Validation simulation iti ldb ldv

Signaler
Messages postés
9
Date d'inscription
samedi 19 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
10 février 2021
-
Messages postés
240
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 février 2021
-
Bonjour,

J'essaie de comprendre je veux pas me louper car il faut à tout prix éviter de la condensation qui favorise la moisissure.

Je cherche la meilleure méthode pour isoler des murs intérieurs en briques pleines terre cuite et avoir un bon déphasage supérieur à 12h, tout en minimisant les coûts car c'est cher la laine de bois.
Voici ce que j'ai, j'ai fait 3 simulations avec des conditions et des pare vapeur différents. Elles ont l'air toute bonnes. Evidemment si toutes sont bonnes j'opte pour la moins chère la mixte. Votre avis svp?

LA PREMIERE





LA DEUXIEME





TROISIEME

2 réponses

Bonjour

désolé pas tout compris :
première simulation faite avec brique terre cuite 10 mm
puis les suivantes briques 1800 kg /m3

Dans la réalité si on faisait des simulations en dynamique
(évidemment plus compliqué qu'avec Ubakus par exemple) on s'apercevrait que le déphasage n'est pas du au type de l'isolant
mais au R et à la masse surfacique du mur .

Cdt
Messages postés
240
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 février 2021
69
Bonjour,

L’influence du déphasage de l’isolant seul est mineure dans le confort d’été (elle joue de 0 à 1°C ).
Je rejoins lucienpel sur la question du déphasage que tout le monde a à la bouche en ce moment. Que pèse l’isolant par rapport aux murs lourds ? c’est peut-être différent au niveau influence dans une construction légère type maisons à ossature bois.

Trois études thermiques arrivent aux mêmes conclusions. En voilà une https://www.cstc.be/homepage/index.cfm?cat=publications&sub=bbri-contact&pag=Contact27&art=415. Je vous donnerai le lien vers les deux autres si ça vous intéresse. On peut opter pour de laine de bois pour son caractère biosourcé mais le déphasage n’est pas un critère de choix. Je précise qu’ISOVER fabrique de la laine de verre, de roche mais aussi de bois au travers de sa marque ISONAT.

Pour un bon confort d’été, les trois principaux paramètres sont :
- Une très forte résistance thermique de l’isolation
- Une sur ventilation nocturne pour faire baisser
- Une occultation des fenêtres de toit par l’extérieur : le soleil sur une vitre, c’est comme un radiateur allumé à pleine puissance en été (vous imaginez bien ce que cela donne).

Si vous voulez une vraie simulation thermique, allez voir un bureau d’études thermique
compétent ;) ou regardez l'étude que je vous ai communiqué.

A votre service si vous avez des questions.

Cordialement