Meuliere 1900 : isolation combles amenageables

albbal
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 24 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mai 2014
- 24 mai 2014 à 22:29
MarcIsover
Messages postés
279
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 novembre 2021
- 4 juin 2014 à 11:22
Bonjour,
Nous venons d"acheter une meulière de 1900 qui a du charme.

Nous souhaitons dans le cadre des travaux de rénovation réalisé une chambre d'appoint dans les combles.

Les anciens proprio ont isolé celles-ci avec du PU (ROOFMATE 60 MM bleu) posé sur les chevrons... et c'est tout...

Nous avons donc déposer les PU en attendant de réaliser une isolation qui se doit d'être un compromis encombrement moyen et bon indice R.

En lisant ce forum, nous avons d'emblée éliminé les isolants minces (malgré l'insistance de certains vendeurs de GSB ;-)

Pourriez vous nous aider dans notre choix svp

- proposition 1
filet d'air 2 cm réutiliser le PU entre les chevrons puis filet d'air 2 cm puis laine de verre 10 cm puis filet d'aire 2 cm puis pare vapeur et enfin placo
- proposition 2
filet d'air 2 cm puis laine de verre 6 cm entre les chevrons, puis laine de verre croisée de 10 cm puis filet d'air 2 cm et pare vapeur et placo

Nous avons du mal a savoir ou les vides d'air sont indispensables

merci à tous pour vos précieuses préco

6 réponses

atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
Modifié par atlassaturn le 27/05/2014 à 10:17
Bonjour
Pour en revenir à la question : à quoi sert une lame d'air et où est -elle indispensable ?
Déjà une lame d'air de ventilation ne sert à quelque chose que si elle est ventilée , donc ouverte en bas et en haut , pour qu'il y ait circulation d'air par tirage naturel . Sinon , si la lame d'air est confinée , c'est un vide d'air d'isolation thermique , l'air est un excellent isolant dans la mesure où il est parfaitement immobile . Mais en 2cm d'épais , vous avez déjà de la convection et un isolant classique fera aussi bien dans cette épaisseur .
Où faut-il obligatoirement une lame d'air de ventilation ? en sous face de la couverture , qu'il s'agisse de tuiles ou de tout autre couverture , pour éviter les condensations sur la face inférieure .
Ailleurs ce ne serait nécessaire que si il il y avait un écran étanche à la vapeur d'eau côté froid . Il est plus simple de respecter une règle élémentaire : mettre un pare-vapeur côté chaud et utiliser des isolants de plus en plus perméable à la vapeur d'eau en allant vers l'extérieur et le froid . Donc si vous voulez réutiliser les plaques de mousse initiales , il faut obligatoirement les mettre côté chaud et surtout pas au dessus d'une isolation perméable à la vapeur d'eau (laine de verre)
1
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
27 mai 2014 à 10:15
petite remarque : il me semble que le roofmate est un styrofoam , donc un polystyrène , et non un PU . Mais ça ne change rien : les deux matériaux sont relativement étanches à la diffusion de vapeur d'eau, donc doivent être placés du côté chaud .
0
atlassaturn
Messages postés
3135
Date d'inscription
mardi 24 mars 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 juin 2022
1 813
Modifié par atlassaturn le 27/05/2014 à 15:14
Re
Le problème soulevé par Argonaute est pertinent : l'idéal est d'avoir une sous toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur d'eau) , ce qui n'existait pas avant et ne doit certainement pas être votre cas . Elle permet d'éviter les gouttières en cas de fissures dans les tuiles , la rentrée des poussières , de la neige dans les régions de montagne etc ...Inversement elle assure une parfaite circulation de la vapeur d'eau donc évite les condensations d'eau , si il y a un problème dans l'étanchéité du pare-vapeur .
Mais une telle sous toiture doit être posée sur les chevrons et déborder jusqu'au chenaux pour assurer l'élimination de l'eau des gouttières éventuelles . Donc la mise en place d'une telle sous toiture implique d'enlever la couverture , de mettre l'écran HPV , de faire un double litage pour assurer à la fois l'écoulement des fuites du toit et la ventilation de la sous face des tuiles .
Donc si vous pouvez le faire c'est l'idéal . Sinon vous devez assurer au minimum une lame d'air ventilée de 2 cm sous les tuiles (ou la couverture) .
Inversement je ne comprends pas votre commentaire concernant la circulation d'air "le long de la première couche de laine de verre" (côté froid) . Si c'est au dessus de cette première couche : tout à fait d'accord . Si c'est au dessous ça ne sert strictement à rien , si ce n'est annihiler l'effet d'isolation de la couche supérieure .
Autre remarque : si par hasard vous avez un écran HPV au dessus des chevrons , ou si vous pouvez prévoir d'en mettre un , vous pouvez utiliser toute la hauteur des chevrons pour l'isolation . Il est admis (CSTB) que dans le cas d'un écran HPV , ventilé au dessus , l'isolation aille jusqu'à l'écran ;
1
argonaute062232
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 25 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2014

