Plancher réaliser base d'IPN mais vibre encore

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 25 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 décembre 2020
-
Messages postés
13305
Date d'inscription
jeudi 30 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2021
-
Bonjour, habitant dans un appartement en étage d'un vieux batiment j'ai du refaire mon plancher par un mâcon pour un pièce rectangulaire de 10 m de long X 5 m de largeur me désolidariser du plancher existant . En dessous il y a une habitation . ils ont fait un plancher en IPN de 120 tout les 43 cm sur la largeur , je ne pouvais pas mettre plus car peu de marge pour me remettre a niveau . plancher en IPN de 120 ,laine de roche 100 , plaques ctbh fixées au poutres , isolant collé puis parquet collé. le problème c'est que a chaque pas on sent le plancher se déformer et vibrer ce qui est désagréable . les voisins de dessous se plaignent également de cela même si Leur plafond est indépendant de mon plancher . ils souhaites refaire leur plafond et par conséquent si on peu faire quelque chose il serait intéressant de le faire avant pour remédier a ce problème . que me suggérez vous ?

4 réponses

Messages postés
2909
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 janvier 2021
1 285
Bonjour
Le plancher est trop souple ; En fait le dimensionnement est acceptable du point de vue résistance statique : avec une charge conventionnelle de 300 kg/m2 , la flêche reste dans les normes . Par contre la variation de flêche , pour une variation de charge 50% du poids d'un marcheur , est de l'ordre de 1mm , ce qui peut se ressentir . Ce n'est pas dangereux , mais peut être désagréable . La seule solution serait de rigidifier l'ensemble , mais je voie difficilement comment
Merci pour votre réponse pour rigidifier le plancher on m à parler d étrésillonner le plancher c est à dire mettre des planches entre les IPN MAIS est ce ça va empêcher le plancher de fléchir ?
Messages postés
2909
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 janvier 2021
1 285
Effectivement étrésillonner les IPN permettrait d'améliorer la rigidité transversale beaucoup mieux que ne fait le plancher posé dessus . Cela ferait travailler les IPN ensemble quand on marche dessus et limiterait , dans une certaine mesure , les variations de flèche quand on passe d'un IPN à l'autre .
Toutefois l'amélioration ne peut être que limitée et suppose une solidarisation parfaite des étrésillons avec les poutres . Il s'agirait de solives en bois ça vaudrait le coup d'essayer , mais dans le cas d'une association bois-métal , je pense que c'est aléatoire , compte tenu des difficultés à rendre solidaire le bois et les IPN : simplement les coincer ne servirait à rien , compte tenu des variations dimensionnelle du bois avec l'humidité et de sa faible dureté .
Je suis navré mais je ne sais que vous proposer qui reste simple et cohérent avec votre limitation en hauteur
Messages postés
9591
Date d'inscription
vendredi 13 janvier 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 janvier 2021
2 958
Bonjour il faudrait souder les entre toises .
Messages postés
13305
Date d'inscription
jeudi 30 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2021
2 677
Bonjour,
Les planchers posés sur rails (récup chemin de fer) disposent de masses en béton disposés principalement au niveau du "ventre" de l'onde émise afin de casser le phénomène de résonance .
http://fabrice.sincere.pagesperso-orange.fr/cm_acoustique/cours%20acoustique/cours%20acoustique%20Ondes%20stationnaires.pdf