Plafond Isorel en rénovation?

MAMAT - 4 mars 2024 à 11:55
Paul-Bernard Messages postés 46701 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 24 avril 2024 - 5 mars 2024 à 11:02

Bonjour,

Nous avons acheté une maison de la fin des années 70. Nous souhaitons refaire le plafond d'une chambre qui est actuellement en placo, recouvert de plaques de liège de 20x20 peintes en blanc et (très bien) collées avec une colle marron dure qui a été appliquée au peigne (on perçoit les striures). La colle est vraisemblablement de la néoprène type gel..

Nous avons essayé de retirer les plaques de liège, mais elles s'effritent, cela semble impossible. Nous avons une surface de presque 20m2 avec ce revêtement.. :/ 

A défaut de pouvoir retirer les plaques de liège du plafond, nous voulons trouver un moyen pour le recouvrir, sans perdre trop de hauteur (nous voulons éviter la pose de rails). Voici les deux options que nous avons en tête: 

- recouvrir le plafond existant de placo qui sera vissé aux solives repérées préalablement

- ou option peut-être plus simple pour les bricoleurs amateurs que nous sommes (?): recouvrir le plafond de plaques type Isorel vissées directement au plaques de placo. Sachant que le plafond est sain et la surface et plane.

Mon questionnement sur l'option Isorel: comment effectuer les "joints" entre les plaques et comment effectuer les finitions (peinture direct, toile de verre, ou autre revêtement). Peut-on monter une cloison placo ensuite pour délimiter un coin salle d'eau et l'Isoler supporte t-il l'humidité (en pose plafond uniquement). 

Nous recherchons l'option qui sera la plus simple à réaliser pour nous (nous n'avons jamais posé de placo..), qui soit économique, mais aussi avec un beau rendu et durable. 

Merci à vous pour vos commentaires et suggestions! 

Marion

3 réponses

Paul-Bernard Messages postés 46701 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 24 avril 2024 4 367
Modifié le 4 mars 2024 à 23:12

Bonsoir MAMAT.

A lire l'exposé de myrbernier, la pose d'un plafond en isorel devrait résoudre vos problèmes.

Cependant, mon expérience personnelle dans le bâtiment m'a toujours fait voir des résultats extrêmement décevants avec ce matériau. Je n'ai jamais vu une surface murale ni de plafond exécutée en isorel, présenter un aspect esthétique. Ce matériau n'est pas assez rigide pour rester droit en tant que plafond, et il est très sensible à l'humidité, à tel point qu'il peut commencer à se déliter rien que sous l'action de la peinture en dispersion aqueuse que l'on applique dessus (acrylique ou vinylique).

Des plaques d'isorel ne resteront jamais bien longtemps planes, et toujours elles se vrilleront, quoi qu'en disent les marchands de matériaux et les marchands de devis donneurs de leçons.

Dans votre cas, ne serait-il pas plus simple et plus efficace de retirer les plaques de BA13 recouvertes de liège, en préservant si possible les armatures de fixation, et d'y refixer des plaques neuves, qu'il ne vous restera plus qu'à jointoyer, enduire, poncer puis peindre ? Je pense que c'est de cette façon que vous obtiendrez le meilleur résultat.

Bonne nuit. Cordialement.

3
atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024 1 951
5 mars 2024 à 09:34

Bonjour

Tout à fait d'accord avec PB . L'isorel ne permet pas de réaliser des surfaces impeccables : il a tendance à se gondoler entre les fixations , même si il a été bien posé , ce qui n'est pas évident , en particulier pour un plafond . Il y a en effet des variations dimensionnelle avec les conditions d'ambiance .

Par ailleurs le masquage des joints , même avec une bande n'est pas évident : les bords ne sont en effet pas biseautés .

J'ai posé de l'isorel avec des tasseaux , sur les murs de mon garage qui n'étaient pas crépis , j'ai masqué le joints avec des baguettes de joints : ça va parce que c'est le garage mais je ne vois pas ça dans la partie habitable .

1
MAMAT > atlassaturn Messages postés 3369 Date d'inscription mardi 24 mars 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 22 avril 2024
5 mars 2024 à 10:48

Bonjour Atlassaturn,

Je vous remercie pour votre retour d'expérience sur l'utilisation de l'Isorel. On va du coup se réorienter vers du placo, soit par dessus le plafond existant, soit tout démonter pour refaire à neuf. Par contre je retiens l'idée pour l'utilisation en isolant dans le garage! On n'est pas encore sur ce chantier là, mais ça viendra.

Bonne journée à vous,

0

Bonjour Paul-Bernard, 

Je vous remercie pour votre réponse. C'est toujours intéressant d'avoir plusieurs regards sur un même problème.