26 mai 2014 à 23:12
j'ai isolé le toit l'an dernier 80m2 materiel necessaire: laine de verre ou de roche en 10cm d'epaisseur R=5 en 2couches croisees R=10 suspentes et rails pour supporter l'isolation 1ere couche oter le papier kraft . 2eme couche kraft en dessous appelé aussi (pare vapeur) et plaque de BA13 vissee sur les rails Pour faire bien il faudrait depoussierer la charpente et la traiter (xilophene et pulverisateur) et agrafer une feuille de poliane micro perforee(plastique) sur le dessous des chevrons,pour une bonne ventilation de la charpente et garder l'isolant a l'abri de la poussiere et de l'eau lors de la fonte des neiges .je me resume 1-nettoyer et traiter la charpente 2-visser les suspentes en laissant 20cm entrele dessous du chevron et lecrochet rabattable de la suspente (minimum)regler la hauteur (20cm)des suspentes a l'aide d'uneficelle 3-embrocherle film poliane et l'agrafer,puis la1re couche d'isolant (sans kraft)etla2EME croisee sur la 1ERE avec kraft coté grenier 4-emboiter les rails sur les suspentes et visser le placo sur les rails. et c'est FINI BON COURAGE.
0
hicot35
Messages postés
53
Date d'inscription
mercredi 4 avril 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020
6
3 juin 2014 à 12:27
Bonjour Argonaute,

"Agrafer un polyane sous les chevrons"? pour quelle utilité ?
S'il est sous les chevrons, toute infiltration d'eau va s'écouler le long de la pente et même si ce polyane est raccordé entre les chevrons (avec maintes difficultés pour ne pas avoir de poches de rétention), il restera toujours une humidité stagnante en sous face de chevrons, ce qui peut être pire que de pas avoir d'écran de sous toiture. Le bois et l'eau stagnante ne font pas bon ménage sur le long terme... Mieux vaudrait dans ce cas augmenter la hauteur de la lame d'air entre les liteaux et l'isolant si l'on veut davantage protéger l'isolant en augmentant la lame d'air pour accroître la ventilation et donc le séchage des condensations éventuelles en sous couverture.

Cdlt.
0
albbal
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 24 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mai 2014

27 mai 2014 à 10:20
Merci à tous les 2 pour ces premières réponses intéressantes.

Nous avons opté pour réutiliser les dalles PU dans le plancher pour isoler du bruit et un peu thermiquement.

J'ai bien compris le positionnement du pare vapeur, entre le place et l'isolation.

