Isolation murs parpaing en rénovation

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 2 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
3 février 2017
-
Messages postés
3063
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 janvier 2022
-
Bonjour,

Je viens d'acheter une maison de 1975 en Charente-Maritime. Les murs sont constitués d'un crépi, d'un enduit ciment, de parpaings de 20cm, d'une lame d'air de 3cm (qui semble avoir été comblée tant bien que mal avec de la laine de roche) et de briques de 5cm.
Les hivers ne sont pas excessivement rigoureux, mais les parois sont glaciales et irradient du froid. La lame d'air n'est pas du tout immobile.

Je ne souhaite pas réaliser d'isolation par l'extérieur. Pas assez de débord de toiture, budget insuffisant et difficulté d'intervenir sur le mur sud qui comprend une véranda.

Quitte à faire les choses bien et avec des matériaux propres, je me demandais si je ne pouvais pas abattre la contre-cloison en brique, supprimer la laine de roche pour mettre le parpaing à nu et réisoler par l'intérieur en bénéficiant des 8cm supprimés. Je pourrais en profiter pour refaire l’électricité et la plomberie qui sont anciennes. Cette idée vous semble-t-elle bonne ?

Si oui, quel matériau écologique me conseilleriez-vous ? Cela me tient à cœur d'utiliser des matériaux propres, ainsi, supprimer la laine des cloisons me plait bien.

Je vous remercie par avance pour vos réponses. Bonne soirée

6 réponses

Messages postés
279
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 novembre 2021
82
Bonjour,

Votre idée est bonne de repartir sur une nouvelle isolation par l’intérieur (ITI) en profitant de tout l’espace disponible.

Le système Optima murs https://www.isover.fr/guides/isolation-des-murs-par-linterieur/optima-murs-lisolation-des-murs-par-linterieur-sous répond à votre souhait de faire passer de manière aisé gaines électriques et canalisations entre l’isolant et la plaque. Il permet une pose de l’isolant en continue, gage de réduction des ponts thermiques que l’on peut rencontrer avec des montants métalliques. Les appuis en matériaux composite diminuent également les ponts thermiques.

Les recommandations de résistance thermique R en murs sont de l’ordre de 4 m².K/W en murs actuellement ce qui correspond à 140 mm d’un isolant en lambda 32 (0.032 W/M.K) R=4.35 alors ou 3.75 en 120 mm. Les laines minérales ont beaucoup évoluées (et ce n’est pas fini) et, par exemple, une forte proportion de verre recyclé est introduite dans la composition des laines de verre. Une autre part importante étant de la silice (cousin du sable). Le matériau écologique n’est-il pas aussi celui qui fait économiser beaucoup d’énergie ? Il ne faut pas confondre non plus écologique et bio-sourcé. D’autres critères peuvent intervenir dans votre choix tel le taux de liant, le classement au feu, le ratio R/m², etc… Vous trouverez des éléments de choix et de critères de comparaison ici https://www.toutsurlisolation.com/criteres-de-choix-dun-isolant Quoi qu’il en soit, il faut prévoir un isolant semi-rigide à minima pour une bonne tenue mécanique.

Si le mur est sain, une lame d’air n’est pas nécessaire entre le mur et l’isolant. Certains isolants peuvent exiger la mise en œuvre d’une membrane pare-vapeur côté chauffé. Une membrane d’étanchéité à l’air type Vario Xtra pourra répondre à ces deux critères.

Parallèlement à l’isolation et si elle n’est pas déjà existante, une ventilation adaptée et régulièrement entretenue est nécessaire pour une régulation de l’hygrométrie, un renouvellement de l’air ambiant et une bonne qualité de ce dernier par conséquent. Des parements en plaque de plâtre type Activ’air participent également à une bonne qualité de l’air intérieur en éliminant les COV (composés Organiques Volatiles).

@ votre service si vous avez besoin de renseignements complémentaires.

Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 2 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
3 février 2017

Merci :)