond actuel et le « futur » nouveau parement. Pour améliorer l’efficacité de ce système masse-ressort-masse, l’emploi d’une plaque à isolation acoustique renforcée type Placophonique est recommandée.

Bien cordialement.

0
toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016

20 avril 2016 à 20:47
Merci DenisPlaco,
J'ai rajouté des croquis dans la réponse à lucienpel ci-dessous.
Je ne vais pas me limiter à l'isolation des plafonds, mais comme le bruit d'impact est trop fort et ce malgré un cm de dalle verte et un isolant mince, tous les deux placés au dessous du parquet flottant des combles, j'ai voulu opter pour une solution de boite dans la boite en isolant le plafond avant de refaire l'isolation des combles et là je m'orienterai vers une solution de parquet cloué avec épaisseur réduite au minimum. Le but est de ne toucher la vieille dalle béton qu'au niveau des planches qui supportent le parquet. Ces planches seront désolidarisées via un isolant acoustique des murs et de la dalle.
Entre parenthèse, je me suis trompé dans mon isolation du plafond que j'ai maintenant en fixant dessous du polystèrène extrudé mais sans plaque, ce qui est une grave erreur car le son ne peut être réduit qu'en alternant matériel dur et de matériel mou de type plaque de plâtre et laine de verre.
0
Bonjour
avec le croquis je comprend mieux.
pour que la cloison reprenne une partie des charges il faut au préalable s'assurer de la solidité de cette dernière puisque l'on n'est pas
(je pense) dans le cas d'un mur porteur.
Cdt
0
toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016

Modifié par toura8 le 20/04/2016 à 19:17
Merci lucienpel,
Voici un croquis de l'état actuel du plafond
http://www.mediafire.com/view/d3s72pnsdhxf3q0/croquis.png

et de l'état futur
http://www.mediafire.com/view/opb5la2lzbccv6a/croquissuite2.png

Au lieu des chevrons, je pense à la solutions à base de madrillets, en relevant d'un 1,3cm la hauteur des rails afin que les plaques après fixation soient au même niveau que les madrillets, puis je passe un enduit pour cacher la trace des madrillets et je peins ensuite.
Si les madrillets est une solution valable, ça me facilitera la tache puisque je peux me contenter de deux madrillets au lieu de 8 chevrons placés dos à dos.
0
toura8
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2016

20 avril 2016 à 20:56
Le mur est bien solide et il n'a rien à envier aux murs périphériques de la maison. Je ne peux pas dire qu'il est porteur vu que les lambourdes en acier à l'ancienne traversent la maison de part en part et supportent le plafond entier, mais il est bien.
0