Nous sommes encore dans le doute de l'utilité de l'écran de sous toiture sous les tuiles (imperméable)
nous avons choisi 100 mm de laine de verre (en partant du pare vapeur) et 60 mm de laine de verre entre les chevrons (en croisant)

faut il donc cet écran imperméable (ployante microperforé, parle t'on bien d'un écran de sous toiture ? ) comme le suggère argonaute ?

les avis sont partagés sur ce type d'assemblage (50/50)

nous améliorerons aussi la circulation d'air de l'égout (pose d'éclosion) au chatières pour avoir le fil d'air le long de la première couche de laine de verre (sans pare vapeur)

Merci pour vos conseils précieux
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
EPOISSES 21
Messages postés
965
Date d'inscription
mercredi 11 décembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 octobre 2014
158
27 mai 2014 à 19:44
Bsr Albbal, oui il faut une sous toiture sur les chevrons, sous un contre lattage et la couverture, ligne de châtière basse et haute, qq rangs sous le faîtage. Une très bonne chose d'avoir éliminé l'isolant mince qui n'est pas accepté seul sans isolant classique pour la prime et le crédit d'impôt, preuve de son efficacité
0
MarcIsover
Messages postés
279
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 novembre 2021
84
4 juin 2014 à 11:22
Bonjour Albbal,

Voilà quelques infos pour t'aider à y voir plus clair :

En l'absence d'écran de sous-toiture HPV, tu dois ménager une lame d'air ventilée (2 cm au minimum) entre ta première couche d'isolant posée entre chevrons et les liteaux supports de couverture (côté extérieur donc) en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant choisi. Un écran HPV serait idéal mais il se pose impérativement avant de couvrir. Il est impossible de le poser une fois la couverture en place ! Sauf à devoir refaire la couverture et en profiter pour le poser :)

Il ne doit jamais y avoir de lame d'air ventilée entre deux couches d'isolant sinon tu rends la couche extérieure inutile. Dans la pratique, une lame d'air immobile est très difficile à obtenir en toiture, c'est donc un risque de désordre à la clef : on ne sait jamais si elle restera étanche et comment elle peut réagir et interagir dans la paroi...

Pour ton chantier, l'intérêt est de choisir ton isolant en visant la résistance thermique (R) la plus forte possible en fonction de l'épaisseur dont tu disposes (en ayant pris soin d'ôter au minimum les 2cm sous liteaux pour la ventilation). Selon les règles de l'art, en isolation traditionnelle, tu ne dois poser entre chevrons que des laines au moins semi-rigides avec un lambda égal ou inférieur à 0.036W.m.K (plus le lambda est faible plus l'isolant est performant) et de résistance thermique minimale R=1.65m2.K/W.

Pour l'isolation sous rampant, là aussi il te faut viser au moins des laines semi-rigides. Plus leur lambda sera faible, plus tu limiteras l'encombrement sous chevrons et optimiseras ainsi l'espace habitable sous combles.

Dans tous les cas, avant rénovation, la toiture est généralement la surface présentant le plus de déperditions thermiques. Dans l'idéal, il te faut donc viser une résistance thermique R>6m2.K/W. Côté réalisation, il ne faut qu'un seul pare-vapeur placé côté chauffé de la paroi. La première couche de laine posée entre chevrons doit être nue (sans revêtement kraft). Si elle en est munie, il faut le lacérer au cutter tous les 10 cm pour le rendre inopérant (env. 12 fentes/m2).

Après la pose de ta laine tu prévois, pour l'étanchéité à l'air de la toiture, la mise en oeuvre d'une membrane pare-vapeur et d'étanchéité à l'air posée en continu sous l'isolant. Tu assures l'étanchéité à l'air à l'aide des accessoires adaptés à la membrane, sur toute la périphérie et pour tout percement éventuel (passage de conduits, gaines, etc.). Il existe des suspentes permettant, tout en embrochant la laine pour la fixer, de parfaire l'étanchéité à l'air : les fourrures recevant les plaques de plâtre se clipsent sur les têtes des suspentes en laissant un espace technique entre la membrane et la plaque pour passer les gaines.

P.S. : concernant l'utilisation des plaques de polystyrène extrudé (un Roofmate n'est pas un PU ;)), tu ne peux t'en servir pour faire de l'acoustique. Cet isolant n'ayant pas de caractéristiques acoustiques, cela risque même de détériorer l'existant (une laine minérale serait plus efficace : par son caractère fibreux elle est thermique et acoustique, ce qui n'est pas le cas des mousses en panneaux qui ne sont généralement que thermiques).

0