Comment peindre un escalier qui a été passé a l'huile de lin ? [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
22003
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
-
Bonjour,

Quand j'ai acheté mon escalier on ma conseillé de passer de l'huile de lin afin qu'au fil des jours il ne craque pas !

Mais sa ressort jaune ! pas beau du tout !

Faut t'il une peinture spécial ?

Que faire ?? HELP PLEASE

2 réponses

Messages postés
22003
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
3 478
Bonjour S.
Si vous voulez peindre votre escalier, il faut en retirer toute trace d'huile de lin .
Ce corps gras empêchera toute peinture (ou tout vernis) d'adhérer au bois!
Il faut frotter le bois avec un chiffon propre et non pelucheux imbibé de dissolvants: acétone ou essence F, et renouveler l'opération jusqu'à disparition complète de traces de l'huile de lin. Et ça demande parfois longtemps (ça dépend en fait de la quantité d'huile de lin qui a été appliquée sur le bois). Quand vraiment il n'y a plus de trace grasse ou colorée, il faut poncer le bois pratiquement à blanc, c'est-à-dire jusqu'à ce qu'il n'y ait plus la moindre trace de l'huile. Dépoussiérez soigneusement l'escalier.
Ensuite vous pourrez appliquer un apprêt d'impression, suivi de deux ou trois couches de peinture ou de résine spéciale pour sol (l'époxydique est de loin la plus résistante). Entre chaque couche, poncez très légèrement votre escalier puis dépoussiérez soigneusement (mais pas après la dernière couche).
Vous pouvez également vitrifier l'escalier au lieu de le peindre. Dans ce cas, passez une couche de "fond dur" au lieu de l'impression, puis trois couches de vitrificateur (ponçage léger entre couches, comme pour la peinture ou la résine).
Petite astuce: si vous avez besoin d'emprunter cet escalier tous les jours, traitez chaque jour une marche sur deux, ce qui vous permettra au prix d'une petite gymnastique de pouvoir utiliser le passage.
Vous avez de la chance que votre escalier ne soit pas en plus devenu collant, ce qui arrive très (trop) souvent avec l'huile de lin. N'oubliez pas de féliciter la personne (j'espère que ce n'était pas un soit-disant professionnel) qui vous a conseillé de passer votre escalier à l'huile.
Cordialement.
Je ne sais pas de qui est la réponse mais sachez que l’huile de lin est siccative, cad qu’elle sèche et permet de peindre par dessus, très longtemps utilisée comme liant pour les peintures ou les ocres, sa valeur ajoutée est déterminante pour la qualité de ces peintures. Elle se comporte comme une résine, elle se polymérise avec le temps et est encore plus protectrice. Le fameux aspect collant que vous présentez comme un inconvénient est en fait un avantage, une phase de transition dans son oxydation qui va en faire la meilleure des protections du bois... salutations
Messages postés
22003
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
3 478
Bonjour Azur.

Il y a quarante ou trente-cinq ans, j'aurais été d'accord avec ce que vous dites.
Mais ce n'est plus vrai avec les huiles de lin (ou prétendues telles) que l'on trouve depuis les années 80.
Même en se procurant les huiles censées être les plus raffinées, on tombe presque toujours sur le même inconvénient: l'huile de lin ne remplit plus sa fonction "siccative" et la polymérisation ne se produit pas avant des délais impossibles (plusieurs mois). J'ai même rencontré des surfaces traitées à l'huile de lin, qui étaient encore collantes après plus de 18 mois. Et elles ont été extrêmement difficiles à nettoyer !
L'huile de lin vendue comme 100% pure, est-elle trafiquée ? Les plants de lin sont-ils maintenant d'une autre sorte, ou transgéniques ? Je l'ignore.
Mais je sais par expérience que l'huile de lin actuelle ne correspond plus au produit merveilleux que vous décrivez.
Les temps changent...

Bonne soirée. Cordialement.