Problème de traitement sur un plan de travail en hêtre [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
15047
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 novembre 2020
-
Bonjour, j'ai appliqué sur mon plan de travail en hêtre 4 couches de mélange 2/3 huile de lin 1/3 essence de térébenthine histoire que le bois sature. Par la suite j'ai appliqué une cire (20% cire d'abeille, 80% térébenthine) 2 couches pour être sur. Je fais le teste avec de l'eau pour voir la réaction du bois, résultat le bois devient blanc, gondole. En gros ça ou rien c'était pareil! Et la mes questions c'est qu'est ce que j'ai mal fait? et maintenant que dois-je faire??? Je suis perdus! Please help me!

2 réponses

ok merci de votre réponse, très pertinente! Donc la en théorie le bois est quand mm bien protégé??? je pourrais juste attendre que la cire parte avec le temps??? de ce que j'ai compris c'est la cire qui marque et pas le bois? Parce-que le ponçage c'est très long! Et utiliser un décapeur thermique pour caraméliser le bois une fois la cire enlevée? Merci encore de votre réponse.
Cordialement
Messages postés
15047
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 novembre 2020
2 831 > kané
Une lasure solvantée de haute qualité par exemple, ou un vernis ou vitrificateur (plus résistant).
Ou une résine époxydique, précédée d'une sous-couche adaptée au support. C'est ce qu'on trouve de plus solide.

Cordialement.
j'ai déjà utilisé du vitrificateur sur mes marches d'escalier qui sont en bois, et au bout de quelques années, cela s'abîme. De plus mon idée c'était que de l'huile utilisée dans les cuisines c'est quand même mieux adapté qu'un vitrificateur pour ce plan de travail qui servira de bureau ( contacts fréquents avec les avant-bras, les mains etc.)
Messages postés
15047
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 novembre 2020
2 831 > Kané
Bonjour Kané.

Bien sûr que du vitrificateur s'abime après quelques années !
Mais on marche rarement en chaussures sur un bureau.
Quant à l'huile vous devrez renouveler l'opération tous les ans ou au mieux tous les deux ans.
Et pensez-vous vraiment que le contact d'un vitrificateur bien durci, sous les mains et les avant-bras, soit plus malsain que le contact d'un bois huilé? C'est dans l'huile que vont se développer les germes, pas dans un vernis dur. Et, êtes-vous certain(e) que votre fils ne va pas développer une allergie à ce type d'huile?

Cordialement.
j'ai du mal à comprendre pourquoi vous vous énervez autant. Enfin, bref.

Ma question était juste de savoir si je devais poncer une dernière fois. Ce que j'ai fait finalement.

Je pense qu'à choisir entre un vitrificateur et de l'huile de lin, pour un bureau, la deuxième option était la plus saine à mes yeux. Mais chacun a le droit d'avoir des opinions différentes. Je suis d'accord sur le fait qu'on ne marche pas sur son bureau. Mais l'usure existe quand même...
Merci pour vos réponses.
Messages postés
15047
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 novembre 2020
2 831 > Kané
Bonjour Kané.

Je ne suis absolument pas énervé, et si telle est l'impression que mes posts ont pu vous donner, je vous prie de m'en excuser.
Chaque fois que vous huilez le bois, certaines de ses fibres gonflent, et créent cette impression de rugosité. Ce qui vous conduit à le repolir.
Quant à savoir lequel rancira, d'un vitrificateur polymérisé, ou d'une huile plus ou moins alimentaire, l'avenir nous le dira....

Bon week-end. Cordialement.
Messages postés
15047
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 novembre 2020
2 831
Bonjour Valou.
Votre erreur a été de cirer un bois huilé. Une fois le bois imprégné d'huile de lin, on ne peut plus rien y faire pénétrer.
Vous ne l'avez pas vu dès l'application de la cire, car celle-ci était constituée, dites-vous, à 80 % d'essence de térébenthine. Et c'est ce solvant qui a permis à la cire d'abeille d'adhérer à peu près sur le bois huilé. Je dis bien "à peu près" car dès que de l'eau a été versée ou renversée dessus, elle s'est émulsifiée ou agglomérée avec la cire.
Que faire? Tentez de décirer le bois (frotter au chiffon non pelucheux imbibé d'essence de térébenthine, puis d'essence F ou d'acétone. Mais il va être très difficile de déterminer à quel moment c'est la cire qui sera dissoute, et à quel moment c'est l'huile de lin.
Je vous conseillerai plutôt de tout retirer (cire + huile), de poncer légèrement le bois, exempt de taches grasses ("bois blanc") au papier à grain très fin (600 ou plus), et de le dépoussiérer soigneusement. Vous pourrez alors repartir sur un bois brut, et y appliquer un nouveau traitement de surface (huile de lin si vous y tenez, mais pour un plan de travail de cuisine c'est plutôt délicat car sensible à la chaleur, ou fond dur suivi de vernis ou vitrifié).
Bon week-end. Cordialement.