Nous avions pensé dans un premier temps à retirer le plafond existant, mais il y a au dessus des combles perdus sur lesquels a été dispersé à même le placo de la ouate de cellulose. A moins de balayer toute la cellulose vers l'autre partie des combles le temps de démonter les plaques..? Est-ce que manipuler la ouate de cellulose ne risque pas de l'abimer et d'amoindrir son pouvoir isolant?

Existe-t-il des outils ou une technique particulière pour retirer les plaques de placo du plafond, sachant qu'elles ne sont pas vissées mais fixées avec des sortes de gros clous sur des solives bois. On commence par faire un trou dans une plaque et on agrandit (poussière ++), ou on creuse autour des clous pour pouvoir les arracher et retirer les plaques plus proprement ? 

Merci et bonne journée, 

0
Paul-Bernard Messages postés 46701 Date d'inscription vendredi 13 avril 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 24 avril 2024 4 367 > MAMAT
5 mars 2024 à 11:02

Bonjour MAMAT.

Du BA13 cloué ? C'est vraiment un professionnel qui l'a posé ! Honte à lui !

Pour répondre à vos questions:

- oui,  le mieux sera de retirer par le dessus la ouate de cellulose, et en la manipulant avec douceur et précaution, vous ne devriez pas l'endommager et elle ne devrait perdre, une fois remise en place, qu'un tout petit pourcentage de son pouvoir isolant.

- Pour retirer les plaques, il me semble plus avisé, comme vous le dites, de creuser un peu autour des têtes de clou, si elles sont visibles, afin de pouvoir extraire les pointes. Mais cela risque de n'être pas très facile. Il faudra avoir une bonne tenaille ou un arrache-clous solide, et peut-être même couper la tige avec une meuleuse d'angle !

Je vous souhaite bonne chance et bonne journée.

Cordialement.

0
stf_jpd87 Messages postés 94759 Date d'inscription mercredi 14 décembre 2011 Statut Modérateur Dernière intervention 24 avril 2024 27 498
4 mars 2024 à 17:57

Bonsoir myrbernier

Il semblerait que des phrases importantes manquent ??????


0
myrbernier Messages postés 8 Date d'inscription lundi 4 mars 2024 Statut Membre Dernière intervention 4 mars 2024
4 mars 2024 à 12:48

Bonjour,

Je comprends votre situation et vos préoccupations. Voici quelques conseils et suggestions pour les options que vous envisagez :

  1. Recouvrir le plafond existant de placo :

    • Cette option peut être une solution efficace, surtout si vous avez déjà une certaine expérience avec le placo.
    • Assurez-vous de bien repérer les solives pour fixer le nouveau placo. Utilisez des vis adaptées pour éviter tout risque de chute ultérieure.
    • Pour les joints entre les plaques de placo, vous pouvez utiliser de l'enduit à joints pour placo. Appliquez une première couche, laissez sécher, puis poncez légèrement avant d'appliquer une seconde couche. Une fois les joints lissés, vous pouvez appliquer un enduit de finition pour obtenir une surface parfaitement lisse.
    • Pour les finitions, vous pouvez peindre directement le placo une fois les joints et les surfaces bien préparés. Si vous souhaitez une finition plus texturée ou une meilleure résistance à l'humidité, vous pouvez également envisager l'utilisation de toile de verre ou d'autres revêtements adaptés.
  2. Recouvrir le plafond de plaques type Isorel :

    • Cette option peut être plus simple pour des bricoleurs amateurs, car elle nécessite moins de compétences spécifiques en placo.
    • Pour les joints entre les plaques d'Isorel, vous pouvez utiliser des bandes de joint en papier ou en fibre de verre, similaires à celles utilisées pour le placo. Appliquez ensuite de l'enduit à joints pour assurer une finition uniforme.
    • Concernant les finitions, vous pouvez peindre directement les plaques d'Isorel une fois les joints préparés. Si vous prévoyez d'installer une cloison placo ultérieurement, assurez-vous que les plaques d'Isorel sont bien fixées et que la structure est solide.
    • L'Isorel peut supporter une certaine humidité, mais il est préférable de ne pas l'exposer directement à l'eau. En tant que revêtement de plafond dans une salle d'eau, assurez-vous de disposer d'une ventilation adéquate pour éviter tout problème d'humidité.

Dans l'ensemble, les deux options peuvent donner un résultat esthétique et durable, à condition d'être bien réalisées. Si vous n'êtes pas sûr de vos compétences en matière de bricolage, il peut être judicieux de demander l'aide d'un professionnel pour vous assurer que le travail est fait correctement.

-1

Bonsoir,

Je vous remercie d'avoir pris le temps de rédiger cette réponse détaillée et qui répond à toutes nos interrogations. On se laisse encore un petit temps de réflexion avant de nous lancer. 

Cordialement,

0